claire foy » Le Blog d'Ecran Noir

Le nouveau film de Damien Chazelle ouvrira le 75e Festival de Venise

Posté par vincy, le 19 juillet 2018

On ne change pas une martingale qui gagne. La La Land avait commencé sa carrière à Venise en ouverture (avant d'emporter la Coupe Volpi de la meilleure interprétation à Venise pour Emma Stone). Damien Chazelle revient au lido avec son nouveau film, First Man, qui fera l'ouverture du 75e Festival de Venise le 29 août prochain.

First Man: le premier homme sur la Lune, avec Ryan Gosling, est l'histoire de l'astronaute Neil Armstrong lors des années qui précèdent la fameuse mission Apollo 11 où il a posé les pieds sur la Lune en 1969. Au générique, on retrouve également Claire Foy, en épouse de Gosling, Pablo Schreiber, Janet Shearon, Kyle Shandler, Jason Clarke, Ciaran Hands, Patrick Fugit, Christopher Abbott et Corey Stoll.

Le réalisateur oscarisé a expliqué qu'il s'agissait davantage d'un film sur une mission que d'un film biographique.

Rappelons que Gravity, autre film spatial, avait aussi ouvert Venise, tout comme Black Swan, Birdman, Everest ou Downsizing l'an dernier. Le Festival a toujours fait la part belle aux films américains (et oscarisables).

Cette année, Guillermo del Toro, Lion d'or en 2017 avec La forme de l'eau, préside le jury. Parmi les premières rumeurs sur la compétition (en attendant la révélation le 25 juillet), on pourrait retrouver les films de Jacques Audiard, Xavier Dolan, Lenny Abrahamson, Luca Guadagnino, Barry Jenkins, Pablo Trapero et Felix Van Groeningen. Il reste l'inconnue Roma d'Alfonso Cuaron, qui est déjà calé pour le Festival de New York en octobre. Tandis que High Life de Claire Denis a réservé sa place à San Sebastian fin septembre.

Berlin 2018 : Steven Soderbergh angoisse la Berlinale avec Unsane

Posté par MpM, le 21 février 2018

Steven Soderbergh est de retour à Berlin hors compétition, cinq ans après Effets secondaires, avec un nouveau thriller efficace et tendu dont la particularité est d’avoir été tourné avec un IPhone. Unsane est clairement dans l’air du temps puisqu’il suit le parcours de Sawyer Valentini (interprétée avec subtilité par Claire Foy), une jeune femme qui a dû fuir sa ville et ses amis après avoir été harcelée par un homme qui s’était épris d’elle. Toujours traumatisée, la jeune femme se rend dans une clinique privée pour une consultation psychologique, et se retrouve internée contre son gré.

Si le réalisateur américain ne révolutionne ni le cinéma, ni la série B avec cette histoire relativement classique d'une héroïne prise au piège d'un dangereux psychopathe, il propose un film à la fois anxiogène et divertissant qui ne manque pas de panache. Sa mise en scène très découpée et précise offre une grande fluidité au récit qui se déroule sans temps morts ni essoufflement. Le réalisateur est évidemment très fort pour ménager ses effets et donner le sentiment d'une machine infernale qui se referme peu à peu sur son personnage. Il lance ainsi plusieurs pistes de salut possible, avant de les refermer sèchement une à une jusqu'à placer Sawyer (Claire Foy, révélée par la série The Crown) dans une impasse mortifère dont elle est semble ne jamais pouvoir sortir.

Il est à ce titre intéressant de constater que le réalisateur lève assez rapidement l'ambiguïté sur l'existence réelle du harceleur pour se concentrer au contraire sur l'état mental de Sawyer, qui multiplie les crises de violence et les comportements déviants. Il y a chez elle une ambivalence qui persiste jusqu'à la toute fin, destinée à faire réfléchir le spectateur à la notion toute relative de "happy end". Il montre en substance les réalités de la vie d'une victime de harcèlement, à la fois lors d'un flash-back ahurissant de détails (et l'apparition réussie de Matt Damon en spécialiste de la protection) et dans la persistance des conséquences bien au-delà du danger réel.

Le film s'inscrit évidemment dans un climat social particulier, à une époque où les violences faites aux femmes et la notion de harcèlement sont clairement sur le devant de la scène, et il montre (avec la puissance mais aussi les faiblesses d'une oeuvre de fiction) ce que cela peut signifier concrètement au quotidien. Ce faisant, cela ne l'empêche pas de recourir aux codes du cinéma de genre (avec notamment une très prenante musique répétitive et des cadres inquiétants qui suggèrent la présence d'un prédateur aux aguets) et de proposer un film grand public, certes minimaliste, mais qui propose toutes les émotions fortes propres au thriller traditionnel.

Il allie ainsi une intrigue ancrée dans l'actualité à des choix formels facilement accessibles, et mêle à tout cela un regard extrêmement critique sur les dérives de la psychiatrie et sur l'exploitation éhontée des assurances maladies, thème qu'il avait déjà abordé dans Effets secondaires. Voilà sans doute pourquoi Unsane s'avère si impliquant émotionnellement. Pour le spectateur, c'est en effet comme se retrouver dans un cauchemar éveillé mêlant ses pires angoisses : être interné contre son gré, perdre le contrôle de son existence, frôler la folie et se retrouver à la merci de son pire ennemi. La recette n'est peut-être pas extraordinairement originale, mais elle porte une nouvelle fois ses fruits, et avec élégance.

SAG Awards 2018 : Three Billboards Outside Ebbing, Missouri et This Is Us raflent la mise

Posté par wyzman, le 22 janvier 2018

C'est hier soir qu'avaient lieu les traditionnels SAG Awards. Comme chaque année depuis 1995, le syndicat des acteurs de cinéma et de télévision a récompensé les meilleures performances de l'année. Dès l'annonce des nominations, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri dominait la cérémonie. Et ça n'a loupé puisque le film de Martin McDonagh est reparti avec les prix du meilleur casting de film, de la meilleure actrice pour Frances McDormand et du meilleur acteur dans un second rôle pour Sam Rockwell.

Côté séries, impossible de passer outre le sacre de This Is Us. La série diffusée sur NBC rafle les SAG Awards de meilleur casting de série dramatique et de meilleur acteur dans une série dramatique. Sterling K. Brown entre par la même occasion dans l'histoire en devenant le premier acteur noir sacré dans cette catégorie de la cérémonie. Enfin, comme prévu, Nicole Kidman et Alexander Skarsgard (Big Little Lies) n'ont pas laissé les votants insensibles.

Cinéma

Meilleur acteur
Timothee Chalamet, Call Me by Your Name
James Franco, The Disaster Artist
Daniel Kaluuya, Get Out
Gary Oldman, Darkest Hour
Denzel Washington, Roman J. Israel, Esq.

Meilleure actrice
Judi Dench, Victoria & Abdul
Sally Hawkins, The Shape of Water
Frances McDormand, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
Margot Robbie, I, Tonya
Saoirse Ronan, Lady Bird

Meilleur second rôle masculin
Steve Carell, Battle of the Sexes
Willem Dafoe, The Florida Project
Woody Harrelson, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
Richard Jenkins, The Shape of Water
Sam Rockwell, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri

Meilleur second rôle féminin
Mary J. Blige, Mudbound
Hong Chau, Downsizing
Holly Hunter, The Big Sick
Allison Janney, I, Tonya
Laurie Metcalf, Lady Bird

Meilleur casting
The Big Sick
Get Out
Lady Bird
Mudbound
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri

Meilleure équipe de cascadeurs
Baby Driver
Dunkerque
Logan
War For The Planet Of The Apes
Wonder Woman

Télévision

Meilleur acteur (téléfilm ou mini séries)
Benedict Cumberbatch, “Sherlock”
Jeff Daniels, “Godless”
Robert De Niro, “The Wizard of Lies”
Geoffrey Rush, “Genius”
Alexander Skarsgard, “Big Little Lies”

Meilleure actrice (téléfilm ou mini séries)
Nicole Kidman, “Big Little Lies”
Jessica Lange, “Feud: Bette & Joan”
Susan Sarandon, “Feud: Bette & Joan”
Reese Witherspoon, “Big Little Lies”
Laura Dern, “Big Little Lies”

Meilleur acteur (série dramatique)
Jason Bateman, “Ozark”
Sterling K. Brown, “This Is Us”
Peter Dinklage, “Game of Thrones”
David Harbour, “Stranger Things”
Bob Odenkirk, “Better Call Saul”

Meilleure actrice (série dramatique)
Millie Bobby Brown, “Stranger Things”
Claire Foy, “The Crown”
Elisabeth Moss, “The Handmaid’s Tale”
Robin Wright, “House of Cards”
Laura Linney, “Ozark”

Meilleur acteur (série comique)
Anthony Anderson, “Black-ish”
Aziz Ansari, “Master of None”
Larry David, “Curb Your Enthusiasm”
Sean Hayes, “Will & Grace”
William H. Macy, “Shameless”
Marc Maron, “GLOW”

Meilleure actrice (série comique)
Uzo Aduba, “Orange Is the New Black”
Alison Brie, “GLOW”
Jane Fonda, “Grace and Frankie”
Julia Louis-Dreyfus, “Veep”
Lily Tomlin, “Grace and Frankie”

Meilleur ensemble (série dramatique)
“The Crown”
“Game of Thrones”
“The Handmaid’s Tale”
“Stranger Things”
“This Is Us”

Meilleur ensemble (série comique)
“Black-ish”
“Curb Your Enthusiasm”
“GLOW”
“Orange is the New Black”
“Veep”

Meilleure équipe de cascadeurs dans une série télévisée
“Game of Thrones”
“GLOW”
“Homeland”
“Stranger Things”
“The Walking Dead”

Claes Bang, de The Square à Hollywood

Posté par vincy, le 20 novembre 2017

Vous ne connaissez pas forcément son nom. Pourtant Claes Bang est l'acteur principal du film qui a reçu la Palme d'or cette année, The Square, qui a séduit plus de 300000 spectateurs en France (ce qui reste le plus mauvais score pour une Palme depuis Oncle Boonmee en 2010).

Les acteurs scandinaves, souvent bilingues, ont toujours séduit Hollywood, et récemment c'est même une invasion: de Noomi Rapace à Michael Nyqvist, des Skarsgard (Stellan père, Alexander, Gustaf et Bill fils) à Mads Mikkelsen (et son frère Lars), de Alicia Vikander à Viggo Mortensen ou encore Peter Stormare ou Lena Olin. Et il ne faudrait pas oublier quelques légendes: Greta Garbo, Ingrid Bergman, Max von Sydow, Anita Ekberg, Liv Ullmann qui ont rayonné sur le cinéma mondial.

Claes Bang est le dernier en date. L'acteur danois qui vient de fêter ses 50 ans et fêtera en 2018 ses 20 ans de carrière au cinéma et à la télévision, n'avait jusque là jamais été approché pour jouer dans une production hollywoodienne. Une Palme ça peut aider, la preuve. Il vient d'être enrôlé pour être l'un des "méchants" de The Girl in the Spider’s Web (Ce qui ne me tue pas), la suite de The Girl With the Dragon Tattoo (Millénium: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes), issu de la franchise Millenium. Le studio américain Sony, qui a les droits sur la franchise, a donc décidé de zapper deux tomes.

Dans cette nouvelle enquête conjointe entre un journaliste d'investigation et une hackeuse névrosée géniale, un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle détient peut-être des informations explosives sur les services de renseignements américains.,Mikael Blomkvist se dit qu’il tient le scoop dont son journal Millénium et sa carrière ont tant besoin. Au même moment, Lisbeth Salander tente de pénétrer les serveurs de la NSA…

La britannique Claire Foy incarnera Lisbeth Salander et la néerlandaise Sylvia Hoeks (Blade Runner 2049) sa sœur jumelle. On ne sait toujours pas qui interprètera le journaliste Mikael Blomkvist. Dans le premier film américain, le personnage était incarné par Daniel Craig tandis que la trilogie suédoise il avait starisé Michael Nyqvist, qui est mort en juin dernier.

Sony a prévu une sortie du film, réalisé par Fede Alvarez et co-scénarisé par Steven Knight d'après le best-seller de David Lagercrantz, en octobre prochain. Le tournage doit démarrer en janvier entre Berlin et Stockholm.

Claire Foy (« The Crown ») sera Lisbeth Salander dans la suite de Millénium

Posté par vincy, le 16 septembre 2017

Claire Foy est sans aucun doute la Reine du moment. Avec la série Netflix The Crown, "classe et intense" comme nous l'écrivions, l'actrice, qui y incarne la jeune Elisabeth II avec grâce et subtilité, a remporté une nomination comme meilleure actrice dans une série dramatique aux Emmy Awards cette semaine, après avoir été couronnée du Britannia British Artist of the Year Award. Elle avait déjà emporté un Golden Globe et un Screen Actors Guild Award pour ce rôle. La deuxième saison est prévue pour décembre.

Vendredi 15 septembre, Claire Foy a été confirmée pour reprendre le personnage de Lisbeth Salander dans The Girl in the Spider’s Web (Ce qui ne me tue pas).

Hackeuse abusée sexuellement par son tuteur, incorruptible, la génie de l'informatique suédoise va donc revenir sur les écrans. Lisbeth Salander est l'un des deux personnages principaux de la saga littéraire Millenium, dont le cinquième tome, La Fille qui rendait coup pour coup, vient de sortir en librairie (et cartonne en France, en tête des ventes). la trilogie originelle de Millenium a été adaptée en trois films (le premier film a quand même rapporté 104M$ dans le monde) et une mini-série de six épisodes en Scandinavie, avec le récemment disparu Michael Nyqvist et Noomi Rapace, qui, par la suite, est devenue la tête d'affiche de productions hollywoodiennes. Rapace incarnait Salander, rôle repris par Rooney Mara dans la version hollywoodienne de David Fincher, avec Daniel Craig, The Girl With the Dragon Tattoo (Millénium: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes) sorti en 2011. Le film avait récolté 232M$ dans le monde.

Ce nouveau film issu de l'univers inventé par Stieg Larsson se tournera en janvier entre Berlin et Stockholm, pour une sortie calée par Sony en octobre 2018. Fede Alvarez (Don't Breathe - la maison des ténèbres) a été choisi comme réalisateur. Le film est scénarisé par Steven Knight, adaptant ainsi le quatrième livre, écrit en 2015 par David Lagercrantz (qui a repris le feuilleton laissé en suspens après la mort de Stieg Larsson en 2004). Autrement dit, Sony zappe deux des tomes de la série, afin de ne plus avoir à faire au journaliste Mikael Blomkvist (Daniel Craig n'était de toute façon pas disponible). Sony a acquis tous les droits des futurs livres.

Entre temps Claire Foy, 33 ans, a retrouvé la royauté britannique en jouant Anne Boleyn dans la série anglaise Wolf Hall (Dans l'ombre des Tudors). Elle était présente à Toronto avec Andrew Garfield pour l'avant-première du mélo inspiré d'une histoire vraie Breathe, réalisé par Andy Serkis, premier film du comédien connu pour ses performances anthropormophiques (Gollum, César...). On l'annonce aussi dans Unsane, le prochain Steven Soderbergh, et dans First Man, le nouveau Damien Chazelle.

Golden Globes 2017 : The Night Manager cartonne, The Crown explose

Posté par wyzman, le 9 janvier 2017

Alors que l'on vous disait il y a peu que La La Land a tout raflé aux Golden Globes 2017 côté cinéma, intéressons-nous maintenant au palmarès côté télévision. Et force est de constater que là encore, il n'y a que très peu de surprises. En effet, The People v. O.J. Simpson et The Night Manager avaient déjà décroché le plus de nominations et n'ont pas manqué de remporter le plus de prix. La série  produite par Ryan Murphy repart avec deux statuettes (sur cinq) dont celle de meilleure mini-série tandis que The Night Manager s'offre 3 prix (sur 4), tous reçus par ses acteurs principaux.

Du côté des comédies, le nouveau bébé de Donald Glover a plus que ravi les votants puisqu'ils ont attribué à Atlanta le Golden Globe de la meilleure comédie, récompensant au passage son créateur et acteur principal. Et chez les dramas, c'est finalement The Crown qui succède à Mr. Robot. Bonus : son actrice principale (Claire Foy) n'a pas été laissée sur le côté puisqu'elle repart également avec le Graal.

Meilleure série dramatique

The Crown

Game of Thrones

Stranger Things

This Is Us

Westworld

Meilleure série comique ou musicale

Atlanta

Black-ish

Mozart in the Jungle

Transparent

Veep

Meilleur acteur dans une série dramatique

Rami Malek - Mr. Robot

Bob Odenkirk - Better Call Saul

Matthew Rhys - The Americans

Liev Schreiber - Ray Donovan

Billy Bob Thornton - Goliath

Meilleure actrice dans une série dramatique

Caitriona Balfe - Outlander

Claire Foy - The Crown

Keri Russell - The Americans

Winona Ryder - Stranger Things

Evan Rachel Wood - Westworld

Meilleur acteur dans une série comique ou musicale

Anthony Anderson - Black-ish

Gael Garcia Bernal - Mozart in the Jungle

Donald Glover - Atlanta

Nick Nolte - Graves

Jeffrey Tambor - Transparent

Meilleure actrice dans une série comique ou musicale

Rachel Bloom - Crazy Ex-Girlfriend

Julia Louis-Dreyfus - Veep

Sarah Jessica Parker - Divorce

Issa Rae - Insecure

Gina Rodriguez - Jane the Virgin

Tracee Ellis Ross - Black-ish

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm

Riz Ahmed - The Night Of

Bryan Cranston - All the Way

Tom Hiddleston - The Night Manager

John Turturro - The Night Of

Courtney B. Vance - The People v. O.J. Simpson

Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm

Felicity Huffman - American Crime

Riley Keough - The Girlfriend Experience

Sarah Paulson - The People v. O.J. Simpson

Charlotte Rampling - London Spy

Kerry Washington - Confirmation

Meilleur second rôle masculin dans une mini-série ou un téléfilm

Sterling K. Brown - The People v. O.J. Simpson

Hugh Laurie - The Night Manager

John Lithgow - The Crown

Christian Slater - Mr. Robot

John Travolta - The People v. O.J. Simpson

Meilleur second rôle féminin dans une mini-série ou un téléfilm

Olivia Colman  - The Night Manager

Lena Headey - Game of Thrones

Chrissy Metz - This Is Us

Mandy Moore - This Is Us

Thandie Newton - Westworld

Meilleure mini-série ou téléfilm

American Crime

The Dresser

The Night Manager

The Night Of

The People v. O.J. Simpson