Superman : Henry Cavill va-t-il quitter le DC Universe de Warner Bros. ?

Posté par wyzman, le 13 septembre 2018

Depuis que le Hollywood Reporter a annoncé que Henry Cavill raccrochait la cape rouge de Superman pour voler vers de nouveaux horizons, les fans des films DC Comics ne savent plus quoi penser.

Vrai ou faux ?

Telle est la question que tout le monde se pose après lecture de l'article "Henry Cavill Out as Superman Amid Warner Bros.' DC Universe Shake-Up?" Dans celui-ci, Tatiana Siegel et Borys Kit expliquent qu'en raison de problèmes d'emplois du temps, Henry Cavill pourrait être remercié par Warner Bros. Celui qui fait actuellement un carton dans Mission : Impossible - Fallout a prêté ses traits à Superman dans Man Of Steel, Batman v Superman puis Justice League.

Mais à l'heure où Warner Bros. ne souhaite pas voir Ben Affleck reprendre le rôle de Bruce Wayne dans The Batman de Matt Reeves afin de redynamiser cette franchise avec un acteur plus jeune, il se murmure que Henry Cavill pourrait également être remercié. En effet, nous vous annoncions récemment qu'un script autour d'une Supergirl adolescente était en écriture. Si ce projet aboutissait, cela effacerait Henry Cavill de l'équation plus que dans l'univers des deux personnages, Clark est plus jeune que Kara Danvers.

Mais si l'article du Hollywood Reporter a mis le feu aux poudres, Collider et Henry Cavill lui-même ont tenté de rassurer les fans. Le principal intéressé a ainsi posté sur Instagram une vidéo dans laquelle on le voit porter un t-shirt "KRYPTON LIFTING TEAM" tout en jouant avec une figurine Superman. La légende est simple : "Today was exciting #Superman" Bien que cela ne réponde pas précisément à la question "va-t-il continuer d'incarner Superman ?", cela a eu pour effet de calmer un peu les fans.

Des changements trop conséquents

Pour beaucoup, l'incapacité de Henry Cavill à apparaître dans le prochain film DC Comics, Shazam!, a été un élément déclencheur dans les négociations actuellement en cours entre l'équipe de l'acteur et Warner Bros. Mais ce n'est pas parce qu'aucun créneau de tournage n'a été trouvé pour l'acteur que cela signifie qu'il va claquer la porte. Loin de là ! Ben Affleck remercié et Mission : Impossible - Fallout ayant fait un carton, Henry Cavill demeure une valeur sûre pour l'entreprise qui tente encore et toujours de concurrencer Marvel. En se séparant de l'acteur de 35 ans, Warner Bros. pourrait perdre gros.

En effet, bien qu'il ne soit pas annoncé à leur casting, Henry Cavill est dans l'esprit des fans de DC Comicsle seul interprète d'un Superman qui fait partie intégrante de l'univers des prochains DC Comics qui doivent sortir : Aquaman en décembre, Shazam! au printemps 2019, Wonder Woman 1984 en novembre 2019 ou encore Cyborg au printemps 2020. Après avoir mis en scène sa résurrection dans Justice League, il devient évident que la firme américaine ne peut se débarrasser de l'acteur et du personnage juste après !

Un acteur toujours en pleine ascension

Et bien que Warner Bros. tire complètement les ficelles des films en question, Henry Cavill a acquis au fil des années énormément de poids. Alors que Ben Affleck a longtemps été raillé par les critiques et le public et que Wonder Woman a été accueilli avec quelques réticences, l'aura de Superman ainsi que celle de Henry Cavill sont restées intactes.

Plus encore, Henry Cavill vient d'être annoncé au casting de la prochaine série de Netflix, The Witcher. Dans cette adaptation du jeu vidéo lui-même adapté d'une saga littéraire, Henry Cavill incarnera Geralt de Riv, un membre d'une société de chasseurs de monstres qui ont subi des mutations afin d'être plus performants. S'il est évident que la cote de popularité de Henry Cavill ne va faire qu'exploser avec le rôle (Netflix est désormais une usine à stars planétaires), Warner Bros. devra tôt outard se rendre à l'évidence : la firme a besoin de lui plus que lui n'a besoin d'elle.

Supergirl : Le scénariste de 22 Jump Street planche sur un script

Posté par wyzman, le 7 août 2018

Alors que Marvel vient de faire un un carton en sortant à la suite Black Panther, Avengers : Infinity War et Ant-Man et la Guêpe, DC Comics tente de riposter. Malgré des projets porteurs dévoilés au Comic-Con, le salut pourrait bien venir avec une certaine kryptonienne !

Un projet plus fun

D'après les informations recueillies par Deadline, le scénariste de The Cloverfield Paradox et 22 Jump Street Oren Uziel est actuellement en pleine écriture d'un script pour un potentiel film centré sur la cousine de Superman. Comme le rappelle très justement le webzine, la possibilité d'un nouveau film centré sur Superman est en discussions depuis 2013. Sous les traits du kryptonien le plus célèbre de la planète, Henry Cavill avait essuyé pas mal de critiques émanant de la presse lors de la sortie de Man Of Steel. Néanmoins, le film a rapporté plus au box-office mondial que Justice League (!) ou encore Batman Begins.

Vivement moqué pour son désir de créer un univers particulièrement sombre dès l'intronisation de Batman, DC Comics tenterait aujourd'hui d'offrir un ton plus léger à ses films. Un changement que l'on a pu voir dans Wonder Woman, seul film de l'écurie pour le moment à disposer d'une femme à la réalisation. Bien qu'il soit encore trop tôt pour se demander qui interprétera le rôle-titre de ce Supergirl, force est de reconnaître que cela permettrait de remettre Henry Cavill sur le devant de la scène.

Plus qu'applaudi pour sa performance dans Mission : Impossible - Fallout face à un Tom Cruise plus en forme que jamais, l'acteur de 35 ans demeure l'un des favoris des fans de DC Comics. Son personnage, figure majeur de la pop culture, était déjà un élément-clé de Batman v Superman et Justice League. Une apparition dans Supergirl permettrait de rassurer les fans et de déclencher officiellement le développement d'un nouveau film centré sur son personnage - si Henry Cavill est toujours sous contrat à ce moment-là.

DC Comics cherche une pépite

La société à qui l'on doit notamment Suicide Squad n'est pas prête de s'arrêter là dans son développement de films centrés sur des super-héros. Aquaman est toujours attendu pour le 19 décembre tandis que Shazam! devrait prochainement disposer d'une date de sortie. Par la suite, Todd Phillipps réalisera The Joker, avec Joaquin Phoenix dans le rôle principal et Robert De Niro comme mentor. Le tournage débute en septembre à New York et le film devrait sortir en octobre 2019.

Dans la foulée, DC Comics entamera la production de Birds Of Prey, film permettant de faire revenir Harley Quinn, le personnage campé par Margot Robbie dans Suicide Squad. Réalisé par Cathy Yan, le film verra se croiser des anti-héroïnes toutes plus remarquables les unes que les autres. Enfin, le réalisateur des deux derniers La Planète des Singes, Matt Reeves, réalisera Batman. Un projet sur lequel Ben Affleck avait jusque-là la main mise. Pour le plus grand bonheur des fans, il a été complètement écarté du projet. Le film doit désormais s'intéresser à un Batman plus jeune, permettant de reconquérir le cœur de cible de DC Comics, les jeunes fans de romans graphiques. Enfin, notez que le tournage de The Flash débutera (enfin) en février prochain avec toujours Ezra Miller en tête d'affiche

Joaquin Phoenix en Joker

Posté par vincy, le 12 juillet 2018

A la veille du Comic-Con, Warner Bros. Pictures a confirmé que Joaquin Phoenix incarnera le Joker dans un film indépendant de la franchise Batman.

Le film retracera les origines du Joker, le super-vilain le plus populaire de l'univers DC Comics. Réalisé par Todd Phillips (Very Bad Trip), le film se concentre sur l’histoire de l’ennemi juré de Batman, un homme rejeté par la société. Elle se déroulerait dans les 1980. Le réalisateur a cosigné le scénario avec Scott Silver. Il s'agirait davantage d'un drame sombre que d'un film de super-héros. Le tournage est prévu pour cet automne. Selon Variety, le budget est relativement modeste, aux alentours de 55M$.

Que Phoenix soit le Joker est une double surprise: d'une part l'acteur, primé à Cannes et à Venise, est connu pour son exigence dans ses choix. Il a été récemment à l'affiche de A Beautiful day, Don't worry He won't get far on foot et Marie-Madeleine. Il sera en salles d'ici la fin de l'année avec le nouveau film de Jacques Audiard, Les frères Sisters. C'est la première fois qu'il  porte une production aussi lourde sur son seul nom. d'autre part, le Joker, autrefois incarné par Jack Nicholson et Heath Ledger, avait été repris par Jared Leto dans le récent Suicide Squad.

Or ce nouveau film avec Joaquin Phoenix de la Warner sera apparemment un film indépendant de la franchise DC Extended Universe. Le studio préparerait un autre film autour du Joker.

Gal Gadot ne quitte plus son costume de Wonder Woman

Posté par vincy, le 7 juillet 2018

Après le carton de Wonder Woman (820M$ dans le monde), et les très bonnes critiques qui ont accompagné le blockbuster, Warner Bros a vite décidé de miser sur sa superhéroïne, alors que Marvel prépare pour mars prochain l'arrivée de Captain Marvel (Brie Larson). La suite est déjà en tournage depuis un mois. Wonder Woman 1984 se tourne entre le Royaume Uni, Washington et sa région et les Iles Canaries. Patty Jenkins a repris son rôle de réalisatrice et Gal Gadot redevient Diana Prince aka Wonder Woman.

Cette fois-ci l'histoire se déroule en 1984, en pleine Guerre froide. Le film est calé au 1er novembre 2019 aux Etats-Unis et au 30 octobre 2019 en France. Au casting, on retrouve Chris Pine, l'aviateur qui servait de faire-valoir romantique à l'amazone dans le premier fil. Kristin Wiig et Pedro Pascal (bientôt à l'affiche de Equalizer 2) complètent le générique.

Warner Bros et DC Comics n'entendent pas en rester là. En terme de rentabilité, Wonder Woman a surpris. Le DC Extended Universe (qui n'a que 5 films au compteur pour l'instant) souffre souvent de mauvaises critiques et surtout n'atteint pas les scores faramineux des Marvel. Après avoir renforcé son rôle (surtout dans les campagnes marketing) de Justice League à l'automne dernier, Gal Gadot est prévu pour être dans le premier film sur Flash (2020), avec Ezra Miller, et dans la suite de Justice League.  Wonder Woman est de loin celui qui a récolté le plus de recettes aux USA, devant Batman v Superman, Suicide Squad, Man of Steel et Justice League. On comprend la stratégie de surexploiter le personnage. Le prochain test sera Aquaman (en décembre) puis Shazam! (en avril 2019).

Mais Gal Gadot aura quand même l'occasion de profiter de sa nouvelle notoriété. Elle devrait être la partenaire de Dwayne Johnson dans le thriller de braquage Red Notice, prévu pour une sortie en juin 2020. Elle est aussi en discussion pour être dans le film de guerre de Justin Kurzel, Ruin, et dans de prochain film de Kornel Mundruczo, aux côtés de Bradley Cooper, Deeper.

----
Lire aussi Le carton de Wonder Woman pourrait ouvrir la voie aux super-héroïnes

Steven Spielberg s’attaque au film DC Comics Blackhawk

Posté par wyzman, le 18 avril 2018

Ce qui devait arriver arriva ! Alors que le réalisateur de Ready Player One vient tout juste de fêter les 10 milliards de dollars de recettes générés par ses films dans le monde, Variety révèle cette semaine qu'il produira par le biais de sa société Amblin Entertainment le prochain film de Warner Bros./DC Comics Blackhawk.

De ce que l'on sait pour le moment, Steven Spielberg officierait à coup sûr comme producteur et peut-être également comme réalisateur. Le scénario est écrit pas David Koepp (Jurassic Park, La Guerre des mondes). Quant au début du tournage de Blackhawk, celui-ci ne devrait pas avoir lieu avant un moment puisque comme le rappelle très justement Variety, Steven Spielberg doit en premier lieu tourner Indiana Jones 5 puis West Side Story, un projet qui lui tient à cœur. Pour rappel, le roman graphique Blackhawk raconte les péripéties du chef d'un groupe de pilotes qui ont combattu durant la Seconde guerre mondiale.

Retour de hype

Adaptation directe du roman graphique, Steven Spielberg n'a pas caché sa joie lorsque la nouvelle a été officialisée : "C'était merveilleux de travailler avec l'équipe de Warner Bros. pour porter Ready Player One à l'écran. Ils apportent un mélange de passion et de professionnalisme à tout ce qu'ils font et ont une histoire extraordinaire dans ce genre. Je suis ravi de les retrouver sur Blackhawk."

De son côté, Toby Emmerich qui est désormais à la tête de Warner Bros. Pictures ne tarit pas d'éloges sur l'auteur des Dents de la mer, E.T. et la saga Indiana Jones : "Nous sommes très fiers d'être le studio derrière le dernier succès de Steven Spielberg, et sommes ravis de travailler de nouveau avec lui sur cette nouvelle aventure d'action. Nous avons hâte de voir quel nouvelle barrière il va casser en présentant Blackhawk aux spectateurs du monde entier."

Les deux derniers films de Steven Spielberg ont été de vrais cartons. Pentagon Papers a ravi les critiques et décroché deux nominations aux Oscars tandis que Ready Player One est parvenu à rassembler plusieurs générations de geeks autour d'une oeuvre commune et intemporelle, amassant à ce jour 476 millions de dollars à travers le monde !

Ava DuVernay réalisera New Gods pour Warner Bros.

Posté par wyzman, le 16 mars 2018

The Hollywood Reporter l'a annoncé il y a quelques heures seulement : la réalisatrice d'Un raccourci dans le temps mettra en scène les comics New Gods dans un premier film lié au DC Extended Universe. Pour celles et ceux qui ne seraient pas familiers de l'affaire, New Gods est une série de comics créée par Jack Kirby au début des années 1970 et appartenant à DC Comics. Les personnages de New Gods sont issus de deux planètes jumelles, New Genesis et Apokolips, actuellement en guerre mais qui n'en formaient qu'une par le passé.

Extrêmement dense, l'univers créé par Jack Kirby est souvent confondu avec le Ragnarök de Thor. Une confusion notamment liée au fait que Jack Kirby a travaillé sur les deux univers. Bien qu'aucune date de sortie n'a été annoncée, la rumeur d'un film New Gods porté par Ava DuVernay enflait depuis que la réalisatrice de 45 ans a révélé que Big Barda était son personnage préféré sur Twitter.

Première femme de couleur à réaliser un film au budget supérieur à 100 millions de dollars avec Un raccourci dans le temps, Ava DuVernay va avoir du pain sur la planche. Si ses deux premiers longs métrages, le drame historique Selma et le documentaire 13th, ont tous deux atterri aux Oscars, les choses semblent plus compliquées avec Un raccourci dans le temps, adaptation largement critiquée du roman de Madeleine L'Engle. Sorti le week-end dernier, le film n'a pour l'heure rapporté "que" 42 millions de dollars aux Etats-Unis.

Comme le rapporte très justement Variety, la mise en chantier d'un film New Gods est une excellente nouvelle pour les fans de DC Comics et Warner Bros. qui souhaitait agrandir son champ des possibles après le semi-échec de Justice League. Sorti en novembre dernier, le film réalisé par Zack Snyder et Joss Whedon est le volet du DC Extended Universe qui a le moins bien fonctioné. En effet, quand Batman v Superman et Wonder Woman amassaient respectivement 873 et 821 millions de dollars de recettes dans le monde, Justice League peinait à dépasser les 650 millions de dollars.

Tandis qu'Aquaman est attendu pour décembre 2018, Warner Bros. a déjà commencé à plancher sur Wonder Woman 2, annonçant au passage le retour de Patty Jenkins à la réalisation et sa sortie le 1er novembre 2019 aux Etats-Unis.

Le Musée Art Ludique proche de la fermeture

Posté par vincy, le 3 décembre 2017

Cruel. Alors que le Salon des formations artistiques (le START) se déroule avec succès ce week-end à Paris, aux Docks - Cité de la mode et du design, le Musée Art Ludique, installé au même endroit, risque l'expulsion.

Après 4 ans d'expos consacrées à l'animation et à la bande dessinée/mangas/comics, la fermeture de cet espace de 1200m2 risque d'être effective en janvier 2018. Le Tribunal de grande instance de Paris a validé l'expulsion la semaine dernière. Cela mettrait 13 salariés sur le carreau.

La fréquentation est en chute (580000 pendant les 18 premiers mois, 350000 visites durant les deux années et demi suivantes) et les recettes ont diminué d'autant. Les restaurants aux alentours ont fermé. La Cité ressemble à un navire fantôme où les parisiens ne vont pas, préférant les péniches sur les quais d'en face ou plus en aval près de la Bibliothèque nationale. Le musée accuse aussi l'arrivée d'un camp de migrants qui aurait découragé les visiteurs et on peut y ajouter la désertification touristique liée aux attentats entre 2015 et début 2017.

Le musée voulait réviser son bail (34000€ de loyer). La suspension des loyers avait d'ailleurs été actée dans un premier temps, en attendant un nouvel accord. Mais depuis le début de l'été, le bailleur, la très riche Caisse des dépôts et consignations a réclamé ses arriérés de loyers (soit 600000€), rejeté toute discussion et finalement porté la décision en justice. Pour Jean-Jacques Launier, le créateur du musée, "la suspension du paiement est liée au non-respect du contrat par leur propriétaire". Il a assigné le propriétaire des murs.

L'art de DC: l'aube des superhéros, prolongée jusqu'au 7 mai, sera sans doute la dernière exposition. On vous conseille d'aller la voir tant elle est riche et passionnante. Le Musée Art Ludique avait mis en lumière Pixar, Marvel, Ghibli, le jeu vidéo français et Walt Disney. Si les expositions étaient de très bonne qualité, l'entrée restait très chère (16,5€).

Une Cité boudée par les Parisiens

Tout n'est pas perdu même si le calendrier est serré. Si la prochaine exposition est stoppée, les fondateurs du musée espère un redressement des comptes grâce aux développements de ses tournées internationales. Mais il est nécessaire que les pouvoirs publics interviennent aussi. Pour l'instant c'est un musée complètement privé, ne bénéficiant d'aucune aide publique. Le couple Launier a investit 2M€ dans leur passion.

Là où le bailleur a une part de responsabilité c'est dans le concept même de cette Cité de la mode et du design qui ne séduit pas les parisiens. Mal desservie, mal indiquée, elle n'a jamais trouvé sa place dans les lieux "hype" de la Capitale alors que son architecture est assez marquante. Les boutiques ont fermé. les animations sont inexistantes.

Dans Le Parisien, le maire socialiste de l'arrondissement, a salué "le travail formidable de ce musée qui fait des expos géniales et ne demande de subventions à personne." L’élu a interpellé le nouveau PDG de la Caisse des dépôts, Eric Lombard, pour trouver un médiateur et faire en sorte que ce musée continue.

Lire aussi: Le musée de l’Art ludique ouvre samedi en célébrant la magie Pixar

Warner Bros. offre un spin-off au Joker et Harley Quinn

Posté par wyzman, le 24 août 2017

Les fans de Harley Quinn vont être ravis ! Véritable star du blockbuster Suicide Squad, la complice du Joker devrait retrouver ce dernier très prochainement. En effet, l'annonce a été faite il y a quelques heures : Warner Bros. développe actuellement un film centré sur le Joker et son acolyte anciennement psychiatre.

Si ce projet n'a rien à voir avec celui dont tout le monde parle actuellement - Martin Scorsese devrait un produire un film sur les origines du Joker -, force est de reconnaître que ces projets peuvent prêter à confusion. En effet, Jared Leto et Margot Robbie joueront à nouveau les amoureux maudits dans ce spin-off de Suicide Squad centré sur le Joker et Harley Quinn mais pas dans l'origin story de Martin Scorsese.

De plus, cette envie d'élargir encore plus le DCEU laisse à penser que Warner Bros. n'a pas entièrement foi dans les personnages prochainement introduits par Justice League (en salle le 15 novembre ) : à savoir Aquaman, Cyborg et The Flash. Malgré ses 745 millions de dollars amassés au box-office, il convient de rappeler que Suicide Squad a reçu des critiques très négatives l'été dernier et que le Joker de Jared Leto n'a conquis que peu de fans.

Pour rappel, Wonder Woman a récemment passé la barre des 800 millions de dollars de recettes mondiales et l'Aquaman de James Wan est attendu pour le 19 décembre 2018.

On n’arrête plus Wonder Woman

Posté par vincy, le 29 juillet 2017

Près de 400M$ en Amérique du Nord, autant dans le reste du monde. Le carton de Wonder Woman ne passe pas inaperçu à Hollywood. Au point que Warner Bros envisage de placer le film et sa réalisatrice Patty Jenkins dans la course aux Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur. Dans les deux cas, si Wonder Woman parvenait à ses fins, ce serait une première pour un film adapté d'un comics.

La suite est calée. Depuis mardi, on sait que Wonder Woman 2 sortira le 13 décembre 2019. Patty Jenkins est en bonne place pour rester derrière la caméra, même si rien n'est signé. Gal Gadot retrouvera son costume d'Amazone (mais d'ici là on la reverra dans Justice League cet automne et dans Aquaman pour les fêtes de 2018).

Et comme ça ne suffit pas, au Festival de Toronto sera présenté Professor Marston & the Wonder Woman, film réalisé par Angela Robinson, avec Luke Evans et Rebecca Hall. Ce film biographique est l'histoire de William Moulton Marston, psychologue américain, créateur d'un test qui permit d'inventer le détecteur de mensonges, féministe adepte du polyamour. C'est lui qui initie le concept d'une alter-ego féminine à Superman et Batman auprès de DC Comics. Il créé le personnage en 1941, sous le nom de Charles Moulton.

D'ailleurs, vous pouvez découvrir tout l'histoire de Wonder Woman (et des personnages de DC Comics) dans l'excellente exposition "L'art de DC, L'aube des super-héros", au musée Art Ludique à Paris (jusqu'au 10 septembre)

Enfin finissons sur Patty Jenkins qui a annoncé hier un projet de séries, One Day She'll Darken où elle retrouvera l'acteur principal de Wonder Woman, Chris Pine. La cinéaste est en charge du pilote et éventuellement des six épisodes. Chris Pine a signé pour la série complète. La série est inspirée de l'histoire vraie (et récit autobiographique de Fauna Hodel, à l'ombre du Dahlia noir...

Le carton de Wonder Woman pourrait ouvrir la voie aux super-héroïnes

Posté par vincy, le 4 juin 2017

Il était temps qu'Hollywood mette une super-héroïne en tête d'affiche. Après des années de beaux mâles, muscles saillants et collants moule-burnes (aplaties le plus souvent), Wonder Woman et son lasso s'emparent du box office. Plus de 100 millions de $ de recettes aux Etats-Unis ce week-end selon les premières estimations, 125 millions de $ dans le reste du monde (dont un gros carton en Asie de l'est). Preuve qu'une femme, même si le nom de l'actrice (Gal Gadot) n'apparaît pas sur l'affiche, peut porter un blockbuster. Mieux un film avec une femme comme héroïne et réalisé par une femme (c'est seulement la 4e fois qu'un film réalisé par une femme dépasse les 100M$ au B.O. nord américain). Le sexisme habituel du 7e art en prend un coup: le succès n'est pas réservé aux mecs.

Pourtant, dans le genre action/aventures/super pouvoirs, on savait qu'un personnage féminin pouvait cartonner. Il suffit de voir la filmographie de Angelina Jolie, les récents gros succès de Star Wars (Le Réveil de la Force, Rogue One), Hunger Games, Divergente ou Lucy. Une femme, avec des "guns", peut faire plier n'importe quel méchant, en plus de rapporter beaucoup d'argent.

Finalement, Marvel comme DC Comics ont mis du temps à le comprendre. Même si dans les Avengers ou les Batman, avec respectivement Black Widow et Catwoman, il y a un personnage féminin qui vole presque la vedette aux héros du film, c'est bien la première fois avec Wonder Woman qu'une super-héroïne a le droit de s'affranchir et de sortir de l'ombre des super-héros.

Une bonne dizaine de super-héroïnes en stock

Pourtant, il y a du potentiel dans les comics: Miss Hulk, Sorcière rouge (actuellement incarnée par Elisabeth Olsen dans les Avengers), Raven / Mystique (jouée par Rebecca Romjin puis Jennifer Lawrence dans les X-Men), Phantom Lady, Natasha Irons, Poison Ivy bien entendu (autrefois interprétée par Uma Thurman), Thor Girl, Super Girl, Catwoman (pour oublier Halle Berry) et Elektra (pour zapper Jennifer Garner), Malice (qui sera incarnée par Lupita Nyong'o dans Black Panther), Elsa Bloodstone, Power Girl, ou encore Harley Quinn (Margot Robbie dans Suicide Squad).

Avec une douzaine de films de super-héros dans les tuyaux, Disney/Marvel et Warner Bros/DC Comics pourraient être tenté de donner une chance à l'une de ces héroïnes. Depuis décembre, un projet avec Poison Ivy, Harley Quinn et Catwoman est dans les cartons. Pour l'instant, seul Captain Marvel (avec Brie Larson) est confirmé et programmé pour mars 2019.

Et il est probable que Warner annonce une suite à Wonder Woman dès cette semaine.