Wild Rose n'est pas seulement le film qui aura révélé Jessie Buckley. Entre réalité (sociale) et rêve (musical), le film est une pépite qui charme et enchante. Parfaits pour l'été.



Comme des bêtes 2
Fanny & Alexandre
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Halte
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Le mystère des pingouins
Les faussaires de Manhattan
Nuits magiques
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille



Douleur et Gloire
Parasite
Etre vivant et le savoir
So long, My son
Toy Story 4
Le Roi Lion
Yuli
Wild Rose
Give Me Liberty
Ils reviennent...
L'étincelle, une histoire des luttes LGBT +



Avengers: Endgame
Rocketman
Sibyl
The Dead don't Die
Amazing Grace
Greta
Les Particules
Men in Black International
Zombi Child
X-Men: Dark Phoenix
Spider-Man: Far From Home
Yesterday
Anna
Les enfants de la mer
Uglydolls
Vita & Virginia
Yves
Ville neuve
The Mountain: une odyssée américaine
Contre ton cœur
Bunuel après l'âge d'or
Bixa Travesty
Noureev
Tolkien
L'œuvre sans auteur
Le coup du siècle
Factory






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 13

 
War Dogs


USA / 2015

14.09.2016
 



CHIENS (PAS SI) MÉCHANTS






"Je ne suis pas un méchant! Mais dans certaines situations je dois me poser la question: que ferait un méchant?"


Drogue, filles sexy, armes et argent, nous reconnaissons bien là le tiercé gagnant de Todd Phillips, réalisateur de la trilogie Very Bad Trip (il aurait dû s'arrêter au premier opus). Aussi dingue soit-il, mister Todd a réussi à faire un film avec un petit article dans le New York Times sur deux trafiquants d'armes de 22 ans.

Sorte de Lord of War de l'après-guerre, on est happé malgré nous dans ce tourbillon de fuck, motherfuckers et de haha haha (le rire que Jonah Hill fait dans le film au moins une vingtaine de fois et qui devient exaspérant à la longue). Le film démarre telle une teen comédie: Miles Teller est masseur (où est-ce que l'on s'inscrit pour être sa cliente?) sans un sou et voit sa vie bouleversée lorsqu'il revoit son meilleur pote de lycée déjanté alias Jonah Hill (avec qui on veut définitivement passer une soirée en boîte). Il devient trafiquant d'armes, n'arrivent plus à compter tout son argent et ment à sa femme (Ana De Armas, la sublime blonde du film Knock Knock).

War Dogs se poursuit plus dramatiquement en mettant en perspective les dégâts collatéraux sur leur vie privée due à leurs activités répréhensibles. Littéralement épique, on passe du rire à la culpabilité puis à la compassion au gré du vent et des décors changeants (Miami, Las Vegas, l'Irak, l'Albanie et la Roumanie).


Teller/Hill forme un duo explosif et complémentaire (Teller le raisonné, Hill le cinglé que l'on adore détester) qui tape en pleine face du spectateur. On se laisse donc séduire par ce "feel good movie" qui vire "bad" jusqu'à la touche finale que l'on n'imaginait pas.
 
Cynthia

 
 
 
 

haut