Un film philippin de 5h40 sacré à Locarno

Posté par vincy, le 16 août 2014

Le 67è Festival de Locarno a rendu son verdict : le palmarès est aussi hétérogène que cosmopolite. Toutes sélections confondues, le cinéma français et le cinéma latino-américain ont été particulièrement choyés par les jurys.

Le jury de la compétition internationale, présidé par le réalisateur italien Gianfranco Rosi, a choisi une oeuvre radicale pour le Léopard d'or de cette année.

From What is Before (Mula Sa Kung Ano Ang Noon) de Lav Diaz a reçu le Léopard d'or. Le cinéma philippin continue de glaner les prix les plus prestigieux des grands festivals depuis une dizaine d'année. Le vétéran Lav Diaz avait été sélectionné l'an dernier à Un certain Regard à Cannes pour son film Norte, the End of History, et avait été récompensé deux fois à Venise avec Melancholia et Kagadanan sa banwaan ning mga Engkanto, tous deux présentés dans la sélection Horizons.

From What Is Before dure 5h38 (Lav Diaz a déjà réalisé des films de 8 heures et même 10h40!). Inspiré de faits réels, le film, qui se déroule au début des années 70 quand Marcos a insaturé la Loi Martiale, a été le premier long métrage de la compétition dans le calendrier du Festival. Il semble qu'il n'ait souffert d'aucune concurrence en 9 jours. L'expérience sensorielle, composée de plans séquences très longs et d'un esthétisme très singulier, notamment avec l'utilisation du noir et blanc, ne vise évidemment pas un public très large. Diaz le dit lui-même : ses films sont lents et longs, car la vie réelle des philippins est elle-même plutôt lente. "Je suis content si dix personnes restent jusqu'à la fin" expliquait=il récemment dans une interview.

Listen Up Philip de l'américain Alex Ross Perry a été distingué par un prix spécial du jury. Le film retrace la colère qui habite un écrivain (Jason Schwartzman) dans l'attente de la publication de son deuxième roman.  Souvent récompensé à Locarno, le cinéaste portugais Pedro Costa a été couronné du prix du meilleur réalisateur pour son film Cavalo Dinheiro. Une mention spéciale a été décernée au film brésilien de Gabriel Mascaro, 31 ans, Ventos de Agosto.

Le jury de la compétition a récompensé l'actrice française d'origine grecque Ariane Labed (Attenberg, prix d'interprétation à Venise, Alps, Before Midnight) pour son interprétation dans Fidelio, l'Odyssée d'Alice de Lucie Borleteau et le jeune acteur russe Artem Bystrov pour son rôle dans Durak (L'idiot) de Yury Bykov.

Dans la sélection Cinéastes du présent, le jury a primé le film mexicain Navajazo de Ricardo Silva (premier prix), le film colombien Los Hongos de Oscar Ruiz Navia (prix spécial du jury), le film italien La Creazione di Significato de Simone Rapisarda Casanova (prix du meilleur nouveau talent) et le film français Un jeune poète de Damien Manivel (mention spéciale), repéré en 2011 avec son court-métrage La dame au chien.

Côté documentaires, le réalisateur sud-coréen Soon-mi YOO a été récompensé par le jury du meilleur premier film avec Songs from the North. Une mention spéciale a été décernée au film français Parole de Kamikaze de Masa Sawada.

Deux autres prix majeurs ont été remis : le prix du public au film suisse de Peter Luisi, Schweizer Helden, le récit d'une femme divorcée qui décide de monter Guillaume Tell avec des réfugiés en quête d'asile politique,  et le prix Variety Piazza Grande au film français de Jean-Pierre Améris, Marie Heurtin, avec Isabelle Carré : le biopic, qui sort le 12 novembre dans les salles françaises suit le parcours d'une jeune femme née sourde, muette et aveugle et jugée "débile" en 1895, qui est amenée à vivre chez des religieuses.

James Franco fera partager ses rêves à Rome

Posté par vincy, le 31 octobre 2012

La section CinemaXXI du Festival de Rome (9-17 novembre) accueillera le nouveau court métrage de James Franco, Dreams. Le film ne dure qu'une minute. La star hollywoodienne sera également présente pour la projection du long métrage Tar. Ce film collectif rassemble James Franco, Mila Kunis, Jessica Chastain, Zach Braff, Henry Hopper et Bruce Campbell. Il s'agit d'un biopic du poète C.K. Williams, qui est interprété par Franco (et Henry Hopper quand il est plus jeune). Le film a été réalisé par des étudiants de la New York University et supervisé par l'acteur.

CinemaXXI est une nouvelle sélection dédiée à un cinéma expérimental. On y trouvera cette année un moyen métrage de Paul Verhoeven (Steekspel/Tricked).  Un film collectif d'Aki Kaurismäki, Pedro Costa, Victor Erice et Manoel de Oliveira (Centro Histórico) ouvrira le programme et un autre signé Atom Egoyan, Lai's Bodanzky, Jerzy Stuhr, De Oliveira, Marco Bechis, Wim Wenders et Theo Angelopoulos (Mundo Invisivel/ Invisible Word) devrait faire l'événement.

On retrouvera aussi deux cinéastes a priori attendus dans des sections plus "classiques" : Peter Greenaway avec Goltzius and the Pelican Company (avec F. Murray Abraham) et Mike Figgis avec Suspension of Disbelief (avec Sebastian Koch). Côté français, notons la présence de Photo, du portugais Carlos Saboga, avec Anna Mouglalis et Marisa Paredes.

Un jury, présidé par l'artiste Douglas Gordon et composé d'Hans Hurch, Ed Lachman, Andrea Lissoni et Emily Jacir, décernera trois prix le prix CinemaXXI et le prix spécial du jury (longs métrages) et un prix CinemaXXI Cortometraggi e Mediometraggi (courts et moyens métrages).

Rencontres internationales Paris/Berlin/Madrid : entre nouveau cinéma et art contemporain

Posté par MpM, le 28 novembre 2008

logo_rencontres.jpgDernière étape de ce circuit qui traverse l’Europe (après Madrid en mai et Berlin en juillet), Paris accueille du 28 novembre au 7 décembre une programmation cinéma, vidéo et multimédia à la frontière entre nouveau cinéma et art contemporain. Ces rencontres internationales s’articulent autour de trois axes :
- des séances en salles : notamment une carte blanche aux réalisateurs Pedro Costa, Chantal Akerman et Antonio Muntadas ainsi qu’une présentation des derniers films de Philippe Grandrieux, Liu Wei et Ken Jacobs ;
- une exposition : "Data Meanings", qui présente une dizaine d'œuvres traitant du détournement et de la circulation des données sur internet
- un cycle de débats et tables rondes réfléchissant sur la réalité et les enjeux de la création contemporaine internationale.

En tout, ce sont ainsi 200 œuvres venues de plus de 60 pays qui seront présentées dans différents lieux de Paris parmi lesquels le Centre Pompidou, le Jeu de Paume, le Théâtre Paris-Villette, le Centre Culturel Canadien, le Goethe Institut, l'Institut Cervantès, le Centre Culturel Suédois et l’Institut Finlandais. Afin de faire de ces Rencontres un véritable forum interculturel, des échanges entre les artistes présents et le public sont également favorisés tout au long des dix jours.

___________ 

Rencontres internationale Paris/Berlin/Madrid
Du 28 novembre au 7 décembre
Informations et programme : www.art-action.org