Emma Watson devient peut-être la star la plus bankable du cinéma avec La Belle et la bête, son 9e film, après 8 Harry Potter, a dépassé les 200M$ au box office (et le premier sur son nom). Avec du flair elle enchaîne des projets très divers. Le prochain film sera Le cercle, avec Tom Hanks.



Kevin Bacon
Kim Basinger
Nathalie Baye
Kate Beckinsale
Annette Bening
Dany Boon
Danny Boyle
Jessica Chastain
Kevin Costner
Catherine Deneuve
Jamie Dornan
Kirsten Dunst
Elle Fanning
Michael Fassbender
Catherine Frot
Olivier Gourmet
James Gray
Tom Hiddleston
Hugh Jackman
Mathieu Kassovitz
Aki Kaurismäki
Nicole Kidman
Kiyoshi Kurosawa
Brie Larson
Melanie Laurent
Claude Lelouch
Rooney Mara
James McAvoy
Ewan McGregor
Sienna Miller
Ruth Negga
Robert Pattinson
Antoine Oliver Pilon
Tahar Rahim
Keanu Reeves
Michael Shannon
M. Night Shyamalan
Kristen Stewart
Mark Wahlberg
Andrzej Wajda
Denzel Washington
Emma Watson
Michelle Williams



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Brad Pitt




 




 (c) Ecran Noir 96 - 17



(c) Jean-Luc Benazet   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 7159Cote : 54 %


 
DUNST IN THE WIND





Pour ses 20 ans, quel plus beau cadeau qu'un mega-hit à 400 millions de $ ? La star féminine de Spider-Man n'a en effet que 20 printemps, et 17 années de carrière. Une nouvelle Jodie Foster? Dès l'âge de 3 ans, elle se retrouve face aux caméras, pour des publicités, et mannequin pour l'agence Ford. Programmée pour être star, la jeune fille a tout pour elle, des cheveux blonds aux seins aguichants, en passant par le regard mystérieux. Par un savant et hasardeux jeu de chaises musicales dans les castings, elle se retrouve aujourd'hui parmi les actrices les plus sollicitées et les plus populaires de sa génération. L'un de ses atouts majeurs est sans aucun doute sa présence à la télévision. Elle est apparu dans Star Trek The Next generation, la sitcom Touched by an Angel et surtout dans 6 épisodes de ER (Urgences) lors de la saison 97. Elle n'a pas hésité non plus à apparaître dans de nombreux clips vidéos, cultivant ainsi une image très plastique de sa beauté, que ce soient ceux de Filter, Air, Blaque, Vitamin C et surtout Savage Garden ("I knew I loved you ") ; en 2001, elle s'est mise à la chanson avec "Dream of me".

Adulée, cette Aphrodite des temps modernes distille son venin et ses piques derrière un sourire à damner les mâles. Son premier petit rôle, elle le doit à Woody Allen dans un segment des New York Stories. Mais elle devra attendre 1994 et le Vampire d'Anne Rice pour se faire les dents à Hollywood ; Interview with a Vampire lui permet d'obtenir ses premières récompenses et de devenir l'un des espoirs les plus prometteurs du moment. Elle enchaînera alors les productions à budgets imposants et aux qualités artistiques insipides : Jumanji, Little Women, ... En 97, ses choix se font plus précis. Elle joue les têtes d'affiches dans des téléfilms socio-dramatiques, et montre son joli minois dans des films noirs comme Small Soldiers ou satiriste comme Wag the Dog. A moins que ce ne soit l'inverse.

La guerre fait rage parmi les jeunes actrices : Portman, Ricci, Hudson, Stiles, Whiterspoon, Paquin... Blondes ou brunes, longues ou petites, les jeunes prodiges, souvent matures, toujours précoces, doivent se distinguer avant de toucher le gros lot. Pour Dunst, sa chance fut de croiser Sofia Coppola. Toutes douées, toutes belles, ces comédiennes n'ont qu'une manière de se faire remarquer (à moins de se foutre à poil dans des baignoires remplies de pétales de rose) : la qualité de leur film. Avec Virgin Suicides, Kirsten Dunst incarne parfaitement l'Américaine idéale, la tragédienne grecque, la romantique britannique. Les filles peuvent s'y indetifier dans leur ennui. Les garçons peuvent en rêver, à l'image de Josh Hartnett dans le film.

Car elle sait jouer de son charme, indéniablement. Fous de sa beauté, les fans préfèrent se précipiter sur les innombrables sites webs que dans les salles de cinéma, malgré la bonne réputation de ses films : Bring it on, Crazy/Beautiful, The Cat's Meow... l'estime ne valant pas grand chose à Hollywood, et Kirsten ayant beaucoup d'ambitions (productrice, réalisatrice, étudiante en littérature...), elle couronnera son parcours adolescent avec Spider-Man (et sa suite, elle aussi triomphale).
On ne voit pas très bien ce qui pourrait arrêter son ascension. Classée parmi les plus belles femmes du cinéma actuel, généreuse dans ses actions caritatives, perfectionniste dans son travail et aimant les animaux, cette demoiselle tisse sa toile pour attraper les rôles les plus captivants.
Même si son personnage de Lux Lisbon dans le Coppola restera pour longtemps le plus intense, elle a su dévoilé d'autres aspects en incarnant l'actrice du muet Marion Davies (The Cat's Meow) ou un double rôle dans Get over it !. Mais le système va vite la rattraper... Elle se compromettra dans un mélo avec Julia Roberts, une comédie à l'anglaise très moyenne. Elle en sauve aucun de ses personnages. Même dans l'excellent Eternal Sunshine of the Spotless Mind, preuve de son flair malgré tout, elle hérite d'un rôle peu brillant. On l'attend donc avec davantage de ferveur dans le prochain Sofia Coppola ou encore chez Cameron Crowe.

A travers les interviews on dénote que cette gamine de la génération MTV (qu'elle adore) n'a pas beaucoup d'expérience de la vie et a du être star un peu trop tôt pour comprendre la psychologie humaine. Assez binaire, ses commentaires frôlent parfois la naïveté ou le simplisme. Pourtant, Dunst n'hésite pas évoquer une forte attirance pour le mysticisme : elle croit au fantômes, et son obsession pour les tragédies et autres catastrophes la conduit à assumer son aspect morbide.
Cette belle de jour cache bien son jeu...

vincy


 
 
haut