Le tournage de Maverick, la suite de Top Gun, est lancé

Posté par vincy, le 31 mai 2018

Ce matin, Tom Cruise a posté une image teaser du premier jour de tournage de la suite de Top Gun, le film qui l'a propulsé parmi les stars hollywoodiennes en 1986. 32 ans plus tard, avec un coucher de soleil et un avion F-14, la star est de nouveau sur le tarmac, avec ce commentaire, "Fell the Need" ("On a senti le besoin"). Top Gun: Maverick est cependant un pari risqué. Une suite plus de trois décennies plus tard (soit six générations de spectateurs) peut aussi bien alimenter la nostalgie des spectateurs de l'époque (qui ont désormais entre 45 et 55 ans) que laisser indifférent le public actuel (plus porté sur les super-héros).

Joseph Kosinski remplace feu Tony Scott derrière la caméra. Il avait déjà "rebooté" Tron (Tron:Legacy), autre film culte des eighties. Il a aussi déjà pratiqué Tom Cruise sur un tournage (Oblivion). Le compositeur de la musique de Top Gun, Harold Faltermeyer a été réembauché. Le scénario a été écrit par Peter Craig (Hunger Games) et Justin Marks (Le livre de la jungle).

Côté intrigue, on nous annonce que les pilotes seront de retour et le besoin de vitesse aussi. Ce sera un film qui mettra l'accent sur la compétition, tout comme le premier... mais avec une progression pour Maverick, le personnage de Cruise, puisqu'il devient instructeur, et doit se confronter à une pilote très douée.

La suite de Top Gun sera sur les écrans américains le 12 juillet 2019. D'ici là, Tom Cruise sera cet été dans les multiplexes avec Mission:Impossible - Fallout.

Top Gun avait rapporté 360M$ dans le monde à sa sortie. Ajusté à l'inflation, le film se classe 117e parmi les plus gros succès nord-américains de tous les temps. C'est toujours le plus gros succès populaire de Tom Cruise aux Etats-Unis. En France, le film avait séduit 3,6 millions de spectateurs.

Cannes 2017 – Télex du marché: Cruise, Boon, Sorrentino, Rampling, Claflin & Woodley, un reboot et une histoire de BMW

Posté par vincy, le 24 mai 2017

- Top Gun 2 se confirme. Tom Cruise a confirmé que le projet était dans les tuyaux, enfin. Stoppé net par le décès de Tony Scott, le film est en rodage. Joseph Kosinski, qui a déjà dirigé Cruise dans Oblivion, est en première ligne pour le réaliser. Le tournage pourrait commencer l'année prochaine, 32 ans après la sortie du film qui a propulsé Cruise dans les acteurs bankables. Justin Marks (Le Livre de la jungle) a été engagé pour écrire la dernière version du scénario, qui devrait mettre en scène des drones et la fin de l'époque des pilotes-stars. Val Kilmer a été contacté pour reprendre son rôle.

- Pathé a annoncé plusieurs projets en cours: tout d'abord le prochain Dany Boon, La Ch'tite famille, qui sera en tournage dès le mois prochain pour une sortie fin février 2018. Un remake italien a même déjà été vendu. Valérie Bonneton, Line Renaud et Pierre Richard sont de l'aventure nordiste, avec en toile de fond la honte des origines ch'ti pour un designer parisien. Abandonné en décembre (lire notre article), Paolo Sorrentino reprend son projet Loro, un temps abandonnée, ce film sur Silvio Berlusconi. Toni Servillo incarnera le politicien-milliardaire. Le tournage débutera finalement en juillet. Cannes 2018? Par ailleurs, The Little Stranger de Lenny Abrahamson (Room), prévu en salles à l'été 2018, a rassemblé un sacré casting, avec Charlotte Rampling, Domhnall Gleeson, Ruth Wilson et Will Poulter au générique. Le studio français a également confirmé deux projets: Le brio d'Yvan Attal, avec Daniel Auteuil en mentor tyrannique d'un brillant élève, et le documentaire de Gilles de Maistre sur Alain Ducasse.

- Un reboot de plus: celui de Drôle de dames, avec Elizabeth Banks. La sortie en salles est déjà calée par Sony en juin 2019, soit 16 ans après la sortie du deuxième film avec Drew Barrymore et Cameron Diaz. Les deux films adaptés de la série TV avaient rapporté 525M$ à eux deux. Pas d'autre casting pour le moment.

- Sam Claflin (Hunger Games) devrait rejoindre Shailene Woodley (Divergente) dans le drame "survival" Adrift. Il remplacerait Miles Teller, qui a un agenda trop rempli. Le film, écrit et produit par Aaron et Jordan Kandell, sera réalisé en juin par Baltasar Kormakur. Il s'agit de l'histoire vraie de Tami Oldham, véritable miraculée. En septembre 1983, elle et son fiancé Richard Sharp furent piégés par un ouragan entre Tahiti et San Diego. Assommée, elle ne se réveille que le lendemain, avec son fiancé gravement blessé, sur leur bateau brisé et sans moyen de communication. Elle aura ainsi survécu 41 jours en mer.

- Kristin Scott Thomas sera la vedette de Paramour, une histoire de séduction et d'extorsion réalisée par Alexandra-Therese Keining. Là aussi, c'est inspiré d'une histoire vraie, celle de l'héritière du groupe BMW, Susanne Klatten,puissante, riche mais vivant recluse et loin des lumières. Quand Helg Sgarbi entre dans sa vie, elle se jette à corps perdu dans cette passion, sans connaître les mauvaises intentions de son amant mystérieux. Le tournage n'aura pas lieu avant l'année prochaine.

Suicide de Tony Scott : plusieurs projets en stand-by et un tournage à l’arrêt

Posté par vincy, le 22 août 2012

Depuis sa mort dimanche, Tony Scott (voir Destin stoppé pour Tony Scott) n'en finit pas de créer le buzz dans les médias. Aux USA, certains alimentent des hypothèses sur la cause du suicide du cinéaste : un cancer du cerveau incurable? des problèmes de santé? Les rumeurs circulent malgré les démentis de la famille. En France, des journalistes respectables de magazines autrefois vénérables n'ont pas hésité à afficher leur mépris à l'égard de la filmographie du réalisateur. Si, sur le fond, ils n'ont pas tout à fait tort, l'attaque est maladroite (trop agressive) et ne sert qu'à propager des polémiques sur les réseaux sociaux : une manière pour ces magazines, à travers un sensationnalisme inutilement méchant, de valoriser leur marque auprès d'un public qui accepte de moins en moins le diktat élitiste d'une cinéphilie disparue.

Cependant le suicide de Scott a des impacts beaucoup moins superficiels sur l'industrie du cinéma.

Son frère Ridley Scott a du interrompre le tournage à Londres de The Counselor - avec Brad Pitt, Javier Bardem, Cameron Diaz, Penelope Cruz et Michael Fassbender. Il a quitté les plateaux en urgence pour partir en urgence à Los Angeles. La production devrait être arrêtée pour une semaine.

En tant que réalisateur, Tony Scott développait plusieurs projets, notamment avec la Fox, studio avec lequel la société des frères Scott a un deal privilégié. télé

- Narco Sub devait être son prochain film. Ecrit et réécrit par Jeffrey Nachmanoff, David Guggenheim et Michael Bomback, le film plongeait dans le milieu des narcotrafiquants colombiens.

- Top Gun 2 était aussi très avancé. Tony Scott était en discussion et en repérage dans le Nevada vendredi dernier avec Tom Cruise. Le scénario de Peter Craig est toujours en cours d'écriture. Le film devait sortir en 2014.

- Lucky Stripe avait été annoncé en février, avec Vince Vaughn dans le rôle principal. Le scénario d'Henry Bean raconte l'histoire d'une équipe de la DEA (narcos) pourchassant un cartel de la drogue.

- Emma's War. Le film est passé entre plusieurs mains. Nicole Kidman est toujours attachée au projet. Ridley Scott pourrait reprendre le projet, qui traîne depuis quelques années à Hollywood.

- trois autres projets qu'il développait : Hell's Angels, sur un scénario de Scott Frank, le remake de The Warriors, le classique de Walter Hill (1979) et celui de La horde sauvage, chef d'oeuvre de Sam Peckinpah (1969) pour la Warner.

En tant que producteur, il travaillait sur Stoker pour Fox Searchlight ; il s'agit du nouveau film de Chan-wook Park. Le film, avec Kidman et Mia Wasikowska, sortira le 20 mars 2013 en France. Il sera aussi au générique de Out of the Furnace, film de Scott Cooper produit pour Relativity, avec Christian Bale, Zoe Saldana et Woody Harrelson.
Côté petit écran, la dernière série en date, Coma, doit faire son lancement le 3 septembre. Il était également producteur d'un téléfilm basé sur le trafic de diamant, Before the Devil Knows You're Dead, et d'un documentaire sur l'assassinat de Lincoln, tous deux prévus pour 2013. Enfin, il venait de lancer la production d'une série de science-fiction, The Sector.

Reste l'avenir de Scott Free Productions. La société des frères Scott créée en 1995 pourrait réduire la voilure après le décès de Tony Scott (voir ses vidéos). Filiale de RSA, la boîte fondée en 1968 par les deux frères - pour réaliser des publicités, films d'animation, séries web, contenus pour la TV, documentaires et autres vidéo clips - avait un programme chargé depuis quelques années, multipliant les initiatives transmédias.

Destin stoppé pour Tony Scott (1944-2012)

Posté par vincy, le 20 août 2012

Tony Scott, cinéaste et producteur plus hollywoodien que britannique, frère de Ridley, s'est jeté du plus grand pont du port de Los Angeles dimanche 19 août. Il avait 68 ans. Le corps du cinéaste a été retiré des eaux près du pont Vincent Thomas, si souvent filmé dans les films d'action des studios. Une note écrite de sa main faisant état de son intention suicidaire a été retrouvée dans sa voiture garée sur le pont, selon la police.

Après le communiqué de l'Institut médico-légal faisant état du décès, les enquêteurs ont pu comprendre le déroulé des faits. A midi trente heure locale, un passant a signalé à la police avoir vu un homme se jeter du pont. La police précise que le cinéaste avait garé sa voiture, une Toyota Prius noire (on ne connaît pas encore le détail des options techniques du véhicule), sur le pont avant d'enjamber la rambarde et de sauter dans l'océan Pacifique. Des témoins auraient vu ses chaussures flotter à la surface. Des plongeurs ont retrouvé son cadavre un peu avant 15H00.

Un des ferries, faisant la liaison entre le port et l'île de Santa Catalina, a été retardé le temps des recherches ; un hélicoptère des garde-côtes a été dépêché dans la zone pour aider les plongeurs du Port de Los Angeles. Des moyens hollywoodiens que n'auraient pas renié le cinéaste.

Top Gun, top film de sa carrière

Frère cadet du cinéaste Ridley Scott, il aura toujours été à l'ombre de son frère, malgré ses énormes succès aux box office : Top Gun (177 M$, 1986), Le flic de Beverly Hills 2 (154 M$, 1987), Ennemi d'Etat (112 M$, 1998), trois films qui ont dépassé les 250 millions de $ dans le monde ou encore USS Alabama (91 M$, 1995). Si l'essentiel de ses succès ont été réalisés dans les années 80 et 90, il continue à placer ses thrillers d'action en tête du box office grâce à Denzel Washington, qui devient vite son acteur fétiche dans les années 2000 (son dernier film, Unstoppable, sorti en 2010, a récolté 168 millions de $).

Paradoxalement ses meilleurs films, hormis USS Alabama, sont souvent ses moins gros succès : Les Prédateurs, sa première oeuvre, avec Susan Sarandon, Catherine Deneuve et David Bowie dans une histoire de vampires à l'esthétique dandy, Le dernier Samaritain, avec Bruce Willis, Jeux d'espions et surtout True Romance, sur un scénario de Quentin Tarantino.

Tony Scott était prisonnier de ses tics cinématographiques : un abus d'effets visuels trafiquant le montage, des allures de films "cyber" ou des séquences d'action parfois illisibles tant la frénésie visuelle et l'écrasement sonore faisaient oublier le sens de la scène. A force de s'enfermer dans des séries B dopées esthétiquement, Tony oubliait de porter un regard personnel, préférant le divertissement pur, avec, souvent, un héros seul contre tous.

L'esthétique était primordiale (il avait étudié les arts graphiques), le rythme un défi (il a construit sa carrière dans le milieu publicitaire). Dans son genre, il était virtuose, jusqu'à nous donner le vertige.

Rarement récompensé, Tony Scott était considéré comme un très bon faiseur, capable de gérer les plus grandes stars - Cruise, Murphy, Costner, Willis, Hackman, De Niro, Smith, Redford, Pitt... Outre Les Prédateurs, il n'a donné qu'une seule fois le rôle principal à une actrice : Keira Knightley dans Domino.

Sans doute trop testostéronisé, son cinéma, imprégné d'un style années 80, est devenu souvent moralement simpliste et dénué d'humour. On retiendra ses oeuvres plus singulières, sans jamais être parfaites. Tony Scott préparait une éventuelle suite à Top Gun 2 (voir actualité du 24 octobre 2011) et surtout Emma's War, l'adaptation du livre de Deborah Scroggins.

Avec son frère, il avait été également coproducteurs de séries TV (The Good Wife, Numb3rs, Les piliers de la terre), de nombreux films (notamment les leurs) et de téléfilms.