Fox expédie Bryan Singer du tournage de Bohemian Rhapsody

Posté par wyzman, le 5 décembre 2017

La traque continue à Hollywood. Quelques semaines après les dizaines d'accusations d'agression et de harcèlement sexuels portées à l'encontre de Harvey Weinstein et Kevin Spacey ("House of Cards"), c'est une autre personnalité phare de l'usine à rêves qui se retrouve dans la tourmente.

Deadline révèle que la société de production de Bryan Singer, Bad Hat Harry, a été remerciée par la Twentieth Century Fox. Les deux partis avaient conclu un accord de 3 ans comprenant entre autres la le tournage de Bohemian Rhapsody, le biopic très attendu de Queen avec Rami Malek en acteur principal. Malheureusement, le tournage a été stoppé et personne ne sait quand il reprendra. Le film est toujours attendu chez nous pour le 26 décembre 2018.

La nouvelle intervient quelques jours après que la presse américaine a eu vent de tensions entre Bryan Singer et Rami Malek. Si dans son communiqué officiel, le réalisateur de X-Men: Days of Future Past et X-Men: Apocalypse assure qu'il s'agissait d'incidents minimes, il y laisse entendre que la Fox aurait choisi l'état de santé de sa mère (qui requérait sa présence) et des accusations passées de manque de sérieux comme motifs de renvoi.

"Avec moins de trois de semaines de tournage, j'ai demandé à la Fox d'avoir un peu de temps pour moi afin que je puisse rentrer aux US et gérer l'état de santé très inquiétant de l'un de mes parents (…) Malheureusement, le studio n'a pas voulu s'adapter à moi et mis fin à mes services" écrit-il.

Mais The Hollywood Reporter donne une version tout à fait différente de l'affaire. Pour le média, Rami Malek se serait plaint à plusieurs reprises du manque de professionnalisme de Bryan Singer et aurait craqué au moment de la dernière absence de celui-ci qui a vraisemblablement causé l'arrêt du tournage de Bohemian Rhapsody. Fox devrait prochainement dévoiler le nom du nouveau réalisateur du biopic.

Rami Malek (Mr Robot) dans la peau de Freddie Mercury?

Posté par vincy, le 5 novembre 2016

La star de la série “Mr. Robot”, Rami Malek, sera Freddie Mercury. Si tout va bien. Cela fait des années que les stars se succèdent pour se rôle. Après Sacha Baron Cohen (qui a porté le projet durant trois ans jusqu'à son abandon en juillet 2013) et Ben Whishaw (actualité du 11 décembre 2013), qui ont jeté l'éponge, la production du biopic Bohemian Rhapsody a jeté son dévolu sur le comédien multi-récompensé.

Bryan Singer (X-Men) est désormais en discussions pour réaliser le film selon Deadline, remplaçant ainsi Dexter Fletcher.

Mais cette fois-ci, ça semble la bonne. La Fox et New Regency ont embarqué dans le projet (à l'origine pour Sony). Avec un distributeur américain aux côtés du producteur GK Films (Les infiltrés, Alliés), le projet a plus de chance de se finaliser, enfin. Bryan Singer a même confirmé sur Instagram son implication dans le projet, tout comme Rami Malek.

Enfin le scénario de Peter Morgan a été annulé pour être réécrit par Anthony McCarten (Une merveilleuse histoire du temps).

Rami Malek tourne actuellement le remake de Papillon. "Mr Robot" lui a valu une nomination aux Golden Globes et un Emmy Award du meilleur acteur cette année.

Charlie Hunnam et Rami Malek dans le remake de « Papillon »

Posté par vincy, le 4 août 2016

Charlie Hunnam (futur Roi Arthur chez Guy Ritchie) et Rami Malek (révélé avec la série Mr. Robot) formeront le duo du remake de Papillon. Hunnam reprendra le rôle tenu par Steve McQueen dans le film de Franklin J. Schaffner (scénarisé par Dalton Trumbo) en 1973. Malek reprendra le personnage incarné par Dustin Hoffman.

Rappel des faits.
A l'origine Papillon est un livre: l'autobiographie romancée de l'ancien bagnard Henri Charrière, dit Papillon à cause de son tatouage réalisé durant ses années dans la section spéciale de la Marine, publiée en 1969. Après avoir été accusé d'un meurtre (qu'il a toujours nié), il a été condamné aux travaux forcés à perpétuité au bagne de Guyane, en 1931. Après une tentative d'évasion ratée, il réussit à s'évader en 1944, avec quatre autres compagnons et refait sa vie au Venezuela. Le succès de son livre conduira donc à un film qui sera un carton en salles avec, à l'époque, 53M$ de recettes. Le film tient la tête du box office nord américain durant la saison de Noël 1973 et devient le 4e hit de l'année après L'Exorciste, L'Arnaque, American Graffiti et devant le James Bond Vivre et laisser mourir. En France, il sort en 1974 et séduit 3,85 millions de spectateurs, soit le 9e succès de l'année.

Le tournage du remake commencera en septembre. Le danois Michael Shoer (R; Northwest; La chambre d'en face) réalisera le film scénarisé par Aaron Guzikowski (Prisoners, Contrebande), qui promet une version moderne du récit.

L’instant Zappette: Emmy Awards are the new black !

Posté par wyzman, le 15 juillet 2016

Il y a quelques heures seulement, la liste des nommés des 68ème Emmy Awards a été dévoilée. Et force est de reconnaître qu'outre quelques oubliés (Uzo Aduba pour OITNB en tête), cette liste nous satisfait pleinement sur au moins un point : sa diversité. Dans le but d'éviter une polémique du type #OscarsSoWhite, l'Académie a pris des mesures drastiques et fait le choix de nommer des personnalités de couleur - qui le méritent sincèrement.

Du coup, c'est sans surprise que l'on retrouve parmi les nommés la comédie Black-ish ainsi que ses deux acteurs principaux, Anthony Anderson et Tracee Ellis Ross. Dans la catégorie meilleure actrice dans une série dramatique, Viola Davis de HTGAWM et Taraji P. Henson d'Empire sont également de retour. L'an dernier, la première était repartie avec le précieux Graal. Passés le buzz et la sensation de nouveauté, les deux femmes pourraient bien perdre face à Tatiana Maslany d'Orphan Black ou Keri Russell de The Americans. Voire carrément Robin Wright de House of Cards !

Grand gagnant de l'an dernier, Idris Elba est à nouveau nommé dans la catégorie meilleur acteur dans une mini-série ou un film pour son rôle dans Luther. Face à lui, il aura beaucoup de compétition. En effet, deux acteurs de couleur issus de The People v O.J. Simpsons : American Crime Story sont nommés : Cuba Gooding Jr. et Courtney B. Vance. La série de Ryan Murphy raconte dans sa première saison le procès d'Orenthal James Simpson, le joueur de football accusé du double homicide de son ex-femme Nicole Brown Simpson et de son compagnon Goldman. Fortement axé sur la question raciale (pour des raisons évidentes), le show de FX est nommé dans la catégorie meilleure mini-série tandis que Sterling K. Brown a été sélectionné parmi les meilleurs seconds rôles.

Par la suite, impossible de ne pas évoquer les nominations des deux comédies de Netflix, Unbreakable Kimmy Schmidt et Master of None. Le créateur de la seconde, Aziz Ansari est nommé dans la catégorie meilleur acteur d'une comédie et l'on ne peut qu'espérer qu'il remportera cet Emmy Award tant son interprétation de trentenaire new-yorkais, fils d'immigrés indiens est géniale. Du côté d'Unbreakable Kimmy Schmidt, la nomination de Tituss Burgess parmi les meilleurs seconds rôles est un véritable soulagement. Le personnage haut en couleur qu'il campe est divin. (Par ailleurs, si vous ne regardez pas Kimmy Schmidt, il serait d'ailleurs temps de vous y mettre !)

Évoquons maintenant la nomination de Kerry Washington pour son interprétation d'Anita Hill dans le téléfilm de HBO Confirmation. Brillante, c'est entre Sarah Paulson (The People v O.J. Simpson) et elle que se jouera ce prix ! Qui plus est, les 4 nominations de Beyoncé et de son documentaire Lemonade devraient ravir ses fans ainsi que les militants du mouvement #BlackLivesMatter quand les plus sériephiles d'entre nous peuvent se frotter les mains en voyant que Regina King n'a pas été oubliée pour American Crime.

Enfin, ne passons pas outre les nominations de Reg E. Cathey et Mahershala Ali de House of Cards, Keegan Michael-Key, Tracy Morgan, Steve Harvey… et RuPaul, la célèbre drag queen. Et tandis qu'Andre Charles de son vrai nom a dédié sa nomination "à tous les outsiders à travers le monde", Rami Malek, lui, peut d'ores et déjà savourer sa première nomination dans la catégorie meilleur acteur d'une série dramatique grâce à Mr. Robot ! Déjà nommé aux derniers Golden Globes, l'acteur de 35 ans aux ancêtres égyptiens et grecs pourrait bien repartir avec l'Emmy cette fois. C'est tout ce qu'on lui souhaite !