copie montre




Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 20









Les Golden Globes sur Ecran Noir, depuis 1997
Site internet des Golden Globes

AUTRES PRIX

Les premiers prix tombent. Voici un aperçu des futurs favoris des Oscars avec le National Board of Review, et les prestigieux prix remis par les critiques de New York et Los Angeles. Les Coen, Day-Lewis, Christie et Amy Ryan prennent une longueur d'avance.

National Board of Review
Meilleur film et meilleure adaptation pour No country for old men. George Clooney (acteur), Julie Christie (actrice), Casey Affleck et Amy Ryan (seconds rôles), Tim Burton (réalisateur), Le scaphandre et le papillon (film étranger) et Ratatouille (dessin animé) forment le reste du palmarès.

Critiques de Los Angeles
Meilleur film There were be blood, ainsi que meilleur acteur (Daniel Day-Lewis et réalisateur (Paul Thomas Anderson). Marion Cotillard (actrice), Vlad Ivanov et Amy Ryan (seconds rôles), Ratatouille et Persépolis (dessin animé), 4 mois 3 semaines et 2 jours (film étranger) pour compléter la liste.

Critiques de New York
Meilleur film, réalisateur, scénario et second rôle (Bardem) pour No country for old men. Daniel Day-Lewis (acteur), Julie Christie (actrice), Amy Ryan (second rôle), La vie des autres (film étranger), Perspéolis (dessin animé) dénotent toujours le côté classe de cette prestigieuse liste.





ECRAN NOIR SUR LES GLOBES 2008





Les Golden Globes se résumeront cette année à une conférence de presse. Pour la chaîne de diffusion, le manque à gagner est important. Pour l’industrie du 7e Art, ce n’est qu’une petite part des quelques centaines de millions de dollars perdus depuis le début de la grève des scénaristes. Les acteurs, solidaires, ont préféré ne pas franchir les piquets de grève prévus sur le tapis rouge : sans aucune star, pas de show. L’impact touchera surtout le box office des films et des dvd des films nommés et primés. Sans promotion, l’élan vers les Oscars ou la publicité pour le box office est forcément restreint.

Regrettable, certes, car les principaux nommés aux Globes cette année sont des films audacieux, ambitieux, des films de genre ou d’auteurs, et même un film français, n’ayant pas forcément eu de grandes carrières en salles (excepté American Gangster, aucun des dix films les plus cités n’a dépassé les 70 millions de $ au Box office).
Avec 7 nominations, Reviens-moi est le favori incontesté et surprenant. Les grandes histoires romantiques ont toujours le vent en poupe... Mike Nichols, les Coen et Tim Burton, en bons cinéastes réputés et confirmés, ne sont pas en reste et collectionnent les citations. De la comédie musicale au film noir, du script politique aux grands espaces, aucun genre n’est oublié. On notera cependant une sorte de noirceur et de désenchantement dans la plupart des films qui ont marqué les esprits cette année.

Le cinéma français, pourtant en recul en nombre de spectateurs fait des étincelles : Persépolis, La vie en rose (La môme), et surtout Le scaphandre et le papillon, avec pas moins de trois nominations. La palme d’or et le Lion d’or visent là aussi l’or.
Cate Blanchett dans deux catégories, Marion Cotillard qui a toutes ses chances, les gagnats des prix déjà remis (critiques de Los Angeles, de New York) et le casting de La guerre selon Charlie : la liste est complète pour trier les favoris pour les Oscars des autres.

Reste que les studios font déjà leurs comptes : Universal, Paramount et Warner sont largement gagnants. Toutes filiales confondues, ils ont récolté respectivement 20, 16 et 14 nominations. Les indépendants continuent de régner dans les palmarès. Mais finissons avec les scénaristes, en grève. Quatre des cinq scénarios retenus sont des adaptations littéraires contemporaines. Le seul script original est Juno, qui est en train de triompher au Box Office.



vincy