Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.replika órák rolex replika


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 19






Première édition du FESTIVAL DU NOUVEAU CINEMA ITALIEN
du 15 au 21 novembre 2006 au cinéma MK2
7 quai de Loire
75 019 Paris.
Site officiel

Compétition vidéo du 14 au 19 novembre 2006

Bureau du festival et compétition vidéo :
Centre culturel italien
4 rue des Prêtres Saint Séverin
75 005 Paris



Andiamo populo... a Parigi !





L'année 2005 fut médiocre pour le cinéma italien : moins de cent films produits, moins de cent millions de spectateurs (à titre de comparaison, sur la même période, le Centre national de la Cinématographie française agréait 240 films tandis que les salles accueillaient 176 millions de spectateurs). Lorsque l'on parlait cinéma italien, les mêmes noms revenaient en boucle : Antonioni, Benigni, Moretti. Comme si hors des maîtres, point de salut.

Et pourtant, un petit collectif a décidé de le clamer haut et fort : non, le cinéma italien n'est pas mort. Mieux que ça, il est en plein renouveau. D'où l'envie de ce festival du "nouveau cinéma italien" organisé par le Centro di lingua e cultura italiana, le centre culturel italien de Paris, du 15 au 21 novembre 2006, en partenariat avec MK2. Mais attention, le cinéma italien étant bien vivant, ce n'est pas une rétrospective que nous propose Nicola Guarino, le directeur artistique du Festival, mais bien un panorama de quinze longs métrages inédits datant des années 2000. Ces films d'auteurs "de qualité" représentent les différents genres cinématographiques présents actuellement en Italie : historique, social, musical, documentaire, comédie…

Cette contemporanéité des oeuvres permettra au public, à l'issue de chaque première, de participier à une rencontre-débat avec le réalisateur. Le film lauréat de cette première édition sera désigné par le vote du public puisque "sans public, pas de cinéma", comme l'ont rappelé les organisateurs.

Le Centro di lingua e culltura italiana ainsi que le Studio théâtre de Montreuil proposeront également une section destinée à faire connaître "d'autres formes d'art visuel et d'expérimentation en développement" par le biais d'une compétition de 37 vidéos européennes.

"La réalisation de ce festival est un acte d'amour, a déclaré le directeur artistique. Pas de sponsors, pas d'argent de l'Etat, et pourtant nous avons réussi. Il est possible que certaines choses n'aillent pas, mais c'est le premier. Nous sommes encore petits." Nicola Guarino s'est également félicité du choix de Maria Schneider (Le Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci, Profession: reporter de Michelangelo Antonioni…) comme ambassadrice du festival, elle qui a su devenir "un symbole du cinéma italien comme du cinéma français".

L'actrice participera notamment à la table ronde sur Le nouveau cinéma italien : quels sont les héritages du passé ? Quelles sont ses spécificités actuelles ? qui se tiendra le 21 novembre à 15h en compagnie de Stefano Accorsi, Asia Argento, Antonio Francica et Nicola Guarino. Une question vaste et ambitieuse à laquelle on répondra peut-être aussi sûrement en se précipitant d'abord sur les films projetés lors du festival, puis sur les classiques italiens édités en dvd...



MpM