Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Canción Sin Nombre
De Gaulle
L'envolée
La bonne épouse
La communion
Le capital au XXIe siècle
Lucky Strike
Radioactive
Une sirène à Paris



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 25

 
Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?


France / 2014

16.04.2014
 



FAMILLE POUR TOUS





Chez les Verneuil la famille n'est pas comme toutes les familles françaises: un mélange des genres, une «salad bowl». Claude et Marie (l'ex-Splendid Christian Clavier et l'ex-Nuls Chantal Lauby) ont quatre filles, chacune en couple. Ainsi les gendres sont musulman, juif, chinois, et catholique "mais" noir (on pense forcément au sketch de Muriel Robin, puissance cinématographique). Ce genre de métissage pourrait faire sourire tant c'est utopique et propice à toutes les blagues racistes, antisémites, etc... mais chez les Verneuil, ce métissage c'est un peu comme si leur foyer et leurs valeurs avaient été dévastés par un phénomène Fukushima.

Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu? c'est un peu la version infernale de Devine qui vient dîner?. Le réalisateur Philippe de Chauveron (auteur du médiocre L'Élève Ducobu) n'a pas hésité à surdoser la recette, montrant (et dénonçant) avec humour les pires clichés et les idées reçues sur "l'autre". Tout cela fonctionne efficacement. On rit de bout en bout. La rencontre entre la famille africaine et les Verneuil, la confrontation entre tous les beaux-fils, le "politiquement correct" qui craque face à la réalité et sous l'assaut des subconscients : c'est tout autant potache que révélateur.

Le sujet est d'actualité. Alors que la question du racisme et multiculturalisme est omniprésent en Europe, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? n'épargne personne, étrangers ou français. Les dialogues bien lubriques et les personnages plutôt hilarants démontrent avec auto-dérision que la France idéale n'est pas celle des nationalistes.

Ajoutez à cela un casting irréprochable - Christian Clavier est parfait en papa gâteau, malheureux pour ses filles, Chantal Lauby semble au bord de la dépression nerveuse et nous rappelle le personnage d'Hélène Vincent dans La vie est un long fleuve tranquille - et il se pourrait bien que cette comédie, qui a préféré l'humour frontal à la subversion - fasse le même fracas que Bienvenue chez les Cht'is ou Intouchables dans les salles. A croire que la comédie française est inspirée quand il faut rassembler des morceaux opposés de sa République. Car il ne s'agit pas d'idéaliser la France, où le vivre ensemble" serait juste une question de pacte de responsabilité familiale, mais bien le fait que la famille soit un foyer pour tous. Y compris en acceptant en son sein deux beaux-parents réacs, qui seront ravis de bercer des tas de bébés métisses. Le bon Dieu n'a rien à voir dans tout ça, mais avouons qu'en ces temps troubles et violents, le film sert de soupape. Simplement pour ça, la comédie est redoutablement utile, en plus d'être distrayante et parfois franchement drôle.
 
cynthia

 
 
 
 

haut