Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Be Natural
Bitero
Canción Sin Nombre
D'égal à égal
De Gaulle
Ducobu 3
Green Boys
Invisible Man
J'irai décrocher la lune
Kongo
L'esprit de famille
La bonne épouse
La communion
La petite taupe aime la nature
Le capital au XXIe siècle
Les visages de la victoire
Mickey and the Bear
Mon nom est clitoris
Mosquito
Nous les chiens
Pappi-sitter
Radioactive
Si c'était de l'amour
Sonic le film
The Demon Inside
The Great Green Wall
The Hunt
Trois étés
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Where is Jimi Hendrix?
Woman



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 22

 
Godzilla


USA / 2014

14.05.2014
 



MONSTRE SANS EMPATHIE





Spectaculaire, hallucinant, on en a plein les yeux et les oreilles. Mais Godzilla - grosse créature japonaise qui fascine tant Hollywood - n'a qu'un objectif : casser la baraque et rapporter gros. Ce reboot qui réunit toutes les stars du moment comme Aaron-Taylor Johnson (Kick-ass, Savages), Elizabeth Olsen (Martha Marcy May Marlene, Old Boy), Brian Cranston (Malcolm, Drive, Breaking Bad) ou encore Juliette Binoche (qui aurait mieux faire d'accepter Jurassic Park il y a 20 ans) était prometteur. Il ne nous rassasie même pas. Long et indigeste, l'épisode nous gave (dans tous les sens du terme) et ne parvient même pas à tisser une histoire parallèle intéressante.

Le réalisateur nous dresse le portrait d'une famille américaine banale - le papa n'est pas souvent là mais la maman est compréhensive, donc le fils est moins triste qu'il en a l'air, etc... - qui va être frapper par une tragédie. Ce qui aurait pu être approfondi afin de nous faire vibrer n'est que survolé. Sous une ambiance de chaos à la façon Bryan Singer, il y a ce déchirement familial qui flirte avec les Spielberg. Tout cela est superficiel, et vite évacué au profit de la vraie star , Godzilla, (qui bientôt aura la taille du Mont Blanc) . On ne voit que lui. Les personnages, le scénario, l'intrigue semblent tous petits et même inexistants.

Au final, nos rétines ont explosé. Côté palpitations et émotions, on est en revanche plus proche du désastreux Pacific Rim que d'un King Kong belle époque.
 
cynthia

 
 
 
 

haut