Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Be Natural
Bitero
Canción Sin Nombre
D'égal à égal
De Gaulle
Ducobu 3
Green Boys
Invisible Man
J'irai décrocher la lune
Kongo
L'esprit de famille
La bonne épouse
La communion
La petite taupe aime la nature
Le capital au XXIe siècle
Les visages de la victoire
Mickey and the Bear
Mon nom est clitoris
Mosquito
Nous les chiens
Pappi-sitter
Radioactive
Si c'était de l'amour
Sonic le film
The Demon Inside
The Great Green Wall
The Hunt
Trois étés
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Where is Jimi Hendrix?
Woman



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


BVI  

Production : American Empirical, Touchstone pictures
Distribution : Buena Vista International (BVI)
Réalisation : Wes Anderson
Scénario : Wes Anderson, Noah Baumbach
Montage : David Moritz
Photo : Robert Yeoman
Décors : Mark Friedberg
Son : Pawel Wdowczak
Musique : Mark Mothersbaugh, David Bowie, J.S. Bach
Effets spéciaux : Edge Innovations, Gray Matter FX
Durée : 118 mn
 

Bill Murray : Steve Zissou
Owen Wilson : Ned Plimpton
Cate Blanchett : Jane Winslett-Richardson
Anjelica Huston : Eleanor Zissou
Willem Dafoe : Klaus Daimler
Jeff Goldblum : Alistair Hennessey
Michael Gambon : Oseary Drakoulias
Noah Taylor : Vladimir Wolodarsky
Seu Jorge : Pelé dos Santos
Seymour Cassel : Esteban du Plantier
 

site officiel
 
 
The Life Aquatic with Steve Zissou (La vie aquatique)


USA / 2004

09.03.05
 

Ovni des productions Disney, Wes Anderson ne coûte pas cher (25 millions de $), rapporte globalement le double à chaque film (notamment les excellents Rushmore et La famille Tenenbaum). Ce Texan est proche d'un auteur des Simpsons, du comédien Owen Wilson (copain de fac, co-scénariste), fan de Charlie Brown (Snoopy) et adoré de Martin Scorsese. Y a pire comme voisinage artistique.




La vie aquatique prend sa source dans les films environnementaux de Jacques Cousteau, première Palme d'or pour un documentaire avec son Monde du silence. Qu'est-ce qui nous conduit à cette affirmation? Par exemple le bateau de Steve Zissou (le personnage principal) s'appelle le Belafonte. Harry Belafonte est un crooner connu pour ses chansons mode calypso. Le Calypso était le nom du bateau de Cousteau. CQFD. Pourtant, alors que le film lui est dédié, la Société Cousteau n'a pas été impliquée dans ce film et aucune des espèces animales inventées n'a été maltraitée. Il y a bien, sans doute, ce bonnet rouge en guise d' hommage visible, mais ce n'est pas très fashion.
Cela faisait longtemps (14 ans exactement) que l'étudiant Anderson (Université d'Austin) avait écrit une histoire avec Steve Zissou, sa femme et son bateau. De nombreuses références (la scène finale est un hommage à un film avec Jeff Goldblum, Les aventures de Buckaroo Banzai à travers la 8ème dimension, ça ne s'invente pas) et de nombreux détails insolites (les costumes de plongée ont servi il y a 5 ans pour Mission to Mars) ont ponctué la conception de cette comédie fantaisiste.
Tourné en Italie (et notamment à Cinecittà) il y a un an, le film a empêché Bill Murray d'aller chercher son prix d'interprétation à Londres pour Lost in Translation. Mais attention, entre un British Award (facilement mérité) et un certificat de plongée (40 heures au compteur), il n'y a rien à regretter. Mieux vaut le certif. Bill Murray, déjà engagé pour Rushmore(patron d'entreprise) et The Royal Tenenbaums (psychologue incompris), est un fidèle de l'univers d'Anderson. Celui-ci a pensé au comédien dès le début. De même, il était évident qu'Owen Wilson serait le fils "illégitime" du plongeur en chef. L'acteur a écrit quelques uns des films de Anderson. Dans les Tenenbaums, il était l'intrus. Entre temps il fut Hutch avec son pote Ben "Starsky" Stiller. Mama Tenenbaum est devenue Madame Zissou, soit Anjelica Huston. Et Gwyneth Paltrow, fille Tenenbaum, n'a pas pu se joindre de nouveau à cette folie. Une fois son refus assumé avec dignité, Kidman fut envisagée, à sa demande. Mais le calendrier ne collait pas. Idem pour Julianne Moore. Du coup, Cate Blanchett accepta! Entre son rôle (oscarisé) pour The Aviator et sa grossesse (coïncidence : son personnage était aussi enceinte), elle embarqua dans l'aventure, refilant son contrat de Closer à Julia Roberts. Vous suivez?
< On retrouve aussi des acteurs habitués à Cronenberg : Willem Dafoe ( Spider-Man), "à contre emploi" (quoique), en gentil ou Jeff Goldblum (Jurassic Park, Independance Day). Mais aussi Michael Gambon, nouveau Dumbledore dans Harry Potter et visiteur des films d'Altman, Burton, Mann Greenaway... Et il ne faut pas publier Seu Jorge en membre de l'équipage improbable, jouant de la guitare, enregistrant un disque, reprenant à sa sauce (et en portugais) des chansons de David Bowie (Ziggy Stardust, Changes, Space Oddity...). Son nom Pelé Dos Santos est évidemment un clin d'oeil aux des légendes du foot de son pays, le Brésil. Jorge n'est pas inconnu. Repéré dans La cité de Dieu, il est aussi l'une des voix les plus connues de cette musique "favela chic". pour lancer son album, Cru, il était au Bataclan il y a quelques jours, après la première partie de M à Bercy.
L'autre vedette du film c'est Henry Selick. On lui doit les fabuleux James et Pêche Géante et L'Etrange Noël de Monsieur Jack. Pour ce film, il a créé, imaginé des crabes couleur bonbon, une raie incrustée d'étoiles, un gigantesque requin jaguar. 25 mètres de long parait-il ce monstre. En fait 68 kilos et l'une des marionnettes les plus imposantes de son studio. Le spécialiste de la technique "stop motion", soit de l'animation image par image. On est loin du basique 3D. Pieuvres cachemires, lézards fluos, ... il fallait qu'on soit dans la fable. "Certaines créatures ont été inventées de toutes pièces tandis que d'autres sont subtilement inspirées de la faune marine. Le barracuda doré, par exemple, est directement inspiré de ce poisson familier auquel nous avons juste apporté quelques modifications. Mais le poisson-enveloppe à queue de rat, capable de se retourner sur l'envers, est complètement imaginaire", explique Selick.
Même les récifs de corail n'ont rien de réel. Le fond marin est 100% faux. Par contre il existe un vrai Steve Zissou. Avocat à New York. Mais ça aurait été moins drôle de faire une film autour d'un Maître Zissou...
 
vincy
 
 
 
 

haut