Hors-compétition à Cannes, The Spy Gonbe North est l'un des rares grands films coréens de cette année à sortir en salles. Ce thriller d'espionnage vaut le détour, sans passer par la Corée du nord.



8, avenue Lénine
André Robillard en compagnie
Arthur et la magie de Noël
Carmen et Lola
Célébration
Chien de garde
Festen
Frères de sang
Les animaux fantastiques: les crimes de Grindelwald
Les chatouilles
Les neiges de la soie
Millénium : Ce qui ne me tue pas
Mon cher enfant
Petits contes sous la neige
Pour l'amour de l'art
Premières solitudes
Sami, une jeunesse en Laponie
Suspiria



A Star is Born
Chris the swiss
RBG
Un 22 juillet
Yéti & Compagnie
Le grand bain
En liberté !
The Spy Gone North



Mademoiselle de Joncquières
Première année
Les Frères Sisters
Nos batailles
Dilili à Paris
Domingo
Galveston
Girl
La particule humaine
Venom
Tazzeka
Capharnaüm
First Man: le premier homme sur la lune
The House that Jack Built
Bamse au pays des voleurs
Bohemian Rhapsody
Breathe
Chacun pour tous
Cold War
Jean-Christophe & Winnie
Quién te cantará
Silvio et les autres
Ta mort en shorts
Touch Me Not
Crazy Rich Asians
Heureux comme Lazzaro
Kursk
Samouni Road
Un amour impossible






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 11

 
Je fais le mort


France / 2013

11.12.2013
 



LE MORT DANS LA PEAU





"- Je crois que j’ai un truc de fêlé.
- C’est déjà bien de le reconnaître…
"

Comédie mi-romantique, mi-policière, Je fais le mort part d’un fait réel : l’utilisation expérimentale de comédiens sur les scènes de reconstitution de crime. Sur cette idée a priori loufoque, Jean-Paul Salomé brode une histoire classique et assez inoffensive qui repose sur un duo de personnages que tout oppose, une juge d’instruction coincée et un acteur prétentieux mais dans le creux de la vague.

Après des débuts un peu poussifs, le film décline en parallèle les codes du polar et ceux de la comédie sentimentale dans une enquête qui sert clairement de prétexte. Prétexte à une satire réussie des séries comme "Les experts", qui donnent l’impression au premier venu de maîtriser les subtilités de l’expertise balistique ou médico-légale, mais aussi des milieux artistiques, remplis de cabotins et de mythomanes.

Le résultat final est relativement inégal (et parfois même un peu téléphoné), sans être antipathique. Pas de quoi faire le mort devant l’écran, donc, mais sans aller jusqu’à mourir de rire dans son fauteuil…
 
MpM

 
 
 
 

haut