Les étendues imaginaires de Slew Hua Yeo a reporté le Léopard d'or à Locarno en août dernier. Portrait de Singapour et de son arrière-cour (pas forcément reluisante), le film est une splendeur, à la fois surprenant et singulier.



Aïlo : une odyssée en Laponie
Convoi exceptionnel
Depuis Médiapart
Dragon Ball Super: Broly
La petite fabrique de nuages
Les témoins de Lendsdorf
Lune de miel
Ma vie avec John F. Donovan
Maguy Marin, l'urgence d'agir
McQueen
Meltem
Mon bébé
Pau
Quand je veux, si je veux!
Rebelles
Rosie Davis
Teret
Triple frontière
Un lien qi nous élève
Wall
We The Animals



Une affaire de famille
Spider-Man: New Generation
Roma
Les invisibles
Green Book: sur les routes du sud
Le château de Cagliostro
Un grand voyage vers la nuit
Sorry to Bother You
Tout ce qu'il me reste de la révolution
Une intime conviction
La Favorite
La chute de l'empire américain
Les funérailles des roses
Nice girls don't stay for breakfast
Les étendues imaginaires
Funan



L'incroyable histoire du facteur Cheval
La Mule
Si Beale Street pouvait parler
Pearl
Minuscule 2 - les mandibules du bout du monde
Les estivants
L'amour debout
Mango
La cabane aux oiseaux
Dragons 3: Le monde caché
My Beautiful Boy
Nicki Larson et le parfum de Cupidon
Alita: Battle Angel
Deux fils
Les drapeaux de papier
Ralph 2.0
Vice
Destroyer
Euforia
Les moissonneurs
Grâce à Dieu
La grande aventure Lego 2
Le Chant du loup
The Wife
Celle que vous croyez
Le garçon qui dompta le vent
Marie Stuart, Reine d'Ecosse
Les éternels
Wardi
Captain Marvel
Exfiltrés
Le garçon qui dompta le vent
Le mystère Henri Pick
Stan et Ollie






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 13

 
War Dogs


USA / 2015

14.09.2016
 



CHIENS (PAS SI) MÉCHANTS






"Je ne suis pas un méchant! Mais dans certaines situations je dois me poser la question: que ferait un méchant?"


Drogue, filles sexy, armes et argent, nous reconnaissons bien là le tiercé gagnant de Todd Phillips, réalisateur de la trilogie Very Bad Trip (il aurait dû s'arrêter au premier opus). Aussi dingue soit-il, mister Todd a réussi à faire un film avec un petit article dans le New York Times sur deux trafiquants d'armes de 22 ans.

Sorte de Lord of War de l'après-guerre, on est happé malgré nous dans ce tourbillon de fuck, motherfuckers et de haha haha (le rire que Jonah Hill fait dans le film au moins une vingtaine de fois et qui devient exaspérant à la longue). Le film démarre telle une teen comédie: Miles Teller est masseur (où est-ce que l'on s'inscrit pour être sa cliente?) sans un sou et voit sa vie bouleversée lorsqu'il revoit son meilleur pote de lycée déjanté alias Jonah Hill (avec qui on veut définitivement passer une soirée en boîte). Il devient trafiquant d'armes, n'arrivent plus à compter tout son argent et ment à sa femme (Ana De Armas, la sublime blonde du film Knock Knock).

War Dogs se poursuit plus dramatiquement en mettant en perspective les dégâts collatéraux sur leur vie privée due à leurs activités répréhensibles. Littéralement épique, on passe du rire à la culpabilité puis à la compassion au gré du vent et des décors changeants (Miami, Las Vegas, l'Irak, l'Albanie et la Roumanie).


Teller/Hill forme un duo explosif et complémentaire (Teller le raisonné, Hill le cinglé que l'on adore détester) qui tape en pleine face du spectateur. On se laisse donc séduire par ce "feel good movie" qui vire "bad" jusqu'à la touche finale que l'on n'imaginait pas.
 
Cynthia

 
 
 
 

haut