Attention, coup de cœur ! 120 battements par minute n'est pas seulement le film de la semaine, c'est aussi celui de l'année. Indispensable.



120 battements par minute
Atomic Blonde
Belle de jour
Cars 3
Hana-bi
La Planète des Singes: Suprématie
Les filles d'Avril
Les proies
Lola Pater
Mort à Sarajevo
Out
Passade
Que Dios Nos Perdone
Une femme douce



Le grand méchant renard et autres contes...
The Last Girl: Celle qui a tous les dons
Le Caire Confidentiel
Love Hunters
Baby Driver
La région sauvage
Le Destin de Madame Yuki
My Cousin Rachel



Le jour d'après
Le Vénérable W.
Wonder Woman
Ce qui nous lie
Ana, mon amour
AvA
Everything, Everything
K.O.
Cherchez la femme
Okja
Visages, Villages
Entre deux rives
I am not Madame Bovary
Le dernier Vice-roi des Indes
Les hommes du feu
Loue-moi !
Moi, moche et méchant 3
Avant la fin de l'été
Song to song
Spider-Man: Homecoming
The Circle
Une femme fantastique
Dunkerque
Tom of Finland
Transfiguration
Valérian et la Cité des mille planètes






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : Bethsabée Mucho, Pathé, TF1 Films production, UMedia, Universal
Distribution : Pathé Distribution
Réalisation : Lisa Azuelos
Scénario : Lisa Azuelos, avec la collaboration d'Orlando
Montage : Baptiste Druot
Photo : Antoine Sanier
Décors : Emile Ghigo
Son : Vincent Goujon
Musique : Jeanne Trellu, Jaco Zijlstra
Directeur artistique : Émile Ghigo
Durée : 124 mn
 

Sveva Alviti : Dalida
Riccardo Scamarcio : Orlando
Jean-Paul Rouve : Lucien Morisse
Alessandro Borghi : Luigi Tenco
Patrick Timsit : Bruno Coquatrix
Vincent Perez : Eddie Barclay
Nicolas Duvauchelle : Richard Chanfray
Niels Schneider : Jean Sobieski
Michael Cohen : Arnaud Desjardins
 

Dalida (wikipedia)
 

 
Dalida



France / 2016

11.01.2017
 

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire... Une femme moderne à une époque qui l’était moins ... Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.


 
EN

 

haut