Wild Rose n'est pas seulement le film qui aura révélé Jessie Buckley. Entre réalité (sociale) et rêve (musical), le film est une pépite qui charme et enchante. Parfaits pour l'été.



100 kilos d'étoiles
Folle nuit russe
Her Smell
L'œuvre sans auteur
Le coup du siècle
Le Roi Lion
Le voyage de Marta
Les beaux menteurs
Navajo Songline
Persona Non Grata
Roads
Te Ata
Wild Rose
Yuli



Tremblements
Drôles de cigognes
Les météorites
Petra
Douleur et Gloire
Tous les Dieux du ciel
Parasite
Etre vivant et le savoir
So long, My son
Toy Story 4



Avengers: Endgame
Rocketman
Sibyl
The Dead don't Die
Amazing Grace
Greta
Les Particules
Men in Black International
Zombi Child
X-Men: Dark Phoenix
Spider-Man: Far From Home
Yesterday
Anna
Les enfants de la mer
Uglydolls
Vita & Virginia
Yves
Ville neuve
The Mountain: une odyssée américaine
Contre ton cœur
Bunuel après l'âge d'or
Bixa Travesty
Noureev
Tolkien






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Mirror Image, Blinder Films
Distribution : Pyramide distribution
Réalisation : Chanya Button
Scénario : Chanya Button, Eileen Atkins
Montage : Mark Trend
Photo : Carlos de Carvalho
Décors : Lorna Marie Mugan
Musique : Isobel Waller-Bridge
Durée : 110 mn
 

Gemma Arterton : Vita Sackville-West
Elizabeth Debicki : Virginia Woolf
Isabella Rossellini : Lady Sackville
Rupert Penry-Jones : Sir Harold Nicolson
Peter Ferdinando : Leonard Woolf
Gethin Anthony : Clive Bell
Rory Flecj-Byrne : Geoffrey Scott
Emerald Fennell : Vanessa Bell
 

 

 
Vita & Virginia



Royaume-Uni / 2018

10.07.2019
 

Virginia Woolf et Vita Sackville-West se rencontrent en 1922. La première est une femme de lettres révolutionnaire, la deuxième une aristocrate mondaine. Quand leurs chemins se croisent, l'irrésistible Vita jette son dévolu sur la brillante et fragile Virginia. Commence une relation passionnelle qui fait fi des conventions sociales et de leurs mariages respectifs. La fascination que Virginia ressent pour Vita, l'abîme entre sa vie d’artiste et le faste de l'excentrique aristocrate donneront naissance à Orlando, une de ses œuvres maîtresses, bouleversante réflexion sur le genre et sur l’art.


 
EN

 

haut