Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love. seks shop seks shop seks shop seks shop seks shop seks shop seks shop vibratör vibratör vibratör vibratör vibratör vibratör erotik shop sex toys izmir taksim escort sex shop izmir sex shop izmir sex shop sex shop izmir sex shop izmir izmir sex shop ataşehir sex shop sex toys istanbul şişli sex shop bebek sex shop kadıköy sex shop bakırköy sex shop sex shop antalya


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 20






Vesoul sur le blog pour suivre le Festival au jour le jour

L'édition 2014 -L'édition 2013 - L'édition 2012 - L'édition 2011 - L'édition 2010 - L'édition 2009 - L'édition 2008

Le site internet du festival

21e Festival des Cinémas d’Asie du 10 au 17 février 2015 Majestic, espace des Lumières, Vesoul

Le jury international Président : Wang Chao, réalisateur (Chine)

- Laurice Guillen, réalisatrice et directrice du festival Cinemalaya (Philippines)
- Mohammad Rasoulof, réalisateur (Iran)
- Prasanna Vithanage, réalisateur (Sri Lanka)

La compétition officielle

- One Summer de Yang Yishu (Chine)
- A Matter of Interpretation de Lee Kwang-kuk (Corée du Sud)
- Margarita With A Straw de Shonali Bose (Inde)
- Melbourne de Nima Javidi (Iran)
- Adventure de Nariman Turebayev (Kazakhstan)
- Kurai, Kurai : Tales on the wind de Marjoleine Boonstra (Kirghiztan)
- The monk de The Maw Naing (Myanmar)
- Bwayade Francis Xavier Pasion (Philippines)
- Exit de Chienn Hsiang (Taïwan)

Programme

- Compétition fiction et documentaire (17 films inédits)
- Section thématique "Tenir en haleine"
- Hommage à Wu Tianming
- Regard sur le cinéma chinois
- Hommage aux Iranian Independents
- Francophonie d’Asie : Laos-Cambodge-Vietnam
- Japanimation
- Programme jeune public

Cyclo d'honneur : Wang Chao



VESOUL 2015 : PLUS CURIEUX ET ENGAGÉ QUE JAMAIS





Il fut longtemps le plus important festival de cinéma asiatique de France, il est désormais le seul de cette envergure. Alors que l'on apprend semaine après semaine l'arrêt (ou la suspension) de manifestations consacrées au cinéma, le Festival des cinémas d'Asie de Vesoul tient bon. Mieux, après les fastes de son 20e anniversaire, il revient en 2015 avec une programmation solide, élégante et ambitieuse qui permet une fois de plus de concilier tous les publics, des plus cinéphiles aux plus néophytes, avec un seul mot d'ordre : la curiosité.

Le secret d'une telle longévité réside bien sûr dans toute une alchimie d'éléments. Mais avant tout, c'est le fruit de vingt années de travail acharné et patient de la part de ses créateurs, Martine et Jean-Marc Thérouanne, qui n'ont jamais cessé de poursuivre leur rêve : partager leur passion avec le plus grand nombre. La 21e édition du FICA est ainsi le résultat de leurs efforts, mais aussi le terreau des éditions futures dont on sait déjà qu'elles ne céderont ni en exigence, ni en qualité. Un rendez-vous solide et incontournable s'est en effet établi à Vesoul et les plus grandes personnalités du cinéma asiatique y vont désormais comme on va à Cannes ou Venise.

Cette année, c'est ainsi le réalisateur chinois Wang Chao, par ailleurs président du jury international, qui recevra le Cyclo d'or d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre. Un hommage sera également rendu au cinéaste Wu Tianming qui avait lui aussi été honoré à Vesoul en 2007. Le cinéma chinois sera décidément à la fête lors de cette 21e édition puisqu'une rétrospective de 36 films présentera également des œuvres de cinéastes des troisième, quatrième, cinquième et sixième générations.

Autre temps fort du FICA 2015, la section thématique intitulée "Tenir en haleine" proposera de voir ou revoir des films comme Ajami de Scandar Copti et Yaron Shani, Sparrow de Johnnie To, Infernal affairs d'Andrew Lau et Alan Mak, Mystery de Lou Ye, ou encore Black coal de Diao Yi'nan... En parallèle, les compétitions longs métrages et documentaires réserveront elles-aussi leurs quotas d'émotion avec des films venus de tout le continent asiatique.

Enfin, le FICA n'oublie pas le cinéma iranien qui sera représenté par la société de production "Iraniens indépendants" et six de ses derniers films, inédits en France. Comme le soulignent les organisateurs du festival, il s'agit de rendre hommage à une société courageuse dans laquelle faire du cinéma librement ne va pas de soi. Car c'est aussi cela, l'esprit du Festival de Vesoul : s'engager aux côtés des cinématographies fragiles ou bafouées et rappeler sans cesse la nécessité de faire mais aussi de montrer et de voir un cinéma militant qui lutte pour la simple liberté d'exister.

Conscient et soucieux de ces enjeux, Ecran Noir est d'autant plus fier d'accompagner cette belle manifestation pour la 8e année consécutive et forme le vœu d'être à nouveau à ses côtés tout au long de sa troisième décennie... et au-delà.



MpM