Diane Kruger a tourné son premier film dans sa langue maternelle avec In The Fade. Résultat: un prix d'interprétation à Cannes, un Golden Globe du meilleur film étranger. Depuis l'actrice a été à l'affiche de Tout nous sépare, a tourné JT Leroy avec Kristen Stewart, et tourne actuellement The Women of Marwen de Robert Zemeckis. De grands écarts qui payent.



Casey Affleck
Fanny Ardant
Gael Garcia Bernal
Kenneth Branagh
Isabelle Carré
Alain Chabat
Suzanne Clément
François Cluzet
Penelope Cruz
Willem Dafoe
Willem Dafoe
Matt Damon
Johnny Depp
Charlotte Gainsbourg
Hugh Grant
Ethan Hawke
Sally Hawkins
Oscar Isaac
Naomi Kawase
Diane Kruger
Michèle Laroque
Queen Latifah
Rooney Mara
Kim Min-hee
Helen Mirren
Masatoshi Nagase
Pierre Niney
Alexander Payne
Michelle Pfeiffer
Melvil Poupaud
Julia Roberts
Audrey Tautou
Marine Vacth
Christoph Waltz
Ben Whishaw
Kristen Wiig



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz




 




 (c) Ecran Noir 96 - 18



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 892Cote : 56 %


 
AN ENGLISHMAN IN HOLLYWOOD





La mèche de cheveu rebelle, le sourire carnassier, le regard qui charme: Hugh Grant (qui n’a rien à voir avec le distingué et ambivalent Cary du même nom) a su envoûter les spectatrices en un seul film, entre un fuck fuck fuck retentissant au réveil, un baiser sous la pluie et d’innombrables smokings old england. Four wedding and a funeral fut le carton de référence du cinéma britannique; une comédie drôle et légère, enlevée, voguant sur une love story idéale et impossible, platonique et grand public.

Avant ce smash hit de Mike Newell, Hugh Grant avait plutôt flirté avec des ambiances dramatiques, sombres, tourmentées, et même perverses. Rien à voir avec l’image qu’il véhicule aujourd’hui au cinéma (elle-même contradictoire avec ses fréquentations adultérines - voir plus bas, si je puis me permettre).

Ce comédien doué, au physique de jeune fils de bonne famille (tel qu’on se les imagine en tout cas) a été révélé par un film de James Ivory, Maurice, le faisant jouer un homosexuel interdit par le tabou moral que lui évoquaient ses fantasmes.
De nombreux films oubliables plus tard (une carrière digne de ce nom se doit de comporter des flops et des nullités artistiques), il reviendra dans un rôle sexuellement tout autant dépravé, grâce à Polanski et son sadomasochiste Lunes de Fiel. Titanic version hard. Ivory le reprendra dans Les Vestiges du jour, merveille du non dit et du sous entendu. L’image d’Hugh Grant est toute en ombres et lumières. Une image qui a du mal à se fixer. Second-rôle, faire valoir, amant sans épaisseur, ses personnages ne lui permettent pas d’imposer son talent.

Le hasard le conduira sur cette petite comédie anglaise , avec Andie MacDowell. En jeune cynique coquin et romantique, il séduit tout le monde et un phénomène s’installe. Pas pour longtemps. Guetté de tous bords, les paparazzi, la presse, les professionnels le harcèlent.

Personnage public et ultra-médiatisé depuis 4 mariages, il a failli vivre un enterrement de première classe après un moment d’égarement sexuello bucal surexposé. D’ailleurs sa popularité ne s’en est jamais remise, malgré le pardon officiel de sa compagne, la sexy brunette Liz Harley.

A cela se sont ajoutés des choix confortables en terme de dollars, mais peu risqués et rarement de bonne qualité. Après quelques films anglais qu’il avait signé avant 4 mariages, et qui l’ont ancré dans une image british difficile à décoller quand on émigre à Hollywood, il se lance dans le remake de Neuf Mois, aux côtés de Julianne Moore. Papa craquant, mais film avortable. Si son amie Emma Thompson le choisit pour Sense and Sensibility, il n’y fait qu’un rôle d’appoint. Pas de quoi relancer un déclin de carrière. Ni le BO, ni les critiques, ni les prix ne viennent booster sa filmographie. Hugh Grant déjà fini?

Pendant ce temps, en Angleterre, une déferlante d’acteurs, de cinéastes, de hits arrivent sur les écrans du monde entier. Hugh rate le coche, à chaque fois.
Pire, ses tentatives hollywoodiennes échouent une par une. Sa valeur baisse considérablement.
Un peu à l’image d’une certaine Julia Roberts, qui avait du d’abord retrouver sa crédibilité d’actrice dans des films d’auteurs. Puis, elle avait renoué avec le succès en reprenant son statut de chieuse amoureuse qui avait fait d’elle une star, grâce au Mariage de mon meilleur ami. Comme Hugh Grant, c’est dans les comédies romantiques « à l’ancienne » qu’ elle excelle.

Logique que les deux stars se croisent donc un jour sur les plateaux de tournage. Tournage orageux, mais qui donnera au résultat une de ces comédies « je t’aime moi non plus » qui se finit bien. Où Hugh Grant dévoile une fois de plus tout son charme de british gentleman.
Depuis ce hit, il continue de jouer les sourires-dents-blanches, l'élocution baffouilleuse, les yeux bleus scintillants... Chez Woody Allen, il se découvre même un côté "escroc" mais pas trop. Dans Bridget Jones, il pousse plus loin son personnage de british dragueur romantique, en y introduisant un soupçon de cynisme et d'arrivisme.
Hugh Grant est une star qui aimerait assumer ses pêchés, et qui se retrouve prisonnier d'une image charmeuse. Sa popularité continue de briller à son zénith.

vincy


 
 
haut