Le Jour le plus Court de la Gare Montparnasse au Lincoln Center à New York en passant par l’Algérie

Posté par vincy, le 20 décembre 2012

le jour le plus courtLe Jour le plus court, la fête du court métrage, démarre ce soir au Palais de Tokyo et se déroulera toute la journée de demain en France mais aussi dans 50 pays. Un record de 1 900 organisateurs inscrits a été enregistré pour contribuer à l'événement initié par le CNC l'an dernier. Ecran Noir participera en diffusant un court métrage chaque heure sur son blog. L'ouverture se fera avec Chris Marker, en hommage au cinéaste disparu cette année.

A Paris, par exemple, la Gare de Montparnasse diffusera sur de grands écrans  une sélection de courts métrages avec une programmation spécialement conçue pour les enfants ; un piano sera mis à disposition des artistes amateurs pour accompagner les films ; et sur le parvis de la Gare, le camion de l’INA proposera à partir de midi des programmes jeunesse ou les Paris remix réalisés à partir d’images d’archive.

Le camion, paradoxalement immobile, sert aussi de salle de cinéma à Nantes. Les Films du Camion projetteront 9 courts place Bouffay de 18h à 19h15, en plein air.

Au Musée du Louvre, la carte blanche à Abbas Kiarostami touche à sa fin : demain sera l'occasion de voir ses courts métrages. Quelques stations de métro plus loin, dans la salle privée de l'Elysée Biarritz, ce seront les femmes qui seront à l'honneur avec la projection du programme "Héroïnes", à 19h : des courts métrages réalisés, co-réalisés ou écrits par des femmes, en présence des équipes des films pendant la soirée. Au menu, des films de Keren Marciano, Anaïs Volpe, Katia Olivier, Chloé Bourges, Maud Ferrari, Audrey Clinet, Fleur Chabaud, Sara Verhagen et notre amie Julie Lipinski (un peu de copinage ne fait pas de mal).

Au Musée du Quai Branly s'est installé un "Ciné Club africain". Et à Lyon, des films seront diffusés toute la journée à l'Institut Lumière.

21 décembre 2012 oblige, il faut bien que la fin du monde, supercherie véhiculée par des occidentaux ignares, inspire... à l4espace Histoire-Image de Pessac en Gironde, une fresque grandeur nature autour du court métrage a été créée et des films autour du thème « Fin du monde : et si c’était du cinéma ? » seront proposés.

Cette année, c'est surtout l'internationalisation de cette journée qui est frappante.

En Algérie, l’association Cinéma & Mémoire organise une grande opération de diffusion de courts métrages dans quatre salles de la Cinémathèque Algérienne : 22 décembre à Béjaïa, 26 décembre à Tizi Ouzou, 27 décembre à Alger, 29 décembre à Oran. D’autres projections sont prévues à Timezrit le 25 décembre en partenariat avec le ciné-club Ciné+, et à Sétif le 21 décembre grâce au ciné-club Persé Ciné. Au programme, une large programmation de courts du monde arabe avec notamment une carte blanche à Assila Cherfi, les œuvres des réalisateurs Tahar Kessl et Abdelghani Raoul, ainsi qu’une sélection des Lutins du court métrage.

A New York, "The Shortest Day" prendra ses quartiers. Le Festival des Nouveaux Cinémas, organisé par Cinéfac, invite à découvrir la première séance de ce nouveau cycle. Au programme : des courts métrages innovants et audacieux venus du monde entier et un concert de Video Video, groupe de Brooklyn. De son côté, la Film society of Lincoln Center, qui organise chaque année au Lincoln Center le festival du film français à New Yor, participe avec une sélection de courts métrages français en partenariat avec Rose Kuo et Robert Koehler.

L’Asie se met également aux couleurs du Jour le plus Court avec des programmations spéciales en Chine, au Japon et particulièrement à Taïwan dans 7 universités avec le soutien de l’Alliance Française et de Kaohsiung Film.

En tout, ce sont environ "15 000 événements qui émailleront le territoire français pour fêter le court métrage", affirme le CNC.

__________
Le jour le plus court : demandez le programme!

Abbas Kiarostami, invité spécial du Musée du Louvre

Posté par vincy, le 30 septembre 2012

A l'occasion de l'ouverture du Pavillon des Arts de l'Islam au Musée du Louvre, il y a dix jours, une carte blanche est offerte au cinéaste, poète et photographe iranien Abbas Kiarostami. Du 5 septembre au 31 décembre, une série d'événements sera présentée.

Du 5 septembre au 31 décembre, à partir de 10h : programmes en lien avec l'actualité des Arts d l'Islam : des courts et moyens métrages documentaires.

Du 3 octobre au 31 décembre, tous les jours à partir de 14h : Roads of Kiarostami (2005)

14 octobre, 15h : Projection de Shirin (2008), suivie d'une rencontre avec Alain Bergala

14 octobre, 17h45 : signature d'Abbas Kiarostami à la librairie du Musée

14 octobre, 18h30 : Frontière (2009), de Harutyun Khachatryan

15 octobre, 20h30 : Projection de Five (2004) et lecture des poèmes de Kiarostami par Jean-Claude Carrière

2 décembre, 16h : Les aventure du prince Ahmed, de Lotte Reinniger (1926) avec une musique de Khalil Chahine (commande du Musée)

21 décembre, 20h30 : Yalda, projection des courts métrages du réalisateur, en sa présence, dans le cadre du Jour le plus court

Le prochain film du réalisateur, Like Someone in Love, tourné à Tokyo, et en compétition au dernier festival de Cannes, sera dans les salles françaises le 10 octobre. A noter que les éditions Circé et Oxymoron publieront le 18 octobre Kiarostami : dans et hors les murs, un essai de Youssef Yshaghpour.

On peut également retrouver des poèmes d'Abbas Kiarostami dans Havres, publié chez Erès en 2010.

________
Tout le programme

Le Louvre invite Patrice Chéreau

Posté par vincy, le 4 avril 2010

De novembre 2010 à janvier 201, le metteur en scène et réalisateur Patrice Chéreau sera le "Grand invité" du Musée du Louvre. La programmation - expositions, spectacles vivants, lectures, concerts, films, tables rondes - sera reliée à ses choix et son oeuvre. L'ensemble est intitulé "Les visages et les corps". On découvrira notamment Romain Duris dans une pièce de Koltès, mise en scène par Chéreau, "La nuit juste avant les forêts" ou encore ses fidèles, Marina Hands et Pascal Greggory, qui interpréteront "Rêve d'automne" de Jon Fosse.