Bull fait l’unanimité à Deauville 2019

Posté par vincy, le 14 septembre 2019

Le 45e Festival de Deauville a remis son 25e Grand prix à Bull d'Annie Silverstein, distribué par Sony Pictures. Le jury de Catherine Deneuve s'est ainsi retrouvé en phase avec les journalistes qui ont également remis au film le Prix de la critique et avec le jury de la Révélation, présidé par Anna Mouglalis, qui lui a décerné le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation.

Premier long métrage de fiction de la documentariste et réalisatrice de courts Annie Silverstein, Bull avait été présenté en avant-première mondiale dans la section Un certain regard à Cannes en mai dernier. Le film raconte l'histoire d'une ado paumée qui rencontre son voisin, torero vieillissant en déclin, dans une banlieue de laissés pour compte de Houston (Texas). Sa forme réaliste expose ainsi une Amérique profonde, misérable, où seule la solidarité peut encore faire espérer à un monde meilleur.

Deux autres films cannois ont été récompensés par le jury de Deauville. Le prix du jury a distingué The Climb, chronique drôle et amère de Michael Angelo (coup de cœur du jury Un certain regard), distribué par Metropolitan, et The Lighthouse, drame presqu'horrifique de Robert Eggers (Prix Fipresci dans les sections parallèles cannoises), distribué par Universal le 18 décembre.

Un prix spécial pour l'édition anniversaire du festival a récompensé Swallow de Carlo Mirabella-Davis, primé à Tribeca au printemps, et distribué en France chez UFO.

Le Prix du Public de la Ville de Deauville s'est distingué en préférant The Peanut Butter Falcon de Tyler Nilson et Michael Schwartz, mélange de drame, de comédie et d'aventures, avec Zachary Gottsagen, Shia LaBeouf et Dakota Johnson. Le film avait fait son avant-première au festival SXSW en mars. Il remporte un joli succès dans les salles américaines depuis sa sortie fin août, avec un box office de 13M$ à date, et se positionnant dans les 12 succès du week-end depuis trois semaines.

Les trois autres prix remis à Deauville ont couronné Les Misérables de Ladj Ly (Prix d’Ornano-Valenti), Cuban Network d'Olivier Assayas (Prix du 45e Festival de Deauville) et le roman A sang perdu de Rae DelBianco (Prix Littéraire Lucien Barrière).

Deauville 2013 : Sundance « bis » et autres blockbusters

Posté par vincy, le 22 juillet 2013

Le Festival du Cinéma Américain de Deauville a annoncé son programme : la compétition et les avant-premières. Dans la première on retrouve énormément de films venus de Sundance, et pas de films primés à Tribeca et Austin, les autres grands rendez-vous du ciné indé US. 4 films déjà vus à Cannes seront présentés dont Fruitvale Station, qui fait sensation aux USA actuellement et qui est reparti avec le Prix de l'avenir à Un certain regard sur la Croisette.

Côté avant-premières, on note le Woody Allen, quelques gros blockbusters de la saison, quelques fiascos hollywoodiens (ce qui ne veut rien dire) et le Quentin Dupieux, présenté également à Locarno.

La compétition :

A single shot, de David M. Rosenthal, avec Sam Rockwell, Jeffrey Wright. Berlin 2013.
All is lost, de J.C. Chandor, avec Robert Redford. Cannes 2013.
Blue Ruin, de Jeremy Saulnier, avec Macon Blair, Amy Hargreaves. Cannes 2013.
Breathe In de Drake Doremus, avec Guy Pearce, Felicity Jones. Sundance 2013.
Fruitvale Station, de Ryan Coogler, avec Michael B. Jordan, Melonie Diaz. Grand prix à Sundance 2013, Cannes 2013.
Ain’t them Bodies Saints (Les amants du Texas), de David Lowery, avec Rooney Mara, Casey Affleck. Sundance 2013.
Lily, de Matt Cread, avec Amy Grantham, Simon Chaput. Tribeca 2013.
Sweet Vengeance (Shérif Jackson), de Logan Noah Miller, avec Ed Harris, January Jones. Sundance 2013.
Short Term 12, de Destin Cretton, avec Brie Larson, John Gallagher Jr. Austin SWS 2013.
Stand clear of the closing Doors, de Sam Fleischner, avec Jesus Sanchez-Velez, Andrea Suarez Paz. Tribeca 2013.
The Retrieval, de Chris Eska, avec Ashton Sanders, Tishuan Scott. Austin SWS 2013.
We are what we are, de Jim Mickle, avec Bill Sage, Ambyr Childers. Sundance 2013 et Cannes 2013.

Les avant-premières :

Ma vie avec Liberace, de Steven Soderbergh, avec Michael Douglas, Matt Damon (film d'ouverture)
Blue Jasmine, de Woody Allen, avec Cate Blanchett, Alec Baldwin
White House down, de Roland Emmerich, avec Channing Tatum, Jamie Foxx
Very good Girls, de Naomi Foner, avec Dakota Fanning, Elizabeth Olsen
Joe, de David Gordon Green, avec Nicolas Cage, TYe Sheridan
Rush, de Ron Howard, avec Daniel Brühl, Chris Hemsworth
Killing Season, de Mark Steven Johnson, avec Robert De Niro, John Travolta
Wrong Cops, de Quentin Dupieux, avec Mark Burnham, Marilyn Manson
Planes, de Klay Hall. Animation.

Le film de clôture sera un film surprise, "très attendu cinématographiquement par la forte personnalité du metteur en scène et la rencontre d'une oeuvre mythique." Forcément on pense au Don Jon de Joseph Gordon-Levitt.

Frédéric Boyer rebondit à Tribeca

Posté par vincy, le 30 novembre 2011

Frédéric Boyer, le directeur artistique du Festival de Cinéma Européen des Arcs, qu'Ecran Noir couvrira cette année, et ancien directeur artistique de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, vient d'être nommé directeur artistique du Festival du Film de Tribeca, créé par Robert de Niro.
Le poste était vacant depuis 2009. Boyer rebondit ainsi par le haut après son éviction expéditive en juin de la Quinzaine (voir actualité du 21 juin 2011). Son ambition sera de « montrer la grande cinéphilie et le cinéma populaire de divers pays » et amener les œuvres exigeantes à tous les publics, explique-t-il dans un communiqué. Il souligne que ce Festival est parvenu à maturité « mais qu'il reste des frontières à explorer tout en gardant le rôle premier du rendez-vous, la découverte de nouveaux talents

Jane Rosenthal, co-fondatrice de l'événement, affirme que « Frédéric Boyer partage notre passion et notre curiosité pour le cinéma et les belles histoires. Nous savons qu'il rendra notre équipe plus forte. »
Le Festival a aussi annoncé la promotion de Genna Terranova comme directrice de la programmation.

Frédéric Boyer s'est fait connaître en créant le vidéoclub Vidéosphère à Paris avant de rejoindre le comité de sélection de la Quinzaine des réalisateurs en 2003.

Le Festival de Tribeca, créé en 2002, vient de célébrer sa dixième édition. La marque Tribeca s'est aussi élargie à un Institut et la distribution de films art & essai ; elle s'est aussi exportée à Doha (Qatar) avec le Doha Tribeca Film Festival. Le prochain Festival se déroulera du 18 au 29 avril 2012.

Tribeca a célébré ses 10 ans avec une fréquentation en hausse

Posté par vincy, le 8 mai 2011

She Monkeys10 ans que le festival de Robert De Niro existe (voir actualité du 16 janvier dernier). 115 000 spectateurs sont venus voir les films, plus de 300 000 ont participé à la fête annuelle de voisinage, 803 professionnels (767 l'an dernier) se sont déplacés. Tous les records ont été battus pour découvrir 93 longs métrages et 60 courts.

L'ouverture s'est faite avec le documentaire footballistique The Union, de Cameron Crowe. Du 20 avril au 1er mai, Tribeca a pu aussi compter sur les distributeurs pour faire émerger un marché pré-cannois, avec quelques contrats signés.

Le cinéma français était présent avec Les émotifs anonymes, L'Assaut, L'amour fou, Ma part du gâteau, ou encore A bout portant.

Le jury des fictions internationales avait de la classe : Souleymane Cissé, Scott Glenn, David Gordon Green, Rula Jebreal, Art Linson, Jason Sudeikis et Dianne Wiest.

Leur palmarès est le suivant :

- Meilleure fiction  : She Monkeys (en photo), de Lisa Aschan (Suède)

- Meilleure actrice : Carice Van Houten dans Black Butterflies, de Paula Van Der Oest

- Meilleur acteur : Ramadhan "Shami" Bizimana dans Grey Matter, de Kivu Ruhorahoza

- Meilleure image : Luisa Tillinger pour Artificial Paradises, de Yulene Olaizola

- Meilleur scénario : Jannicke Systad Jacobsen pour Turn me on, goddammit

Le jury des nouveaux talents n'avaient pas moins de classe : Paul Dano, Atom Egoyan , Zoe Kazan, Anna Kendrick et Rainn Wilson

Leur palmarès est le suivant :

- Meilleur jeune réalisateur : Park Jungbum pour The Journals of Musan

- mention spéciale du jury : Kivu Ruhorahoza pour Grey Matter

Côté documentaires, le jury (Amir Bar-Lev, Michael Cera, RJ Cutler, Abigail Disney, Whoopi Goldberg, Louie Psihoyos et Peter Scarlet), le palmarès a récompensé :

- Meilleur documentaire : Bombay Beach, d'Alma Har'el

- Meilleur montage : Purcell Carson pour Semper Fi : Always Faithful

Le jury des nouveaux talents documentaires (Margaret Bodde, Jared Cohen, J.D. Heyman, Lauren Hutton, Annie Sundberg) a primé :

- Meilleur jeune cinéaste documentaire : Pablo Croce pour Like Water

- Mention spéciale du jury : Michael Collins pour Give Up Tomorrow

Cannes 2011 : deux jurys au complet, un film qui rejoint la compétition

Posté par vincy, le 4 mai 2011

Petites évolutions pour le festival de Cannes qui commence la semaine prochaine...

Le film de Michel Hazanavicius, The Artist, avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo sera finalement en compétition (au total 20 longs métrages).

Elena, d’Andrey Zvyagintsev, sera projeté le samedi 21 mai en clôture d'Un Certain Regard. Le jury de cette sélection est désormais connu. Autour de son Président, Emir Kusturica, il y aura l'actrice française Elodie Bouchez, le critique britannique Peter Bradshaw, le directeur artistique de Tribeca, Geoffrey Gilmore et la directrice du festival de Morelia au Mexique, Daniela Michel.

Le jury de la caméra d'or est lui aussi bouclé. Bong Joon-ho présidera la critique française Danièle Heymann, la directrice de Magyar Filmunio Eva Vezer, le chef opérateur français Robert Alazraki, le directeur de laboratoire Daniel Colland, le cinéaste Jacques Maillot et le critique Alex Masson. ils devront départager le meilleur premier film toutes sélections confondues.

Juliano Mer Khamis (1958-2011) : un cinéaste et comédien assassiné

Posté par vincy, le 5 avril 2011

Juliano Mer-Khamis est mort hier, lundi 4 avril, assassiné. Acteur, cinéaste, documentariste, et militant engagé, ce Juif palestinien, né le 29 mai 1958, a été froidement tué par des hommes encagoulés près du théâtre, le bien nommé Freedom, qu'il avait fondé dans le camp de réfugiés de Jenin. Né d'une mère juive et d'un père palestinien, il avait toujours vécu sous la menace des conservateurs, des nationalistes, des israéliens comme des palestiniens. Il déclarait en 2009 : "Je suis 100% Palestinien et 100% Juif".

En 2004, il avait réalisé Arna's Children, un documentaire sur sa mère qui luttait contre l'occupation israélienne et prônait un système éducatif en faveur des enfants palestiniens. Le film avait reçu le prix de la critique au Festival canadien Hot Docs et le prix du meilleur documentaire au Festival de Tribeca, créé par Robery de Niro.

En tant que comédien, souvent crédité au générique sous le nom de Juliano Merr, il avait été cité parmi les meilleurs acteurs israéliens en 2002 pour son rôle dans Tahara, de Doron Eran. On l'a aussi remarqué dans des films d'Amos Gitai comme Esther, Berlin-Jérusalem, Yom Yom, Kippour, où il incarnait le capitaine, et Kedma. On l'avait vu récemment dans Le sel de la mer, d'Annemarie Jacir.

Il figurait aussi dans de nombreuses productions occidentales, dans des petits rôles.

Pacifiste, il avait créé le Freedom Theater en 2006 avec Zakaria Zubeidi, leader Palestinien souvent considéré comme un symbole de l'Intafada jusqu'à ce qu'il dépose les armes.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'Autorité Palestinienne suspecte le Hamas.

Kadoura Musa, le gouverneur de Jenin, a déclaré que Mer-Khmais "aidait à construire la Palestine et qu'il ne méritait pas de mourir de cette façon."

_________
Arna's Children sur YouTube

Tribeca a dix ans : dix dates qui en ont fait l’un des festivals majeurs nord-américain

Posté par vincy, le 16 janvier 2011

Redford avait créé Sundance. De Niro aura créé Tribeca. Prix Cecil B. De Mille à la Cérémonie des Golden Globes ce dimanche, futur président du jury du festival de Cannes. Et notamment pour son rôle actif à défendre un cinéma indépendant.

2002 - Fondation du Tribeca Film Festival avec Jane Rosenthal et Craig Hatkoff à la suite des attentats du 11 septembre 2001. L'objectif est de restaurer l'image de New York et d'accompagner les transformations sociologiques et urbanistiques du quartier Tribeca. Le festival se prépare en quatre mois avec 1 300 volontaires. Roger Dodger, de Dylan Kidd, reçoit le premier prix du meilleur film. Star Wars Episode II fait son avant-première mondiale au festival.

2003 - 300 000 spectateurs fréquentent le festival. La programmation s'étend à l'international et à des projections en plein air sur le bord de l'Hudson River. À la fin de l'année, Robert De Niro acquiert un cinéma rebaptisé Tribeca Cinema. Blind Shaft, de Li Yang, reçoit le prix du meilleur film. Mais c'est la franco-italienne Valeria Bruni Tedeschi qui retient l'attention avec deux prix (meilleur nouveau talent, meilleure actrice) pour son premier film, Il est plus facile pour un chameau....

2004 - L'actrice mythique brésilienne Fernanda Montenegro reçoit le prix de la meilleure actrice.

2005 - Felicity Huffman ("Desperate Housewives") fait sensation en transsexuelle et obtient le prix de la meilleure actrice dans Transamerica

2006 - Marwan Hamed est primé pour L'immeuble Yacoubian, à titre de meilleur nouveau talent.

2007 - Gucci colle sa marque au Tribeca Documentary Fund pour soutenir les documentaires aux enjeux humanistes et sociaux. Marina Hands meilleure actrice dans Lady Chatterley.

2008 - Le festival s'associe à la chaîne de sport ESPN et propose le Tribeca / ESPN Film Festival avec des documentaires et des archives de films sportifs. Le film culte Morse, de Tomas Alfredson, reçoit le prix du meilleur film.

2009 - Avant que le Tribeca Film Festival ne soit filialisé dans Tribeca Entreprises, les co-fondateurs sont classés 14e de la liste des 25 plus grands philanthropes de la planète pour leur rôle dans la reconstruction de New York. About Elly d'Asghar Farhadi reçoit le prix du meilleur film. Mais surtout, Tribeca ouvre un Festival à Doha (Qatar), le Doha Tribeca Film Festival. La première édition accueille 35 000 visiteurs.

2010 - Le Tribeca Film Institue s'associe à la chaîne HBO pour créer un nouveau fonds de financement pour les documentaires, soit 100 000 $. Au total le TFI distribue 500 000 $ pour différents soutiens à la production grâce à six programmes (Tribecca All Access, TFI Latin America Media Arts Fund, Robert De Niro Sr. Prize...) .  La valeur totale des prix décernés est de 185 000 $. Le français Kim Chapiron (Dog Pound) reçoit le prix du meilleur nouveau talent. Au total, 410 000 spectateurs sont venus à un événement du Festival qui présentait 146 films (dont 91 longs métrages). 1 100 volontaires venus de 13 pays ont collaboré à la manifestation.

2011 - La 10e édition se tiendra du 20 avril au 1er mai 2011. En 9 éditions Tribeca a rapporté 600  millions de $ à l'économie de New York.

Scorsese va sortir de son silence…

Posté par vincy, le 17 mars 2009

shutter island leonardo dicaprio martin scorseseDepuis Les infiltrés en 2006, qui lui avait, enfin, donné son premier Oscar du meilleur réalisateur, Martin Scorsese n'a pas sorti de films, hormis un court métrage et un documentaire. Son prochain film, Shutter Island, doit sortir en France le 14 octobre 2009. Il a réunit un casting étoilé : Léonardo DiCaprio (4e film ensemble), Michelle Williams, Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Emily Mortimer, Elias Koteas, Max Von Sydow, et une révélation à venir, Jackie Earle Haley. Un thriller psychologique, et promet-on, haletant, adapté du polar de Dennis Lehane.

Scorsese débute simultanément la pré-production de Silence, adapté du roman japonais de Shusaku Endo. cela fait dix ans qu'il tourne autour de ce sujet. Deux prêtres jésuites persécutés dans le Japon du XVIIe siècle. Scorsese a choisit Daniel Day-Lewis, dont ce serait la troisième collaboration, Benicio del Toro et Gael Garcia Bernal pour jouer les rôles principaux.

Entre temps, il réalisera un documentaire sur le Beatles, George Harrrison, et il aimerait produire un biopic sur l'ascension de Theodore Roosevelt, avec DiCaprio "again".

Mais le projet le plus "excitant" d'un point de vue cinéphilique. Le studio Paramount tente de réunir de nouveau Scorsese et Robert De Niro. Ils n'ont pas tourné ensemble depuis le somptueux Casino, en 1995, après huit films, dont une Palme d'or, Taxi Driver. I Heard You Paint Houses, adaptation du livre sur l'assassion du syndicaliste Jimmy Hoffa (incarné dans un film de Danny DeVito par Jack Nicholson). Il serait produit par le réalisateur et l'acteur, et scénarisé par Steve Zaillian (American Gangster, Gangs of New York, La Liste de Schindler).