Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Be Natural
Bitero
Canción Sin Nombre
D'égal à égal
De Gaulle
Ducobu 3
Green Boys
Invisible Man
J'irai décrocher la lune
Kongo
L'esprit de famille
La bonne épouse
La communion
La petite taupe aime la nature
Le capital au XXIe siècle
Les visages de la victoire
Mickey and the Bear
Mon nom est clitoris
Mosquito
Nous les chiens
Pappi-sitter
Radioactive
Si c'était de l'amour
Sonic le film
The Demon Inside
The Great Green Wall
The Hunt
Trois étés
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Where is Jimi Hendrix?
Woman



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 21

 
Girls Only (Laggies)


USA / 2014

13.05.2015
 



TEENAGER FOREVER





«Il paraît un peu stupide de faire une sorte de plan rigide pour l'avenir, mais il est plus stupide de ne pas commencer à prêter attention à qui tu es et à ce qui te rend heureux»

Si on pouvait changer quelque chose à ce film c'est le titre en version française: Girls Only. Ici il n'est pas question de filles à la manière de ces comédies américaines que nous ne connaissons que trop, mais plutôt d'une quête de son "moi", de la peur d'avancer, de l'envie de faire comme les autres au détriment de ses propres aspirations, mais également du fait de prendre son temps afin de faire les bons choix (ou pas) dans la vie. La douceur du temps est d'ailleurs magnifiquement bien représentée par une tortue (anorexique) dont Megan (Keira Knightley) va prendre plaisir à s'occuper.
À 30 ans, Keira Knightley revit sa jeunesse par procuration tout en incarnant un personnage drôle et frais qui rappelle ses premiers rôles (Joue-la comme Beckham, Love Actually). À ses côtés un Sam Rockwell sexy à souhait en papa poule et une Chloë Grace Moretz drôle et mature.

Situations cocasses, cruelles vérités sur nous-mêmes, Girls Only est le miroir humain des 25-30 ans qui ont peur de mettre un pied devant l'autre dans une société où tout est en accéléré. Un mariage, des bébés, un boulot: si à presque 30 ans vous ne possédez pas les trois vous êtes considérez comme un être marginal et la société vous rejette. Est-ce si vrai? N'est-ce pas déjà un peu dépassé? Il faut croire que non... En continuant d'explorer ces adultes qui ont du mal à quitter leur adolescence ou qui la regrette, ou qui passe à côté de leur vie, Lynn Shelton (Ma meilleure amie, sa soeur et moi et Humpday) filme cette société malsaine et hypocrite à travers les amis de Megan. Au lieu de profiter de l'instant présent, ils avancent à toute vitesse quitte à délaisser ceux qui ont compté à leurs yeux. Megan, elle, représente à sa façon la femme contemporaine: celle qui se cherche constamment, celle qui dit oui pour faire plaisir à son entourage, celle qui fait des erreurs sans cesse, celle qui rêverait de vivre aux côtés de Peter Pan. Toujours ce mal-être persistant.

Doux, drôle et limite biographique, Girls Only est une bouffée d'air frais dans un monde étouffant.
 
Cynthia

 
 
 
 

haut