Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love. seks shop seks shop seks shop seks shop seks shop seks shop seks shop vibratör vibratör vibratör vibratör vibratör vibratör erotik shop sex toys izmir taksim escort sex shop izmir sex shop izmir sex shop sex shop izmir sex shop izmir izmir sex shop ataşehir sex shop sex toys istanbul şişli sex shop bebek sex shop kadıköy sex shop bakırköy sex shop sex shop antalya


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 20









Remise des prix le 12 janvier 2014
Toute l'actualité autour des Golden Globes



American Bluff domine un palmarès consensuel





14 prix, 11 films récompensés. Hormis American Bluff (3 prix) et Dallas Buyers Club (2 prix), la presse étrangère basée à Los Angeles n'a voulu se fâcher avec personne en primant à peu près tout le monde.
Ainsi Alfonso Cuaron (Gravity), Spike Jonze (Her), Cate Blanchett (Blue Jasmine), Leonardo DiCaprio (Le loup de Wall Street) ne sont pas repartis bredouilles. Chacun a été sacré dans sa catégorie, sans de réelles surprises, au risque de saupoudrer un palmarès qui s'avère au final très consensuel.
Certes, 12 Years a Slave de Steve McQueen, a été couronné par le Golden Globe du meilleur film dramatique. Mais sans aucun autre prix à côté. Au poids, Dallas Buyers Club remporte la mise avec deux prix d'interprétation : Matthew McConaughey, meilleur acteur dramatique, et Jared Leto en second-rôle.
On peut cependant considérer que les votants ont donné une prime à American Bluff (American Hustle) de David O. Russell : meilleure comédie, meilleure actrice dans une comédie (Amy Adams), meilleur second-rôle féminin (Jennifer Lawrence).
Pour le reste, les quelques snobés - Nebraska, Capitaine Phillips, Inside Llewyn Davis et Philomena (tous avaient au moins 3 nominations) - peuvent se consoler : la course aux Oscars n'est pas terminée. Le vote pour les nominations est terminé depuis le 8 janvier et le palmarès n'aura aucune influence sur la révélation des nominations, qui aura lieu jeudi 16 janvier.
Le palmarès des Golden Globes a aussi récompensé La grande Bellezza de Paolo Sorrentino (film en langue étrangère) et La reine des neiges (film d'animation). Et côté télévisé, Ma vie avec Liberace est reparti avec le prix du meilleur film pour la TV et le prix d'interprétation masculine pour Michael Douglas.

NOMINATIONS

Les nominations des Golden Globes ont été révélé ce matin en direct à Los Angeles. Ils seront décernés dans un mois.
En tête des nominations, avec 7 citations chacun, les films de Steve McQueen et David O' Russell, 12 Years a Slave et American Bluff (American Hustle). Mais le jeu reste très ouvert tant de nombreux films cumulent plusieurs nominations, à commencer par Nebraska (5 citations), Capitaine Phillips et Gravity (4 chacun), Inside Llewyn Davis, Mandela et Philomena (3 chacun).
Parmi les favoris, il y a quelques films qui manquent à l'appel dans les catégories principales comme August : Osage County, Le Majordome, Le Loup de Wall Street, Her et Fruitvale Station.
On pourrait aussi remarquer que le chouchou des critiques Ernest & Célestine n'est pas dans la liste. Ironiquement, le dernier Miyazaki, Le vent se lève, n'est pas dans la catégorie animation, mais dans la catégorie film en langue étrangère, qu'il doit partager avec quatre films cannois, La chasse (édition 2012), La vie d'Adèle et Le passé (tous deux français), et La grande Bellezza. Cocorico again avec la nomination de Julie Delpy en meilleure actrice / comédie. Catégorie où l'on retrouve Meryl Streep, qui enregistre ainsi sa 27e nomination aux Golden Globes (un record!).
Outre un certain rajeunissement des nominés et une ouverture à des genres aussi variés que la SF ou la comédie indépendante, on notera enfin quelques surprises comme la confirmation de Lupita Nyong'o et Daniel Brühl et l'arrivée de Greta Gerwig et d'Oscar Isaac dans les oscarisables.



EN