copie montre | sex shop




Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 20













Cette 73ème cérémonie des Oscars fut à l'image de son présentateur Steve Martin (rendez nous Billy Crystal !!) bavarde et ennuyeuse. Certes, le glamour était toujours au rendez-vous avec pour les jeunes filles, Ben Affleck, Russell Crowe ou encore Tom Cruise et pour les mâles, Kate Hudson, Julia Roberts, Penelope Cruz et Jennifer Lopez, mais il manquait à la cérémonie un peu de folie, de ferveur que le palmarès très partagé n'a pas su provoquer. L'Académie des Oscars a récompensé presque équitablement les deux favoris et l'outsider : 5 statuettes pour Gladiator, 4 pour Tigre et Dragon et 4 également pour Traffic.





Gladiator, le péplum revisité avec faste et brio par Ridley Scott n'a pas obtenu le triomphe annoncé par la presse mais repart néanmoins avec 5 Oscars. Meilleur film, meilleur effets spéciaux, meilleurs costumes, meilleur son et enfin meilleur acteur pour son interprète principal : Russell Crowe, privant Tom Hanks d'une troisième statuette mérité pour son interprétation dans Seul au Monde. L'acteur néo-zélandais Russell Crowe, déjà nominé l'an passé pour Révélations de Michael Mann, a démontré tout son talent en incarnant le général devenu simple gladiateur, Maximus. Un héros musclé mais pour une fois sensible. Les spectateurs français pourront le retrouver dès le 4 avril dans son nouveau film L'Echange.

Tigre et Dragon, le second favori, n'a pas crée l'événement en devenant le premier film non tourné en anglais à obtenir l'Oscar du meilleur film. Cette fresque romantique, aux combats superbement chorégraphiée, a malgré tout raflé quatre précieuses statuettes. Meilleure direction artistique, meilleure photographie, meilleur film en langue étrangère (le mandarin) et l'une des grosses surprises de cette cérémonie, l'Oscar de la meilleure musique. Dans cette catégorie, Hans Zimmer pour Gladiator faisait en effet figure d'archi-favori. Déception en revanche pour le Taiwanais Ang Lee. Celui-ci, après l'obtention du Golden Globe, espérait sans doute obtenir l'Oscar prestigieux du Meilleur Réalisateur.

Il n'en sera rien car c'est en effet Steven Soderbergh qui repart avec cet Oscar.
Le réalisateur doublement nominé pour Traffic et Erin Brockovitch est l'inattendu vainqueur de la cérémonie, contrairement aux prédictions qui estimaient que ses deux films le nuirait en se faisant concurrence. Une consécration pour ce réalisateur qui, après la Palme d'Or dès son premier film (Sexe Mensonge et Vidéo en 1989) et cet Oscar, entre définitivement dans la cour des grands, très grands réalisateurs. Meilleur réalisateur pour Traffic donc, mais aussi meilleur scénario adapté pour Stephen Gaghan, meilleur montage et meilleur second rôle masculin pour le génial Benicio Del Toro. A ces 4 prix, il faut ajouter l'Oscar de la meilleure actrice reçue par Julia Roberts pour Erin Brockovitch. L'enthousiasme de la belle Pretty Woman, d'Hollywood faisait plaisir à voir. Très émue, elle a rendu hommage aux autres nominés et à ceux et à celles qui lui ont permis de décrocher cet Oscar. Sans doute, le moment le plus émouvant de la cérémonie.

Avec le festin d'Oscar réalisé par ces trois films, les autres long-métrage ont du se contenter de miettes. Meilleur second rôle Féminin, Marcia Gay Harden, pour Pollock, meilleur maquillage pour Le Grinch, meilleur scénario original pour Presque celèbre, un scénario écrit par Cameron Crowe d'après ses propres souvenirs, meilleur montage son pour U-571 et enfin, meilleure chanson pour Wonder boys, Things Have Changed, chantée par Bob Dylan. On peut regretter l'absence au palmarès de la petite merveille britannique Billy Elliot mais les seuls à être véritablement marron, ce sont les frères Weinstein, les dirigeants du studio Miramax. Malgré leur puissant lobbying dénoncé par la presse, leur film Le Chocolat n'a rien obtenu. Ce que l'on retiendra de cette tristounette cérémonie : la joie de Julia Roberts, l'émotion de Steven Soderbergh, Gladiator meilleur film de l'année et la robe transparente de Jennifer Lopez…



Yannick