Have A Nice Day, en compét à Berlin en 2017, vaut plus que le détour. Un polar à la Tarantino animé et azimuté qui dénonce une Chine bien pourrie par la corruption et la mafia.



A genoux les gars
Bécassine
Have a nice day
How to Talk to Girls at Parties
Jerico
Kuzola, le chant des racines
Le doudou
Rose piment
Sans un bruit
Une prière avant l'aube



L'île aux chiens
La route sauvage
Deadpool 2
En guerre
Senses



Taxi 5
Avengers : Infinity War
Everybody knows
Gringo
Gueule d'ange
L'homme qui tua Don Quichotte
La révolution silencieuse
Manifesto
Plaire, aimer et courir vite
Rampage - Hors de contrôle
Solo: A Star Wars Story
Mon Ket
Une année polaire
Opération Beyrouth
L'extraordinaire voyage du Fakir
3 jours à Quiberon
Hedy Lamarr: From Extase to Wifi
Jurassic World: Fallen Kingdom
La mauvaise réputation
Le voyage de Lila
Ocean's 8
Trois visages
The Cakemaker






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Pathé, Les productions du ch'timi, TF1 films production, Artémis
Distribution : Pathé distribution
Réalisation : Dany Boon
Scénario : Dany Boon, Sarah Kaminsky
Montage : Elodie Codaccioni
Photo : Denis Rouden
Décors : Hervé Gallet
Son : Lucien Labilar, Guillaume Bouchateau , Thomas Gauder
Musique : Michael Tordjman , Maxime Desprez
Maquillage : Silvia Carissoli
Durée : 105 mn
 

Alice Pol : Johanna Pasquali
Dany Boon : Eugène Froissard
Patrick Mille : Edouard Dubarry
Anne Marivin : La psychologue du Raid
Yvan Attal : Viktor
Michel Blanc : Jacques Pasquali
Sabine Azéma : Marie-Caroline Dubarry
Alain Doutey : Bernard Dubarry
François Levantal : Patrick Legrand
 

 

 
Raid Dingue



France / 2016

01.02.2017
 

Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres. Distraite, rêveuse et maladroite, elle est d'un point de vue purement policier sympathique mais totalement nulle. Dotée pourtant de réelles compétences, sa maladresse fait d'elle une menace pour les criminels, le grand public et ses collègues.
Assignée à des missions aussi dangereuses que des voitures mal garées ou des vols à l'étalage, elle s'entraîne sans relâche pendant son temps libre pour réaliser son rêve : être la première femme à intégrer le groupe d'élite du RAID.
Acceptée au centre de formation du RAID pour des raisons obscures et politiques, elle se retrouve alors dans les pattes de l'agent Eugène Froissard (dit Poissard), le plus misogyne des agents du RAID. Ce duo improbable se voit chargé d'arrêter le redoutable Gang des Léopards, responsable de gros braquages dans les rues de la capitale.
Mais avant de pouvoir les arrêter, il faudrait déjà qu"ils parviennent à travailler en binôme sans s’entretuer au cours des entraînements ou des missions de terrain plus rocambolesques les unes que les autres.


 
EN

 

haut