Cannes 2016 – Télex du marché: Scorsese, Paradis, Demoustier, Cassel, et un célèbre chat

Posté par vincy, le 18 mai 2016

- Le vieux projet de Martin Scorsese, The Irishman, pourrait renaître puisque STX Entertainment a racheté les droits internationaux à Paramount, qui conserve la distribution américaine éventuelle du film. Cette adaptation du livre de Charles Brandt (inédit en France) tourne autour du gangster Frank Sheeran, dit l'Irlandais, et notamment son rôle dans la disparitionn de Jimmy Hoffa (qui avait fait l'objet d'un film avec Jack Nicholson). Scénarisé par Steve Zaillian, le projet est censé être réservé à Robert De Niro, 20 ans après Casino. Le tournage pourrait commencer en janvier prochain.

- Vanessa Paradis, membre du jury, a plusieurs projets en cours. Elle a accepté d'être à l'affiche du prochain film de Yann Gonzalez. Et elle sera aux côtés de JoeyStarr et Isabelle Carré dans L'angle mort, drame fantastique de Pierre Trividic et Patrick Mario-Bernard, où il s'agit d'un homme invisible (ou visible, c'est selon ses caprices).

- Anaïs Demoustier a aussi plusieurs projets sur le feu puisqu'elle sera à l'affiche du prochain film de Robert Guédiguian, La villa, réinterprétation de La cerisaie version Marseille, avec les fidèles Darroussin, Meylan, Ascaride et Robinson Stévenin. Juste avant ce tournage en novembre, elle sera aussi dans le premier long de Yann Le Quellec, Cornelius le meunier hurlant, aux côtés de Gustave Kervern et Denis Lavant.

- Vincent Cassel, en compétition avec le film de Xavier Dolan, Juste la fin du monde, partagera le générique avec Romain Duris et Sandrine Kiberlain, dans le prochain drame d'Erick Zonka (La vie rêvée des anges), Fleuve noir. Cassel incarnera un flic sans illusions qui commence à enquêter sur la mort d'un enfant quand son fils, délinquant, revient dans sa vie.

- Enfin, Joann Sfar, qui a déjà confirmé il y a quelques jours qu'il allait réalisé un film d'animation adapté de sa BD Petit Vampire, a annoncé qu'il écrivait et réaliserait une nouvelle adaptation du Chat du Rabbin (César du meilleur film d'animation en 2012). Mais cette fois-ci le film sera tourné en prises de vues réelles. Le film sera, comme sa version animée, écrit et réalisé par Joann Sfar.

Isabelle Carré et Karin Viard cohabitent chez les Larrieu

Posté par vincy, le 2 septembre 2014

isabelle carré karin viard

Les frères Larrieu sont en tournage jusqu'à la mi-septembre dans le Languedoc-Roussillon. Selon Le Film français, Arnaud et Jean-Marie Larrieu tournent actuellement Vingt et une nuits avec Pattie.

Isabelle Carré incarne une quadra parisienne qui arrive dans une petite ville en vue de préparer les funérailles de sa mère. Le village est en fête. Elle y rencontre la fantasque Pattie, interprétée par Karin Viard, occupante de la maison de la défunte maman. Or le corps de la mère disparait, ce qui entraîne de multiples hypothèses policières.

Au générique, on retrouve aussi André Dussollier, Sergi López et Denis Lavant.

C'est la première fois que Isabelle Carré tourne chez les Larrieu (elle sera bientôt à l'affiche de Respire de Mélanie Laurent et de Marie Heurtin de Jean-Pierre Améris). En revanche Viard en est à son troisième rendez-vous avec les deux réalisateurs après Les Derniers Jours du monde en 2009 et L'amour est un crime parfait sorti en janvier dernier. Les deux actrices ne se sont croisées qu'une seule fois au cours de leur carrière, dans Les enfants du siècle de Diane Kurys (1999) où elles incarnaient Marie Dorval (Viard) et Aimée d'Alton (Carré).

Deuxième passage derrière la caméra pour Mélanie Laurent

Posté par vincy, le 26 décembre 2013

Depuis un mois, dans la région de Montpellier, Mélanie Laurent tourne son deuxième long métrage en tant que réalisatrice. Deux ans après la sortie des Adoptés, l'actrice filme Respire, dont elle a co-écrit le scénario avec Julien Lambroschini, d'après le roman d'Anne-Sophie Brasme paru il y a 12 ans. La version en format poche a été publiée au printemps dernier.

Mélanie Laurent a engagé Lou de Laâge (Jappeloup), Joséphine Japy (Cloclo) et Isabelle Carré pour tenir les rôles principaux.

Dans le roman, le lecteur assistait à une amitié fulgurante entre deux lycéennes, Charlène et Sarah. Mais Sarah, usant de son magnétisme sur son amie, lui fait subir toutes les humiliations possibles et imaginables jusqu'au jour où Charlène décide de mettre fin à cette situation étouffante et de passer à l'acte dramatique.

Cabourg 2011 : le palmarès récompense Valérie Donzelli, Patrice Leconte, Sylvie Vartan…

Posté par kristofy, le 19 juin 2011

La cérémonie des Swann d’Or du 25ème Festival du Film de Cabourg a consacré le film Voir la mer avec deux prix (meilleur réalisateur pour Patrice Leconte et révélation féminine pour Pauline Lefèvre) et aussi La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli (grand prix du jury), un prix coup de coeur a aussi été attribué à Sylvie Vartan (qui y a présenté le film L'ange Noir avec le réalisateur Jean-Claude Brisseau).

Le jury était présidé par Radu Mihaileanu avec Sylvie Vartan, entourés de Astrid Bergès Frisbey, Audrey Dana, Tomer Sisley, Emmanuel Mouret, Saïd Taghmaoui, Virginie Despentes et du producteur Frédéric Niedermayer pour les films en compétition. Pour le jury jeunesse il y avait six lycéens encadrés par Lola Naymark, Ivan Calberac et Frédéric de Nixon.

Voici le palmarès des Swann d'Or du Festival du Film de Cabourg 2011 :

- Grand Prix du Festival de Cabourg 2011: La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli

- Mention spéciale du jury: Happy, Happy de Anne Sewitsky

- Prix de la Jeunesse: Le Monde de Barney de Richard J. Lewis

- Prix du public: Et maintenant on va où? de Nadine Labaki

- Coup de foudre: Si tu meurs je te tue de Hiner Saleem

- Swann d’Or de la meilleure actrice: Isabelle Carré, dans Les Émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris (photo ci-contre)

- Swann d’Or du meilleur acteur: Jean Dujardin (ci-dessous avec Alexandra Lamy), dans Un Balcon sur la mer de Nicole Garcia

- Swann d’Or du meilleur réalisateur: Patrice Leconte pour Voir la mer

- Swann d’Or du film romantique: Les yeux de sa mère de Thierry Klifa

- Swann d’Or de la Révélation féminine : Pauline Lefèvre, dans Voir la mer de Patrice Leconte

- Swann d’Or de la Révélation masculine : Raphaël Personnaz, dans La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier (ci-dessous avec Mélanie Thierry)

- Coup de cœur: Sylvie Vartan, pour ses 50 ans de carrière romantique

Le jury des courts-métrages était présidé par Gustave Kervern, il était accompagné de Déborah François, Vénus Khoury-Ghata, Heremoana Maamaatuaiahutapu et de représentants de différents partenaires (comme l'adami). Leur palmarès pour les films courts est :

-Meilleur film: J’aurais pu être une pute de Baya Kasmi

-Mention spéciale: Prochainement sur vos écrans de Fabrice Maruca

-Meilleure Actrice: Vimala Pons pour J’aurais pu être une pute de Baya Kasmi

-Meilleur Acteur : Franc Bruneau pour Cheveu de Julien Hallard

Par ailleurs les Prix Premiers Rendez-Vous qui récompense les débuts à l’écran d’une actrice et d’un acteur ont été donné à Ana Girardot (pour Simon Werner a disparu de Fabrice Gobert) et à Jérémie Duvall (pour Le Fils à Jo de Philippe Guillard et Mon père est femme de ménage de Safia Azzedine).

La cérémonie des Swann d’Or s'est poursuivie en musique avec le groupe de Nicolas Ullmann qui invitait les convives à chanter en karaoké. Alexandra Lamy a entamé un 'happy birthday' repris en choeur à destination de Jean Dujardin dont c'était l'anniversaire.

Les voix et les déhanchés de Pauline Lefèvre, Tomer Sisley, Ana Girardot, Nicole Garcia ont précédé le duo Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm qui ont ensuite entrainé Sylvie Vartan (ci-contre) dans un mini concert improvisé, durant lequel elle a interprété une poignée de ses plus grands tubes, pour le plus grand plaisir de tous.

Bonitzer cherche Hortense avec Bacri, Carré et Scott-Thomas

Posté par vincy, le 11 avril 2011

Cherchez Hortense sera le cinquième long métrage de Pascal Bonitzer, trois ans après Le grand alibi, quinze ans après Encore, son premier long métrage.  Le scénariste attitré de Jacques Rivette a choisi Jean-Pierre Bacri, Isabelle Carré et Kristin Scott-Thomas (qui a déjà tourné avec lui dans Petites coupures) pour les trois rôles principaux de cette comédie écrite avec Agnès de Sacy (partenaire d'écriture de Zabou Breitman et de Valéria Bruni-Tedeschi).

Selon les informations du Film Français, Jean-Pierre Bacri sera un professeur de civilisation chinoise qui est  mis sous pression par sa femme Iva, une metteur en scène de théâtre, de demander un service à son père, avec qui il a des rapports difficiles. Bonitzer évoquera comme toujours les mensonges et l'adultère, la tentation et l'incommunicabilité, pour parler d'un sujet plus grave, les sans-papiers et leur légalisation..

Premiers plans d’Angers 2011: toujours la flamme en lui!

Posté par Benjamin, le 21 janvier 2011

Ce vendredi s’ouvre à Angers la 23ème édition du festival Premiers plans avec, comme chaque année, de belles surprises à découvrir.

Du côté de la compétition, le festival présente uniquement des premières œuvres européennes, que ce soient des courts ou longs métrages, des films d’écoles ou des films d’animation. Et cette année, pour la toute première fois, une section est ouverte pour les films en 3D. Premiers plans manifeste ainsi sa réactivité face à l’essor  de cette nouvelle technologie, un bon point pour le festival. Au total, 80 premiers films seront projetés dans les diverses salles de la capitale angevine dont notamment cinq premiers longs métrages français.

Ecran Noir vous fera partager tout au long de la semaine les qualités (ou non) de ces films. Mais seul le jury pourra attribuer au final ses prix. A sa tête Robert Guédiguian (il présentera sa nouvelle réalisation) et pour le seconder l’actrice espagnole Carmen Maura (l’une des muses d’Almodovar), la jeune française Clémence Poésy (que vous avez pu apercevoir dans la saga Harry Potter), l’acteur belge Yannick Renier et le réalisateur iranien Nader T. Homayoun.

Premiers plans c’est également l’occasion de se délecter devant de merveilleuses rétrospectives. Cette année, le festival met à l’honneur un cycle intitulé « entre guerre et paix » ainsi que le cinéma burlesque avec par exemple la présence de Pierre Etaix qui viendra parler d’un de ses films, Yoyo. Serge Bromberg offrira au public angevin son spectacle Retour de flamme.

Quatre personnalités du 7ème art sont les invités de la manifestation : Garry Bardine, Isabelle Carré, Barbet Schroeder et Bruno Ganz. De quoi attirer une foule du curieux et de cinéphiles !

Des rencontres, des films anciens, nouveaux, de divers horizons et divers genres. Un festival à la portée de tous les amoureux du cinéma.

Pour tout connaître du programme, des invités, des lieux et des tarifs, rendez-vous sur le site officiel du festival : http://www.premiersplans.org/

Saint Jean de Luz 2010 : Isabelle Carré et Sergi Lopez, l’amour à mort

Posté par vincy, le 16 octobre 2010

Rendez-vous avec un ange est un premier film qui fera parler de lui lors de sa sortie, vraisemblablement au début du printemps prochain. Le film raconte l'histoire d'un couple qui n'est plus en phase, incapable de s'écouter ou de se parler. Une relation presque sado-masochiste où l'homme domine une femme soumise. Mais le rapport va s'inverser et leur harmonie naîtra de circonstances aggravantes où l'un et l'autre vont se mettre hors-la-loi, en marge de la société, mais enfin réconciliés. Isabelle Carré et Sergi Lopez forment ce couple aussi poignant que dérangé, à la fois bancal et évident.

Si le rapport amoureux est au coeur de ce film, il relancera aussi le débat sur l'euthanasie. Le mot n'est jamais prononcé. Mais les actes parlent d'eux-mêmes. Ce n'est pas le premier film à évoquer le sujet. Souvenons-nous de Mar Adentro ou des Invasions barbares il y a quelques années. Ici la mort par assistance n'est pas le sujet mais un aiguillon du scénario.

Le producteur Dominique Besnehard a conscience que le film sera difficile à vendre. Il a été compliqué à produire. Refusant d'édulcorer quoi que ce soit, au plus grand soulagement des réalisateurs, Sophie de Daruvar et Yves Thomas, il a encaissé quelques refus. "Déjà l'avance sur recettes, il avait fait débat", nous confie-t-il. "La moitié l'adorait, l'autre le détestait." C'est ce qui semble attirer l'ancien agent : des films où les femmes dominent, s'accaparent la lumière grâce à un don, au risque de mettre leur entourage dans l'ombre. Il a présenté le film au Festivals des films du Monde de Montréal, avant de venir ici, au Pays Basque. L'accueil canadien a été chaleureux. En France, il a davantage stupéfait la salle. Les spectatrices ont bien mieux reçus le film, venant parler à Isabelle Carré après la projection.

S'il ne faut pas sous-évaluer la très belle interprétation de Lopez en homme tour à tour dur et humiliant puis sensible et aimant, reconnaissons qu'Isabelle Carré nous surprend une fois de plus avec un rôle de femme mentalement fragile trouvant sa place avec un métier clandestin et psychologiquement périlleux. Elle avoue trouver des similitudes avec son propre travail : une femme au quotidien banal qui se fait belle pour gagner de l'argent, un paquet, en allégeant les souffrances des autres.

Magimel, Tautou et Carré chez Jalil Lespert

Posté par vincy, le 8 octobre 2010

Jalil Lespert est surtout connu comme comédien : Le petit Lieutenant, Le promeneur du Champ de Mars, Ressources humaines... Il a joué sous la direction de Cantet, Maillot, Jacquot, Giusti, Benguigui, Resnais, Guédiguian, Beauvois, Canet... Jolie parcours. Il a aussi réalisé un premier film en 2007 : 24 mesures, avec Bouajila, Azabal, et Benoît Magimel. Il retrouvera ce dernier dans sa deuxième réalisation, Des vents contraires. Il a aussi convaincu Isabelle Carré et Audrey Tautou de se lancer dans l'aventure. Le casting comprend aussi Jean-Paul Rouve, Bouli Lanners et Ramzy Bedia (de Eric et Ramzy).

Co-scénarisé avec Marion Laine (Un coeur simple), il s'agit de l'adaptation du roman éponyme d'Olivier Adam, paru en 2009, et Grand prix RTL-Lire. L'auteur a souvent été adapté au cinéma ou à la télévision : Je vais bien ne t'en fais pas, Poids léger, A l'abri de rien.

Le tournage débutera en janvier en Bretagne et devrait sortir à la fin de l'année 2011. Tout indique qu'il sera sélectionnable pour Berlin en 2012.

Les nouveaux films de Nanni Moretti, Ari Folman et François Ozon en chantier…

Posté par vincy, le 21 mai 2009

Et l'on pense déjà à l'année prochaine. Cannes n'a pas encore retrouvé sa tranquillité, que les accords signés préfigurent des films à venir. Ainsi Nanni Moretti, Palme d'or 2001, et sélectionné régulier, va réaliser son nouveau film à Rome et à Florence cette été et devrait être prêt pour le festival de l'an prochain. Nous avons un Pape est budgété à 9 millions d'euros. Moretty y sera un psychiatre appelé par un Cardinal du Vatican qui ne sent pas prêt à devenir Pape.

De même Ari Folman, à qui l'on doit Valse avec Bashir, a décidé d'adapter le roman de Stanisla Lem, The Congress. Le film mélangera prises de vues réelles et animation et vise une sortie en 2011. Enfin, François Ozon ne sera pas à Cannes, mais il termine actuellement le tournage de son nouveau film, Le refuge, avec Isabelle Carré et Melvil Poupaud (avec qui il avait tourné Le temps qui reste). Sorties en salles autour de Berlin 2010.

Béart, Binoche, Huppert, Lemercier … : histoires d’a avec des chansons

Posté par vincy, le 4 février 2009

Dans les coulisses, il y a Cécile Togni, styliste (Lancel) et DJ des Putafranges. L'autre DJ du groupe est la chroniqueuse musique (c'est un métier?) Tania Bruna-Rosso (Canal +). Elles ont initié un album étrange.  Un coup marketing intriguant. D'autant que le groupe rock qui rochestrera l'ensemble est mené à la baguette par Bertrand Burgalat, compositeur de la musique des Nuits fauves mais aussi producteur et arrangeurs d'artistes comme Alain Chamfort, Philippe Katerine, Supergrass, Alizée, Christophe Willem et Valérie Lemercier.

Pour elle il a composé les musiques de Quadrille et Palais Royal! mais aussi son célèbre "Goûte mes frites", en 1996. Là il l'accompagnera sur "Par amour, par pitié", reprise de Sylvie Vartan. Car l'album "Madame Aime..." qui paraîtra au printemps est une rencontre entre des chansons de variété et des actrices variées.

Elles reprendront essentiellement des pop songs des années 80. Nombreuses ont celles qui ont déjàa chanté dans un film ou enreigistré un album. Juliette Binoche ("L'homme de sa vie", Diane Dufresne), Isabelle Huppert ("Comme un garçon", Sylvie Vartan, bis), Emmanuelle Béart ("Les parfums de sa vie", Art Mengo), Sylvie Testud ("La fièvre dans le sang", Alain Chamfort), Virginie Ledoyen ("L'amour à la plage", Niagara), Isabelle Carré ("Confidence pour confidence", Jean Schultheis). La compilation devrait aussi accueillir Clotilde Courau, Mélanie Laurent, Nathalie Baye, Cécile Cassel, Joanna Preiss et Emma de Caunes. Sa version d'"Histoires d'A" des Rita Mitsouko sera le premier single, en vente le 30 mars.