Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Brooklyn Affairs
Ceux qui nous restent
Ils aimaient la vie (Kanal)
It must be heaven
Jumanji: Next level
La Famille Addams
Le meilleur reste à venir
Le Voyage du Prince
Les reines de la nuit
Ode Bertrand
Premiers pas dans la forêt
Seules les bêtes
Souviens-toi de ton futur
The Irishman
Un été à Changsha



Joker
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
La cordillère des songes
Et puis nous danserons
J'ai perdu mon corps
La belle époque
Le monde animé de Grimault
J'accuse
L'incinérateur de cadavres
Les enfants d'Isadora
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés



La fameuse invasion des ours en Sicile
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Abominable
5 est le numéro parfait
Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand
Une Colonie
Adults in the Room
Le Mans 66
Little Joe
La reine des neiges 2
Le Roi
Gloria Mundi
Chanson douce
L'orphelinat
Last Christmas
Proxima






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 40

 
La Ch'tite Famille


France / 2017

28.02.2018
 



LA FAMILLE FOLDINGUE





"Laver à sec ? Mais comment qui font pour laver un vêtement sans eau et à l'air ?"

Un an seulement après Raid dingue, la superstar du box office français Dany Boon est de retour derrière la caméra avec La Ch'tite famille, une comédie qui lui permet de renouer avec ses origines - et d'envisager un nouveau carton.

Amnésie quand tu nous tiens

Valentin D. et Constance forment un couple d'architectes designers très en vogue à Paris. Pour percer dans ce milieu, Valentin a fait croire qu'il était orphelin. Mais ce mensonge pourrait bien voler en éclats lorsque sa famille ch'tie débarque en ville et qu'à la suite d'un accident, il oublie les 25 dernières années de sa vie.

Comédie familiale servie à la sauce Boon, La Ch'tite Famille peut se vanter d'avoir quelques répliques savoureuses. A peine inspiré, l'auteur de Bienvenue chez les Ch'tis s'offre ici un délire personnel qui se veut fédérateur et parlant pour tous. Sur le papier, tout cela fonctionne. Des acteurs adorés du public (Line Renaud, Valérie Bonneton, François Berléand, Pierre Richard), une dynamique connue des fans de l'acteur, des caméos en pagaille (Claire Chazal, Arthur, Pascal Obispo, Claudia Tagbo, Thomas VDB, Kad Merad), deux premiers rôles "likable" (Boon et Laurence Arné) et un choc des cultures qui réussit au cinéma français.

Mais à force de vouloir faire rire le public-type auquel il pense, Dany Boon oublie l'importance d'un scénario fin et imprévisible quand il s'agit de faire une bonne comédie populaire. Ainsi, il n'est pas étonnant que dès les premiers rebondissements, le spectateur soit en mesure de deviner la suite.

Valentin a perdu la mémoire ? Il la retrouvera au moment le plus opportun. Louloute et Gustave ont des problèmes de couple ? Ils les résoudront à coups de déclarations passionnées. Suzanne n'a pas eu la fête d'anniversaire qu'elle souhaitait ? On se rattrapera l'année suivante. Le père de Constance est une ordure ? Il finira seul à la fin.

Déception comique

Vous l'avez compris, le scénario de La Ch'tite Famille est entièrement balisé et ne laisse place à aucune surprise. Un comble quand on sait que le réalisateur, co-scénariste et acteur principal du film est connu pour son tempérament imprévisible. Les plus optimistes argueront qu'il reste les acteurs, ce à quoi nous leur répondrons qu'en s'improvisant Ch'ti, ils ne rendent ni hommage ni justice à des Nordistes déjà bien éprouvés par Bienvenue chez les Ch'tis et Rien à déclarer.

Quant au choc des cultures, il repose presque entièrement sur la difficulté de communiquer avec l'autre (le Ch'ti), surtout quand on ne comprend pas ce qu'il dit. Fortement singés, les Ch'tis sont ici dépeints comme des ruraux sans la moindre éducation et sans avenir. Comme le dit si bien François Berléand, ce sont "des beaufs" ! Quant aux Parisiens, nécessairement râleurs, prétentieux et trop sophistiqués, ils appartiendraient tous à une élite incapable de regarder ceux encore à terre.

Caricatural et sans surprise, La Ch'tite Famille a tout ce qu'il faut pour vous passer un agréable moment en famille mais aura du mal à rester dans les annales. C'est bien dommage !
 
wyzman

 
 
 
 

haut