Félicité a reçu le Grand prix du jury à la dernière Berlinale. Un des plus grands prix pour le cinéma africain, tous festivals confondus. Alain Gomis signe avec ce film un portrait de femme étonnant.



A United Kingdom
Baby Boss
Félicité
Fiore
Gangsterdam
Ghost in the Shell
Jazmin et Toussaint
Mai Morire
Orpheline
Paris la blanche
Pourvu qu'on m'aime
Pris de court
Telle mère, telle fille



La La Land
Lumière! L'aventure commence
Moonlight
Split
20th Century Women
Logan
T2 Trainspotting
Terre de roses
Traque à Boston
Grave
The Lost City Of Z
L'Autre côté de l'espoir
La Belle et la Bête



Raid Dingue
Sahara
Cinquante nuances plus sombres
Lego Batman, le film
Silence
Alibi.com
L'indomptée
Loving
Rock'n Roll
Underworld: Blood Wars
Certaines femmes
Fences
Les Fleurs bleues
Lion
À ceux qui nous ont offensés
Patients
Citoyen d'honneur
De Plus Belle
Kong: Skull Island
Le secret de la chambre noire
Les figures de l'ombre
Miss Sloane
Monsieur & Madame Adelman
Paris pieds nus
Jours de France
Mate-me por favor
Fantastic Birthday
Fixeur
Going to Brazil
Sage femme






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : Bethsabée Mucho, Pathé, TF1 Films production, UMedia, Universal
Distribution : Pathé Distribution
Réalisation : Lisa Azuelos
Scénario : Lisa Azuelos, avec la collaboration d'Orlando
Montage : Baptiste Druot
Photo : Antoine Sanier
Décors : Emile Ghigo
Son : Vincent Goujon
Musique : Jeanne Trellu, Jaco Zijlstra
Directeur artistique : Émile Ghigo
Durée : 124 mn
 

Sveva Alviti : Dalida
Riccardo Scamarcio : Orlando
Jean-Paul Rouve : Lucien Morisse
Alessandro Borghi : Luigi Tenco
Patrick Timsit : Bruno Coquatrix
Vincent Perez : Eddie Barclay
Nicolas Duvauchelle : Richard Chanfray
Niels Schneider : Jean Sobieski
Michael Cohen : Arnaud Desjardins
 

Dalida (wikipedia)
 

 
Dalida



France / 2016

11.01.2017
 

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire... Une femme moderne à une époque qui l’était moins ... Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.


 
EN

 

haut