Alita Battle Angel, manga culte, production de James Cameron, réalisation de Robert Rodriguez. Avec sa dose d'action et son héroïne cyborg plus vraie que nature, le blockbuster va essayer de conjurer le mauvais sort fait aux adaptations hollywoodiennes des mangas japonais.



Amal
Baghdad Station
Blake Snake
Destroyer
Euforia
Food evolution
Grâce à Dieu
La grande aventure Lego 2
La liberté
Le chant du loup
Le jeune Picasso
Les aventures de Rita et Machin
Les funérailles des roses
Les moissonneurs
Paradise Beach
Peu m'importe si l'histoire...
Plan Bee
Rencontrer mon père



Une affaire de famille
Spider-Man: New Generation
Roma
Les invisibles
Glass
The Front Runner
Green Book: sur les routes du sud
Le château de Cagliostro
Un grand voyage vers la nuit
Sorry to Bother You
Tout ce qu'il me reste de la révolution
Une intime conviction
La Favorite



Asako I & II
Premières vacances
Border
Creed 2
Edmond
L'ange
L'heure de la sortie
Ayka
Ben Is Back
Colette
L'incroyable histoire du facteur Cheval
Holy Lands
Une jeunesse dorée
Doubles vies
Another Day of Life
La Mule
The Hate U Give, La haine qu'on donne
Un berger et deux perchés à l'Elysée
Si Beale Street pouvait parler
Pearl
Minuscule 2 - les mandibules du bout du monde
Les estivants
L'amour debout
Mango
La cabane aux oiseaux
Dragons 3: Le monde caché
My Beautiful Boy
Nicki Larson et le parfum de Cupidon
Alita: Battle Angel
Deux fils
Les drapeaux de papier
Ralph 2.0
Vice






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Via Est, Belga productions
Distribution : Europacorp distribution
Réalisation : Thomas Vinterberg
Scénario : Robert Rodat
Montage : Valdis Oskarsdottir
Photo : Anthony Dod Mantle
Décors : Thierry Flamand
Musique : Alexandre Desplat
Durée : 117 mn
 

Matthias Schoenaerts : Mikhail Averin
Léa Seydoux : Tanya Averina
Colin Firth : David Russell
Max von Sydox : Boris Mikolayevich Yeltsin
Steven Waddington : Graham Mann
Joel Basman : Leo
Peter Simonischek : Amiral Viacheslav Gruzinsky
August Diehl : Abton Markov
Matthias Schweighöfer : Pavel Sonin
 

 

 
Kursk



Danemark / 2018

07.11.2018
 

Le 12 août 2000, le sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, fait naufrage en mer de Barents. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.


 
EN

 

haut