Matt Damon fait équipe avec le réalisateur de Spotlight

Posté par vincy, le 19 juillet 2019

Matt Damon qu'on verra cet automne dans Ford v. Ferrari, aux côtés de Christian Bale, a choisi son prochain film. Stillwater sera réalisé par Tom McCarthy à qui l'on doit le film oscarisé Spotlight. L'acteur relègue ainsi de nombreux projets à des dates indéterminées.

Stillwater suit un dur à cuire travaillant pour l'industrie pétrolière de l'Oklahoma qui se rend à Marseille en France pour rendre visite à sa fille, qui est en prison, pour un meurtre qu'elle prétend ne pas avoir commis. Confronté à des barrières linguistiques, à des différences culturelles et à un système juridique complexe, Bill se donne pour mission personnelle d'exonérer sa fille. Ce faisant, il noue des liens d'amitié avec une femme de la région et sa jeune fille et se lance dans un voyage personnel de découverte qui vont l'ouvrir à un sentiment d'appartenance au monde qu'il n'imaginait pas.

Le scénario est coécrit par le réalisateur, Thomas Bidegain, scénariste de Jacques Audiard et réalisateur des Cowboys, et Noé Debré, qui a notamment écrit Le brio et Le monde est à toi.

Venise 2019: Hirokazu Kore-eda en ouverture

Posté par vincy, le 18 juillet 2019

Palme d'or l'an dernier à Cannes avec Une affaire de famille, Hirokazu Kore-eda revient cette année à Venise en faisant l'ouverture de la 76e Mostra (28 août-7 septembre). La vérité est son premier film français, avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ethan Hawke et Ludivine Sagnier.

Le réalisateur s'est dit très honoré. "Nous avons tourné ce film en dix semaines l'automne dernier à Paris. Le générique est prestigieux mais le film en lui-même est une petite histoire familiale dans une maison. J'ai essayé de faire vivre mes personnages dans ce petit univers, avec leurs mensonges, leur fierté, leurs regrets, leur tristesse, leur joie et de leur réconciliation" explique-t-il. Comme le souligne Alberto Barbera, c'est à la fois la rencontre entre deux grandes actrices du cinéma français, un film sur la complexité des relations mère-fille et une réflexion sur le métier d'acteur.

Le film sera en compétition. La vérité sera distribué par Le Pacte le 22 janvier 2020.

Locarno 2019: Tarantino, Donzelli, Godard, Kurosawa, Costa, Balibar, Losier… et John Waters

Posté par vincy, le 17 juillet 2019

Lili Hinstin a vu grand pour sa première programmation du Festival de Locarno (7-17 août).  la France est en tout cas très présente pour cette 72e édition, si l'on tient compte des coproductions.
Le jury de la compétition est présidé par Catherine Breillat (réalisatrice et romancière, France), entourée de Nahuel Pérez Biscayart (acteur, Argentine), Angela Schanelec (réalisatrice, Allemagne), Ilse Hughan (productrice, Pays-Bas), et Emiliano Morreale (critique, Italie). Le jury de la section Cinéastes du présent est présidé par Jack Perlin (producteur, USA), entouré de Shengze Zhu (réalisatrice et productrice, Chine) et Yolande Zauberman (réalisatrice, France).

Un Léopard d’honneur sera par ailleurs décerné au cinéaste et acteur américain John Waters. L’acteur sud coréen Song Kang-ho sera également à l’honneur avec un Excellence Award, en présence de Bong Joon-ho. Le Leopard Club Award sera décerné à l’actrice américaine doublement oscarisée Hilary Swank.

La rétrospective Black Light , qui mettra en perspective la représentation des noirs au cinéma compte 45 œuvres, dont 38 longs métrages et 7 court métrages.

La section Open Doors qui promeut et valorise le cinéma indépendant du Sud et de l’Est du monde commence cette année un nouveau cycle de trois ans sur l'Asie du Sud-Est et la Mongolie.

Entre grands noms et films de genre, nouveaux talents et cinémas de pays parfois oubliés, Locarno reste une fenêtre de découverte et de défense de la cinéphilie.

Section Piazza Grande :

7500 de Patrick Vollrath
Adoration de Fabrice Du Welz
Camille de Boris Lojkine
Days Of The Bagnold Summer de Simon Bird – 1er film
Diego Maradona d'Asif Kapadia
Instinct de Halina Reijn – 1er film
La fille au bracelet de Stéphane Demoustier
Lettre à Freddy Buache de Jean-Luc Godard
Magari de Ginevra Elkann – 1er film, ouverture
New Acid de Basim Magdy
Notre dame de Valérie Donzelli
Once Upon a Time... In Hollywood de Quentin Tarantino
Tabi No Owari Sekai No Hajimari (To the Ends of the Earth) de Kiyoshi Kurosawa
La fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti – séance famille

"Crazy Midnight" :

Cecil B. Demented de John Waters
Coffy de Jack Hill
Die Fruchtbaren Jahre Sind Vorbei de Natascha Beller – 1er film
Greener Grass de Jocelyn DeBoer, Dawn Luebbe
Salinui Chueok (Memories of Murder) de Bong Joon-ho
The Nest (Il Nido) de Roberto De Feo – 1er film

Section Concorso Internazionale :

A Febre de Maya Da-Rin
Bergmál (Echo) de Rúnar Rúnarsson
Cat In The Wall de Mina Mileva, Vesela Kazakova
Das Freiwillige Jahr de Ulrich Köhler, Henner Winckler
Douze mille de Nadège Trebal
Fi Al-Thawra (During Revolution) de Maya Khoury  – 1er film
Hiruk-Pikuk Si Al-Kisah (The Science of Fictions) de Yosep Anggi Noen
Hogar de Maura Delpero
Les enfants d’Isadora de Damien Manivel
Longa noite de Eloy Enciso
O Fim Do Mundo de Basil Da Cunha
Pa-Go (Height of the wave) de Park Jung-bum
Technoboss de João Nicolau
Terminal Sud de Rabah Ameur-Zaïmeche, France
The Last Black Man In San Francisco de Joe Talbot – 1er film
Vitalina Varela de Pedro Costal
Yokogao (A Girl Missing) de Koji Fukada

Section Concorso Cineasti del presente :

143 rue du désert de Hassen Ferhani
Baamum Nafi (Nafi’s Father) de Mamadou Dia – 1er film
Ham On Rye de Tyler Taormina
Here for Life de Andrea Luka Zimmerman, Adrian Jackson
Ivana Cea Groaznica (Ivana the Terrible) de Ivana Mladenovi?
L’apprendistato de Davide Maldi
L’île aux oiseaux de Maya Kosa, Sergio da Costa
La Paloma Y El Lobo de Carlos Lenin
Lengmo Weiyang Lengmo (The Cold Raising the Cold) de Rong Guang Rong
Love me Tender de Klaudia Reynicke
Mariam de Sharipa Urazbayeva– 1er film
Merveilles à Montfermeil de Jeanne Balibar
Nhà Cây (The Tree House) de Minh Quý Tr??ng
Oroslan de Matjaz Ivanisin
Overseas de Yoon Sung-a
Space Dogs de Elsa Kremser, Levin Peter

Section Fuori Concorso :

Arguments de Olivier Zabat
Baghdad In My Shadow de Samir
Être Jérôme Bel de Sima Khatami, Aldo Lee
Felix in Wonderland de Marie Losier
Giraffe de Anna Sofie Hartmann
La sainte famille de Louis-Do de Lencquesaing
Le voyage du prince de Jean-François Laguionie, Xavier Picard
Non È Sogno de Giovanni Cioni
Prazer, Camaradas ! de José Filipe Costa
Under the God, film collectif réalisé sous la supervision de Béla Tarr de Dino Longo Sabanovic, Ana Shametaj, Pier Lorenzo Pisano, Valentina Manzoni, Zhannat Alshanova, Ariel Gutiérrez Flores, Giulio Pettenó, Salvator Tinajero, Hayk Matevosyan, George Varsimashvili, Arthur Theyskens, Alex Takács, Naomi Waring, Rafael Grieco, Anna Spacio
Wilcox de Denis Côté
Wir Eltern de Eric Bergkraut, Ruth Schweikert

Emmy Awards 2019 : Game Of Thrones s’offre un record de nominations

Posté par wyzman, le 16 juillet 2019

Les nominations pour les Emmy Awards qui se tiendront le 22 septembre prochains viennent d’être annoncés. Déjà vainqueurs l'an dernier, Game Of Thrones et The Marvelous Mrs. Maisel les dominent.

Duel au sommet

Les fans de séries télé le savent, les Emmy Awards sont communément reconnus comme les "Oscars du petit écran". Et cette année, à voir le nombre de séries de qualité nommées, il va sans dire que la compétition devrait être particulièrement rude. Notamment parce que le mastodonte de HBO Game Of Thrones vient de s’achever au terme d’une saison 8 particulièrement décriée par les fans mais tout de même suivie en moyenne par 12 millions d’Américains.

Cette année donc, Game Of Thrones s’offre donc un record parmi les records avec pas moins de 32 nominations en une seule édition. Jusque-là, le record était détenue par NYPD Blue et ses 27 nominations reçues en 1994. Après avoir explosé le records de récompenses reçues en un seule soirée à deux reprises (12 Emmy Awards en 2015 et 2016), la série de David Benioff et D. B. Weiss tire sa révérence en disposant déjà du plus grand nombre de nominations jamais totalisé par une série (161). Ne reste plus qu’à savoir combien d’Emmy Awards s’ajouteront aux 47 déjà remportés par la série et ses acteurs.

En parallèle, HBO continue d’être le ténor des Emmy Awards grâce à sa mini-série Chernobyl qui récolte le plus grand nombre de nominations pour ce type de programme cette année. Grand vainqueur de ces nominations, le réseau câblé HBO est nommé à 137 reprises et bat à plate couture l’autre studio à qui tout sourit ces dernières années, j’ai nommé Netflix et ses 117 mentions. Le 22 septembre prochain, ses séries particulièrement remarquées When They See Us, Russian Dollars et Fleabag tenteront de sortir leur épingle du jeu.

Série dramatique

Better Call Saul (AMC)
Bodyguard (Netflix)
Game of Thrones (HBO)
Killing Eve (AMC/BBC America)
Ozark (Netflix)
Pose (FX)
Succession (HBO)
This Is Us (NBC)

Série comique

Barry (HBO)
Fleabag (Amazon Prime)
The Good Place (NBC)
The Marvelous Mrs. Maisel (Amazon Prime)
Russian Doll (Netflix)
Schitt’s Creek (Pop)
Veep (HBO)

Mini-série

Chernobyl (HBO)
Escape at Dannemora (Showtime)
Fosse/Verdon (FX)
Sharp Objects (HBO)
When They See Us (Netflix)

Téléfilm

Black Mirror: Bandersnatch (Netflix)
Brexit (HBO)
Deadwood: The Movie (HBO)
King Lear (Amazon Prime)
My Dinner with Herve (HBO)

Meilleur acteur dans une série dramatique

Jason Bateman (Ozark)
Sterling K. Brown (This Is Us)
Kit Harington (Game of Thrones)
Bob Odenkirk (Better Call Saul)
Billy Porter (Pose)
Milo Ventimiglia (This Is Us)

Meilleure actrice dans une série dramatique

Emilia Clarke (Game of Thrones)
Jodie Comer (Killing Eve)
Viola Davis (How to Get Away With Murder)
Laura Linney (Ozark)
Mandy Moore (This Is Us)
Sandra Oh (Killing Eve)
Robin Wright (House of Cards)

Meilleur acteur dans une série comique

Anthony Anderson (Black-ish)
Don Cheadle (Black Monday)
Ted Danson (The Good Place)
Michael Douglas (The Kominsky Method)
Bill Hader (Barry)
Eugene Levy (Schitt’s Creek)

Meilleure actrice dans une série comique

Christina Applegate (Dead to Me)
Rachel Brosnahan (The Marvelous Mrs. Maisel)
Julia Louis-Dreyfus (Veep)
Natasha Lyonne (Russian Doll)
Catherine O’Hara (Schitt’s Creek)
Phoebe Waller-Bridge (Fleabag

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm

Mahershala Ali (True Detective)
Benicio Del Toro (Escape at Dannemora)
Hugh Grant (A Very English Scandal)
Jared Harris (Chernobyl)
Jharrel Jerome (When They See Us)
Sam Rockwell (Fosse/Verdon)

Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm

Amy Adams (Sharp Objects)
Patricia Arquette (Escape at Dannemora)
Aunjanue Ellis (When They See Us)
Joey King (The Act)
Niecy Nash (When They See Us)
Michelle Williams (Fosse/Verdon)

Emission de télé-réalité avec compétition

The Amazing Race (CBS)
American Ninja Warrior (NBC)
Nailed It (Netflix)
RuPaul’s Drag Race (VH1)
Top Chef (Bravo)
The Voice (NBC)

Talk show de variété

The Daily Show with Trevor Noah (Comedy Central)
Full Frontal with Samantha Bee (TBS)
Jimmy Kimmel Live (ABC)
Last Week Tonight with John Oliver (HBO)
Late Late Show with James Corden (CBS)
Late Show with Stephen Colbert (CBS)

Meilleure actrice dans un second rôle de série dramatique

Gwendoline Christie (Game of Thrones)
Julia Garner (Ozark)
Lena Headey (Game of Thrones)
Fiona Shaw (Killing Eve)
Sophie Turner (Game of Thrones)
Maisie Williams (Game of Thrones)

Meilleur acteur dans un second rôle de série dramatique

Alfie Allen (Game of Thrones)
Jonathan Banks (Better Call Saul)
Nikolaj Coster-Waldeau (Game of Thrones)
Peter Dinklage (Game of Thrones)
Giancarlo Esposito (Better Call Saul)
Michael Kelly (House of Cards)
Chris Sullivan (This Is Us)

Meilleure actrice dans un second rôle de série comique

Alex Borstein (The Marvelous Mrs. Maisel)
Anna Chlumsky (Veep)
Sian Clifford (Fleabag)
Olivia Colman (Fleabag)
Betty Gilpin (GLOW)
Sarah Goldberg (Barry)
Marin Hinkle (The Marvelous Mrs. Maisel)
Kate McKinnon (Saturday Night Live)

Meilleur acteur dans un second rôle de série comique

Alan Arkin (The Kominsky Method)
Anthony Carrigan (Barry)
Tony Hale (Veep)
Stephen Root (Barry)
Tony Shalhoub (The Marvelous Mrs. Maisel)
Henry Winkler (Barry)

Meilleure actrice dans un second rôle de mini-série ou téléfilm

Patricia Arquette (The Act)
Marsha Stephanie Blake (When They See Us)
Patricia Clarkson (Sharp Objects)
Vera Farmiga (When They See Us)
Margaret Qualley (Fosse/Verdon)
Emily Watson (Chernobyl)

Meilleur acteur dans un second rôle de mini-série ou téléfilm

Asante Blackk (When They See Us)
Paul Dano (Escape at Dannemora)
John Leguizamo (When They See Us)
Stellan Skarsgård (Chernobyl)
Ben Whishaw (A Very English Scandal)
Michael K. Williams (When They See Us)

Barbie : Greta Gerwig et Noah Baumbach écriront le scénario du film porté par Margot Robbie

Posté par wyzman, le 16 juillet 2019

C’est désormais officiel : le couple formé par Greta Gerwig et Noah Baumbach a été engagé par Warner Bros. pour donner vie sur le papier à la poupée la plus célèbre de la planète.

Projet d’envergure

Depuis qu’il a passé un accord avec Mattel Films pour distribuer Barbie en janvier dernier, le studio Warner Bros. était à la recherche d’une ou deux personnes capables de transposer pour le grand écran les aventures d’une poupée aussi iconique que celle-ci. Greta Gerwig pourrait réaliser Barbie mais aucun accord n'a encore été conclu. Si l’on en croit Variety, la marque qui vient de fêter ses 60 ans peut se targuer d’avoir écouler pour plus de 3 milliards de poupées. L’impact culturel et financier de Barbie est si grand qu’outre ses propres films et sa série Barbie Dreamhouse Adventures désormais disponible sur Netflix, Barbie fait également partie des personnages secondaires de la saga Toy Story.

En plus de prêter son corps à un personnage qu’il n’est plus nécessaire de présenter, Margot Robbie devrait également produire Barbie par le biais de sa société LuckyChap Entertainment. Après avoir marqué les esprits grâce à ses rôles dans Le Loup de Wall Street, Tarzan, Suicide Squad et Moi, Tonya, Margot Robbie a fait sensation plus tôt cette année dans Marie Stuart, Reine d’Ecosse. Cet été, on pourra à nouveau la retrouver aux côtés de Leonardo DiCaprio dans Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino.

Après avoir écrit le scénario de l’hilarante comédie dramatique Frances Ha de son mari, Greta Gerwig s’est véritablement fait un nom à Hollywood avec Mistress America et Lady Bird (5 nominations aux Oscars 2018) qu’elle a également réalisé. L’année prochaine, elle marquera à nouveau l’awards season avec Little Women, l’adaptation des Quatre Filles du docteur March dans lequel elle a réuni Laura Dern, Saoirse Ronan, Emma Watson, Eliza Scanlen, Florence Pugh, Timothée Chalamet, James Norton, Louis Garrel mais également Meryl Streep. Le film est attendu pour le 8 janvier 2020 dans les salles obscures.

De son côté, Noah Baumbach devrait faire les gros titres cet automne au moment de dévoiler son nouveau film sur Netflix. Toujours sans titre, le film du réalisateur de The Meyerowitz Stories est pourtant porté par Adam Driver et Scarlett Johansson.

Austin Butler incarnera Elvis Presley dans le biopic de Baz Luhrmann

Posté par wyzman, le 15 juillet 2019

Deadline révèle aujourd’hui que le réalisateur de Moulin Rouge a enfin trouvé l’acteur qui tiendra le rôle principal de son biopic encore sans titre sur le King Elvis Presley.

Le rôle de toute une vie

D’après les informations du média américain, le réalisateur Baz Luhrmann a choisi de confier le premier rôle de son nouveau projet à Austin Butler. L’acteur américain de 27 ans s’est fait connaître en incarnant le love interest de la jeune Carrie Bradshaw dans The Carrie Diaries, la série prequel de Sex and the City. Par la suite, on l’a vu dans 3 épisodes d’Arrow avant qu’il ne devienne la star de la série fantastique Les Chroniques de Shannara. Avant de donner la réplique à Brad Pitt et Leonardo DiCaprio dans Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, Austin Butler a fait une apparition dans The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch et participé à Yoga Hosers de Kevin Smith.

L’an dernier, il a fait ses débuts à Broadway dans la pièce Le marchand de glace est passé d’Eugene O’Neill revisitée par George C. Wolfe. Méconnu du grand public, Austin Butler fait régulièrement la Une des tabloïds en raison de sa relation amoureuse avec Vanessa Hudgens (Spring Breakers, Sucker Punch). Le biopic d’Elvis Presley doit marquer un tournant dans sa carrière. Pour le rôle, d’autres acteurs plus populaires ont également fait un essai : Ansel Elgort, Miles Teller, Harry Styles, etc.

Un réalisateur aux anges

Tourné au début de l’année prochaine en Australie, le biopic en question s’intéressera à l’ascension du chanteur, passé d’artiste pauvre à icône mondiale. Son parcours sera raconté à travers le prisme de sa relation tumultueuse avec son manager, le « Colonel » Tom Parker, sur deux décennies. Le « Colonel » sera pour l'occasion joué par Tom Hanks. Le scénario sera co-écrit par Baz Luhrmann et son collaborateur de longue date Craig Pearce. Warner Bros. distribuera le film dans le monde entier.

Concernant le choix d’Austin Butler, Baz Luhrmann n’a pas caché sa joie d’avoir trouvé un tel acteur aux multiples talents. Dans son communiqué officiel, le réalisateur de Roméo + Juliette et Gatsby le Magnifique explique : "Je savais que je ne pourrais pas faire ce film si le casting n'était pas tout à fait correct, et nous avons cherché un acteur capable d'évoquer le mouvement naturel et singulier et les qualités vocales de cette star hors pair, mais aussi la vulnérabilité intérieure de l'artiste."

"Tout au long du processus de casting, ce fut un honneur pour moi de rencontrer une telle diversité de talents. J'avais entendu parler d'Austin Butler dans son rôle de premier plan face à Denzel Washington dans Le marchand de glace est passé à Broadway, et après des testés caméra et musique poussés, je savais sans équivoque que j'avais trouvé quelqu'un qui pouvait incarner l'esprit de l'une des figures musicales les plus iconiques du monde" conclut Baz Luhrmann.

James Bond 25 : Lashana Lynch succède à Daniel Craig dans le rôle de 007

Posté par wyzman, le 15 juillet 2019

Ce week-end, le tabloïd britannique Daily Mail a révélé que le prochain James Bond actuellement en tournage entre l’Italie, la Norvège, la Jamaïque et le Royaume-Uni devrait être marqué par l’introduction d’un nouvel agent 007 incarné par l’actrice britannique Lashana Lynch.

Un remplacement logique

Si pendant des années la possibilité que James Bond soit joué par un acteur noir (pensez Idris Elba), c’était sans compter sur la remarquable audace de la scénariste Phoebe Waller-Bridge. Déjà à l’œuvre sur ses propres séries Crashing, Fleabag et Killing Eve, Phoebe Waller-Bridge a été appelée à la rescousse pour participer à la réécriture du scénario de James Bond 25.

Si l’on en croit la source du Daily Mail, Lashana Lynch n’a pas été engagée pour faire suite à Daniel Craig et devenir le visage de la franchise mais bien pour lui succéder en tant que 007 pendant que celui-ci profite d’une retraite largement méritée. Après tout s'il n'y a qu'un James Bond, le matricule 007 peut être incarné par n'importe qui (pensez Docteur Who).

Rappelé par M (Ralph Fiennes), Daniel Craig sera rapidement confronté tôt dans le film à sa "remplaçante", celle qui porte désormais son matricule.

La source en question précise que James Bond tentera sans surprise de séduire Lashana Lynch et que le terme "Bond girls" est désormais interdit sur le plateau et au niveau de la production de la saga. Il est désormais fait mention de "Bond women" pour être plus précis.

L’effet d’une bombe ?

Si pour beaucoup l’annonce d’un nouveau 007 incarné par une femme a un arrière-goût de féminisation d’une franchise qui reposait jusque-là sur la virilité et la masculinité de son héros, Phoebe Waller-Bridge a déjà clarifié son point de vue sur la saga : "On a beaucoup parlé de la pertinence de Bond à cause de qui il est et de la façon dont il traite les femmes. Je pense que c'est des c*******s. Je pense qu'il est absolument pertinent maintenant. [La franchise] doit juste grandir. Il faut que ça évolue, et l'important, c'est que le film traite bien les femmes. Il n'a pas à le faire. Il doit être fidèle à son caractère.»

De son côté, concernant le casting de Lashana Lynch sur James Bond 25, la source du Daily Mail est également très claire : "Lashana est absolument géniale et le scénario de Phoebe est aussi précis et drôle que vous pouvez vous y attendre. Ce Bond rend hommage avec beaucoup d'humour à certains des films précédents. C'est un Bond pour l'ère moderne qui séduira la jeune génération tout en restant fidèle à ce que nous attendons tous d'un film Bond. Il y a des séquences de course-poursuites et des combats spectaculaires, et Bond est toujours Bond, mais il doit apprendre à gérer le monde de post-#MeToo."

A 31 ans, Lashana Lynch pourrait bien avoir décroché le rôle qui va marquer un tournant dans sa carrière. Née à Londres, on a déjà pu la voir dans la mini-série de la BBC The 7.39, dans la série sud-coréenne Doctors ou en tête d'affiche de Still Sar-Crossed, une série produite par Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy, Scandal). Cette année, elle jouait la meilleure amie perdue de vue de Carol Danvers (Brie Larson) dans Captain Marvel.

Après une mise en route particulièrement lente, le remplacement de Danny Boyle par Cary Joji Fukunaga à la réalisation, des incidents et la blessure à la cheville de Daniel Craig, le film, déjà deux fois reporté, est pourtant toujours attendu pour le 8 avril 2020. Et on a appris avec délectation que Christoph Waltz reprenait son personnage de Blofeld, qui finissait défiguré et arrêté (mais pas mort) dans SPECTRE.

De même on retrouvera (sans doute plus fugacement) Léa Seydoux. Ben Whishaw et Ralph Fiennes sont aussi de retour. Rami Malek devrait être le vilain de l'histoire. David Dencik, Ana de Armas, Billy Magnussen, Jeffrey Wright, Rory Kinnear et Dali Benssallah sont aussi au générique.

Europacorp pourrait être cédé à un fonds d’investissement américain

Posté par vincy, le 14 juillet 2019

Ce ne sera finalement pas Pathé. Pourtant le groupe français avait toutes les chances de reprendre Europacorp, le groupe de Luc Besson. Pathé avait déjà conclu un accord de distribution pour les trois films de la société qui étaient finalisés, dont le récent Anna de Luc Besson, et repris les multiplexes EuropaCorp.

En ce jour de fête national, l'ancien fleuron français, qui a déjà été pas mal déplumé suite au gouffre financier de Valérian, risque de passer sous pavillon américain l'année de ses 20 ans. En procédure de sauvegarde depuis le 13 mai, le groupe n'a plus d'autres choix que d'accepter l'offre de reprise du fonds d'investissement américain Vine Alternative Investments, l'un de ses créanciers. Selon le JDD, l’affaire s’est conclue le 3 juillet.

Lire aussi: EuropaCorp, le studio de Luc Besson, s’approche de la faillite

Pathé était pourtant en négociations exclusives depuis la fin mai, mais le groupe de Jérôme Seydoux ne serait pas parvenu à trouver un accord avec Vine notamment sur la restructuration des dettes. Pour Pathé, la pilule est amère: le catalogue d'Europacorp était une pépite alléchante.Selon Jérôme Seydoux, dans Le Monde, c'est un choix de Luc Besson qui a préféré l'offre de Vine à un partenariat avec Pathé. C'est d'autant plus paradoxal que c'était Luc Besson qui était venu chercher Pathé.

Vine n'a plus qu'à devenir un actionnaire incontournable. Mais on ne connait pas encore la fin de l'histoire puisque Besson doit présenter cette nouvelle offre dans le cadre d'un plan de sauvegarde au tribunal de commerce de Bobigny, qui avait donné six mois au groupe pour restructurer sa dette. Avec 340 millions d'euros de déficit cumulé depuis quatre ans et une dette de 140M€, il est encore possible qu'Europacorp disparaisse d'ici la fin de l'année si le tribunal rejette ce nouveau plan de sauvetage. Or, les comptes ne sont pas au beau fixe puisque et un film Anna ne devrait pas rentrer dans ses frais avec un box office qui risque de ne pas aller au dessus des 25M$ dans le monde.

Vine, deuxième partenaire financier d'Europacorp, apparait finalement comme la seule issue de secours possible pour que Luc Besson reste relativement indépendant. C'est sans doute là son choix: conserver un peu le pouvoir d'une société autrefois flamboyante.

Sherlock Holmes : deux films en préparation

Posté par vincy, le 13 juillet 2019

Sherlock Holmes continue d'être l'un des héros littéraires qui passionnent le plus les studios hollywoodiens. Sherlock Holmes 3, avec Robert Downey Jr qui va reprendre le costume du détective, est sur les rails. On sait désormais que Dexter Fletcher (Rocketman) réalisera le troisième opus de la franchise initiée par Guy Ritchie (Sherlock Holmes en 2009 ; Sherlock Holmes: Jeu d'ombres en 2011). Le premier avait récolté 524M$ dans le monde, et sa suite avait empoché 545M$ dans le monde.

Jude Law devrait être de nouveau le Professeur Watson. Le scénario est écrit par Chris Brancato (la série "Narcos").

Warner Bros prévoit de sortir le film en décembre 2021, dix ans après le précédent. Il faut dire que le projet a longtemps été repoussé pour cause de planning surchargé de l'acteur qui incarnait jusqu'à récemment Iron Man.

Un autre Sherlock Holmes est en préparation, mais cette fois-ci ce ne sont pas les romans d'Arthur Conan Doyle qui en sont l'inspiration. Enola Holmes est l'adaptation de la série de livres jeunesse de Nancy Springer autour de la jeune sœur de Sherlock.

Celui-ci sera incarné par Henry Cavill. Millie Bobby Brown (Stranger Things) interprètera Enola, investigatrice intrépide, et Henela Bonham-Carter la mère de la tribu.

Le film sera réalisé par Harry Bradbeer (la série "Fleabag") et écrit par Jack Thorne (la série "Skins"). Le tournage doit débuter cet été pour une sortie en 2020.

Blanche Gardin chez Kervern et Delépine

Posté par vincy, le 12 juillet 2019

Blanche Gardin semble vouloir percer au cinéma après avoir brillé sur scène. La comédienne et humoriste avait déjà été choisie par Bruno Dumont pour son prochain film, Par ce demi-clair matin.

Cet été, elle tournera dans la région d'Arras le nouveau film de Gustave Kervern et Benoît Delépine. Elle sera entourée de Denis Podalydès, Corinne Masiero, la fidèle Yolande Moreau et Benoît Poelvoorde.

Effacer l'historique sera le dixième film du duo, dont le dernier film, I feel good, est sorti en septembre dernier. Le film sera aussi tourné aux Etats-Unis et à l'ïle Maurice.

Selon La Voix du Nord, il s'agira de l’histoire de gens simples, largués par les outils numériques, mais bien décidés à se rebeller.