Avec Etre vivant et le savoir, Alain Cavalier montre que l'art rend hommage à l'art, que le cinéma peut être un hommage grâce à l'image. Dialogue incessant entre le réel des vivants et les souvenirs d'une morte, le film est d'une poésie sublime.



11 fois Fatima
Amazing Grace
Charlotte a 17 ans
Cyrano et la petite valise
Etre vivant et le savoir
Face au vent
Greta
L'autre continent
L'enseignante
Le chant de la couleuvre
Les Particules
Lucie, après moi le déluge
Lune de miel
Ma
Men in Black International
Palmyre
Parasite
Permaculture
Roxane
Salauds de pauvres
Sillages
Un havre de paix
X-Men: Dark Phoenix
Zombi Child



90's
Coming Out
Tremblements
Dieu existe, son nom est Petrunya
Drôles de cigognes
Les météorites
Petra
Douleur et Gloire
Tous les Dieux du ciel



Le garçon qui dompta le vent
Triple frontière
Dumbo
Blanche comme Neige
Le vent de la liberté
Les oiseaux de passage
Ray & Liz
The Highwaymen
Alpha - The Right to Kill
After : Chapitre 1
El Reino
Raoul Taburin
Liz et l'oiseau bleu
The Highwaymen
Avengers: Endgame
L'Adieu à la nuit
Gloria Bell
Coeurs ennemis
Jessica Forever
Hellboy
Les Crevettes pailletées
Le jeune Ahmed
Les plus belles années d’une vie
Rocketman
Sibyl
The Dead don't Die






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Agat films & cie, Les films de mon moulin, Ex Nihilo, Artemis productions
Distribution : Ad vitam
Réalisation : Yann Le Quellec
Scénario : Yann Le Quellec, David Elkaïm, Jean-Luc Gaget, Gladys Marciano, d'après le roman de Arto Paasilinna
Montage : Sandie Bompar, Yann Dedet
Photo : Sébastien Buchmann
Décors : Florian Sanson
Musique : Martin Wheeler, Iggy Pop
Durée : 107 mn
 

Bonaventure Gacon : Cornélius
Anaïs Demoustier : Carmen
Gustave Kervern : le maire
Christophe Paou : Gazagnol
Denis Lavant : le médecin
Solange Milhaud : la femme du maire
Camille Boitel : le commis de Gazagnol
 

 
 
Cornelius, le meunier hurlant


France / 2018

02.05.2018
 



Le livre Bye Bye Bahia


 
 
 
 
 

haut