Jerry Lewis n’est plus (1926-2017)

Posté par wyzman, le 21 août 2017

La nouvelle est tombée hier après-midi, l'humoriste et producteur américain Jerry Lewis est mort à Las Vegas. C'est son agent qui a annoncé la terrible nouvelle aux médias présents sur place. Le communiqué de presse officiel explique ainsi que le "célèbre comédien, acteur et amuseur légendaire, Jerry Lewis s’est éteint paisiblement aujourd’hui de causes naturelles à l’âge de 91 ans à son domicile de Las Vegas entouré de sa famille".

Né le 16 mars 1926 dans une famille juive d'origine russe, cet homme aux mille visages s'est fait connaître grâce à son rôle dans Docteur Jerry et Mister Love et son duo comique avec Dean Martin. Malgré une cote de popularité insubmersible, il avait passé la dernière décennie à lutter contre la maladie, enchaînant les opérations du cœur après des crises cardiaques, un cancer de la prostate et des problèmes pulmonaires.

Pour rappel, sa dernière apparition c'était au Festival de Cannes 2013 pour présenter Max Rose de Daniel Noah et son dernier grand rôle c'était dans Le Casse d'Alex et Benjamin Brewer en 2016. Aux États-Unis, il continuera d'être honoré et reconnu comme l'inventeur du Téléthon.

Valeria Bruni Tedeschi retourne derrière la caméra

Posté par redaction, le 20 août 2017

valeria bruni tedeschiValéria Bruni Tedeschi a entamé le tournage de son quatrième long métrage, Les estivants, clin d'œil à la pièce de Maxime Gorki, même si le film a plus à voir avec Les Trois sœurs de Tchekhov. C'est son premier film en tant que réalisatrice depuis Un château en Italie, en compétition à Cannes en 2013.

La cinéaste sera aussi devant la caméra. l'actrice a été nommée aux Césars dans la catégorie du meilleur second-rôle féminin et a été récompensée comme meilleure actrice aux David di Donatello, les Oscars italiens.

Le casting comprend aussi Pierre Arditi, son amie Noémie Lvovsky, Yolande Moreau, Laurent Stocker et Bruno Raffaelli. On retrouvera aussi la mère de Valeria Bruni Tedeschi, Marisa Borini, qui avait eu un rôle dans son précédent long métrage. Enfin, last but not least, Valeria Golino, double prix d'interprétation à Venise, est aussi au générique.

Le film est coécrit par Valeria Bruni Tedeschi, Agnès de Sacy et Noémie Lvovsky. L'histoire est celle d'Anna, réalisatrice fraichement séparée, qui va, avec sa fille, dans une grande et belle propriété sur la Côte d'Azur, pour quelques jours de vacances. Au milieu des siens, familles, amis et employés, Anna doit gérer à la fois sa rupture et l'écriture de son nouveau film. Elle ne sera pas forcément écoutée et aidée.

Le film sera distribué par Ad Vitam et est un sérieux prétendant au prochain Festival de Cannes.

6 événements de la rentrée à ne pas rater: le culte Harmony Korine

Posté par vincy, le 19 août 2017

Rétrospective et exposition "Harmony Korine"
Centre Pompidou, Paris 4e
du 6 octobre au 5 novembre 2017

En présence du réalisateur himself, le Centre Pompidou a décidé de consacrer sa grande rétrospective à un cinéaste à part, décalé, culte: Harmony Korine. Une grande exposition présentée pour la première fois dans une institution en France réunira un ensemble de ses peintures, photographies et installations créées depuis l'adolescence.

Korine sera également présent pour accompagner de nombreuses séances qui lui sont dédiées ainsi que des événements live, dont un DJ set durant la Nuit Blanche le 7 octobre et une rencontre le 8 octobre. Au programme, les spectateurs pourront revoir ses longs métrages - Gummo, Julien Donkey-Boy, Mister Lonely, Trash Humpers, Spring Breakers - les films qu'il a scénarisé pour Larry Clark - Kids, Ken Park -, ses courts et moyens métrages - A Bundle a Minute, Visual Mafia, Fight Harm, Korine Tap, Crutchnap, Mac and Plak, Blood of Havana, Act Da Fool, Curb Dance, Umshini Wam, Caput, Snowballs, The Lotus Community Workshop: The Fourth Dimension -, ses clips (Sonic Youth, Cat Power, Rihanna...), publicités et réalisations pour la télévision. Et bien entendu, comme pour chaque rétrospective à Beaubourg, un film de commande exclusif: "Où en êtes-vous, Harmony Korine?".

On peut ajouter au programme une carte blanche au réalisateur avec The Outsiders, Les nains aussi ont commencé petits, Pixote, la loi du plus faible, Les Amants du Pont-Neuf et Scum.

Un livre, coédité par les Éditions Rizzoli, la Gagosian Gallery et les Éditions du Centre Pompidou, abordera les différents aspects de son univers visuel.

"Ce que moi j’essaie de faire, c’est de vous faire ressentir quelque chose. Je n’essaie pas de dire quelque chose en particulier, peut-être que le film, lui, dit quelque chose et c’est très bien. À partir des personnages et de ce qu’ils racontent, ce que j’essaie d’obtenir est davantage une expérience physique : une sensation de malaise, de confusion, de transcendance, de stupéfaction, de gêne, d’humour. J’aime que ces sensations arrivent les unes après les autres, très rapidement de façon à ne jamais vous laisser en paix" rappelle le réalisateur.

Star Wars : Obi-Wan Kenobi s’offre son spin-off

Posté par wyzman, le 18 août 2017

La nouvelle est tombée il y a quelques heures seulement : un spin-off de Star Wars centré sur le personnage d'Obi-Wan Kenobi est actuellement en développement. The Hollywood Reporter était le premier média à avoir vent de ce projet et le magazine américain affirme qu'il s'agira, comme pour Rogue One et Han Solo, d'un film unique et non du premier volet d'une future trilogie. Pour l'instant en tout cas !

Interprété sur grand écran par Alec Guinness et Ewan McGregor, le personnage d'Obi-Wan Kenobi est l'un des plus appréciés des fans de Star Wars. Maître d'Anakin Skywalker, connaître les origines du personnages permettrait d'enrichir encore un peu plus l'univers de l'une des sagas les plus rentables au monde.

Toujours d'après The Hollywood Reporter, c'est Stephen Daldry qui pourrait réaliser ce film. Déjà auteur de The Hours et The Reader, ce Britannique de 56 ans toucherait le gros lot. Pour rappel, Le Réveil de la Force et Rogue One sont à ce jour les plus gros cartons de la saga. Le 8ème volet, Les Derniers Jedi sort le 13 décembre en France.

6 événements de la rentrée à ne pas rater: Jean Rouch à la Bibliothèque

Posté par vincy, le 18 août 2017

Exposition Jean Rouch, l'Homme-cinéma
26 septembre-26 novembre 2017
Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand

Dans le cadre de Paris Photo et du Centenaire Jean Rouch 2017, le CNC et la BnF organisent l'exposition « Jean Rouch, l’Homme-cinéma » qui met en lumière la vie et l’œuvre d’un homme "inclassable, explorateur, ethnographe, photographe, cinéaste."

"Auteur de 180 films tournés principalement en Afrique, Jean Rouch a lié le cinéma et l’ethnographie d’une manière unique" explique le communiqué. La caméra a remplacé le crayon avec Rouch: il observait les hommes, leurs cultures et leurs croyances. Surtout il apportait une dose de subjectivité, à l'écart de la neutralité scientifique. S'appuyant sur les méthodes de la Nouvelle Vague, il réalisait un cinéma léger, mobile, libre, inventif. La BnF présentera des films restaurés, des photographies, des écrits....

Depuis le début de l'année, les événements autour de Jean Rouch se succèdent du Fespaco à Cannes. Au Musée de l'Homme, du 25 octobre 2017 au janvier 2018, sera organisé un dialogue photographique entre l’œuvre de Jean Rouch et celle de Catherine de Clippel.

Et, toujours au Musée de l'Homme, du 8 novembre au 3 décembre, le 36e Festival Jean Rouch sera dédié aux documentaires ethnographiques.

Sur Twitter, Damien Chazelle s’oppose à Donald Trump

Posté par wyzman, le 17 août 2017

C'est sans doute l'information dont on parlera le plus aujourd'hui. Hier soir, le réalisateur de Whiplash et La La Land a officiellement rejoint le réseau social Twitter, pensant avoir une responsabilité "d'ajouter sa voix au chœur" qui résonne actuellement. Celui-ci fait sans surprise référence aux critiques que le président américain Donald Trump subit depuis les tristes événements survenus à Charlottesville (Virginie) et qu'il n'a pas directement condamnés.

Pour rappel, samedi dernier, des activistes d'extrême droite – suprémacistes blancs, néonazis, antisémites et membres du Ku Klux Klan – ont décidé de se rassembler à Charlottesville pour défendre la statue de Robert E. Lee, chef militaire sudiste durant la guerre de Sécession, que la municipalité souhaite retirer. Voulant marquer un grand coup, l'"alt-right" comme on l'appelle outre-Atlantique a déclenché des affrontements violents avec des militants antiracistes. Ce qui s'est soldé par la mort d'une jeune femme, écrasée par un manifestant d'extrême droite au volant de sa voiture.

Plus jeune réalisateur oscarisé, Damien Chazelle a ainsi voulu rappeler à tous que "l'administration Trump soutient le nazisme et la suprématie blanche" et que "quiconque en position de force mais [qui] reste silencieux est un complice" écrit-il dans une série de tweets déjà partagée par plus de 1000 internautes au moment où nous écrivons ces lignes.

Chouchou du public et de la critique, Damien Chazelle vient de rejoindre une belle brochette de stars déjà très favorables à la procédure de mise en accusation de Donald Trump et parmi lesquelles on retrouve J.K. Rowling, Jessica Chastain ou encore la réalisatrice Ava DuVernay.

Damien Chazelle sera prochainement de retour dans les salles puisque son biopic sur Neil A. Armstrong (First Man) est déjà calé au 12 octobre 2018 aux Etats-Unis. Ryan Gosling tiendra le rôle-titre. De plus, son scénario pour The Claim sera également porté à l'écran dans les mois qui viennent.

6 événements de la rentrée à ne pas rater: In the Mood of Lumière

Posté par vincy, le 17 août 2017

Festival Lumière 2017.
14-22 octobre 2017.
Institut Lumière et Grand Lyon.

C'est désormais un incontournable. A la mi-octobre, on s'enthousiasme pour des vieux films et des maîtres du cinéma d'auteur. Grâce à Bertrand Tavernier et Thierry Frémaux, Lumière a pris ses marques. Cette année, le festival assumera ses lunettes noires et ses nuits blanches. Kar-wai, Godard, Melville...

Wong Kar-wai, justement, est le Prix Lumière. Le cinéaste hong-kongais, dont le style et l'esthétisme ont imprimé le 7e art comme peu de filmographies en sont capables, sera la star de cette édition.

Mais il y aura aussi d'autres stars: Tilda Swinton, icône, Guillermo del Toro, culte, Diane Kurys... Il y a également des rétrospectives. Tout Godard, première partie, les Westerns, et surtout le mystère Clouzot. On découvrira huit épisodes inédits du Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier et on célèbrera le centenaire de Jean-Pierre Melville. En musique, ce sont les sons électroniques et discos de Giorgio Moroder qui rythmeront l'événement. Et comme chaque année, le cinéma muet reprendra vie avec Harold Lloyd et Buster Keaton. The Kid Brother, avec Harold Lloyd, sera un des ciné-concerts le mercredi 18 octobre, accompagné par l’Orchestre national de Lyon dirigé par Carl Davis.

Et puisque nous sommes à Lyon, le Roi Lion s'offrira aussi une séance spéciale pour les enfants à la Halle Tony Garnier. A cela s'ajoutent la CinéBrocante et le Marché international du film classique. Hormis Cannes, il n'y a aucun autre Festival qui offre un tel tapis rouge et une telle diversité en France.

Jean-Jacques Annaud, Patrick Dempsey, Ben Schnetzer embarquent pour La Vérité sur l’affaire Harry Quebert

Posté par wyzman, le 16 août 2017

La nouvelle est tombée il y a quelques heures : le roman de Joêl Dicker La Vérité sur l'affaire Harry Quebert sera prochainement adapté pour la télévision, par la société de production MGM. Accompagnés de Damon Wayans Jr et Virginia Madsen, les deux acteurs de Grey's Anatomy et La Voleuse de livres interpréteront les rôles-titres de cette mini-série événement de 10 épisodes.

Produite par MGM, La Vérité sur l'affaire Harry Quebert sera diffusée sur Epix, la chaîne câblée fraîchement rachetée pour la somme d'un milliard de dollars par la société qui nous amenés les récents Everything, Everything et How to Be Single. Tous les épisodes de la série La Vérité sur l'affaire Harry Quebert seront réalisés par Jean-Jacques Annaud, le cinéaste français auteur du Dernier Loup et de L'Amant.

Pour rappel, La Vérité sur l'affaire Harry Quebert est un roman policier publié en 2012 et lauréat du grand prix du roman de l'Académie. A la fin de l'été 1975, l'adolescente Nola Kellergan disparaît d'un village du New Hampshire. Par la suite, une vieille dame ayant vu un homme poursuivre l'adolescente jusque dans la forêt est tuée. En 2008, un jeune auteur tente de trouver l'inspiration auprès de son vieil ami écrivain Harry Quebert dans le New Hampshire. De retour à New York, le jeune Marcus Goldman est alerté : Harry a été arrêté par la police après que le corps de Nola a été retrouvé dans le jardin de son ami.

Locarno 2017 : Wang Bing et Mrs. Fang remportent le Léopard d’or

Posté par wyzman, le 16 août 2017

Présidé par Olivier Assayas, le jury du 70e Festival de Locarno (Suisse). Accompagné de Miguel Gomes, Jean-Stéphane Bron, Christos Konstantakopoulos et Birgit Minichmayr, le réalisateur de Sils Maria et Personal Shopper a attribué le Léopard d'or à Mrs. Fang de Wang Bing. Ce film documentaire chinois suit Fang Xiuying, une septuagénaire en fin de vie atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Dans le reste du palmarès, on note que le prix du jury est allé à Les Bonnes manières (As Boas Maneiras) de Marco Dutras et Juliana Rojas, le Léopard de la meilleure réalisation à F. J. Ossang pour 9 doigts, le prix de la meilleure interprétation féminine à Isabelle Huppert pour Madame Hyde et son penchant masculin à Elliott Crosset Hove pour Vinterbrodre.

6 événements de la rentrée à ne pas rater: Goscinny, Astérix et le cinéma

Posté par vincy, le 16 août 2017

Exposition Goscinny et le cinéma
4 octobre 2017 - 4 mars 2018
Cinémathèque française (Paris)

On devine déjà que cette expo pluridisciplinaire sera un carto(o)n. Pour les 40 ans de la disparition du plus génial des scénaristes de BD français, la Cinémathèque a décidé de relier 9e art et 7e art. Et en bonus, le 19 octobre, un nouvel Astérix (Astérix et la Transitalique) va inonder les librairies du monde entier (5 millions d'exemplaires prévus pour le premier tirage international).

"Je crois qu’il faut écrire pour la bande-dessinée comme il faut écrire pour le cinéma" expliquait René Goscinny. Pas étonnant qu'Astérix, Lucky Luke, Le Petit Nicolas aient connu d'immenses succès dans les salles, une fois adapté. Pas surprenant non plus que le cinéma soit souvent invité sous forme de clins d'œil ou de références explicites dans les cases de ses BD. Avec tout Lucky Luke John Ford n'est jamais loin et avec Astérix et Obélix on a une version bien gauloise de Laurel et Hardy, etc...

Outre l'expo très attendue, la Cinémathèque proposera un cycle de films: Lucky Luke et le Western, Cléopâtre vue par le cinéma, Le Viager, seul scénario écrit pour le cinéma par l'auteur, les adaptations de ses BD pour le jeune public... Des ateliers, des conférences (dont un dialogue avec Alain Chabat) et même une exposition au Musée d'art et d'histoire du judaïsme"René Goscinny - Au-delà du rire", qui débutera le 27 septembre et portera sur un regard plus "politique" de son œuvre.

Enfin, le catalogue comprendra des essais sur l'art de la parodie des genres les plus populaires (burlesque, péplum, western) et des focus sous forme de fiches pour les films les plus importants, des entretiens inédits avec Albert Uderzo, Alain Chabat et Patrice Leconte, un texte sur l'histoire des Studio Idefix et un éclairage sur la fabrication d'un dessin animé. En bonus, le livre réunit pour la première fois les BD scénarisées par Goscinny et dessinées par ses amis du magazine Pilote sur le thème du cinéma, soit Jean Giraud, Alexis, North et Mulatier.