Lion d'or à VeniseLa forme de l'eau est une fable aussi engagée que divertissante, spectaculaire que classique. Guillermo del Toro signe un conte flottant créatif, sensible et profond.



Cas de conscience
Contes sur moi!
Corps étrangers
Criminal Squad
L'âme du tigre
L'insoumis
La forme de l'eau
Mary et la fleur de la sorcière
Moi, Tonya
Winter Borthers



Un homme intègre
Seule la terre
Seule sur la plage la nuit
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Alice Comedies, volume 2
La douleur
Pentagon Papers
Gaspard va au mariage
England is mine
Human Flow
Jusqu'à la garde
Black Panther



La Promesse de l'aube
Les heures sombres
Maria by Callas
Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi
Tharlo, le berger tibétain
The Florida Project
Wonder
Tout l'argent du monde
Downsizing
Si tu voyais son coeur
Vers la lumière
In the fade
Last flag flying
Fortunata
Hannah
The Greatest Showman
Centaure
L'insulte
Non
Une saison en France
Wonder Wheel
Agatha, ma voisine détective
Cinquante nuances plus claires
Cro Man
Le Labyrinthe: Le remède mortel
Vivir y otras ficciones
Le retour du héros
Phantom Thread
Un jour, ça ira






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Pili films, Arte France Cinéma
Distribution : Ad vitam
Réalisation : Mahamat-Saleh Haroun
Scénario : Mahamat-Saleh Haroun
Montage : Jean-François Elie
Photo : Mathieu Giombini
Décors : Eric Barboza
Musique : Wasis Diop
Durée : 100 mn
 

Eriq Ebouaney : Abbas
Sandrine Bonnaire : Varole
Aalayna Lys : Asma
Ibrahim Burama Darboe : Yacine
Bibi Tanga : Etienne
Léonie Simaga : Martine
 

 

 
Une saison en France



France / 2017

31.01.2018
 

Abbas, professeur de français, a fui la guerre en Centrafrique pour bâtir une nouvelle vie en France. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, le quotidien d’Abbas s’organise : ses enfants sont scolarisés et il travaille sur un marché où il a rencontré Carole, sensible au courage de cet homme encore hanté par les fantômes du passé. Mais si le droit d'asile lui était refusé, qu'adviendrait-il d'Abbas et de sa famille déracinée ? Et de Carole, privée du foyer qu’elle a cru reconstruire ?


 
EN

 

haut