quantum of solace » Le Blog d'Ecran Noir

Jeu concours du 5 au 14 janvier : Les insurgés d’Edward Zwick

Posté par MpM, le 5 janvier 2009

Les insurgésLes insurgés, réalisé par Edward Zwick (Blood diamond) et réunissant Daniel Craig, Jamie Bell et Liev Schreiber, est l'un des films attendus de ce début d'année. S'inspirant de faits réels ayant eu lieu en Biélorussie pendant la seconde guerre mondiale, il raconte l'histoire des frères Bielski qui, lorsque leur petit village fut occupé par l'armée allemande, se réfugièrent dans la vaste forêt voisine. Rapidement rejoints par d'autres rescapés prêts à tout pour survivre, ils durent s'organiser pour tenir tête à l'occupant...

Livre les insurgés

Ecran Noir vous propose de gagner des places et des affichettes du film qui sortira sur les écrans le 14 janvier prochain, ainsi que 10 exemplaires du livre de Peter Duffy qui retrace toute l'histoire des Frères Bielski. Pour participer, il vous suffit de répondre aux trois questions suivantes :

1) Daniel Craig est connu pour avoir repris le rôle de James Bond dans Casino royale et Quantum of solace. Mais dans quelle autre saga apparût-il en 2001 aux côtés du personnage principal ?

2) Dans quel film a-t-on découvert Jamie Bell en 2000 ?

3) le troisième frère, Liev Schreiber, est le fiancé d'une star blonde et australienne. Qui est-elle?

Logo Belfond

_________________

Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses, à nous adresser par e-mail en indiquant votre nom, votre email et votre adresse postale.

Box office 2008 (2) : 51 films au dessus des 100 millions de $ dans le monde

Posté par vincy, le 4 janvier 2009

Au 30 décembre 2008, 51 films avaient cumulé plus de 100 millions de $ de recettes dans le monde, dont quatre films étrangers. Cette preuve de la suprématie américaine dans la diffusion audiovisuelle mériterait davantage que des discours politiques stériles ou des mesurettes fiscales intraeuropéennes. Hollywood se flatte d'avoir récolté 9,9 milliards de $ en salles, simplement sur les marchés internationaux (c'est à dire hors Amérique du nord) : un record. De fait, une très large majorité de films rapportent plus de 60% de leurs recettes à l'exportation.

8 films ont récolté plus de 500 millions de $ dans les salles mondiales : Batman The Dark Knight (997 millions de $), Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, Kung-Fu Panda, Hancock, Iron Man, Mamma Mia!, Quantum of Solace et Wall-E. En attendant certainement l'arrivée de Madagascar 2 dans ce club élitiste. Indiana Jones reste le film le plus exporté, devant Batman.

Parmi les statistiques idiotes, on note onze suites, deux remakes, six dessins animés, et seulement dix sept film ayant rapporté davantage en Amérique du Nord qu'à l'étranger.

Parmi les quatre films "barbares" qui osent truster les meilleures places du box office, il y a évidemment Bienvenue chez les Ch'tis. Avec 228 millions de $ à date (le film a aussi cartonné en Belgique, en Allemagne et en Italie), le film est 20e, entre Max la Menace et Jumper. Ensuite, il y a le japonais Ponyo sur la falaise, pas encore sorti en salles en dehors du Japon et de l'Asie, 28e avec ses 169 millions de $. Astérix aux jeux Olympiques a quand même encaissé 131 millions de $ (40e). Dernier film étranger, le chinois John Woo et son épopée historique Red Cliff, pas encore sortie en dehors de l'Asie, ayant déjà empoché 118 millions de $ (43e).

D'ici la fin du mois de janvier, une dizaine de films, dont Twilight, sorti durant le fêtes devrait rejoindre cette liste, qui ne comprend pas les films bollywoodiens.

45% d’Américains sont pour le retour de James Bond

Posté par vincy, le 13 novembre 2008

Déjà 2,9 millions de Français n'ont pas pu résister aux charmes de Daniel Craig dans Quantum of Solace.  Aux Etats-Unis, où le film n'est pas encore sorti, un sondage de Rasmussen confirme l'intérêt perpétuel pour 007 puisque 45% des Américains interrogés sont ravis de son retour sur les écrans. Seulement 32% pensent que le héros est fatigué, et 22% ne se prononcent pas.

Les femmes semblent cependant plus réservées et considèrent même la franchise comme dépassée : James Bond reste une saga pour mâles. 57% des hommes interrogés avouent avoir vu la plupart des James Bond. Une série qui passionne principalement les 30-60 ans.

Et justement, dans la hiérarchie des acteurs, Sean Connery demeure le favori avec 49% des sondés qui le jugent comme le meilleur des espions britanniques, loin devant Roger Moore (17%), Pierce Brosnan (11%) et Craig (4%).

Blockbuster ’08 : Qui est Olga Kurylenko?

Posté par vincy, le 31 octobre 2008

olgakurylenko.jpgOlga Kurylenko, d’origine ukrainienne, risque, comme souvent, de voir sa carrière au sommet avec ce 22e épisode de la série. Trois auditions auront suffit. On retiendra surtout qu’elle sera la première James Bond Girl à ne pas coucher avec l’espion britannique. Le film sortira le jour de ses 29 ans aux Etats-Unis.

D’ici là, nous saurons tout sur elle. Sa famille pauvre dans une province communiste, un appartement communautaire où vivaient oncle, tante, grands parents et cousins. « Mon enfance m’a préparée au combat » déclare-t-elle lors d’une interview dans son appartement parisien. « A 13 ans, j’ai été renversée par une voiture et j’ai dû arrêter de danser. Mais j’ai continué à jouer du piano, je prenais aussi des cours de peinture et j’ai commencé des cours d’art dramatique. J’aurais aimé faire du théâtre plus tôt, mais le professeur me trouvait trop jeune. » Telle Cendrillon, elle était vêtue comme une serpillère. La voici princesse avec de jolies robes. Grande, les yeux verts, de belles mensurations, elle a logiquement débuté comme mannequin à Moscou, apprenant ainsi l’anglais. Quelques clichés artistiques dénudés lui ont sans doute facilité le quotidien. La photo elle connaît puisqu’elle fut mariée durant quatre au photographe français Cédric Van Mol, qui lui enseigna sa langue (celle de Molière bien entendu). On la découvrit donc en couverture de plusieurs magazines parisiens et en tête de gondole de pubs pour des cosmétiques, de fringues ou de la lingerie. C’est aussi en France qu’elle débuta sa carrière d’actrice, en 2005.

Son premier film, L’annulaire, réalisé par Diane Bertrand, n’a laissé que peu de souvenirs (hormis son beau corps nu lors d’une scène torride). Elle se transforma de façon plus convaincante en vampire dans le segment Quartier de la Madeleine de Paris je t’aime. Elle y agressait Elijah Wood dans ce court fantastique réalisé par Vincenzo Natali.

On l’aperçoit ensuite dans un thriller d’Eric Barbier, Le serpent, avec Yvan Attal et Clovis Cornillac. Tout s’enchaîne avec Hitman où elle joue l’élément féminin de ce hit (100  millions de $) avec Timothy Olyphant. Cet automne, en plus de jouer les James Bond Girl revancharde, Olga est une jolie sœur tatouée dans Max Payne, face à Mark Wahlberg. Toujours dans la science-fiction, elle vient de finir Tyranny, de John Beck Hoffman. Côté action, elle continue avec Kirot.

En bonne Ukrainienne, elle marche sur les plates bandes de Milla Jovovich. « Pour réussir, il faut se battre  » affirme-t-elle.

22 v’la James Bond

Posté par vincy, le 20 octobre 2008

quantum.jpgAvant-première ce matin pour la presse (y compris régionale) et quelques VIP (Claire Chazal, Marc Lévy...) du 22e James Bond. Quantum of Solace sortira en France le 31 octobre. Avec comme sponsors Aston Martin, le gin Gordon, Ford (version monospace hydrogène), Alfa Romeo... L'intrigue repose sur deux axes : la menace climatologique qui pèse sur la planète (et le besoin de ressources naturelles qui en découle) et l'arrivée, récente, de gouvernements socialistes et communistes en Amérique du sud.

Surtout, ce James Bond s'avère être une suite du précédent. Une première qui prouve bien qu'un nouveau cycle a commencé avec Daniel Craig. Plus noir, plus violent et relativement tourmenté, cet espion baise peu mais tue à la folie. L'histoire commence quelques heures après la fin de Casino Royale, avec le personnage de Vesper au coeur de l'intrigue. Si le méchant est un peu fade et la belle un peu transparente, les nuances sont amenées par le héros et sa "mère", M.

Un film d'action efficace, et même jouissif dans ses moments de bravoure, même si, de nouveau, la franchise flirte avec la surenchère irréaliste. Cascades à pieds, à moto, en auto, à bateau, en avion... Et pourtant on retiendra UNE scène. Marc Forster a réalisé une des séquences les plus marquantes de la série des 007 : un opéra de Puccini où décryptage, espionnage et flinguage font mauvais ménage. Une référence à L'homme qui en savait trop de Hitchcock, mais sans les cymballes. Cela compensera avec l'affreuse musique du générique.

Warner décale Harry Potter, DreamWorks et Sony s’en réjouissent

Posté par vincy, le 20 septembre 2008

hp6.jpgUn mois après l'annonce officielle du décalage de la sortie du nouvel Harry Potter (Le prince de sang mêlé), les studios ont adapté leur programmation pour la fin de l'année. Prévu initialement le 21 novembre, il sera finalement en salles le 17 juillet à peu près partout dans le monde. Ce n'est pas forcément un bon coup pour Warner, car, généralement les Potter estivaux font de moins grosses recettes que les hivernaux. Mais la franchise est suffisamment solide pour ne pas faire courir un trop grand risque au studio. D'autant que la Warner n'avait pas beaucoup de blockbusters dans son calendrier. La grève des scénaristes en est la principale raison, et grâce à Batman, la société a réalisé ses objectifs annuels. Warner proposera donc quelques comédies, Terminator 4, Final Destination 4 et Harry Potter 6.

Cela a entrainé quelques modifications dans l'agenda des sorties : l'adaptation du best-seller de Stephenie Meyer, Twilight, a pris la place d'Harry Potter le 21 novembre, aux Etats-Unis, s'évitant ainsi une collision frontale avec la grosse production de science-fiction de la Fox, The Day the Earth Still Stood. Le nouveau James Bond (Sony) a changé ses dates de sortie au Royaume Uni, en France, profitant des vacances de la Toussaint. Les producteurs de 007 espèrent même pouvoir s'installer plus durablement dans les multiplexes en l'absence du jeune magicien.

C'est d'ailleurs le calcul de DreamWorks. Le patron du studio d'animation, Jeffrey Katzenberg, a avoué que la Warner lui avait fait un magnifique cadeau en décalant Potter. Selon lui, cela permettra à Madagascar 2 de multiplier par deux le nombre de spectateurs dans le monde, en l'absence de concurrents sérieux dans le genre familial. Le premier opus des animaux du zoo de Manhattan avait ramassé 530 millions de $ dans le monde.

New York s’offre la Palme d’or et le Lion d’or

Posté par MpM, le 12 septembre 2008

Entre les murs, encore tout auréolé de sa Palme d’or cannoise, aura les honneurs du 46e Festival de New York le 26 septembre prochain, soit seulement deux jours après sa sortie en France. C’est en effet le film de Laurent Cantet, sobrement rebaptisé The class (voir article du 13 juillet), qui fera l’ouverture de cette manifestation qui présente traditionnellement le "meilleur" du cinéma américain et mondial.
Les deux autres grands moments de la quinzaine seront d’ailleurs la projection de L’échange de Clint Eastwood (reparti presque bredouille de Cannes) et de The Wrestler de Darren Aronosky (Lion d’or à Venise) en clôture. On a connu pire compagnie pour ce film sans stars tourné avec des acteurs non professionnels ! Et c'est loin d'être fini, puisque en octobre, il sera présenté au Festival du film de Londres où est également attendu... l'avant première mondiale de Quantum of Solace, le nouvel opus des aventures de James Bond !

James Bond, Frequent Flier de première classe

Posté par vincy, le 21 août 2008

James Bond, alias Daniel Craig, va beaucoup voyager lors du prochain épisode, prévu dans les salles le 31 octobre prochain. Quantum of Solace, qui traitera d'une menace écologique, l'emmènera au Chili (à Paranal), en Bolivie, à Haïti, en Autriche (sur le Lac de Constance) et en Italie.  Très exotique mais aussi très latin.

Marc Forster promet notamment une scène d'opéra (la Tosca), dont les décors (un oeil géant) ont inspiré le réalisateur de A l'ombre de la haine et Neverland.

La date a été un peu avancée, sans doute pour éviter les collisions frontales (Harry Potter, Largo Winch...). La série semble toujours attendue puisque même les rediffusions télévisées de cet été attirent les téléspectateurs en grand nombre.

Un duo inédit pour 007

Posté par vincy, le 30 juillet 2008

aliciakeys.jpgIl y avait eu des chanteurs, des chanteuses, des groupes (pop). La franchise James Bond innove avec un duo pour la chanson du générique de Quantum of Solace, prochain épisode des aventures de 007, prévu en novembre.

Pour chanter "Another way to Die" (Une autre façon de mourir), les producteurs ont fait appel à Alicia Keys, certes plate de poitrine, mais à l'organe vocal très développé, et à Jack White, du groupe rock crasseux White Stripes. C'est d'ailleurs Mr. White qui a écrit le titre, aura les droits du producteur et tapera sur la batterie pour le morceau.

Ces dernières années, la chanson du générique de Bond avait été interprétée par Tina Turner, Sheryl Crow, Garbage, Madonna et le chanteur de Soundgarden. Peu ont conquis les classements des meilleures ventes.

007 célèbre le centenaire de son créateur

Posté par vincy, le 30 mai 2008

Quelques mois avant la sortie en salles de Quantum of Solace, les fans de James Bond peuvent se régaler les yeux avec un nouveau roman et une exposition.

Le roman, Le diable l'emporte, écrit par Sebastian Faulks, est paru hier, le 28 mai, chez Flammarion. 50 000 exemplaires rien que pour la France. Et la première des nouvelles aventures depuis 44 ans, date de la mort de Ian Flemming, son auteur. James Bond est né sous sa plume en 1952 (Casino Royal). Pour le centenaire de la naissance de Flemming, c'était une manière de faire revivre le plus célèbre des agents secrets. Pour ses héritiers, il s'agissait surtout d'une occasion de profiter de la notoriété de Flemming pour récolter des paquets de Livres (sterling). D'autant que le cinéma va avoir besoin de grain à moudre pour imaginer quelques nouveaux épisodes, ne pouvant pas se contenter de remixer, remaker, édulcorer les anciens...

jamesbondexpo.jpg

Par ailleurs, à Londres, l'Imperial War Museum accueille l'exposition "Rien que pour vos yeux", pour une durée de presque un an. Le fil conducteur permet de faire le lien entre le personnage James Bond et son créateur, leurs points communs notamment. Manuscrits, objets personnels, traces de tournages auront de quoi ravir les vrais fans.