Have A Nice Day, en compét à Berlin en 2017, vaut plus que le détour. Un polar à la Tarantino animé et azimuté qui dénonce une Chine bien pourrie par la corruption et la mafia.



A genoux les gars
Bécassine
Have a nice day
How to Talk to Girls at Parties
Jerico
Kuzola, le chant des racines
Le doudou
Rose piment
Sans un bruit
Une prière avant l'aube



L'île aux chiens
La route sauvage
Deadpool 2
En guerre
Senses



Taxi 5
Avengers : Infinity War
Everybody knows
Gringo
Gueule d'ange
L'homme qui tua Don Quichotte
La révolution silencieuse
Manifesto
Plaire, aimer et courir vite
Rampage - Hors de contrôle
Solo: A Star Wars Story
Mon Ket
Une année polaire
Opération Beyrouth
L'extraordinaire voyage du Fakir
3 jours à Quiberon
Hedy Lamarr: From Extase to Wifi
Jurassic World: Fallen Kingdom
La mauvaise réputation
Le voyage de Lila
Ocean's 8
Trois visages
The Cakemaker






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Amazon Studios, Gravier Productions
Distribution : Mars Films
Réalisation : Woody Allen
Scénario : Woody Allen
Montage : Alisa Lepselter
Photo : Vittorio Storaro
Décors : Santo Loquasto
Durée : 101 mn
 

Kate Winslet : Ginny
James Belushi : Humpty
Juno Temple : Carolina
Justin Timberlake : Mickey
Max Casella : Ryan
Jack Gore : Richie
 

page facebook
site officiel
 

 
Wonder Wheel



USA / 2017

31.01.2018
 

A Coney Island, dans les années 1950, aux alentours du parc d'attraction Deno's Wonder Wheel Amusement Park, deux femmes et deux hommes se croisent et se confrontent. Ginny est une ancienne actrice lunatique devenue serveuse et mère d'un petit garçon pyromane, Richie, dont le père les a abandonnés. Un jour, elle rencontre Mickey, un jeune et séduisant maître-nageur qui rêve de devenir dramaturge. Elle tombe amoureuse de lui mais elle est mariée à Humpty, un opérateur de manège très attaché à sa fille Carolina qui refait surface dans sa vie. Après avoir disparu de la circulation, elle se réfugie chez son père pour fuir des gangsters à ses trousses. Mais la jeune fille tombe également amoureuse de Mickey, au grand désarroi de Ginny...


 
EN

 

haut