La passion Van Gogh est une époustouflante réussite esthétique, qui donne littéralement vie à la peinture de l'artiste. Tant pis pour le scénario plutôt raté et le récit lourdingue, il ne faut pas passer à côté de cette féerie.



Bricks
Corbier, des traces dans la mémoire des masses
Knock
L'assemblée
La belle et la meute
Laissez bronzer les cadavres
Le monde secret des émojis
Le vent dans les roseaux
Les nouvelles aventures de Cendrillon
The Square
Tous les rêves du monde
Zombillénium



Le Caire Confidentiel
Baby Driver
120 battements par minute
Petit paysan
Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc
Une famille Syrienne
Good Time
Le redoutable
Home
A Ciambra
Des rêves sans étoiles
Le Sens de la fête
Quel cirque !



Barbara
Otez-moi d'un doute
Barry Seal: American Traffic
Les grands esprits
Mary
Mother!
Nos années folles
American Assassin
Faute d'amour
Kiss & Cry
Mon garçon
Le château de verre
Le Petit Spirou
Le jeune Karl Marx
Money
Kingsman: Le cercle d'or
Une suite qui dérange : le temps de l'action
Un beau soleil intérieur
Blade runner 2049
Capitaine Superslip
Confident royal
Dans la forêt enchantée de OukyBouky
Happy End
Téhéran tabou
Detroit
Kingsman: Le cercle d'or
L'atelier
L'école buissonnière
La passion Van Gogh
Numéro Une






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : The Weinstein Company, Screen Australia, See-Saw Films, Aquarius films, Sunstar Entertainment, Narrative Capital
Distribution : SND
Réalisation : Garth Davis
Scénario : Luke Davies, d'après le livre de Saroo Brierley
Montage : Alexandre de Franceschi
Photo : Greig Fraser
Décors : Chris Kennedy
Musique : Volker Bertelmann, Dustin O'Halloran
Costumes : Cappi Ireland
Durée : 118 mn
 

Sunny Pawar : Saroo enfant
Dev Patel : Saroo adulte
Nicole Kidman : Sue Brierley
David Wenham : John Brierley
Rooney Mara : Lucy
Divian Ladwa : Mantosh Brierley
Priyanka Bose : Kamla, la mère
Abhishek Bharate : Guddu, le grand frère
Tannishtha Chatterjee : Noor
Nawazuddin Siddiqui : Rawa
 

site internet du film
Saroo Brierley (wiki)
 

 
Lion



USA / 2016

22.02.2017
 

A 5 ans, Saroo, qui voulait accompagner son grand frère au "travail", se retrouve seul dans une gare indienne. Il va finalement s'endormir dans un train et se retrouve coincé, traversant l’Inde et l’emmenant malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?


 
EN

 

haut