Premier film "américain" de Mélanie Laurent, Galveston est un mélo noir, où l'humanité l'emporte sur la violence, où la nature est dominante et où la justice est défaillante. Mérite le détour.



Dilili à Paris
Domingo
Galveston
Girl
Grande-Synthe
Impulso
Johnny English contre-attaque
L'amour flou
La mort du Dieu serpent
La particule humaine
Le rat scélérat
Lindy Lou, jurée n°2
RBG
Tazzeka
Terra Franca
Venom
Voyez comme on danse



BlacKkKlansman
Sauvage
Whitney
Guy
Climax
A Star is Born
Chris the swiss



The Guilty
Hôtel Transylvanie 3: Des vacances monstrueuses
Le monde est à toi
Mission: Impossible - Fallout
Silent Voice
Under the Silver Lake
Bonhomme
Burning
Miracle à Santa-Anna
Shéhérazade
Harry Potter L'école des sorciers
Mademoiselle de Joncquières
Première année
Searching : Portée disparue
L'amour est une fête
Leave No Trace
Les Frères Sisters
Donbass
Hostile
L'ombre d'Emily
Rafiki
Un peuple et son roi
Amin
Frères ennemis
La saveur des ramen
Nos batailles






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : 24 Media Production, Ai Weiwei Studio, AC Films, Participant Media
Distribution : Mars distribution
Réalisation : Ai Weiwei
Scénario : Chin-Chin Yap, Tim Finch, Boris Cheshirkov
Montage : Niels Pagh Andersen, Menno Boerema, Martin hoffmann
Photo : Christopher Doyle, Ai Weiwei, Dongxu Li, Xie Zhenwei, Murat Bay, Koukoulis Konstantinos, Renaat Lambeets, Ma Yan
Musique : Karsten Fundal
Durée : 140 mn
 

Ai weiwei : lui-même
Princesse Dana Firas de Jordanie : elle-même
 

Page Facebook
site officiel
site officiel d'Ai Weiwei
 

 
Human Flow



Allemagne / 2017

07.02.2018
 

L'ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires. Tourné sur une année dans 23 pays, le documentaire s'attache à plusieurs trajectoires d'hommes et de femmes en souffrance partout dans le monde : il recueille les témoignages des migrants qui racontent leur quête désespérée de justice et de sécurité. Ils nous parlent des camps de réfugiés surpeuplés, de leurs périples en mer à très haut risque, des frontières hérissées de barbelés, de leur sentiment de détresse et de désenchantement, mais aussi de leur courage, de leur résilience et de leur volonté d'intégration. Ils évoquent la vie qu'ils ont dû abandonner et l'incertitude absolue d'un avenir meilleur. La société mondialisée parviendra-t-elle à s'extraire de la peur, de l'isolement et du repli sur soi ? Saura-t-elle se tourner vers l'ouverture aux autres, la liberté et le respect des droits de l'homme ?


 
EN

 

haut