Gaspard Ulliel, on l'a quitté en révolutionnaire dans un peuple et son roi. Après l'avoir vu dans 9 doigts et Eva cette année, le voici dans un 4e film, Les confins du monde. Son César en 2017 l'a conduit à être très sollicité. Si il ajoute Jacquot, Schoeller et Nicloux à son tableau de chasse, il continue surtout à choisir des projets exigeants. Il sera à l'affiche du prochain film de Justine Triet, avec Exarchopolous, Schneider et Efira!



Mathieu Amalric
Jean-Hugues Anglade
Leïla Bekhti
Emmanuelle Bercot
Juliette Binoche
Damien Bonnard
Elodie Bouchez
Guillaume Canet
Christian Clavier
Bradley Cooper
Benedict Cumberbatch
Anaïs Demoustier
Catherine Deneuve
Johnny Depp
Jamie Dornan
André Dussollier
Vincent Elbaz
Colin Farrell
Marina Foïs
Jamie Foxx
José Garcia
Adèle Haenel
Agnès Jaoui
Naomi Kawase
Sandrine Kiberlain
Nadine Labaki
Vincent Lacoste
Jude Law
Gilles Lellouche
Stacy Martin
Ezra Miller
Chloë Grace Moretz
Masatoshi Nagase
Liam Neeson
Pierre Niney
Benoit Poelvoorde
Eddie Redmayne
Jean-Paul Rouve
Ludivine Sagnier
Pierre Salvadori
Tilda Swinton
Audrey Tautou
Sylvie Testud
Gaspard Ulliel



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz





 (c) Ecran Noir 96 - 18

   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 2591Cote : 55 %

 
ELBAZIQUE





Vincent Elbaz attrappe le virus artistique dès l'âge de 9 ans quand on lui offre un projecteur 8mm.
Après différents déboires, et quelques prestations en public, il s'inscrit au cours Florent. Motivé.
C'est là qu'il découvre une annonce de Cédric Klapisch, qui cherchait "un grand con". Le début de l'aventure cinématographique... Le Péril jeune propulse le jeune homme dans les étoiles ascendantes.
Et comme il le dit lui-même : "A part les films de cul et d'horreur, je suis prêt à tout jouer".
En 1997, Vincent Elbaz est Randonneur et pote du Sentier. Le triomphe de La vérité si je mens et le succès surprise du Philippe Harrel le rendent populaire, sans qu'il soit reconnu comme tête d'affiche. De petits films en grosses comédues françaises, de seconds rôles délirants en courts métrages, il s'installe dans le paysage. La Parenthèse enchantée lui permet d'étendre son image et son talent. Dans le désastreux Absolument fabuleux, il joue les jeunes séducteurs sages. Son allure lui donne souvent cet aspect chevaleresque et tombeur, mais bizarrement il est très à l'aise pour se prendre des rateaux. Y compris au box office (Rue des Plaisirs).
Pourtant, Elbaz commence à faire des choix intéressants : homme marié mais dragueur invétéré dans un Michel Blanc, beau juif chez Deville, loubard sensible chez Klapish, Mousquetaire pour la télé, Prince pour Podalydès...
L'acteur est pour l'instant dans l'ombre des grands, mais déploie une jolie envergure, loin des ambitions et du marketing. Pour l'instant.

vincy, chris


 
 
haut