Spirit Awards 2017 : Moonlight au sommet, Isabelle Huppert dans les étoiles

Posté par wyzman, le 26 février 2017

A quelques heures des Oscars 2017, le deuxième long métrage de Barry Jenkins vient de réaliser une magnifique razzia aux Spirit Awards. Eh oui, la cérémonie qui récompense le meilleur du cinéma indépendant n'est pas passée à côté de Moonlight, le film le plus récompensé de l'année qui traite notamment des tourments intérieurs d'un jeune homme noir tentant de comprendre sa sexualité. Déjà récompensé du Golden Globe du meilleur film dramatique en janvier dernier, cette pépite est nommée pas moins de 8 fois aux Oscars de ce soir.

Élu meilleur film de l'année face à American Honey, Chronic, Jackie et Manchester by the Sea, Moonlight a également permis à son réalisateur, Barry Jenkins, de repartir avec le Graal de sa catégorie. Sans surprise, Casey Affleck a été nommé meilleur acteur pour son rôle dans Manchester by the Sea tandis qu'Isabelle Huppert s'est offerte la statuette de meilleure actrice pour son incroyable performance dans Elle. Dans le reste du palmarès, on retiendra bien évidemment The Witch, nommé meilleur premier film, Toni Erdmann, meilleur film étranger et O.J. : Made in America, meilleur film documentaire.

A quelques heures des Oscars, toute l'équipe de Moonlight peut donc sourire. Avec six trophées (dont le prix Robert Altman décerné à l'ensemble du casting), il y a fort à parier que le film ne repartira pas les mains vides du Dolby Theatre de Los Angeles. Par ailleurs, vous êtes cordialement invités à venir célébrer le cinéma américain et les Oscars en notre compagnie ce soir au Club de l'Etoile !

Meilleur film

Moonlight / American Honey Chronic / Jackie / Manchester by the Sea

Meilleur réalisateur

Barry Jenkins - "Moonlight" / Andrea Arnold –”American Honey” / Pablo Larraín –”Jackie”  / Jeff Nichols –”Loving” / Kelly Reichardt –”Certain Women”

Meilleur acteur

Casey Affleck –”Manchester by the Sea” / David Harewood –”Free in Deed” / Viggo Mortensen –”Captain Fantastic” / Jesse Plemons –”Other People” / Tim Roth –”Chronic”

Meilleure actrice

Isabelle Huppert –”Elle” / Annette Bening –”20th Century Women” / Sasha Lane –”American Honey” / Ruth Negga –”Loving” / Natalie Portman –”Jackie”

Meilleur acteur dans un second rôle

Ben Foster –”Hell or High Water”/ Ralph Fiennes –”A Bigger Splash” / Lucas Hedges –”Manchester by the Sea” / Shia LaBeouf –”American Honey” / Craig Robinson –”Morris from America”

Meilleure actrice dans un second rôle

Molly Shannon –”Other People” / Edwina Findley –”Free in Deed” / Paulina García –”Little Men” / Lily Gladstone –”Certain Women” / Riley Keough –”American Honey”

Meilleur scénario

Barry Jenkins et Tarell Alvin McCraney –”Moonlight” / Mike Mills –”20th Century Women” / Taylor Sheridan –”Hell or High Water” / Ira Sachs et Mauricio Zacharias –”Little Men” / Kenneth Lonergan –”Manchester by the Sea”

Meilleur premier scénario

Robert Eggers –”The Witch” / Chris Kelly –”Other People” / Adam Mansbach –”Barry” / Stella Meghie –”Jean of the Joneses” / Craig Shilowich –”Christine”

Meilleur premier film

“The Witch” / “The Childhood of a Leader” / “The Fits” / “Other People” / “Swiss Army Man”

Meilleur film documentaire

“O.J.: Made in America” / “13th” / “I Am Not Your Negro” / “Cameraperson” / “Sonita” / “Under the Sun”

Meilleure photographie

James Laxton –”Moonlight” / Ava Berkofsky –”Free in Deed” / Lol Crawley –”The Childhood of a Leader” / Zach Kuperstein –”The Eyes of My Mother” / Robbie Ryan –”American Honey”

Meilleur montage

Joi McMillon et Nat Sanders –”Moonlight” / Matthew Hannam –”Swiss Army Man” / Jennifer Lame –”Manchester by the Sea” / Jake Roberts –”Hell or High Water” / Sebastián Sepúlveda –”Jackie”

Meilleur film étranger

“Toni Erdmann” (Allemagne/Roumanie) / “Aquarius” (Brésil) / “Chevalier” (Frèce) / “Trois souvenirs de ma jeunesse” (France) / “Under the Shadow” (Iran/UK)

Prix Robert Altman

Moonlight

Prix John Casavetes

Spa Night / Free in Deed / Hunter Gatherer / Lovesong / Nakom

Jack Nicholson sort de sa retraite pour le remake de Toni Erdmann

Posté par vincy, le 8 février 2017

C'est une double nouvelle qu'on attendait vraiment pas: un remake du film allemand multi-récompensé Toni Erdmann et Jack Nicholson de retour au cinéma pour y jouer le père farceur...

C'est pourtant ce qu'annonce Variety. La fille sérieuse et affairée de Nicholson sera incarnée par Kristen Wiig. Dans le film de Maren Ade, les rôles étaient tenus respectivement par Peter Simonischek et Sandra Hüller.
Paramount a acquis les droits pour une version américain qui sera coproduite par Adam McKay, le réalisateur de The Big Short, Kristen Wiig et Will Ferrell.
Pour l'instant aucun réalisateur ni scénariste n'ont été engagés.

Toni Erdmann, en compétition à Cannes l'an dernier où il a reçu le prix FIPRESCI, est nommé à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère et au César du meilleur film étranger. Il a obtenu 5 European Film Awards. Le film est distribué par Sony Classics aux Etats-Unis. Il a attiré 340000 spectateurs en France et séduit 800000 spectateurs en Allemagne.

Trois fois oscarisé, Jack Nicholson, qui va avoir 80 ans en avril cette année, semble être un grand fan du film et a directement approché la Paramount pour que le studio obtienne les droits d'une version américaine. Si le projet aboutit, ce sera son premier film depuis 2010 (Comment savoir de James L. Brooks, avec Reese Witherspoon, Paul Rudd, Owen Wilson). Il a refusé de nombreux scripts au cours de ses dernières années.

Kristen Wiig était à l'affiche l'an dernier de Zoolander 2, SOS Fantômes, Seul sur Mars et Les cerveaux. Elle est attendue dans The Heyday of the Insensitive Bastards et Downsizing d'Alexander Payne, avec Matt Damon et Neil Patrick Harris.

Le Festival Télérama fête ses 20 ans

Posté par vincy, le 18 janvier 2017

Le 20e Festival Cinéma Télérama commence aujourd'hui, pour une semaine. 15 films de 2016, sélectionnés par l'équipe cinéma du magazine, seront "rattrapables" en salles pour ceux qui les ont manqués. L'an dernier, l'opération avait séduit 315000 spectateurs. La séance est à 3€50 dans 322 salles de France.

Les 15 films retenus, avec leur box office (en gras, les 5 films que l'on vous conseille de découvrir absolument). On y retrouve des habitués du festival (et donc chouchous des lecteurs de l'hebdomadaire), Woody Allen, Pedro Almodovar et Xavier Dolan. Mais cette année, ni Coen, ni Fontaine, ni Dumont, ni même Divines, The Assassin, Carol ou Spotlight, ne sont dans la liste qui ne comprend aucun film de genre (hormis peut-être le Nichols), ni aucun documentaire. En tout cas, on remarque que 12 des 16 films (avec le film "jeune public") ont été présentés au Festival de Cannes.

Juste la fin du monde – Xavier Dolan - 1,03 million d'entrées **/****
Café Society – Woody Allen - 0,95 million d'entrées **
Moi, Daniel Blake - Ken Loach - 0,91 million d'entrées **
Julieta – Pedro Almodovar - 0,77 million d'entrées **
Victoria - Justine Triet - 0,64 million d'entrées ***
Frantz - François Ozon - 0,61 million d'entrées ****
Elle - Paul Verhoeven - 0,56 million d'entrées ***
La Tortue rouge – Michael Dudok de Wit - 0,34 million d'entrées ***
Toni Erdmann – Maren Ade - 0,34 million d'entrées ***
Paterson - Jim Jarmusch - 0,29 million d'entrées ***
Midnight Special - Jeff Nichols - 0,26 million d'entrées **
L’économie du couple - Joachim Lafosse - 0,19 million d'entrées ***
Aquarius – Kleber Mendonça Filho - 0,16 million d'entrées ****
Les Ogres - Léa Fehner - 0,1 million d'entrées *
Nocturama – Bertrand Bonello - 0,05 million d'entrées ***

Un film « Jeune public» s'ajoute à la sélection, l'incontournable Ma vie de courgette de Claude Barras (680 000 entrées).

A cela s'ajoute, pour le 20e anniversaire, des séances événements avec 20 films de 20 ans choisis par les lecteurs (dont deux Woody Allen et seulement cinq films français).

1. Mommy, de Xavier Dolan
2. Mulholland Drive, de David Lynch
3. Little Miss Sunshine, de Jonathan Dayton et Valérie Faris
4. Match Point, de Woody Allen
5. De battre mon coeur s’est arrêté, de Jacques Audiard
6. Mustang, de Deniz Gamze Erguven
7. Le Voyage de Chihiro, de Hayao Miyazaki
8. Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois
9. The Big Lebowski, de Joel et Ethan Coen
10. Eternal Sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry
11. Drive, de Nicolas Winding Refn
12. Tout sur ma mère, de Pedro Almodovar
13. Blue Jasmine, de Woody Allen
14. Une séparation, d’Asghar Farhadi
15. Ida, de Pawel Pawlikowski
16. Valse avec Bachir, d’Ari Folman
17. Dans ses yeux, de Juan José Campanella
18. Camille redouble, de Noémie Lvovsky
19. The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson
20. L’Exercice de l’Etat, de Pierre Schoeller

Oscars 2017: « Elle » recalé, « Ma vie de Courgette » et « Juste la fin du monde » dans la course

Posté par vincy, le 16 décembre 2016

Ils ne sont plus que neuf. La longue liste des 85 films soumis à l'Académie des Oscars ont été réduits à une courte liste de neuf films. Les cinq nommés définitifs seront révélés le 24 janvier. Le système est toujours opaque.

Six des neuf films ont été choisis par un vote de votants basés à Los Angeles. Trois titres ont été choisis par le comité en charge des films en langue étrangère au sein de l'Académie.

Surprise, Elle de Paul Verhoeven n'a pas atteint la demi-finale. C'est d'autant plus une surprise qu'il a été sélectionné aux Golden Globes. C'est la deuxième mauvaise nouvelle cette semaine pour le film français, après l'absence d'Isabelle Huppert aux nominations des Screen Actors Guild Awards il y a deux jours. De grands noms comme Pedro Almodovar, Pablo Larrain, Andrzej Wajda ont aussi été snobés.

Le Festival de Cannes est en force avec quatre films, dont trois en provenance de la compétition, dans cette liste. Mais surtout, c'est le cinéma nordique (avec trois pays scandinaves!) qui est en force, et plus généralement le cinéma européen (six sur neuf). On peut toujours consoler le cinéma français, très présent quand même dans cette liste à travers les coproductions.

Enfin, notons que Ma vie de courgette concoure aussi dans la catégorie animation.

Tanna de Bentley Dean et Martin Butler (Australie)
Juste la fin du monde de Xavier Dolan (Canada)
Land of Mine de Martin Zandvliet (Danemark)
Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne)
Le client d'Asghar Farhadi (Iran)
The King’s Choice d’Erik Poppe (Norvège)
Paradise d’Andrei Konchalovsky (Russie)
Mr Ove de Hannes Holm (Suède)
Ma vie de Courgette de Claude Barras (Suisse)

Toni Erdmann domine le palmarès des European Film Awards

Posté par vincy, le 10 décembre 2016

Meilleur film, meilleure réalisatrice et meilleur scénariste pour Maren Ade, meilleur acteur pour Peter Simonischek, meilleure actrice pour Sandra Hüller: Toni Erdmann, reparti sans prix du Festival de Cannes, a tout raflé à la 29e cérémonie des European Film Awards ce soir.

On peut souligner que Ma vie de courgette, coproduction helvético-française a gagné le prix du meilleur film d'animation.
Le Lion d'or de Venise, Fuocoammare, a remporté le prix du meilleur documentaire.

Le reste du palmarès a distingué Mr Ove (meilleure comédie), Olli Mäki (prix Fipresci de la découverte), 9 Days - From my window in Aleppo (meilleur court métrage), Land of Mine (meilleure image, meilleurs costumes), La communauté (meilleur montage), Le disciple (meulleur musique), 11 minutes (meilleur son).

La productrice Leontine Petit (The Lobster) a reçu le prix Eurimage de la coproduction européenne. Jean-Claude Carrière et Pierce Brosnan ont été honoré. La cérémonie se déroulant à Wroclaw en Pologne, un prix spécial de l'Académie a été décernée au cinéaste Andrzej Wajda tandis que c'est un film polonais, Body (Cialo), qui été couronné par le prix du Public. Le film a été présenté au Festival de Berlin en 2015 et n'est sorti que dans quelques pays.

Autant dire que les problèmes liés à ces European Film Awards perdurent aussi bien sur le calendrier des films sélectionnés que sur les votants. Globalement le palmarès confirme son tropisme pour les films d'Europe centrale et d'Europe du nord. Rassurons-nous: malgré ses presque 30 ans, les Oscars européens n'ont toujours pas acquis la notoriété attendue (et on s'en désole, mais comment faire autrement avec des films qui datent parfois de 15 mois) et n'ont aucun impact sur les films (et c'est regrettable)

La La Land, Casey Affleck, Isabelle Huppert et Toni Erdmann distingués par les Critiques de New York

Posté par vincy, le 1 décembre 2016

La La Land de Damien Chazelle frappe fort pour les Oscars avec le prix du meilleur film du New York Film Critics Circle.

Mais ce sont deux autres films qui font une razzia sur le palmarès: Manchester by the Sea, déjà vainqueur du National Board of Review remporte le plus de prix avec celui du scénario, du meilleur acteur pour Casey Affleck (après un Gotham Award et de prix du National Board of Review), du meilleur second rôle féminin pour Michelle Williams (également pour son rôle dans Certain Women) et Moonlight, déjà vainqueur des Gotham Awards, récolte les prix du meilleur réalisateur pour Barry Jenkins, du meilleur second rôle masculin pour Mahershala Ali, de la meilleure image pour James Laxton.

On notera le doublé des Gotham Awards et du NYFCC pour Isabelle Huppert comme meilleure actrice dans Elle et dans L'avenir.

Le prix du meilleur premier film revient à The Edge of Seventeen et Krisha, ex-aequo.

Toni Erdmann, meilleur film en langue étrangère, O.J. Made in America, meilleur documentaire et Zootopie, meilleur film animé reçoivent les autres prix des critiques new yorkais.

Ceux-ci ont également décerné deux prix spéciaux, l'un pour la monteuse de Martin Scorsese, Thelma Schoonmaker, l'autre pour Julie Dash, réalisatrice de Daughters of the Dust dont le 25e anniversaire de sa sortie a été accompagné par une version restaurée.

Toni Erdmann reçoit le Prix Lux 2016

Posté par vincy, le 23 novembre 2016

En compétition au dernier festival de Cannes, Toni Erdmann, film allemand de Maren Ade, a reçu le prix Lux du Parlement européen.

Le film faisait face au franco-tunisien A peine j'ouvre les yeux de Leyla Bouzid et au franco-suisse Ma vie de Courgette de Claude Barras, premier film d'animation jamais nommé dans l'histoire de ce prix

Toni Erdmann, prix Fipresci à Cannes, Prix FIPRESCI du meilleur film de l'année, trois fois primé au Festival de Bruxelles et prix du Public du meilleur film européen à Séville, a séduit 730 000 spectateurs en Allemagne et près de 340 000 en France. Il est favori des prochains European Film Awards avec 5 nominations.

American Honey, Moonlight, Manchester by the Sea mais aussi Huppert et Desplechin nommés aux 32e Spirit Awards

Posté par vincy, le 22 novembre 2016

Six nominations pour American Honey, prix du jury à Cannes et autant pour Moonlight, la sensation du cinéma indépendant américain cette saison. Et juste derrière, on retrouve le splendide Manchester by the Sea (5 nominations). Voilà la première salve de la saison lancée par les Independent Spirit Awards qui a révélé ses nominations en fin de matinée ce mardi 22 novembre (heure de Los Angeles).

La 32e cérémonie des Spirit Awards se déroulera la veille des Oscars, le 25 février 2017.

On note la belle présence de Jackie (film, réalisateur, actrice), le jackpot inattendu de Chronic, primé à Cannes en 2015, et distingué pour le film comme pour Tim Roth, ou la nomination d'Isabelle Huppert pour sa performance dans Elle. Plus surprenant, deux succès en salles comme Hell or High Water (Comancheria en vf) ou Captain Fantastic ont été relativement snobés.

Dans la catégorie du meilleur film international on retrouve deux chouchous cannois, Aquarius et Toni Erdmann, oubliés au palmarès sur la Croisette, mais aussi le film grec Chevalier, le film de Desplechin, Trois souvenirs de ma jeunesse, et le film britannique horrifique Under the Shadow.

Enfin notons que Moonlight est certain de repartir avec un prix puisqu'il est d'ores et déjà récompensé par le Robert Altman Award, qui consacre un film pour l'ensemble de ses acteurs, son réalisateur et son directeur de casting. Un prix remis l'an dernier à Spotlight, la veille de son Oscar. C'était la première fois qu'un film réalisé le doublé.

Les principales nominations

Meilleur film
American Honey
Chronic
Jackie
Manchester by the Sea
Moonlight

Meilleur réalisateur
Andrea Arnold (American Honey)
Barry Jenkins (Moonlight)
Pablo Larrain (Jackie)
Jeff Nichols (Loving)
Kelly Reichart (Certain Women)

Meilleur premier film
The Childhood of a Leader
The Fits
Other People
Swiss Army Man
The Witch

Meilleur acteur
Casey Affleck (Manchester by the Sea)
David Harewood (Free in Deed)
Viggo Mortensen (Captain Fantastic)
Jesse Plemons (Other People)
Tim Roth (Chronic)

Meilleure actrice
Annette Bening (20th Century Women)
Isabelle Huppert (Elle)
Sasha Lane (American Honey)
Ruth Negga (Loving)
Natalie Portman (Jackie)

Meilleur second-rôle masculin
Ralph Fiennes (A Bigger Splash)
Ben Foster (Hell or High Water)
Lucas Hedges (Manchester by the Sea)
Shia LaBeouf (American Honey)
Craig Robinson (Morris from America)

Meilleur second-rôle féminin
Edwina Findley (Free in Deed)
Paulina Garcia (Little Men)
Lily Gladstone (Certain Women)
Riley Keough (American Honey)
Molly Shannon (Other People)

Meilleur scénario
Moonlight
Manchester by the Sea
20th Century Women
Little Men
Hell or High Water

Meilleur premier scénario
The Witch
Other People
Barry
Jean of the Joneses
Christine

Meilleur film international
Aquarius
Chevalier
Trois souvenirs de ma jeunesse
Toni Erdmann
Under the Shadow

Meilleur documentaire
13th
Cameraperson
I Am Not Your Negro
O.J.: Made in America
Sonita
Under the Sun

Quatre films de la compétition cannoise en tête des nominations des European Film Awards 2016

Posté par vincy, le 5 novembre 2016

Le 29e European Film Awards ont révélé leurs nominations au Festival du film européen de Séville en Espagne. Notons que l'écrivain et scénariste français Jean-Claude Carrière recevra un prix en l'honneur de toute sa carrière et que l'acteur et producteur Pierce Brosnan sera distingué par un prix honorifique européen pour sa contribution au cinéma mondial.

La cérémonie aura le 10 décembre à Wroclaw en Pologne, capitale européenne de la Culture, dans un pays qui, néanmoins, n'est pas un modèle concernant la liberté d'expression des médias et le soutien à son cinéma.

Le film allemand Toni Erdmann, en compétition à Cannes, domine la liste des nominations avec 5 citations, suivi de la Palme d'or britannique, Moi, Daniel Blake, de Ken Loach (4 nominations), l'espagnol Julieta, de Pedro Almodovar et le français Elle de Paul Verhoeven, tous deux également en compétition à Cannes (3 nominations).

Le Festival de Cannes fait d'ailleurs une razzia sur cette liste avec des films venus d'Un Certain regard et de la Quinzaine des réalisateurs dans différentes catégories.

Meilleur film: Elle, Moi Daniel Blake, Julieta, Room, Toni Erdmann
Meilleure comédie européenne: Mr. Ove, Look who's Back, La vache
Meilleur nouveau talent (Prix Fipresci): Dogs, Liebmann, Sand Storm, Olli Mäki, Thirst (Jajda)
Meilleur documentaire: 21 x New York, A Family Affair, Fuocoammare, Mr Gaga, S is For Stanley, Land of the Enlightened
Meilleur film d'animation: Ma vie de Courgette, Psiconautas los ninos olvidados, La tortue rouge

Meilleur réalisateur: Paul Verhoeven, Cristian Mungiu (Baccalauréat), Ken Loach, Pedro Almodovar, Maren Ade
Meilleure actrice: Isabelle Huppert, Emma Suarez & Adriana Ugarte, Valeria Bruni Tedeschi (Folles de joie), Trine Dyrholm (La Commune), Sandra Huller
Meilleur acteur: Rolf Lassgard, Hugh Grant (Florence Foster Jenkins), Dave Johns, Burghart Klaussner (Fritz Bauer, un héros allemand), Peter Simonischek, Javier Camara (Truman)
Meilleur scénario: Baccalauréat, Moi Daniel Blake, Room, Toni Erdmann, United States of Love

Moi, Daniel Blake domine les nominations des British Independent Film Awards

Posté par vincy, le 1 novembre 2016

Avec 7 nominations, Moi, Daniel Blake, Palme d'or cannoise, domine la liste des nommés des British Independent Film Awards, devançant le prix du jury cannois American Honey, Adult Life Skills, présenté à Dinard fin septembre, Notes on Blindness et Under the Shadow, qui en reçoivent six chacun.

Moi, Daniel Blake est nommé comme meilleur film aux côtés de Couple in a Hole (Sauvages) (Hitchcock d'or à Dinard l'an dernier), American Honey, Notes on Blindness et Under the Shadow. La Palme d'or est également nommé dans les catégories meilleur réalisateur (Ken Loach est en compétition avec Andrea Arnold, Babak Anvari, Ben Whitley, et le duo Peter Middleton et James Spinney), meilleur scénario, meilleure actrice, meilleur acteur et meilleur espoir (deux fois).

Dans la catégorie meilleur film indépendant étranger, on retrouve le film français Mustang face à Hunt fot the Wilderpeople, Manchester by the Sea, Moonlight et Toni Erdmann, qui était en compétition à Cannes.

Côté interprétation, la catégorie meilleure actrice oppose Hayley Squires (Moi, Daniel Blake), Jodie Whitaker (Adult Life Skills), Kate Dickie (Couple in a Hole), Narges Rashidi (Under the Shadow) et Sasha Lane (American Honey). Pour les acteurs, on retrouve Dave Johns (Moi, Daniel Blake), Max Records (I Am Not a Serial Killer), Michael Fassbender (Trespass Against Us), Shia LaBeouf (American Honey) et Steve Brandon (My Feral Heart). Le prix du meilleur second rôle féminin départagera Avin Manshadi (Under the Shadow), Gemma Arterton (The Girl with all the Gifts), Naomie Harris (Le traître idéal), Shana Swash (My Feral Heart) et Terry Pheto (A United Kingdom). Pour le second rôle masculin, les votants devront choisir entre Arinzé Kene (The Pass), Breet Goldstein (Adult Life Skills), Christopher Lloyd (I Am not a Serial Killer), Jamie Dornan (Anthropoid) et Sean Harris (Trespass Against Us).

Notons que le duo de Moi, David Blake, Dave Johns et Hayley Squires, cités chacun comme meilleur acteur et meilleur actrice, sont aussi nommés dans la catégorie meilleur espoir, aux côtés de Letitia Wright, Sennia Nanua et Steve Brandon (lui aussi nommé comme meilleur acteur).

Pour le Douglas Hickox Award qui récompense un réalisateur pour un premier film, les nominations sont Adam Smith (Trespass Against Us), Alice Lowe (Prevenge, qui était aussi en compétition à Dinard cette année), Babak Anvari (Under the Shadow), Peter Middleton et James Spinney (Notes on Blindness) et Rachel Tunnard (Adult Life Skills).