Warner Bros. offre un spin-off au Joker et Harley Quinn

Posté par wyzman, le 24 août 2017

Les fans de Harley Quinn vont être ravis ! Véritable star du blockbuster Suicide Squad, la complice du Joker devrait retrouver ce dernier très prochainement. En effet, l'annonce a été faite il y a quelques heures : Warner Bros. développe actuellement un film centré sur le Joker et son acolyte anciennement psychiatre.

Si ce projet n'a rien à voir avec celui dont tout le monde parle actuellement - Martin Scorsese devrait un produire un film sur les origines du Joker -, force est de reconnaître que ces projets peuvent prêter à confusion. En effet, Jared Leto et Margot Robbie joueront à nouveau les amoureux maudits dans ce spin-off de Suicide Squad centré sur le Joker et Harley Quinn mais pas dans l'origin story de Martin Scorsese.

De plus, cette envie d'élargir encore plus le DCEU laisse à penser que Warner Bros. n'a pas entièrement foi dans les personnages prochainement introduits par Justice League (en salle le 15 novembre ) : à savoir Aquaman, Cyborg et The Flash. Malgré ses 745 millions de dollars amassés au box-office, il convient de rappeler que Suicide Squad a reçu des critiques très négatives l'été dernier et que le Joker de Jared Leto n'a conquis que peu de fans.

Pour rappel, Wonder Woman a récemment passé la barre des 800 millions de dollars de recettes mondiales et l'Aquaman de James Wan est attendu pour le 19 décembre 2018.

On n’arrête plus Wonder Woman

Posté par vincy, le 29 juillet 2017

Près de 400M$ en Amérique du Nord, autant dans le reste du monde. Le carton de Wonder Woman ne passe pas inaperçu à Hollywood. Au point que Warner Bros envisage de placer le film et sa réalisatrice Patty Jenkins dans la course aux Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur. Dans les deux cas, si Wonder Woman parvenait à ses fins, ce serait une première pour un film adapté d'un comics.

La suite est calée. Depuis mardi, on sait que Wonder Woman 2 sortira le 13 décembre 2019. Patty Jenkins est en bonne place pour rester derrière la caméra, même si rien n'est signé. Gal Gadot retrouvera son costume d'Amazone (mais d'ici là on la reverra dans Justice League cet automne et dans Aquaman pour les fêtes de 2018).

Et comme ça ne suffit pas, au Festival de Toronto sera présenté Professor Marston & the Wonder Woman, film réalisé par Angela Robinson, avec Luke Evans et Rebecca Hall. Ce film biographique est l'histoire de William Moulton Marston, psychologue américain, créateur d'un test qui permit d'inventer le détecteur de mensonges, féministe adepte du polyamour. C'est lui qui initie le concept d'une alter-ego féminine à Superman et Batman auprès de DC Comics. Il créé le personnage en 1941, sous le nom de Charles Moulton.

D'ailleurs, vous pouvez découvrir tout l'histoire de Wonder Woman (et des personnages de DC Comics) dans l'excellente exposition "L'art de DC, L'aube des super-héros", au musée Art Ludique à Paris (jusqu'au 10 septembre)

Enfin finissons sur Patty Jenkins qui a annoncé hier un projet de séries, One Day She'll Darken où elle retrouvera l'acteur principal de Wonder Woman, Chris Pine. La cinéaste est en charge du pilote et éventuellement des six épisodes. Chris Pine a signé pour la série complète. La série est inspirée de l'histoire vraie (et récit autobiographique de Fauna Hodel, à l'ombre du Dahlia noir...

Le carton de Wonder Woman pourrait ouvrir la voie aux super-héroïnes

Posté par vincy, le 4 juin 2017

Il était temps qu'Hollywood mette une super-héroïne en tête d'affiche. Après des années de beaux mâles, muscles saillants et collants moule-burnes (aplaties le plus souvent), Wonder Woman et son lasso s'emparent du box office. Plus de 100 millions de $ de recettes aux Etats-Unis ce week-end selon les premières estimations, 125 millions de $ dans le reste du monde (dont un gros carton en Asie de l'est). Preuve qu'une femme, même si le nom de l'actrice (Gal Gadot) n'apparaît pas sur l'affiche, peut porter un blockbuster. Mieux un film avec une femme comme héroïne et réalisé par une femme (c'est seulement la 4e fois qu'un film réalisé par une femme dépasse les 100M$ au B.O. nord américain). Le sexisme habituel du 7e art en prend un coup: le succès n'est pas réservé aux mecs.

Pourtant, dans le genre action/aventures/super pouvoirs, on savait qu'un personnage féminin pouvait cartonner. Il suffit de voir la filmographie de Angelina Jolie, les récents gros succès de Star Wars (Le Réveil de la Force, Rogue One), Hunger Games, Divergente ou Lucy. Une femme, avec des "guns", peut faire plier n'importe quel méchant, en plus de rapporter beaucoup d'argent.

Finalement, Marvel comme DC Comics ont mis du temps à le comprendre. Même si dans les Avengers ou les Batman, avec respectivement Black Widow et Catwoman, il y a un personnage féminin qui vole presque la vedette aux héros du film, c'est bien la première fois avec Wonder Woman qu'une super-héroïne a le droit de s'affranchir et de sortir de l'ombre des super-héros.

Une bonne dizaine de super-héroïnes en stock

Pourtant, il y a du potentiel dans les comics: Miss Hulk, Sorcière rouge (actuellement incarnée par Elisabeth Olsen dans les Avengers), Raven / Mystique (jouée par Rebecca Romjin puis Jennifer Lawrence dans les X-Men), Phantom Lady, Natasha Irons, Poison Ivy bien entendu (autrefois interprétée par Uma Thurman), Thor Girl, Super Girl, Catwoman (pour oublier Halle Berry) et Elektra (pour zapper Jennifer Garner), Malice (qui sera incarnée par Lupita Nyong'o dans Black Panther), Elsa Bloodstone, Power Girl, ou encore Harley Quinn (Margot Robbie dans Suicide Squad).

Avec une douzaine de films de super-héros dans les tuyaux, Disney/Marvel et Warner Bros/DC Comics pourraient être tenté de donner une chance à l'une de ces héroïnes. Depuis décembre, un projet avec Poison Ivy, Harley Quinn et Catwoman est dans les cartons. Pour l'instant, seul Captain Marvel (avec Brie Larson) est confirmé et programmé pour mars 2019.

Et il est probable que Warner annonce une suite à Wonder Woman dès cette semaine.

Harley Quinn, Catwoman et Poison Ivy dans un même film?

Posté par cynthia, le 17 décembre 2016

Il ne faut pas se leurrer, le personnage qui a sauvé le Suicide Squad de David Ayer est celui incarné par Margot Robbie: Harley Quinn. Chérie du Joker, sexy et légèrement tarée sur les bords, Harley Quinn est devenue le personnage le plus repris dans les soirées costumées (ne niez pas, vous vous êtes imaginés ainsi pour le dernier Halloween avant de vous retrouver dans un costume fantôme pas cher) et le plus admiré par les fans. Il n'est pas étonnant que David Ayer soit décidé de faire d'Harley l'héroïne de son prochain blockbuster DC: Gotham City Sirens.

Pour vous donne encore plus l'eau à la bouche, le film, coproduit par Margot Robbie, sera l'adaptation du comic de 2009 qui met en scène les méchantes de l'univers DC à savoir Catwoman et surtout Poison Ivy qui pourrait vivre une histoire amoureuse avec Harley Quinn (leur relation a toujours été ambiguë dans le comic et/ou l'animé). Geneva Robertson-Dworet, a qui on doit le scénario de Sherlock Holmes 3 et celui du remake de Tomb Raider (avec Alicia Vikander) doit écrire l'histoire de Gotham City Sirens.

Alors que le film n'est encore qu'une ébauche, la toile s'enflamme déjà en imaginant Megan Fox dans la peau de Poison Ivy. Ce personnage avait été incarné par Uma Thurman dans Batman & Robin en 1997. Quant à Catwoman, elle a pris les traits de Lee Meriwether, Michelle Pfeiffer, Halle Berry et Anne Hathaway. Une réponse féministe à Marvel qui a toujours été incapable de faire un film autour de Black Widow (Scarlett Johansson).

En attendant une chose est sûre, après avoir encaissé 745 millions de dollars de recette avec Suicide Squad, l'univers DC n'en a pas fini avec ces méchants. Warner est bien décidé à prendre des parts de marché à Disney/Marvel. Avec Batman v Superman et Suicide Squad, Warner a encaissé 1,62 milliard de dollars de recettes. Disney a récolté 1,8 milliard de $ (Captain America 3, Doctor Strange) et la Fox 1,33 milliard de $ (Deadpool, X-Men Apocalypse). Ces six adaptations de comics forment la moitié des douze plus grosses recettes mondiales.

Comic-Con 2016: 10 événements qu’il ne fallait pas rater

Posté par cynthia, le 30 juillet 2016

La Comic-con de San Diego s'est achevée dimanche dernier et, encore une fois, nous avons étions comblés, même à distance, et encore une fois les exclusivités étaient au rendez-vous. Si ce weekend vous étiez en pleine forêt à vivre avec des loups et que vous n'avez pas touché à vos smartphones et autres ordinateurs, vous avez raté beaucoup de choses... Mais comme nous sommes gentils à Ecran Noir, voici le récapitulatif de ce qui ne fallait pas rater lors de cet événement!

1) Captain Marvel a son actrice

Après des mois de torture mentale, l'actrice oscarisée pour Room a été annoncé comme étant la future interprète du célèbre personnage de Marvel. Brie Larson rejoint donc le casting des Avengers pour notre plus grand plaisir.

2) Des trailers à gogo

  • Les animaux Fantastiques: Prequel de la saga Harry potter, le trailer des Animaux Fantastiques nous a coupé le souffle. La larme à l’œil, nous nous sommes remémoré la saga Harry Potter qui avait fait notre jeunesse. Eddie Redmayne et ses cheveux roux se retrouvent face à toutes ces créatures magiques à capturer dont un gros dragon blanc (Khalessi vient chercher ton bébé). Face à lui un Colin Farrell terriblement sexy et surtout les quelques notes de musique qui rappellent HP. Rendez-vous en Novembre.
  • Kong Skull Island: Il n'y a pas que dans l'univers Marvel que Brie Larson va montrer ses gros poings. Venue aux côtés de Tom Hiddleston (sans Taylor Swift) et de toute la team de Kong Skull Island, la belle a montré ses talents dans la bande-annonce du prequel de King Kong. Oui King Kong avant King Kong. Rendez-vous en mars 2017 avec ce mix entre le mastodonte des primates et une sorte de guerre du Vietnam version Apocalypse Now.
  • Doctor Strange: Comme tous les ans, Marvel Studios fait fort en ramenant des bandes-annonces explosives (prend garde à toi DC Comics). Doctor Strange n'échappe pas à la règle en se dévoilant dans une bande annonce psychédélique digne d'Inception de Christopher Nolan. Benedict Cumberbatch tout en muscle fait face à un Mads Mikkelsen flippant et une Rachel McAdams touchante. Mais c'est aussi l'occasion de voir Tilda Switnon, crane rasé, en Maître de l'illusion. Rendez-vous cet automne.
  • Wonder Woman: Wait wait...nous avons dit plus haut "prend garde à toi DC"? Autant pour nous... La super production a ramené dans son sac la bande-annonce (ouffissime) de Wonder Woman! Alors que Marvel Studios nous promet un film consacré à Black Widow (Scarlett Johansson) depuis deux ans, DC, quant à eux, ont enfin sorti un film de super héros avec une femme qui se débrouille toute seule sans pote phallique (GODE bless America). La belle brune arbore son célèbre lasso mais aussi une épée et un bouclier... En fait imaginez un peu le scénario: Captain America rentre dans un bar et rencontre Xena. Pris d'une pulsion, les deux compères font l'amour sauvagement dans les WC tout en oubliant d'utiliser un préservatif (à ne surtout pas faire cet été sur la plage!!!!), neuf mois plus tard ET PAF, ça ne fait pas des chocapic; mais Wonder (amazing amazone) Woman (ancêtre de Lara Croft).
  • Son costume va faire exploser le pantalon de pas mal de geeks, on en est certains!

    "- Euh, ça consiste en quoi une secrétaire?

    - Et bien je fais tout ce qu'il me demande.

    - Chez moi cela s'appelle de l'esclavage!" Ok, on l'adore déjà (Fangirling)! Rendez-vous en été 2017!

  • Justice League: DC sont des blagueurs en plus de ça. Alors que les studios avaient annoncé qu'ils n'avaient pas prévu de dévoiler des images de Justice League, voilà qu'ils ont débarqué par surprise avec un trailer à faire trembler les Avengers (ou pas)! Batman, Aquaman, notre chérie Wonder Woman et Flash vont devoir faire équipe malgré leurs différents contre "un mal commun". Rendez-vous en novembre 2017  afin de voir si Marvel Studios peut commencer à avoir peur! En tout cas le costume de Flash rappelle étonnamment un certain Iron Man...la guerre est déclarée!
  • King Arthur: Guy Ritchie a dévoilé la bande-annonce de son adaptation du Roi Arthur avec le sexy Charlie Hunnam (trose nu) et l'indétrônable Jude Law (en méchant). Entre coup d'épée et frottement d'abdos, on en a l'eau à la bouche! Ça n'a plus rien à voir avec la légende, mais le remix médiéval avec le style Ritchie peut faire des étincelles.

3) L'équipe de Black Panther venue se présenter aux fans.

C'est officiel, après son apparition (plus que remarquée) dans le dernier Captain America, Black Panther aura son propre film. Chadwick Boseman revient dans la tenue noire et sexy de la panthère et il est rejoint par la sublime Lupita Nyong'o et Michael B. Jordan, ex torche humaine pour la blague de la Fox Les quatre Fantastiques.

4) Le traditionnel selfie de l'industrie Marvel

Comme tous les ans, Marvel Studios offre du grand spectacle à la Comic-Con. Mais que serait-ce la Comic-Con sans un selfie de la part de la grande famille Marvel? Rien bien évidemment. C'est ainsi que tous le casting des Gardiens de la Galaxie, venu sans bande annonce, ni image (imaginez notre déception), le casting de Black Panther, celui de Doctor Strange et Captain Brie Larson ont posé pour James Gunn (réalisateur des Gardiens de la galaxie). On a adoré!

5) Le cosplay d'Adam Savage

Ce qu'il y a de génial à la Comic - Con, c'est que l'on peut venir vêtu du costume de notre héros préféré. C'est ainsi qu'il y a eu de nombreuses Harley Quinn dans les couloirs, des Squirrel Girls, des Spiderman, des Dark Vador, des Wonder Woman...bref, rien d'original. Et puis il y a eu Adam Savage, le célèbre animateur américain de Discovery Channel, qui est arrivé déguisé en ours avec le corps de Leonardo Dicaprio accroché à son ventre. Fous rires garantis! L'année prochaine on viendra en Wonder Woman histoire de draguer un Captain!

Batman, Superman, Bugs Bunny et Tom & Jerry à Abu Dhabi

Posté par vincy, le 24 avril 2016

Warner Bros compte rattraper son retard sur Disney et Universal dans le secteur des parcs d'attraction. Il y a bien un parc à thèmes à Madrid en Espagne, la visite des studios de la Warner à Los Angeles, et même le Warner Bros. Studio Tour où l'on visite les coulisses d'Harry Potter à Londres. Mais à l'inverse, The Wizarding World of Harry Potter, parc thématique dédiée au sorcier, est intégré au parc Universal d'Orlando en Floride et sera bientôt dans le parc Universal japonais. Et les héros de DC Comics sont déjà déclinés en attractions aux Six Flags Magic Mountain de Los Angeles.

Le studio américain a donc décidé de lancer son premier parc: le Warner Bros. World Abu Dhabi, dans les Emirats Arabes Unis, ouvrira ses portes en 2018. Alors que Disney et Universal investissent plutôt en Extreme Orient (Chine, Singapour, Japon, Corée du Sud), tout comme la 20th Century Fox (en Malaisie), Warner fait le pari du sable du Moyen Orient, nouvelle destination loisir mondiale. A Abu Dhabi, métropole reliée à 85 villes dans le monde, ouvriront aussi une antenne du Louvre et un musée Guggenheim.

Universal avait bien eu un projet à Dubaï, qui fut finalement abandonné.

Le projet de la Warner comprend aussi un hôtel "Warner Bros". L'ensemble sera construit sur l'île de Yas, entre le parc d'attraction Ferrari World et un autre, Yas Waterworld. Cette île complètement artificielle accueille aussi un terrain de golf mondial.

Au Warner Bros. World Abu Dhabi, on croisera les super-héros de DC Comics - Batman, Superman, Wonder Woman - et les héros de cartoons de la maison - Bugs Bunny, Scooby-Doo, Tom & Jerry - passant ainsi de Gotham City et Metropolis aux Looney Tunes et à Hanna-Barbera.

Le site vise 5 millions de visiteurs par an.

Ben Affleck et Warner: Toxic affair ?

Posté par wyzman, le 21 avril 2016

Ben Affleck n'aurait pas dû accepter de réaliser le prochain Batman. Voilà qui est dit. Si vous avez pris la peine d'aller voir Batman v Superman : L'Aube de la justice au cinéma, vous n'aurez aucun mal à comprendre où nous venons en venir. Si ce n'est pas le cas, nous allons dès maintenant expliciter.

A 43 ans seulement, Ben Affleck n'a eu de cesse de nous épater. Eh oui, il n'y a pas si longtemps que ça, l'acteur qui jouait dans l'horrible Daredevil était le simple boytoy de Jennifer Lopez. Mais depuis son mariage (et son divorce) avec Jennifer Garner, l'homme et l'acteur ont bien changé. Plus encore, nous avons découvert des facettes de sa personnalité dont nous ignorions tout simplement l'existence. Outre le fait de savoir écrire de bons scénarios, Ben Affleck est un excellent réalisateur : Gone Baby Gone ? The Town ? Argo ? Si vous ne les avez pas vus, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Mais pourquoi ne pas se réjouir à l'idée de le voir réaliser le prochain film centré sur Batman ? Eh bien tout simplement parce que son interprétation de l'homme-chauve-souris ne casse pas trois pattes à un canard ! Plus encore, nous aurions aimé un peu de nouveauté dans l'univers DC Comics. Très à l'aise dans ce que l'on appellera grossièrement des films d'auteurs (The Company Men, Gone Girl par exemple), l'acteur pourrait avoir bien dû mal à surpasser - ou même égaler - ce que Christopher Nolan a fait avec sa trilogie The Dark Knight. Alors oui, les challenges sont formateurs mais celui-ci sonne creux.

Présent dans Suicide Squad qui sort en août prochain, le contrat qui lie Ben Affleck à la Warner ressemble de plus en plus à un pacte avec le diable. Rappelons dès maintenant que Live By Night, le prochain film de et avec Ben Affleck (forcément produit et distribué par la Warner) devait sortir le 25 décembre dernier. Cela avant d'être repoussé au 7 octobre 2016 puis carrément relégué au 20 octobre 2017... Si la logique de l'Oscar season est intéressante, les plus stratèges d'entre nous auront compris que cela "libère" Ben Affleck pendant un moment.

Pile ce qu'il faut pour continuer le tournage de Justice League Part One (qui vient de commencer), mettre en chantier The Batman (c'est le titre actuel du projet) et tourner des scènes de The Flash et Aquaman ! Seul hic : Justice League Part One sortant le 17 novembre 2017, Ben Affleck sera tôt ou tard contraint de faire le tour du monde pour assurer en même temps la promotion du blockbuster qui doit rivaliser avec les Avengers et celle de son film d'auteur oscar-worthy. Pas sûr que le résultat soit à la hauteur. Et surtout, pas sûr que Warner Bros. soit vraiment gagnant, vu la tête que l'acteur révélé pas Will Hunting faisait déjà en découvrant les critiques négatives de Batman v Superman

En ne sortant presque que des blockbusters pour la fin 2016 (Conjuring 2, The Legend of Tarzan, Suicide Squad, Les Animaux Fantastiques) et 2017 (The Lego Batman Movie, Kong : Skull Island, Wonder Woman, Dunkirk, Justice League Part One), Warner Bros. semble bel et bien donner la priorité à la rentabilité autour de licences et de marques, même si le studio continue de suivre fidèlement des auteurs comme Clint Eastwood et Christopher Nolan. Les projets personnels de Ben Affleck semblent s'éloigner encore et toujours un peu plus. Et en cas de succès de The Batman, on voit difficilement comment il aurait le temps de tourner des films sans collants. Ainsi, si Live By Night finit par sortir en octobre 2018... cela n'étonnera personne !

Comment Batman v Superman est devenu un vulgaire « film de fans »

Posté par wyzman, le 29 mars 2016

A moins de vivre dans une grotte depuis une semaine, vous n'avez pas pu échapper à tout ce ramdam entourant la sortie de Batman v Superman : L'Aube de la justice. (Oui, je me rends compte que ce titre est horrible. Surtout maintenant que j'ai vu le film... mais peu importe !) La nouvelle œuvre de Zack Snyder, quoiqu'un peu farfelue, était très intéressante sur le papier. Réunir deux héros majeurs de la pop culture dans une superproduction, nous en avions tous rêvé. Et d'entrée de jeu, le réalisateur de 300 avait tout pour lui : un talent certain, deux gros studios prêts à financer, des teasers et autres bandes annonces excellents et un casting impressionnant (Henry Cavill, Ben Affleck, Amy Adams, Jesse Eisenberg, Diane Lane, Laurence Fishburne, Jeremy Irons, Holly Hunter, Kevin Costner pour une séquence et Gal Gadot en cerise sur le gâteau).

Plus encore, après l'avant-première mondiale, les spectateurs semblaient plus que ravis. Comme on dit outre-Atlantique, les premiers avis étaient in. Bref, tout allait bien. Puis l'embargo a été levé et là, le massacre a commencé. Genre, vraiment. "Inachevé" pour Indie Wire. Juste "visuellement spectaculaire" pour Variety. Sauvé de sa "monotonie vaseuse" par Gal Gadot d'après The Wrap"Pas fun" et "absurde" pour le New York Times. Bref, vous avez compris l'idée. Et en France, même son de cloche. "Anti-spectaculaire" et "décevant" pour Première. De son côté, Le Figaro pointe "la lourdeur de l'intrigue, la lenteur des plans, l'omniprésence écrasante des effets pyrotechniques". C'est "une pâté réflexive" pour Le Plus. Et même Le Journal du Geek l'a perçu comme "supermou" et sans "aucun frisson". Ecran Noir y a vu "une valse de pantins" dans "un script peu subtil".

De manière simpliste, on pourrait mettre le décalage d'avis fans/critiques sur le dos du marketing : 250 millions de dollars de budget, 150 millions (minimum) pour la promotion, des teasers bandants, un "combat du siècle" promis, tout était là. En allant mater Batman v Superman, ce que l'on voulait voir c'est du grand spectacle, des trucs qui pètent, avoir le souffle coupé et se dire que c'était l'idée du siècle que de réunir les deux hommes dans un film. Sauf que cela n'arrive pas. On pourrait blâmer le scénario qui se veut politisé mais ennuie souvent. Nous pourrions évoquer la noirceur que Zack Snyder a voulu insuffler grâce à la présence de Batman. Mais cela ne prend pas car Christopher Nolan a déjà fait tout cela. Ce que le Hollywood Reporter a noté au moment de conseiller à Zack Snyder de "laisser les films de Christopher Nolan à Christopher Nolan".

Le fan, rempart bulletproof ?

Et une fois n'est pas coutume, au moment de vendre un film et d'esquiver des critiques unanimes, le fan est parfait. Le fan permet de se dédouaner de tout. Le fan est une excuse imparable. Pour le fan, studios, distributeurs et acteurs seraient prêts à faire ou dire n'importe quoi. Et cela notamment parce que le fan est souvent un bon client. Oui, le fan est loyal - jusqu'à ce que le résultat soit vraiment trop mauvais. Le fan vous soutiendra du mieux qu'il peut. Le fan ira voir le film. Une fois, deux fois, peut-être même plus. Le fan parlera du film sur les réseaux sociaux, à ses amis, au boulot, aux repas de famille. Le fan fera le travail pour vous, à partir du moment où vous le contentez. En d'autres termes, faire "un film de fans" ou "un film pour les fans" expliquerait la qualité moindre de certaines adaptations. Voilà qui est sympa pour les fans ! Mais de là à dire que les fans présents à l'avant-première mondiale ont été éblouis par les acteurs présents, il n'y a qu'un pas…

Le fan n'est pas nécessairement aveugle car fan ou pas fan, il faut bien reconnaître que la communication autour du film était géniale, que notre attente à tous était élevée et qu'au fond de nous, nous voulions y croire. En cela, nous pourrions faire le parallèle avec Le Réveil de la Force. Son réalisateur, J. J. Abrams, est un homme de génie et sur le plan technique, on ne peut rien reprocher à son film. Mais le scénario ne casse pas trois pattes à un canard ! C'est un fait, une vérité générale presque. Fans et/ou critiques, nous avons fait avec et sommes passés à autre chose. Malheureusement, et comme c'est souvent le cas, c'est plus simple à dire qu'à faire.

Une industrie pourrie ?

Tandis que certains fans ont déjà commencé à signer une pétition pour évincer  Zack Snyder des prochains projets de DC Comics, Rolling Stone a mis le doigt sur ce qui est peut-être la véritable raison d'un tel bad buzz autour de Batman v Superman : "les films de super-héros ne sont pas en train de tuer l'industrie du film. L'industrie du film est en train de tuer les films de super-héros" écrit le magazine. Eh oui, à force d'enchaîner les adaptations, de multiplier séries dérivées, remakes et autres reboots, il faut bien que quelqu'un se casse la figure. Daredevil et Green Lantern étaient de bons exemples de ratage complet, mais ça n'a pas arrêté Hollywood. A l'inverse, le carton de Deadpool prouve qu'on peut encore divertir avec une certaine singularité et un super-héros qui ne se prend pas au sérieux.

Persuadés que les fans de comics et le public en général seront toujours au rendez-vous, Marvel a réussi à incruster Spider-Man dans la dernière bande annonce de Captain America : Civil War (ou Avengers 3 si vous préférez), tandis que DC Comics a plus ou moins bien introduit ses prochains hits grâce à Batman v Superman. Nous attendrons avec impatience Wonder Woman, Aquaman sera un véritable plaisir coupable que James Wan annonce déjà comme plus "fun" que L'Aube de la justice, Flash devrait faire du bruit et Cyborg méritera le coup d'œil. Et il y aura bien évidemment cette Justice League qui devrait tout déchirer.

Une chose est sûre : au moment d'attirer les fans, Marvel et DC Comics savent y faire. A l'instar de Michael Bay ces dernières années, Batman v Superman vient de prouver que les studios pouvaient officiellement se passer de critiques positives dans la presse pour amasser du fric. Plus gros lancement de Pâques aux Etats-Unis avec 166 millions de dollars en 3 jours, quatrième meilleur démarrage dans le monde en dépassant les 400 millions de dollars en 5 jours… Batman v Superman va marquer l'histoire du cinéma côté recettes. Et ça sans l'adhésion de la presse ! Cela mérite qu'on lui lève notre chapeau. Du coup, bien malgré nous et ce que l'on en a pensé, on ne saurait que trop vous recommander de vous faire votre propre opinion sur l'œuvre en la voyant directement en salles. Ou pas. Dans un mois, Captain America affronte Iron Man dans un autre match de titans. Leur invincibilité garantit aux franchises d'être sans fin. Et hélas, c'est aussi ça qui tue le suspense. Car pour Hollywood, la seule incertitude n'est pas de savoir si un super-héros peut mourir (c'est impossible), mais de savoir combien les fans dépenseront et à quelle place il terminera au box office !

Plongez dans l’univers de Batman v Superman à Aéroville, La Defense et aux Halles

Posté par cynthia, le 25 février 2016

À l’occasion de la sortie mondiale du film Batman v Superman - L’Aube de la Justice, les centres commerciaux franciliens d'Aéroville, des 4 Temps et du Forum des Halles plongeront leurs visiteurs dans l’univers de ces super-héros de DC Comics.

Nommée Unexpected Heroes, cette animation sera mise en scène dans un tunnel avec des éléments issus des décors des films, plaçant ainsi les protagonistes dans l'univers de Batman et de Superman! Au milieu des costumes originaux et des photos de coulisse, Loïs Lane et Alfred (le célèbre majordome de Bruce Wayne aka Batman) accueilleront les plus courageux afin de les mettre à l'épreuve au cours d'un test de connaissances.  Une fois cette étape franchie, les gagnants pourront se mettre dans la peau d'un super-héros...

Équipés des accessoires de super-héros ou arrivés déguisés, les visiteurs pourront alors incarner leur justicier préféré en réalisant leur propre selfie vidéo à 360°: simulations de combat, poses héroïques ou sauts, les visiteurs auront carte blanche pour réaliser le rôle de leur (vie?) choix sous l’œil des 64 caméras avant de recevoir la vidéo souvenir par mail.

On ne sait pas pour vous mais en tout cas ça donne envie! Une excellente idée pour impressionner vos petiots ou vos amis geeks...

Unexpected Heroes: Aeroville du 25 au 28 février (30 Rue des Buissons 95700 Roissy-en-France), 4 Temps du 2 au 6 mars (15 Parvis de la Défense 92092 Paris La Défense) et Forum des Halles du 7 au 10 avril (101 Rue Berger 75001 Paris).

Comic-con 2015: 10 événements qu’il ne fallait pas rater

Posté par cynthia, le 14 juillet 2015

Inutile de présenter l'événement planétaire des mordus de BD, Comics et autres Cosplays: le Comic-con de San Diego, comme tous les ans, accueille des stars flamboyantes arpentant les couloirs du centre de congrès de la ville californienne, présente des images exclusives (de séries et films "fantastiques") et fait jouir les plus geeks. Ici le marketing se teinte d'humour.

Petit top 10 des événements importants de cette édition 2015.

10) Trailer final et affiche officielle pour Les Quatre Fantastiques

L'équipe des Quatre fantastiques était présente pour présenter le trailer final du film (en salle le 5 août en France). On y découvre une torche brûlante de swagg (oh mon Dieu j'ai utilisé cette expression), une femme invisible sur le qui vive, un homme élastique très souple et une Chose pas contente... mais pas contente du tout et qui tape sur tout ce qui bouge. "La Chose est le cœur de l'équipe" confie Jamie Bell (son interprète) aux fans et aux journalistes présents. Si la Chose est le cœur, Richards Reed en est le cerveau... du moins Miles Teller a essayé "le réalisateur m'a offert un exemplaire des physiques quantiques pour Les Nuls" dit-il à propos de son interprétation de Mr Fantastique. Outre la bande annonce, l'affiche officielle du film était placardée un peu partout. Heureusement, ils ont abandonné l'attaque Photoshop sur Miles Teller pour accentuer la ressemblance d'avec l'affiche de la première version (ratée) des Quatre Fantastiques: une torche qui s'envole, une Susan Storm qui utilise son champ de force et une chose qui cogne...la nostalgie nous gagne.

Vidéo

9) L'équipe d' Hunger Games fait ses adieux avec un spot TV très pop acidulé.

Ce Comic-Con marque la fin de la saga Hunger Games, dont le dernier volet est prévu en novembre. Jennifer Lawrence et ses deux acolytes, Liam Hemsworth et Josh Hutcherson, se sont dit adieu tout en saluant la salle: séquence émotion. Mais l'équipe du film n'est pas venue bredouille. Comme dans tous les Comic-Con, on y vient avec des images qui font briller les yeux et la bande annonce de Hunger Games 3 a bien capté nos rétines. Une armée d'hommes et de femmes tous en blanc agitent de la mitraillette avec une chorégraphie décoiffante avant que Katniss vêtue de rouge écarlate arrive, telle une reine, au milieu de l'assemblée. Un remake du clip Oops! I did it again de Britney Spears? Mettez en fond sonore la célèbre chanson et vous verrez bien! Nous on a essayé et cela nous a bien fait rire!

Vidéo

8 ) Les super-héros sur le petit écran

Les super-héros Marvel et DC ont le vent en poupe sur le petit écran. Les agents du Shields, Daredevil, Gotham, Flash ou encore Arrow, la télévision se fait envahir par les être hors normes et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Supergirl (interprétée par la jolie Melissa Benoist) arrive en octobre sur les petits écrans. Déjà disponible en streaming, le premier épisode est plus qu'alléchant. Entre série girly, humour et aventure, Supergirl pourrait bien devenir la série de la rentrée. A moins qu'elle ne se fasse coiffer au poteau par le retour d' Heroes.

Vidéo

Après quatre saisons de qualité inégale, la série de Tim Kring revient avec quelques nouveaux, comme le sexy Zachary Levi (Chuck, Thor 2) en super-héros traqué, et avec des retours qui raviront les fans comme Jack Coleman (le papa de la pompom girl qui ne se blesse jamais), Masi Oka (Hiro), Greg Gunberg (Matt) entre autres.

Vidéo

7) Les premières images de Suicide Squad

Des super-héros nous en avons mangé  la Comic-Con... C'est bien simple il n'y avait pas une journée sans une annonce pour un film ou une série à ce sujet, Suicide Squad est de ceux là. Ce groupe d'anti-héros, tout droit sorti d'Arkham (la prison de Gotham) est bien décidé à faire le plus de mal possible. Composé de Harley Quinn (Margot Robbie), Deadshot (Will Smith), Enchanteress (Cara Delevingne) ou encore d'Amanda Waller la leader (Viola Davis), le film se concentre sur ce petit groupe de méchants. Ainsi les premières images nous ont montrés une Harley Quinn suspendue telle une acrobate en prison pendant que Deadshot faisait une tête au carré à un punching-ball.

Vidéo

6) Star Wars entre nouveaux, anciens et images exclusives

Que serait une Comic-Con sans Star Wars? Cela ressemblerait à un ciel sans étoiles, une raclette sans fromage, un Justin Bieber sans caleçon... bref il est impossible de passer à côté d'un Chewbacca dans les couloirs. Alors imaginez lorsque le film est à l'honneur? Nous vous le donnons dans le mille, il y a plein de Chewbacca partout et de toutes tailles. Mais il n'y avait pas que des poils et des "arggggghhhh" qui faisait trembler les fans, Harrison Ford et Carrie Fisher étaient en pleine réunion d'anciens face à Simon Pegg le petit nouveau de la saga. De quoi donner du baume au cœur tout ça! Et en plus Disney a confirmé qu'il y aurait un Star Wars, spin-off inclues, par an jusqu'en 2020.

Vidéo

5) Le trailer de Batman VS Superman

Entre Ben Affleck et Henry Cavill notre bassin balance... Fraîchement débarqués à la Comic-con avec le reste de l'équipe, ils nous ont présenté le films annonce de la suite de Man of Steel, Batman VS Superman. Nous y voyons un Superman menacé par la société (peur de l'inconnu) et convoqué à la cour Suprême tout en costume. Ses pouvoirs sont dangereux dit une voix au même moment où on voit des buildings enflammés et un Ben Affleck sans peur qui sauve une petite fille des débris. Sans suivent plein d'explosions, une leçon de morale de maman Kent, une foule en délire face à un Superman en mode Jesus Christ is back et un Batman au sex-appeal robotique face à une Wonder Woman méga sexy et un Lex Luthor tout en cheveux. Attendu mais aussi redouté de par la présence de Ben Affleck, le film a mis en émoi l'assemblée. Espérons que le film en fasse autant. La suite est déjà en chantier.

Vidéo

4) Les 30 premières minutes de la suite de Labyrinthe

La suite de Labyrinthe, La terre brûlée a offert à la Comic-con ses 30 premières minutes, sacré teasing. Souvenez-vous: une bande de jeunes garçons (et une fille) sont retenus dans un labyrinthe peuplé de choses étranges. Lorsqu'ils arrivent à s'en échapper, ils découvrent qu'ils sont issus d'une expérience (un peu à la Hunger Games). Le second volet débute par des flashbacks de Thomas (Dylan O'Brien) enfant, avant de revenir là où nous l'avions laissé à la fin du premier volet, dans l'hélicoptère, avec ses jeunes potes rescapés. Prévu pour le 7 octobre prochain dans les salles, La Terre Brûlée promet d'être plus épique et plus violent que le premier.

3) Le Casting teenager d'X-Men

Nous sommes restés dans une ambiance bon enfant avec l'équipe d'X-Men. Vu qu'il y avait une chaise en moins, Hugh Jackman s'est assis sur les genoux de Jennifer Lawrence (nous n'arrivons pas à déterminer qui est le plus chanceux entre les deux) afin de parler de son personnage, Wolverine, qui lui a tant apporté. "Je sais qu'ils l'ont tué dans les comics mais dans les films Wolverine est toujours vivant!" Le stress peut retomber pour les fans, Wolverine a encore quelques coups de griffes à donner. Nicolas Hoult aussi répondait aux questions des fans, du moins il essayait "Je suis désolée, je suis toujours psychologiquement avec Deadpool." Nous le comprenons, nous aussi nous avons eu du mal à décrocher de Ryan Reynolds, de sa tenue de cuir rouge et de ses photos loufoques. Côté nouveauté pour X-Men, la jeunesse était à l'honneur avec Tye Sheidon (Tree of life) qui incarne Cyclops et Sophie Turner (Game of Thrones) qui est la "young" Jean Grey. Tout ce petit beau monde a été rejoint par l'équipe de Deadpool, de Gambit et des Quatre Fantastiques pour un selfie mémorable!

2) Deadpool, son trailer et ses images à mourir de rire

Après avoir présenté une bande-annonce plus que prometteuse, Ryan Reynolds a proposé un photoshot à mourir de rire (nous comprenons le manque de concentration de Nicolas Hoult). Deadpool qui met au monde un enfant mais aussi faisant du stop déguisé en réfugié mexicain pour aller à la Comic-con de San Diego. Le super-héros s'est démarqué et a fait parler de lui.

Vidéo

1) La famille Marvel (presque) au grand complet

Stan Lee est arrivé sur scène et a voulu prendre une photo mémorable avec ses enfants. Sacrés invités sur l'image: l'équipe d'X-Men devant, avec en surprise Channing Tatum dans son personnage dans X-Men, Gambit (qui pourrait avoir son propre film), l'équipe de Deadpool se faisa,t une place tandis que les Quatre Fantastiques fermaient la marche de ce selfie qui clôture en beauté ce Comic-con 2015.

Vidéo