pga » Le Blog d'Ecran Noir

Guillermo del Toro et « Coco » sacrés par la guilde des Producteurs

Posté par vincy, le 21 janvier 2018

Les producteurs ont lancé la mère des batailles: les Oscars. Alors que plusieurs favoris ont été plébiscités par les critiques, que ce soit ceux de New York, Los Angeles ou la presse étrangère pour les Golden Globes, la Producers Guild of America a décerné ses prix cette nuit, donnant le pouls d'une partie de la profession (voir les nominations).

La forme de l'eau (The Shape of Water) de Guillermo del Toro l'a donc emporté sur quatre autres prétendants sérieux: Call Me By Your Name, Lady Bird, Get Out et Three Billboards outside Ebbing Missouri. Le Lion d'or du cinéaste mexicain a été couronné du meilleur film.

En revanche, Coco semble seul dans la catégorie animation, raflant un à un tous les prix ou presque depuis trois mois.

Jane a gagné dans la catégorie documentaire, The Handmaid’s Tale dans la catégorie télévision (drame), The Marvelous Mrs. Maisel dans la catégorie télévision (comédie), Black Mirror dans la catégorie série télévisée ou téléfilm, Leah Remini: Scientology and the Aftermath dans la catégorie documentaire télévisé, Last Week Tonight with John Oliver dans la catégorie talk et entertainment, The Voice dans la catégorie émission de divertissement.

Jordan Peele a, de son côté, reporté le Prix visionnaire de la guilde pour Get Out. Lors de son discours, il a évidemment parlé de ce qui préoccupe tout le monde à Hollywood depuis quelques années: "L'endroit creux est le système qui fait taire la voix des femmes, des minorités et d'autres personnes. Le lieu submergé est le président qui appelle les athlètes des fils de chiennes pour avoir exprimé leurs croyances sur le terrain et la patrie de nos plus beaux immigrants pays de merde."

Cette parole engagée a été renforcée par la victoire d'un cinéaste-producteur mexicain, et quelque part d'un film d'animation sur le Mexique: un pays qui sert de bouc-émissaire à l'idéologie nationaliste du président des Etats-Unis.

Les nominations des Producers Guild Awards 2018

Posté par vincy, le 5 janvier 2018

La Guilde des Producteurs a joué les équilibres entre films indépendants ayant eu les faveurs des critiques et les productions de studios. La plupart de ces films font figure de favoris pour les nominations aux Oscars depuis deux mois.

The Big Sick, Call Me by Your Name, Dunkerque, Get Out, I, Tonya, Lady Bird, Le grand jeu (Molly’s Game), Pentagon Papers (The Post), La forme de l'eau (The Shape of Water), Three Billboards Outside Ebbing, Missouri et Wonder Woman sont nommés dans la catégorie longs métrages. On note un diversité des genres (du fantastique au polar en passant par le blockbuster) mais aussi pour une fois la présence de réalisatrices et de cinéastes issus de minorités.

The Florida Project, Logan, Mudbound, The Disaster Artist et plusieurs autres prétendants nommés par les autres guildes n'ont pas été retenus.

On connaît déjà un vainqueur de la soirée: Get Out de Jordan Peel. Le s producteurs du film recevront en effet le 20 janvier lors de la cérémonie le Stanley Kramer Award qui honore un film dévoilant au public d'importants enjeux de la société.

Dans la catégorie animation, Baby Boss, Coco, Moi, moche et méchant 3, Ferdinand et Lego Batman, le film sont en concurrence.

Pour les documentaires, Chasing Coral, City of Ghosts, Cries from Syria, Earth: One Amazing Day, Jane, Joshua: Teenager vs. Superpower et The Newspaperman: The Life and Times of Ben Bradlee se disputeront le prix.

PGA Awards: The Big Short, nouveau favori pour l’Oscar du meilleur film?

Posté par vincy, le 24 janvier 2016

The Revenant vs Spotlight: le match était prometteur entre le leader des nominations aux Oscars et le chouchou de la critique (Carol ayant été évincé). Et avec la cérémonie des prix de la Guilde des producteurs américains (voir toutes les nominations), on allait savoir qui ferait la course en tête pour l'Oscar du meilleur film. Et bien, c'est raté. La course est toujours très ouverte puisque le gagnant est un film que personne n'attendait forcément pour ce prix si prestigieux.

The Big Short: le casse du siècle d'Adam McKay a supplanté Le pont des espions, Brooklyn, Ex Machina, Mad Max: Fury Road, Seul sur Mars, The Revenant, Sicario, Spotlight et NWA Straight Outta Compton.

C'est la deuxième fois que le trio Jeremy Kleiner, Dede Gardner et Brad Pitt remporte ce prix, deux ans après 12 Years a Slave. Le film avait terminé avec l'Oscar du meilleur film un mois plus tard. The Big Short est nominé 5 fois aux Oscars. Le voici donc favori, en attendant le résultat des Screen Actors Guild Awards, autre indicateur majeur pour l'Oscar du meilleur film.

Rappelons que durant les 26 dernières années, 19 films ayant gagné le trophée de la PGA ont reçu l'Oscar du meilleur film. Et cela fait 8 ans que les deux prix coïncident parfaitement.

The Big Short est aussi un succès en salles, sur la longueur profitant largement d'un bon bouche à oreille. Il a séduit 750 000 spectateurs en France. Aux USA, il a déjà amassé 55M$ de recettes, couvrant largement son budget de production. Il avait reçu 4 nominations aux Golden Globes, et il est en lice pour 5 Bafta Awards.

Les autres prix ont récompensé Game of Thrones (série TV dramatique), Transparent (série TV comique), Fargo (téléfilm ou mini-séries), Vice-Versa (film d'animation) et Amy (documentaire).

Les nominations surprenantes de la Guilde des producteurs américains

Posté par vincy, le 5 janvier 2016

8 des 10 films récompensés par la Guilde des producteurs américains (PGA Awards) ont reçu l'Oscar du meilleur film. Sauf surprise, le vainqueur des statuettes dorées hollywoodiennes se trouve dans cette liste. A priori, Spotlight est désormais le grand favori puisque Carol ne figure pas, ô scandale, dans ces nominations. L'autre leçon que l'on peut en tirer c'est la présence de films de genre, assez prépondérants cette année. La présence de Ex Machina, Mad Max, Seul sur Mars, The Revenant, Sicario et Straight Outta Compton est révélatrice d'une tendance intéressante où les films plus classiques, dits "oscarisables" sont moins nombreux. Ce n'est pas forcément qu'une bonne nouvelle. Dans un contexte où le cinéma d'auteur et les films indépendants a de plus en plus de difficultés à trouver son public en Amérique du nord, cela met en péril tout un pan de la production qui a besoin de ces prix hors festivals. Car l'autre leçon, c'est que - hormis trois films - cette liste est composée de films qui ne sont pas passés par les grands festivals. Le box office, le marketing ont eu raison des logiques des distributeurs indépendants (Sundance, Cannes, Venise, Toronto). Mad Max pourrait alors être un gagnant réjouissant: grand public, film de genre, film d'auteur, gros succès, présenté à Cannes, il cumule tous les atouts qu'on peut attendre d'un tel prix.

Les vainqueurs de chaque catégorie seront révélés le 23 janvier.

Darryl F. Zanuck Award (meilleur film)

The Big Short
Le Pont des espions
Brooklyn
Ex Machina
Mad Max: Fury Road
Seul sur Mars
The Revenant
Sicario
Spotlight
NWA: Straight Outta Compton

Meilleur film d'animation

Anomalisa
Le Voyage d'Arlo
Vice-Versa
Les Minions
Snoopy et les Peanuts, le film

Meilleur documentaire

Amy
The Hunting Ground
The Look of Silence
Meru
Something Better to Come

Récompensé par le prix des producteurs, Argo devient le favori des Oscars

Posté par vincy, le 27 janvier 2013

Après son Golden Globe du meilleur film, Argo, de Ben Affleck, a remporté hier soir le prix de la Guilde des producteurs (PGA Award), l'un des plus convoités à Hollywood. 494 producteurs votent et ils représentent 8% du collège de votants aux Oscars.

A savoir : les cinq dernières oeuvres qui ont reçu l'Oscar du meilleur film ont toutes été récompensées par le prix de la PGA un mois avant. Il faut remonter à 2006 pour que le prix ne soit pas identique entre les deux cérémonies (Little Miss Sunshine avait été primé par la PGA, Les Infiltrés par les Oscars).

Avec le doublé Golden Globe-PGA Award, Argo devient quasiment incontournable pour l'Oscar du meilleur film, alors qu'Affleck y a été oublié dans la catégorie réalisateur.

Le prix a donc été remis aux producteurs, Ben Affleck, George Clooney et Grant Heslov. Heslov a d'ailleurs eu ce trait d'humour : "la chose la plus difficile sur ce film fut de travailler avec deux producteurs qui ont été élus 'Homme le plus sexy de l'année' par le magazine People."

Ils ont battu Les bêtes du sud sauvage, Django Unchained, Les Misérables, L'Odyssée de Pi, Lincoln, Moonrise Kingdom, Happiness Therapy, Skyfall et Zero Dark Thirty.

Argo, distribué par la Warner, a rapporté 190 millions de $ dans le monde.

Les mondes de Ralph (animation) et Searching dor Sugar Man (documentaires) ont récolté les deux autres prix.