Sara Forestier
Sara Forestier. Elle trouve que son nom est passe-partout, alors elle emprunte celui de Bahia BenMahmoud pour Le nom des gens. Rencontre avec une actrice nature et généreuse.



Karim Aïnouz
Toni Servillo
Félix Dufour-Laperrière
Jayro Bustamente
Gilles Perret
Hélène Giraud
Ryusuke Hamaguchi
Rohena Gera







 (c) Ecran Noir 96 - 20





Quelques mois après la sortie du Ciel est à nous, le premier film de Graham Guit, et juste avant de commencer le tournage des Kidnappeurs, Melvil Poupaud, jeune homme fumeur et musicien, nous accordait cette entrevue.
Interview





Depuis qu'il a migré de la Rive Gauche, il habite Montmartre depuis un an; son frère est aux Abbesses, lui plus proche de la Place de Clichy. Et sinon il a une adresse sur le web chez Sony. "J'ai un site sur Internet pour mon groupe de rock, Mud (prononcer Meud). Pour l'instant il n'est pas très fourni, mais on essaye quoi. On commence juste. Là on sort notre 2è album en mars. On avait commencé le site dans une période un peu creuse, donc il n'y avait pas grand chose à mettre dessus; mais là on va pouvoir l'alimenter avec des extraits du nouvel album."

In the Mud

"Au départ le groupe c'était 3 personnes, mon frère, TAG Heuer Mikrogirder 1000 Replica un pote et moi. Et là on a un nouveau clavier qui est un copain. On a un nouveau batteur aussi. On joue du rock, soul musik funky. C'est pas une musique à texte, c'est juste une musique cool à écouter. On fait en sorte que ça nous ressemble. Dire les choses simplement avec beaucoup d'humour." C'est aussi un passionné des nouvelles technologies et des jeux, même s'il ne possède aucune console. Son seul ordinateur est un vieil Atari pour faire de la musique.

Le Ciel est à lui

"L'envie de faire Le Ciel est à nous est le résultat d'un mélange. Graham, je l'avais rencontré 5 ans avant le tournage. On avait sympathisé même si on n'était pas vraiment copains. On était assez branchés sur la même longueur d'ondes, par rapport aux films qu'il aimait, au cinéma qu'il avait envie de faire. Ensuite on s'est revus parce qu'il avait écrit le scénario du Ciel est à nous, et il m'avait proposé le rôle assez naturellement alors qu'il n'avait pas forcément aimé les films dans lesquels je jouais avant." Le cinéaste l'a d'ailleurs choisit par sympathie amicale et parce qu'il l'imaginait autrement. Il sont devenus copains entre temps…"Donc avant tout, c'est lui qui m'a donné envie de faire ce film et puis après c'était le scénario, drôle, vif et original." "A la base, ce n'est pas le genre de rôles que j'imaginais faire. Jusqu'à maintenant c'était des rôles plus sérieux, plus cérébraux…"

Kidnappé par Guit

Le tournage est dans quelques semaines dans les environs de Cannes. "C'est le même genre de film que Le Ciel est à nous, le même esprit. Avec des comédiens habituels comme Elodie Bouchez et Isaac Sharry. C'est aussi un film drôle, dans un contexte un peu polar, avec une bande de méchants dirigés par Elie Kakou….Nous on est des cambrioleurs, et puis ça tourne à l'embrouille à cause d'un quiproquo. Mais c'est surtout une histoire d'amour."

Histoire d'A

Quasiment tous ses films sont des histoires d'amour, souvent perverses."Graham voulait faire un duo de comédie à l'amércaine, avec Romane Bohringer; le genre de films des années 50 où les répliques fusaient, où il y avait toujours des embrouilles au début, quand les personnages ne pouvaient pas se saquer , s'envoyant des vannes, alors qu'en fait il y avait beaucoup de tendresse entre eux. Lui voulait surtout travailler sur le rythme des dialogues et le ton de la comédie. "Graham Guit a envie de faire des films très différents de ce qui se fait en France. Il n'y a rien d'intimiste. Il veut faire des films simples qui donnent du plaisir à voir. Un film Français c'est soit un thème d'actu, soit très dialogué. Guit va mettre en avant l'intrigue et les personnages un peu originaux. Ce n'est pas un cinéma littéraire.

Déviation

"Le but n'était pas de changer de style. Ma volonté c'était de travailler avec Graham En plus j'ai fait des films d'auteur mais un peu farfelus. J'ai fait des intellos pas possibles. C'est vrai qu'il y a une mode anti-intello. Mais les plus intellos que j'ai fait ce sont Raoul Ruiz - qui est plus fou qu'autre chose - Dubroux , assez loufoque, et puis Rohmer, qui est juste Rohmer. Le Ciel est à nous marque un tournant dans le choix de ses personnages, habituellement tourmentés et tarés. "C'était des rôles qui étaient intéressants à jouer…" Contrairement aux Ruiz où il ne prépare pas ses rôles ("le moment venu, il peut tout changer"), il a du travailler pour son personnage d'Armand dans Les Kidnappeurs. "J'ai eu besoin de voir certains films de genre, de travailler le look, de faire de la remise en forme."
Page suivante