Elle Fanning tourne la suite de Maléfique. Et se retrouve à l'affiche avec How To Talk to Girls at Parties, dernier délire de John Cameron Mitchell, sélectionné à Cannes il y a un an. L'actrice n'arrête plus. On la verra en Mary Shelley, à défaut de la découvrir dans le nouveau Woody Allen, sans distributeur. Elle sera aussi dans le prochain film de Mélanie Laurent, Galveston, et celui de Max Minghella, Teen Spirit.



Gemma Arterton
Daniel Auteuil
Javier Bardem
Leïla Bekhti
Paul Bettany
Cate Blanchett
Emily Blunt
Josh Brolin
Sandra Bullock
Steve Buscemi
Marion Cotillard
Penelope Cruz
Alden Ehrenreich
Chris Evans
Elle Fanning
Terry Gilliam
Anne Hathaway
Chris Hemsworth
Tom Hiddleston
Christophe Honoré
Scarlett Johansson
Robert Downey Jr
Gérard Jugnot
Sandrine Kiberlain
Nicole Kidman
Vincent Lacoste
Vincent Lindon
Kad Merad
John Cameron Mitchell
Thandie Newton
Jafar Panahi
Denis Podalydès
Ryan Reynolds
Mark Ruffalo
Charlize Theron



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz




 




 (c) Ecran Noir 96 - 18



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 186Cote : 65 %


 
UN SOUS DOUE SURDOUE





Avec des parents chanteurs dans le choeur de l'Opéra, le couple Auteuil se rend en Algérie pour une tournée de quelques mois. A Alger, le petit Daniel vient au monde.

Après quelques opérettes, il commence réellement sa carrière sur scène en 1970. Ce sera au T.N.P. en 1970 dans "Early Morning". Puis, en, 1972, il est engagé dans la comédie musicale "Godspell".

Auteuil obtient enfin ses galons de vedette de cinéma grâce à la série des Sous-doués, de Claude Zidi, où il joue les cancres avec un abattage et un entrain qui font de ces deux médiocres comédies d'immenses triomphes.

Après avoir commencé sa carrière avec des comédies, dont la plupart n'ont pas brillé par leur qualité, Daniel Auteuil a rencontré le rôle de sa vie: Ugolin, dans les films de Claude Berri (Jean de Florette, Manon des Sources), une interprétation pleine de sensibilité, oùm son regard de destin battu par l'incompréhension des choses du monde, et donc un amour impossible, le propulse parmi les grands.

Depuis sa filmographie a pris de l'épaisseur; d'un point de vue dramatique, il a aussi pu montrer ses talents. Ses choix sont faits avec rigueur et discernement.

Il a eu l'occasion de tourner avec de nombreuses actrices: son ex-femme Emmanuelle Béart, mais aussi Isabelle Adjani et Catherine Deneuve par deux fois, Carole Bouquet (Lucie Aubrac), Isabelle Huppert, Josiane Balasko, Sandrine Bonnaire, Juliette Binoche, Michèle Laroque - bref les plus grandes comédiennes françaises.
Un monstre sacré est né.

Sa fidélité se retrouve aussi dans le choix de ses réalisateurs: Téchiné, Sautet, Berri (producteur de la Reine Margot, réalisateur de Lucie Aubrac)... Sautet dont les rôles l'ont tant habités, hantés.

Auteuil est aujourd'hui l'un des 5 acteurs les mieux payés en France, grâce à des interprétations de qualité (il est très souvent nominé aux Césars) et des films originaux et souvent populaires (Le huitième jour a réuni plus de 3 millions de spectateurs autour d'un sujet au départ difficile). Il apporte toujours cette dose d'humanité, cette touche de faiblesse qui rend se spersonnages si vulnérables, si touchants. Le meilleur esemple est évidemment son rôle monstrueux dans L'adversaire. A la fois banal et inquiétant, fou en dedans et sage en dehors.

Jouant souvent des hommes baffoués, trompés, qui ont une vie quotidienne normale, mais des blessures sentimentales profondes. Souvent ses personnages sont sentimentalement froids, en quête d'une chaleur venue d'ailleurs. Ses frustrations se transforment alors en passions débordantes. Mais parfois (Romuald et Juliette, Le Huitième jour) il gagne tout simplement en sérennité.

C'est à travers cet humanisme qu'il s'est construit. Comblant chacune de ses failles, films par films. Montrant sa conscience politique (Lucie Aubrac), Auteuil se dévoile lentement. De plus en plus, il émerge de ses interprétations une profondeur, une densité dramatique. mais il n'oublie pas la comédie, même si elle lui réussit moins. Trop caricatural dans Le Placard, inexistant dans le navet Nos amis les flics. Il devient parfois l'ombre de lui même. Mauvaise passe?

L'une des figures de proue du cinéma français,à force de jouer la solitude, le mal de vivre et la non-communication, décide donc depuis quelques mois de fouiller sa vérité ailleurs.
Dans la légèreté et la fougue d'un Bossu, il impose son charisme. Dans ses premiers pas sur le territoire anglais, avec The Lost Son de Chris Menges. Et toujours à Londres, avec Michel Blanc, dans le milieu des Escorts Boys. Deux films sur notre société.
Auteuil est un acteur réaliste.
Contemporain.
Démysthifié.

Même si certains films n'ont pas trouvé un accueil important de la part du grand public, Auteuil reste populaire et respecté.
Après cette drôle de période remplie de quelques flops, Auteuil devrait reconquérir ses admirateurs. Il n'est pas si loin le temps de La Fille sur le pont, qui lui a permis d'emporter un nouveau César, et le film est acclamé un peu partout dans le monde. Il est revenu sur scène, à Paris, où il partage les planches avec sa compagne d'alors, Denicourt.
De quoi alimenter les chroniques people et attirer les paparazzi. Un temps.

Surtout, il enchaîne les grands projets, avec plus ou moins de bonheur... Il s'expatrie pour certains films. Se cherche. Trouve des rôles étranges, égarés, en perte d'identité.
Il y apporte toute son intensité et un désespoir fougueux, romantique, torride. Auteuil est désormais installé, guest-star dans les festivals, reconnu par ses pairs européens, transcendant les frontières et les genres cinématographiques. Mais il lui manque un film qui le rendra définitivement aimé de tous. Un personnage où son sourire (Après vous) se mélangera à son regard paumé et mélancolique (La veuve de St Pierre). Il a encore le temps.

vincy


 
 
haut