Wild Rose n'est pas seulement le film qui aura révélé Jessie Buckley. Entre réalité (sociale) et rêve (musical), le film est une pépite qui charme et enchante. Parfaits pour l'été.



Comme des bêtes 2
Fanny & Alexandre
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Halte
Hauts perchés
Late Night
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Le mystère des pingouins
Les Baronnes
Les faussaires de Manhattan
Nuits magiques
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Roubaix, une lumière
Thalasso
Une grande fille



Douleur et Gloire
Parasite
Etre vivant et le savoir
So long, My son
Toy Story 4
Le Roi Lion
Yuli
Wild Rose
Give Me Liberty
Ils reviennent...
L'étincelle, une histoire des luttes LGBT +



Avengers: Endgame
Rocketman
Sibyl
The Dead don't Die
Amazing Grace
Greta
Les Particules
Men in Black International
Zombi Child
X-Men: Dark Phoenix
Spider-Man: Far From Home
Yesterday
Anna
Les enfants de la mer
Uglydolls
Vita & Virginia
Yves
Ville neuve
The Mountain: une odyssée américaine
Contre ton cœur
Bunuel après l'âge d'or
Bixa Travesty
Noureev
Tolkien
L'œuvre sans auteur
Le coup du siècle
Factory






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Les films du Carosse
Distribution : MK2 (2004)
Réalisation : François Truffaut
Scénario : François Truffaut, Marcel Moussy
Montage : Marie-Josephe Yoyotte
Photo : Henri Decae
Décors : Evein
Son : Jean-Claude Marchetti
Musique : Jean Constantin
Durée : 90 mn
 

Jean-Pierre Léaud : Antoine Doinel
Claire Maurier : Mme Doinel
Anlbert Rémy : Mr Doinel
Guy Decomble : le professeur
Patrick Auffay : René Bigey
Georges Flamant : Mr Bigey
Henri Virlojeux : le gardien de nuit
Pierre Repp : le professeur d'anglais
Claude Mansard : le juge d'instruction
 

 

 
Les 400 coups (Les quatre cents coups)



France / 1959

03.06.59
 

Antoine Doinel s'ennuie en classe. Il se passionne pour Balzac, le cinoche, et sous l'infleunce de son copain René, fait l'école buissonnière dans Paris.
Ses parents s'occupent mal de lui, l'engueulant pour rien. Bon pour descendre les poubelles. Il leur fauche du blé. Et un soir, fugue pour dormir dans une imprimerie.
Une fois de trop, il piquera une machine à écrire au bureau de son beau-père. ne pouvant la revendre, il revient sur les lieux de son crime pour la rendre, et se fait pincer. Ses parents n'en pouvant plus laissent la justice s'occuper de lui...
 
vincy
 

haut