Daniel Day-Lewis est évidemment impeccable, formidable, parfait dans le rôle de Reynolds Woodcock. Phantom Thread sera (peut-être) son dernier film. L'acteur triplement oscarisé a en effet décidé de jeté le dé (à coudre) et de prendre sa retraite. A s'investir pleinement dans ses personnages, ils se sent lui aussi hanté par trop de fantômes et ne supporte plus la souffrance qu'il s'inflige.



Woody Allen
Paul Thomas Anderson
Angela Bassett
Gael Garcia Bernal
Sandrine Bonnaire
Suzanne Clément
François Cluzet
Clovis Cornillac
Daniel Day-Lewis
Jamie Dornan
Jean Dujardin
Clint Eastwood
Zac Efron
Marina Foïs
Jake Gyllenhaal
Josh Hartnett
Ethan Hawke
Chris Hemsworth
Hugh Jackman
Tchéky Karyo
Mathieu Kassovitz
Naomi Kawase
Diane Kruger
Michèle Laroque
Melanie Laurent
Vincent Lindon
Benoît Magimel
Kim Min-hee
Helen Mirren
Masatoshi Nagase
Liam Neeson
Charlotte Rampling
Jean-Paul Rouve
Steven Spielberg
Meryl Streep
Juno Temple
Mélanie Thierry
Justin Timberlake
Marine Vacth
Forest Whitaker
Kate Winslet



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz




 




 (c) Ecran Noir 96 - 18



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 2102Cote : 51 %


 
EN CATE DE BLANCHETT





Elle l'aurait mérité son Oscar. En 98, dans le registre shakespearien, il n'y a eu que deux interprétations mémorables : Dame Judi Dench en Elizabeth vieillie et hargneuse, et Cate Blanchett en Elizabeth jeune et fougueuse. Mais voilà Dench eut l'Oscar, et Gwyneth Paltrow l'autre... injuste?
Le paradoxe veut que Paltrow et Blanchett se retrouvent dans le même film, amoureuses du même homme, quelques mois plus tard : The Talented Mr.Ripley. Tout les diffère : l'une est jolie, née à Hollywood, et totalement en adéquation avec sa génération. Cate a un visage étrange, ni beau ni laid, fascinant; elle est Australienne et comédienne de théätre. Elle paraît bien plus âgée que sa jeune trentaine.
Blanchett a la légitimité des grandes actrices... Elle a joué les "Danses" de Kafka, "Oleanna" (de Mamet), Ophelie (dans "Hamlet"), Miranda (dans "la Tempête") sur les planches... la même année, elle sera la première à recevoir le titre de Meilleure révélation théâtrale et de Meilleure actrice (pour "Oleanna", face à l'Oscarisé et compatriote Geoffrey Rush).

Après la TV, elle passa donc logiquement au cinéma (dans un petit film de femmes réalisé par Bruce Beresford). Chacun de ses rôles démontre une femme de caractère, déterminée, courageuse, idéaliste, prête à se sacrifier... Dans les interviews, elle est plutôt lucide, frivole, prête à parler de tout et de rien, et se moquer d'elle même... Son côté humour anglais... Contradictoire?
Certainement : elle aime autant Madonna que Miles Davis; de même, elle adore parler de sa famille, de son mari (elle a vécu un enfer à tourner Elizabeth, 3 mois seulement après leur mariage), mais évite de le faire pour ne pas blesser leur intimité. On sait qu'ils se sont rencontrés dans les coulisses de "La Mouette" (de Tchékhov).

Trente ans, et donc déjà parmi les plus grandes... avec de beaux rôles en perspective... même si récemment, elle s'est offert des productions de moyenne envergure, avec des ténors masculins d'Hollywood. A jamais elle sera la mystique Galadriel dans Le Seigneur des Anneaux... Royal.
Elle qui a su cumuler une comédie romantique, un drame passionnel, un film historique, et une comédie dramatique en moins d'un an, elle a pu enchaîner un suspense fantastique, un drame psychologique, une romance en costumes, et un film à kleenex, l'année suivante. Sa richesse est dans cette "versatilité" comme disent les Américains.
Blanchett est en quête du jeu absolu, celui qui voudrait qu'on oublie qui elle est. Aussi, elle n'hésite pas à choisir des rôles forts (même si les scénarios ou les réalisations ne sont pas forcément à la hauteur de son talent) : elle joue ainsi du Oscar Wilde (en parfaite épouse) ou chez Lasse Hallaström, une journaliste sacrifiée (histoire vraie) ou une star débordée chez Jarmusch...
Elle passe facilement des envolées aériennes de Scorsese (où elle incarne la grande Katharine Hepburn, quel honneur!) à Wes Anderson (et ses délires aquatiques) . Clairement, l'une des plus grandes comédiennes du moment, Cate Blanchett, qui alterne maternité et plateaux de cinéma, quitte à louper quelques projets, attend son couronnement. Elle retrouvera donc Shekhar Kapur, pour une suite inattendue à Elizabeth, Golden Age. Justement nous l'attendons avec impatience son âge d'or...

vincy


 
 
haut