Marion Cotillard tourne dans un premier film

Posté par vincy, le 9 octobre 2017

C'est aujourd'hui que commence le tournage du premier long métrage de Vanessa Filho, Gueule d'ange, avec Marion Cotillard en vedette. Pour le film, l'actrice semble s'être teinte en blonde selon les photos récentes postées sur Instagram.

Cela faisait 11 ans, depuis Fair Play de Lionel Bailliu et Dikkenek d'Olivier Van Hoofstadt, que la star française n'avait pas tourné dans un premier film. Entre temps, elle a eu un Oscar, un César etc...

Ayline Etaix, Alban Lenoir et Amélie Daure sont également au générique de ce drame qui raconte la vit de Marlène, une mère célibataire, autodestructrice et sans repères, qui, une nuit, après une rencontre en discothèque, décide de partir et d'abandonner sa fille de huit ans, qui boit en cachette. Ellie, surnommée Gueule d'ange, est livrée à elle-même, et sombre dans l'alcoolisme, jusqu'à sa rencontre avec Julio, un ancien plongeur de la mort, auquel elle s'attache.

Le scénario est coécrit par la primo-réalisatrice, François Pirot (Mobile Home) et Diastème (Un Français).

Le film a bénéficié de l'Avance sur recettes et sortira en 2018, distribué par Mars Films.

Vanessa Filho, photographe et vidéaste, a déjà réalisé quelques courts métrages, clips vidéos (notamment "U Turn" de Aaron), et un documentaire court sur Daniel Darc.

Marion Cotillard n'a rien tourné depuis un an; Elle était à l'affiche cette année de deux films: Les fantômes d'Ismaël et Rock'n Roll.

Cannes 2017: Qui est Taylor Sheridan ?

Posté par vincy, le 27 mai 2017

Taylor Sheridan, c'est le talent brut américain. Un touche-à-tout venu du Texas. A 47 ans - il a fêté son anniversaire au Festival il y a six jours - il est connu comme acteur en second-rôle, scénariste de premier plan et le voilà réalisateur. Wind River est son premier film. Un thriller présenté à Un certain regard, où un homme, Cory, traumatisé par la mort de sa fille, travaille comme chasseur de coyotes et autres prédateurs. La poisse : il trouve le corps violé d'une adolescente dans une région désertée, une réserve amérindienne, et décide d'aider un agent du FBI à trouver le coupable. Le film, avec Jeremy Renner dans le rôle principal, et Elizabeth Olsen, a déjà été présenté à Sundance cet hiver.

Avant de concourir à la prestigieuse Caméra d'or cannoise, Taylor Sheridan a parcouru un long chemin chaotique. En tant que comédien, il a joué les rôles secondaires dans des épisodes de série, de Walker, Texas Ranger à Docteur Quinn, femme médecin en passant par Star Trek: Enterprise, New York Police Blues, Les Experts: Manhattan. Malgré sa belle gueule et son regard perçant, sa carrière ne décolle pas avant 2005, quand il incarne Danny Boyd, en cousin d'un gangster et trafiquant de drogue maffieux irlandais, dans la série Veronica Mars. Mais c'est en flic dans trois saisons de Sons of Anarchy qu'il est acquiert enfin une certaine notoriété.

Au cinéma, en revanche, c'est disette. Il tourne en 2003 dans White Rush, de Mark L. Lester, polar inédit en salles, et ne retrouve le grand écran qu'avec Comancheria (High or Hell Water), présenté l'an dernier à Un certain regard, dont il a signé le scénario.

Car, voyant sa carrière de comédien faire du sur place, il décide de se lancer dans l'écriture de scénarios. Et pas des moindres. On lui doit Sicario, réalisé par Denis Villeneuve et en compétition au Festival de Cannes en 2015. Une autre histoire de drogue, de Texas et de flics, avec un FBI sans foi ni loi et des immigrés clandestins venus du Mexique. Pour le film, il se documente énormément, effectue un véritable travail journalistique et montre comment cette frontière bientôt murée est devenue une zone de non-droit. Le film reçoit trois citations aux Oscars et le scénariste est nommé aux prix de la Writers Guild of America. Il a écrit la suite, Soldado, centrée sur le personnage interprété par Benicio del Toro.

Comancheria, réalisé par David Mackenzie, est par conséquent son deuxième scénario. Il l'avait écrit quelques années avant Sicario. Le script figurait sur la fameuse Black List, ces pépites que personne n'osent produire. Un autre récit texan, avec deux frères qui braquent des banques pour rembourser une dette. C'est le bingo. Quatre nominations aux Oscars, dont celle du meilleur film et du meilleur scénario original, deux nominations aux Golden Globes, dont une pour Sheridan à titre de scénariste et une nouvelle nomination aux prix de la Writers Guild of America.

Depuis deux ans, Taylor Sheridan ne chôme pas (il a même écrit le téléfilm Yellowstone, autour d'une famille du Montana qui se bat pour sauver son ranch). Il a été enrôlé pour écrire le remake de Maryland, le film d'Alice Winocour, présenté en 2015 à Un certain regard.

Il aime les histoires simples, les paysages arides, les personnages tourmentés et solitaires. Taylor Sheridan impose son style, en ancrant des récits réalistes et contemporains dans un cadre finalement on ne peut plus classique entre film noir et western. Un Texan qui a rêvé de la lumière et l'a trouvée dans l'ombre de l'écriture.

Christoph Waltz passe derrière la caméra

Posté par redaction, le 9 mai 2017

C'est au tour de Christoph Waltz, acteur deux fois oscarisé et primé à Cannes de passer derrière la caméra avec Georgetown. Le tournage aura lieu cet été à Montréal, avec Vanessa Redgrave au générique (l'actrice présente par ailleurs un documentaire qu'elle a réalisé en sélection officielle à Cannes). L'actrice a été nommée six fois aux Oscars et a emporté celui du meilleur second-rôle féminin en 1978.

Waltz sera son époux dans le film. L'histoire est inspiré d'un fait réel: celle d'Albrecht Muth. Dans le film il est renommé Ulrich Mott, inculpé du meurtre de sa femme, Elsa Brecht, il y a six ans à Washington. Il s'agit d'un coupe iconoclaste: elle a trente de plus que lui. Riche veuve, elle s'est mariée avec cet homme excentrique et a organisé avec lui des soirées mémorables dans leur résidence de la capitale américaine. Retrouvée morte quelques heures après une de ces soirées et il est rapidement accusé du meurtre, soupçonné par l'entourage d'Elsa d'être un escroc.

Adapté d'un article du New York Times Magazine signé Franklin Foer ("The Worst Marriage in Georgetown"), le scénario a été écrit par David Auburn (Entre deux rives, Proof).

Christoph Waltz est attendu dans les salles avec Tulip Fever (cet automne), Downsizing (cet hiver) et Alita: Battle Angel (été 2018).

Max Minghella choisit Elle Fanning comme muse

Posté par vincy, le 6 mars 2017

Elle Fanning, actuellement à l'affiche de 20th Century Women, sera la star du premier film de l'acteur Max Minghella, fils du cinéaste oscarisé Anthony Minghella, disparu il y a 9 ans.

Teen Spirit racontera l'histoire de Violet, une adolescente timide résidant dans une petite ville européenne qui rêve de devenir une star de la pop pour s'échapper de son environnement lugubre et de sa vie familiale brisée. Max Minghella a écrit lui-même le scénario.

Dans Teen Spirit, Elle Fanning chantera, en bonus, puisque le récit l'entraîne à s'inscrire à une compétition de chant internationale où elle testera son intégrité, son talent et son ambition, avec l'aide d'un mentor antipathique.

L'actrice, récemment vue dans Live by night de Ben Affleck et The Neon Demon de Nicolas Winding Refn, a un planning très chargé. Elle était à Sundance pour présenter Sidney Hall de Shawn Christensen. Elle pourrait monter de nouveau les marches cannoises en mai pour The Beguiled (Les proies) de Sofia Coppola ou / et How to talk to Girls at Parties de John Cameron Mitchell. Elle vient de finir le tournage de Mary Shelley d'Haifaa Al-Mansour. Et tourne actuellement Galveston, premier film anglo-saxon de Mélanie Laurent.

Max Minghella, qui a joué dans Syriana, The Social Network et Les marches du pouvoir, a réorienté sa carrière de comédien vers le petit écran avec les séries The Mindy Project et The Handmaid's Tale qui sera lancée sur Hulu en avril.

Diamant noir reçoit le Prix Jacques Deray 2016

Posté par vincy, le 16 février 2017

Le 13e prix Jacques Deray est attribué à Diamant noir d'Arthur Harari. Ce polar entre Paris et Anvers sur fond d'héritage, braquage et milieu diamantaire est nommé aux César du meilleur premier film et du meilleur espoir masculin (Niels Schneider). S'il a séduit à juste titre la critique, y compris dans nos rangs, le public a été peu nombreux à le voir (70000 spectateurs).

Le Prix Jacques Deray récompense le meilleur film policier français de l'année. Il sera remis le 4 mars à l'Institut Lumière de Lyon.

Pour Bertrand Tavernier, président de l'Institut Lumière, il s'agit d'un "premier film incroyablement prometteur" . Le film a été distingué "pour la singularité et l’élégance de sa mise en scène, son efficacité et son scénario digne des grands films noirs. De par son atmosphère, le jury a retrouvé l’héritage du cinéma de Jacques Deray."

Arthur Harari succède à Vincent Garenq pour L’Enquête, Frédéric Tellier pour L’Affaire SK1, Jérôme Salle pour Zulu, Philippe Lefebvre pour Une nuit, Maïwenn pour Polisse, Fred Cavayé pour À bout portant, Michel Hazanavicius pour OSS 117, Rio ne répond plus, Pascal Thomas pour Le Crime est notre affaire, Alain Corneau pour Le Deuxième souffle, Guillaume Canet pour Ne le dis à personne, Jacques Audiard pour De battre mon cœur s’est arrêté et Olivier Marchal pour 36, quai des Orfèvres.

Nicolas Bedos et Doria Tillier reçoivent le Prix Lucien Barrière 2017

Posté par vincy, le 9 février 2017

Le Prix Cinéma 2017 de la Fondation Barrière «De l'écrit... à l'écran et à la scène» a été décerné à Nicolas Bedos pour la réalisation de son premier long métrage Mr & Mme Adelman, co-écrit avec Doria Tillier. Les deux scénaristes jouent les rôles principaux au côtés de Denis Podalydès, Christiane Millet, Antoine Gouy, Pierre Arditi, Zabou Breitman et Julien Boisselier. Le film sort le 8 mars, distribué par Le Pacte. Il raconte l'histoire de Sarah, qui rencontre Victor en 1971. Elle ne sait pas encore qu’ils vont traverser ensemble 45 ans d’une vie pleine de passion et de secrets, de chagrins et de surprises...

Le jury Cinéma du pri, présidé cette année par l'actrice Emmanuelle Bercot, était composé des comédiens Manu Payet, Emmanuelle Seigner, des réalisateurs Jalil Lespert et Igor Gotesman (Lauréat 2016 de la Fondation) des journalistes Mathieu Charrier, Fred Cavayé et Marie-Elisabeth Rouchy ainsi que de Blandine Harmelin (Directrice artistique du groupe Barrière).

La dotation globale annuelle est de 31 000 euros par discipline, soit 8 000 € remis à l'auteur et 23 000 € attribués à la promotion de l'œuvre primée.

Parmi les œuvres primées depuis la création du prix en 1999, notons Une affaire privée de Guillaume Nicloux, Le Cœur des hommes de Marc Esposito, Tête de turc de Pascal Elbé, Les héritiers de Marie-Castille Mention-Schaar et l'an dernier Five d'Igor Gotesman.

Un premier film français ouvre le Festival de Berlin 2017

Posté par vincy, le 4 janvier 2017

Le 67e Festival de Berlin s'ouvrira le 9 février avec le premier film du français Etienne Comar, Django. Le film sera également en compétition. Django raconte comment le célèbre guitariste et compositeur de jazz Django Reinhardt a réussi à fuir Paris sous l'Occupation en 1943, alors que lui et sa famille étaient harcelés et pourchassés par les Nazis.

Ce "biopic" qualifié de "poignant" par le directeur de la Berlinale, Dieter Kosslick est aussi une histoire de survie et de persévérance: le musicien n'a jamais cessé de jouer. Reda Kateb incarne le jazzman, aux côtés de Cécile de France (qui interprète une admiratrice), Alex Brendemühl (vu récemment dans Mal de pierres), Antoine Laurent, Aloïse Sauvage et Ulrich Brandhoff.

L'histoire a été écrite par le réalisateur (scénariste de Des hommes et des dieux, Timbuktu et Mon Roi) et le romancier Alexis Salatko, qui avait sortie en 2013 une biographie sur le musicien, Folles de Django.

Soulignons que la musique de Django Reinhardt a été réenregistrée par le groupe de jazz néerlandais Rosenberg Trio. Cette coproduction Fidélité, Arches Films et Pathé, est prévue dans les salles françaises le 26 avril prochain.

Les Arcs 2016: un festival sous le signe de la diversité et de l’enthousiasme

Posté par vincy, le 11 décembre 2016

La 8e édition du Festival du cinéma européen des Arcs a été lancée samedi soir après un petit cocktail où le vin savoyard frappait un peu les festivaliers. La salle était remplie. Cofondateur du festival, avec Guillaume Calop, Pierre-Emmanuel Fleurantin était aux anges: "ça fait du bien d'avoir autant d'ouverture d'esprit et d'enthousiasme. Ça rend optimiste par les temps qui courent."

120 films seront présentés entre Bourg Saint-Maurice dans la vallée et les cimes savoyardes, aux Arcs 1800, 1950 et 2000. Cette année, plutôt que de faire un focus sur une cinématographie nationale, les Arcs ont privilégié les femmes cinéastes. En Europe, un film sur cinq seulement est réalisé par une femme. "Aux Arcs, cette statistique nous heure, nous questionne, comme un cailloux dans une chaussure" explique la responsable des RP, Fabienne Silvestre-Bertoncini, appelant tous les festivaliers à se "mobiliser pour faire changer les choses."

Le président Claude Duty animait la soirée d'ouverture et a présenté le jury, présidé par Radu Mihaileanu qui a "félicité la diversité et la beauté de l'expression en Europe".

De la diversité et de la beauté humaine, il y en avait dans le film d'ouverture, Patients (Step by Step pour les marchés internationaux). Réalisé par Mehdi Idir et Grand Corps Malade, librement inspiré de son roman en grande partie autobiographique, cette comédie douce-amère, tantôt drôle, tantôt dramatique, "un rollercoaster" comme le définirait Frédéric Boyer, directeur artistique du festival, est un quasi huis-clos dans un centre de rééducation pour tétra et quadriplégiques, porté par un groupe d'acteurs formidables. Le film est promis à un joli succès en salles. Gaumont le sortira le 1er mars 2017.

Paul Dano passe derrière la caméra et enrôle Gyllenhaal et Mulligan

Posté par vincy, le 24 septembre 2016

Jake Gyllenhaal et Carey Mulligan seront les vedettes du premier film de l'acteur Paul Dano, qui l'a écrit avec Zoe Kazan (qui avait scénarisé Elle s'appelle Ruby, dont Paul Dano était la tête d'affiche). Wildlife est l'adaptation d'un roman de Richard Ford (Prix Pulitzer, Prix Femina), traduit en France sous le titre Une saison ardente (paru en France il y a 25 ans). Le tournage débutera en novembre.

L'histoire se déroule durant l'été 1960. Le Montana est ravagé par des incendies. Un garçon a du mal à dormir: ses parents sont au bord de la séparation depuis que sa mère est tombée amoureuse d'un autre homme.

Jake Gyllenhaal coproduira le film à travers sa structure Nine Stories, tout comme Paul Dano. Ce dernier a expliqué que le livre de Richard Ford avait toujours été comme un miroir où il se voyait ocomme il pouvait y voir d'autres personnes. "J'ai toujours voulu faire des films et j'ai j'ai toujours su que je voulais faire des films sur la famille" ajoute-t-il.

C'est la première fois que Jake Gyllenhaal et Carey Mulligan, amis dans la vraie vie, se donneront la réplique. C'est aussi la première fois qu'un roman de Richard Ford est porté à l'écran.

Paul Dano a récemment été vu dans Youth, Love & Mercy et Swiss Army Man ainsi que dans la série Guerre et Paix. Il vient de termine le tournage d'Okja, de Bong Joon-ho, qui sera diffusé sur Netflix.

Jake Gyllenhaal est attendu dans Nocturnal Animals, Grand prix du jury à Venise. Il est aussi du casting d'Okja, et a tourné Stronger de David Gordon Green, et le thriller SF Life de Daniel Espinosa.

Carey Mulligan, pas vue au cinéma depuis Les Suffragettes, sera de retour dans les salles l'année prochaine avec Mudbound, de Dee Rees.

______
Lire aussi notre entrevue avec Zoe Kazan

Kirsten Dunst enrôle Dakota Fanning pour son premier film

Posté par vincy, le 21 août 2016

L'actrice Kirsten Dunst va faire ses débuts derrière la caméra avec l'adaptation de l'unique roman de Sylvia Plath, La cloche de la détresse, paru en France en 1972, neuf ans après sa publication aux Etats-Unis. Sylvia Plath était décédée l'année où son livre est sorti en librairie.

Le roman, en partie autobiographique, se déroule dans les années 1950. Esther Greenwood, 19 ans, s'interroge sur la mort de son père, mais aussi les hommes, la perte de sa virginité et son désir de devenir écrivain. De retour à Boston d'un stage dans un magazine new-yorkais, elle apprend qu'elle n'a pas été acceptée au cours de littérature d'été. Elle tente alors de se suicider. Echouant, elle est internée dans un hôpital psychiatrique.

The Bell Jar sera écrit pour le cinéma par Dunst et Nellie Kim. Dakota Fanning, dans le rôle principal, et Ewan McGregor se partageront l'affiche. Le livre avait déjà fait l'objet d'une version pour le cinéma en 1979. Réalisé par Larry Peerce, avec Marilyn Hassett dans le rôle d'Esther, le film a été vite oublié.

Kirsten Dunst a déjà réalisé deux courts-métrages, Welcome en 2007 avec Winona Ryder et Bastard en 2010 avec Lukas Haas et Juno Temple.