Troisième long de Debra Granik et 8 ans après son précédent film, la cinéaste revient avec Leave no trace. Sélectionné à la Quinzaine et à Deauville, le film est dans l'air du temps, entre choix de vie recluse dans la nature et confrontation à une civilisation moderne malade.



Avant l'aurore
Carnage chez les Puppets
Climax
Fortuna
Jour de paye!
L'amour est une fête
La nonne
Le poulain
Leave No Trace
Les Frères Sisters
Plongeons!
Vaurien
Victimes
Volubilis



Les Indestructibles 2
BlacKkKlansman
Mario
My Lady
Sauvage
Whitney
Guy



Ant-Man et la Guêpe
Come As You Are
Fleuve noir
The Guilty
Hotel Artemis
Hôtel Transylvanie 3: Des vacances monstrueuses
La saison du diable
Mamma Mia! Here We Go Again
Roulez jeunesse
Alive in France
Capitaine Morten et la reine des araignées
Détective Dee : La légende des Rois Célestes
Happiness road
Equalizer 2
Le monde est à toi
Le poirier sauvage
Mary Shelley
Mission: Impossible - Fallout
Silent Voice
Under the Silver Lake
Bonhomme
Burning
Miracle à Santa-Anna
Shéhérazade
Harry Potter L'école des sorciers
Mademoiselle de Joncquières
Première année
Searching : Portée disparue






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Jean-Pierre Bailly, MC4 Production, Pathé
Distribution : Pathé Distribution
Réalisation : Jean-Michel Bertrand
Montage : Laurence Buchman
Photo : Jean-Michel Bertrand, Marie Amiguet, Bertrand Bodin
Son : Boris Jollivet
Musique : Armand Amar
Durée : 90 mn
 

Jean-Michel Bertrand : lui-même
 

site internet du film
 

 
La vallée des loups



France / 2016

04.01.2017
 

Il existe encore aujourd’hui en France des territoires secrets. Ce film est une quête personnelle, l’histoire d’un pari fou tenté par un passionné rêveur, un anti héros capable de briser toutes les barrières pour parvenir à son but : rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel. Après trois années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité.


 
EN

 

haut