Cinq ans après Nymphomaniac, Lars von Trier est de retour avec un film perturbant. Normal pour un cinéaste perturbé? L'artiste n'est-il pas le psychopathe du film? Toujours est-il que 7 ans après son bannissement de Cannes, le réalisateur danois est revenu sur la Croisette avec The House That Jack Built, hors compétition. A 62 ans, LVT a encore la vie devant lui mais aussi des scandales de harcèlement aux trousses.



Jacques Audiard
Edouard Baer
Michel Blanc
Cate Blanchett
Romane Bohringer
Carole Bouquet
Guillaume Canet
Suzanne Clément
Bradley Cooper
Jamel Debbouze
Emmanuelle Devos
Jean Dujardin
Romain Duris
Jacques Dutronc
Vincent Elbaz
Elle Fanning
Cécile de France
Jennifer Garner
Louis Garrel
Ryan Gosling
Jake Gyllenhaal
Adèle Haenel
Tom Hardy
Lou de Laâge
Nadine Labaki
Vincent Lacoste
Melanie Laurent
Melanie Laurent
Gilles Lellouche
Sabrina Ouazani
Charlotte Rampling
Jean-Paul Rouve
Niels Schneider
Matthias Schoenaerts
Omar Sy
Channing Tatum
Emma Thompson
Uma Thurman
Lars Von Trier
Gaspard Ulliel
Karin Viard
Michelle Williams
Roschdy Zem



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz




 




 (c) Ecran Noir 96 - 18



© Warner Bros.   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 6111Cote : 49 %


 
VERY GOOD TRIP





Une sale nuit. Une gueule de bois mémorable au point de devenir amnésique. Avec son allure de beau gosse trentenaire, Bradley Cooper se fait connaître du monde entier dans un état lamentable. La comédie Very bad Trip fait un carton dès sa sortie. Inattendu. Pourtant, il n’est pas tout neuf dans le métier.
Bourreau des cœurs (dès qu’il a une partenaire féminine, les plus folles rumeurs naissent), il attend de finir ses études à la fac (il est diplômé en anglais) pour se lancer. Quiconque est fan de séries TV a déjà vu sa jolie gueule sur le petit écran. Il fut l’un des mâles malmenés dans Sex & the City, la série, puis un personnage récurrent d’Alias, avant de jouer à la vedette télévisée d’une série factice où il « jouait » un chirurgien plasticien dans Nip / Tuck.

Il devient vite un comédien destiné aux comédies américaines. Pas forcément les meilleures, si on excepte Serial Noceurs. Toujours utilisé comme le playboy de service, il commence à décrocher des personnages secondaires plus importants en 2008. D’abord en donnant la réplique à Jim Carrey dans Yes man. Il y est son meilleur pote. Cooper a la tronche idéal du copain tombeur de filles. Puis, dans Ce que pensent les hommes, comédie romantique et chorale, il tombe amoureux de Scarlett Johansson sans vouloir larguer Jennifer Connelly. Cruel. Le prototype même du mari-amant irrésistible qui se retrouve paumé. On compatit.
Les succès s’enchainent. Il a encore quatre films dans les tuyaux. Et la suite de Very bad trip est déjà en route. Mais il a surtout l’intention de sortir de son rôle de comique malgré lui. Un film d’horreur avec Renee Zellweger mais surtout l’un des membres de la A-Team, adaptation très attendue de la série TV, le propulseront dans les films de genre et d’action. Cela le changera des très jolies femmes qu’il drague à l’écran : Sandra Bullock, Jessica Alba, Anne Hathaway, Julia Roberts… L’avantage d’avoir un physique à la Patrick Dempsey. Cela peut aussi être un incovénient quand on veut un rôle comme celui de l'amant d'Harvey Milk.

Acteur hot de l’année, il va devoir capitaliser à fond sur sa facilité à jouer aussi bien la farce que l’émotion. Loin des films auteurisant, dans le cousinage d’un Owen Wilson, Bradley Cooper est le mec qui monte, celui qu’il faut avoir l’œil. La maturité devrait, en plus, lui éviter de prendre le melon, comme son alter-ego dans Nip / Tuck qui finissait dans un piteux état…

vincy


 
 
haut