3 Billboards, les panneaux de la vengeance fut le grand vainqueur des Golden Globes. Polar décalé, Western à l'humour noir, ce film tout aussi noir déroutera certains sur la fin: mais c'est justement ce qui le rend singulier et plus fascinant qu'il ne le prétend.



24h Limit
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Alice Comedies, volume 2
Ami-Ami
Brillantissime
Enquête au Paradis
Femme et mari
In the fade
L'enfant de Goa
La juste route
La surface de réparation
Last flag flying
Le rire de ma mère
The Last Family
Trois silences
Winter War



Paddington 2
Makala
Un homme intègre
Seule la terre
A Ghost Story
Drôles de petites bêtes
Girls Trip
Le crime de l'Orient-Express
Seule sur la plage la nuit



Coco
La Villa
Le bonhomme de neige
Plonger
Prendre le large
Bienvenue à Suburbicon
Les Gardiennes
Tueurs
L'échange des princesses
L'échappée belle
La cordillera
La Promesse de l'aube
Les heures sombres
Maria by Callas
Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi
Tharlo, le berger tibétain
The Florida Project
Wonder
Tout l'argent du monde
Downsizing
Si tu voyais son coeur
Vers la lumière






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Adam Bohling, Rupert Maconick, David Reid, Valerie Van Galder, Matthew Vaughn
Distribution : 20th Century Fox France
Réalisation : Dexter Fletcher
Scénario : Sean Macaulay, Simon Kelton
Montage : Martin Walsh
Photo : George Richmond
Format : Couleur - 2.35:1
Décors : Naomi Moore
Musique : Matthew Margeson
Directeur artistique : Tim Blake, Astrid Poeschke
Durée : 105 mn
 

Taron Egerton : Eddie Edwards
Christopher Walken : Warren Sharp
Hugh Jackman : Bronson Peary
Edvin Endre : Matti Nykänen
Daniel Ings : Zach
Tim McInnerny : Dusti Target
 

site internet du film
 

 
Eddie The Eagle



/ 2015

04.05.2016
 

Michael « Eddie » Edwards n’a jamais été sportif. Il rêve cependant depuis l'enfance de participer aux Jeux olympiques. Au fil du temps, son envie et sa volonté demeurent intactes, malgré son niveau sportif, le manque de soutien et les diverses moqueries qui n’ont jamais entamé sa volonté. À la surprise de beaucoup, Eddie parvient à participer à l'épreuve de saut à ski aux Jeux olympiques d'hiver de 1988 à Calgary. Avec l’aide de Bronson Peary, un entraîneur aussi atypique que lui, Eddie va marquer les esprits à sa façon.


 
EN

 

haut