Have A Nice Day, en compét à Berlin en 2017, vaut plus que le détour. Un polar à la Tarantino animé et azimuté qui dénonce une Chine bien pourrie par la corruption et la mafia.



A genoux les gars
Bécassine
Have a nice day
How to Talk to Girls at Parties
Jerico
Kuzola, le chant des racines
Le doudou
Rose piment
Sans un bruit
Une prière avant l'aube



L'île aux chiens
La route sauvage
Deadpool 2
En guerre
Senses



Taxi 5
Avengers : Infinity War
Everybody knows
Gringo
Gueule d'ange
L'homme qui tua Don Quichotte
La révolution silencieuse
Manifesto
Plaire, aimer et courir vite
Rampage - Hors de contrôle
Solo: A Star Wars Story
Mon Ket
Une année polaire
Opération Beyrouth
L'extraordinaire voyage du Fakir
3 jours à Quiberon
Hedy Lamarr: From Extase to Wifi
Jurassic World: Fallen Kingdom
La mauvaise réputation
Le voyage de Lila
Ocean's 8
Trois visages
The Cakemaker






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : The Weinstein Company, Screen Australia, See-Saw Films, Aquarius films, Sunstar Entertainment, Narrative Capital
Distribution : SND
Réalisation : Garth Davis
Scénario : Luke Davies, d'après le livre de Saroo Brierley
Montage : Alexandre de Franceschi
Photo : Greig Fraser
Décors : Chris Kennedy
Musique : Volker Bertelmann, Dustin O'Halloran
Costumes : Cappi Ireland
Durée : 118 mn
 

Sunny Pawar : Saroo enfant
Dev Patel : Saroo adulte
Nicole Kidman : Sue Brierley
David Wenham : John Brierley
Rooney Mara : Lucy
Divian Ladwa : Mantosh Brierley
Priyanka Bose : Kamla, la mère
Abhishek Bharate : Guddu, le grand frère
Tannishtha Chatterjee : Noor
Nawazuddin Siddiqui : Rawa
 

site internet du film
Saroo Brierley (wiki)
 

 
Lion



USA / 2016

22.02.2017
 

A 5 ans, Saroo, qui voulait accompagner son grand frère au "travail", se retrouve seul dans une gare indienne. Il va finalement s'endormir dans un train et se retrouve coincé, traversant l’Inde et l’emmenant malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?


 
EN

 

haut