Universal met la main sur James Bond

Posté par redaction, le 25 mai 2018

daniel craig james bond 007 spectre

C'est un petit séisme à Hollywood. Sony a perdu les droits de distribution internationaux de James Bond au profit de Universal. Pour Sony, c'est une grosse perte. Les deux derniers films avec 007 sont deux de ses 15 plus grosses recettes. Skyfall avait rapporté 16% de ses recettes annuelles en Amérique du nord et Spectre avait généré 20% des recettes nord-américaines du studio l'année de sa sortie.

Si Sony n'est pas dépourvu en franchises (Jumanji, Spider-Man, Men in Black), il n'empêche que ça déstabilisera ses recettes à venir. Equalizer, Millenium, les reboots de Drôles de dames et de Men in Black, ... rien ne se compare à un James Bond, hormis Spider-Man. Rappelons quand même que Sony a récupéré le prochain film de Quentin Tarantino, au programme de l'été 2019.

Pour Universal, c'est en revanche un très beau coup. Le studio de Jurassic World, de Moi Moche et méchant et autres Minions, de Fast & Furious, et de Jason Bourne, c'est la garantie de compenser l'absence de super-héros à son catalogue. Le studio récupère aussi la distribution vidéo de la saga.

Le 25e James Bond, avec de nouveau Daniel Craig en espion de sa majesté, sera réalisé par Danny Boyle et écrit par John Hodge. Le tournage débutera le 3 décembre. MGM, qui continue de détenir les droits numériques et télévisuels de la franchise, a prévu la sortie du film en Amérique du nord le 8 novembre 2019 et Universal sortira le film dès le 25 octobre 2019 au Royaume Uni, et sans doute dans la foulée dans le reste de l'Europe.

Universal distribuera aussi le prochain film de Danny Boyle, une comédie signée Richard Curtis, avec Lily James, Ana de Armas, Kate McKinnon, Lamorne Morris, Joel Fry et Ed Sheeran. La sortie est prévue pour le 13 septembre 2019. Quelques semaines avant le James Bond.

Face à 007, il y aura quand même du lourd en salles: Wonder Woman 2 (fin octobre), Mort sur le Nil, la suite de la Reine des Neiges et une adaptation d'un Disney en prises de vues réelles, le dessin animé sur Sonic, un Marvel et sans doute le nouveau Terminator. On se doute que Universal, qui avait prévu la sortie d'une comédie produite par Will Packer décalera celle-ci.

James Bond a changé plusieurs fois de distributeur au cours de ses 55 ans d'existence: United Artist (1963-1989), MGM (1981-2002), Sony (2006-2015). Sous la bannière Sony, les recettes ont explosé avec, en quatre films, un box office total de 3,2 milliards de $ dans le monde.

Après un film SF, James Gray se lance dans le thriller d’espionnage

Posté par vincy, le 22 avril 2018

Deadline a révélé que la MGM havait engagé le réalisateur James Gray pour réaliser I Am Pilgrim. Je suis Pilgrim en français est l'adaptation du best-seller de Terry Hayes, romans d'espionnage dont le premier tome est paru en France il y a quatre ans. Terry Hayes est aussi connu pour avoir été le scénariste de Mad Max 2, Mad Max 3, Calme blanc, Payback et Vertical Limit. Son deuxième roman, The Year of the Locust, est prévu en octobre 2019 en librairie.

Je suis Pilgrim, une histoire à la James Bond, est l'histoire d'un homme qui prend sa retraite des renseignements américains et écrit un livre de criminologie dans l'anonymat le plus total. Or, dans le même temps, une jeune femme est assassinée à New York, un père est décapité en Arabie saoudite et un homme vit dans un laboratoire secret syrien. Cette succession d'événements forme en fait un terrible complot menaçant l'humanité. Pilgrim est un nom de code pour un homme qui n'existe pas. Le retraité va devoir enquêter pour conjurer l'apocalypse qui menace l'Amérique.

L'acteur Matthew Vaughn, qui était initialement attaché à Pilgrim, n'a pas été confirmé.

James Gray a décidé d'en faire son nouveau projet après Ad Astra, un film SF avec Brad Pitt développé pour la Fox. Ad Astra, en post-production, est calé pour une sortie fin 2018, début 2019. Le dernier film du cinéaste est The Lost City of Z, présenté à Berlin l'an dernier, et produit par Brad Pitt.

Madonna revient derrière la caméra

Posté par vincy, le 13 mars 2018

Madonna revient à la réalisation. On ne s'est pas trop si c'est une bonne nouvelle. Toujours est-il qu'elle réalisera le biopic Taking Flight sur la ballerine Michaela DePrince pour la MGM.

Une histoire vraie

Le studio avait acquis les droits des Mémoires de Michaela et Elaine DePrince, Taking Flight: From War Orphan to Star Ballerina, il y a trois ans. Le livre est paru aux Presses de la Cité en France sous le titre Orpheline n°27 (puis en format poche sous un autre titre: Et maintenant je vole). Comme son titre l'indique, le livre raconte le parcours d'une orpheline piégée dans la guerre a Sierra Leone et qui deviendra une danseuse mondialement connue. Née au Sierra Leone en 1995 pendant la guerre civile, Mabinty Bangura a été d'abord confrontée à une maladie décolorant sa peau, considérée comme une marque de sorcellerie en Afrique. Finalement adoptée à l'âge de 4 ans par Elaine et Charles DePrince et rebaptisée Michaela, la petite fille rêve de devenir ballerine mais, de nouveau, se confronte aux préjugés. Pourtant, elle est devenue danseuse professionnelle à l'âge de 17 ans au Joburg Ballet (Afrique du sud), avant de devenir soliste au Ballet National des Pays-Bas. On la voit également dans le clip de Beyonce, Lemonade.

Madonna a justifié ce choix comme étant un projet qui lui tenait particulièrement à cœur en tant qu'artiste comme en tant que militante. Elle-même a adopté des enfants (quatre au total, du Malawi). Le scénario est écrit par Camilla Blackett.

Troisième réalisation

Madonna a réalisé deux films: Filth and Wisdom (Obscénité et vertu) en 2008 et W.E. en 2011. Elle a également l'adaptation di roman d'Andrew Sean Greer, The Impossible Lives of Greta Wells (Les vies parallèles de Greta Wells. En tant que comédienne, elle a surtout été remarquée dans Recherche Susan Désespérément, Dick Tracy, Une équipe hors du commun et Evita. Elle est toujours l'artiste féminine ayant vendu le plus de disques dans le monde et la chanteuse solo ayant récolté le plus de recettes dans l'histoire de l'industrie musicale avec ses concerts.

Actuellement à Lisbonne, où elle réside avec sa famille, elle préparerait un nouvel album pour la fin de l'année.

James Bond 25: « Jamais plus jamais » pour Daniel Craig ?

Posté par vincy, le 10 juin 2016

daniel craig james bond 007 spectre

On a peut-être annoncé un peu trop vite la démission de 007. Daniel Craig est fatigué de jouer le sauveur de la Reine. Il vient de s'engager sur une série TV, Purity, et prépare le tournage du prochain Steven Soderbergh, Logan Lucky. Pour James Bond, plusieurs médias ont affirmé qu'il ne reprendrait pas le rôle. A 48 ans, on peut comprendre qu'il soit un peu usé.

Pourtant, Daniel Craig n'en a sûrement pas finit avec l'espion-tueur du MI-6. D'abord, comme on l'a déjà dit ici, il a signé pour cinq films. Or, il n'en a fait que quatre. En fait, on risque de se retrouver avec une situation similaire à celle avec Sean Connery, quand il a voulu quitter la franchise, remplacé par Georges Lazenby durant un film (un échec populaire), avant de revenir pour un dernier tour de piste (très très profitable).

Avant que Daniel Craig ne revienne, il pourrait y avoir un "autre" James Bond, à l'instar de Jason Bourne qui s'est offert un spin-off peu convaincant en attendant que Paul Greengrass et Matt Damon refassent équipe ensemble. Tom Hiddleston, choix assez évident, et Jamie Bell, choix plus audacieux, sont parmi les noms qui reviennent pour assurer l'intérim.

Pas avant deux ou trois ans

Mais il est certain que du côté des producteurs, on veut encore un film avec Craig, James Bond le plus rentable et populaire depuis Connery. Tout est affaire de négociations. Et de temps. Et le temps, tout le monde en a. Le prochain James Bond, le 25e, n'est pas attendu avant 2018-2019. De quoi aussi attendre que Craig soit de nouveau prêt pour un dernier épisode (pour l'instant son calendrier est "bouclé" pendant un an). Dès la tournée promotionnelle de 007 Spectre, il avait signifié vouloir s'occuper de sa famille et retrouver le goût de jouer d'autres personnages. Entre Skyfall et Spectre, Craig n'avait rien tourné.

D'ailleurs, ce n'est pas le seul souci des producteurs. Ils doivent faire face à deux autres "problèmes". Le contrat de distribution avec Sony a expiré avec 007 Spectre. Avec la MGM, qui a les droits de la franchise, il va falloir renégocier là aussi avec les studios hollywoodiens qui seront très avides : malgré la hausse des budgets de production, le retour sur investissement est aussi en augmentation (de 25%).

Qui pour remplacer Mendes?

L'autre travail auquel doivent s'atteler les producteurs, c'est le choix d'un nouveau réalisateur. Et le nom du nouveau réalisateur (il y a autant de prétendants que pour les acteurs qui veulent incarner l'agent britannique) pèsera sur la négociation avec Craig (ce n'est sûrement pas qu'une question de chèque). Sam Mendes vient de confirmer qu'il ne rempilerait pas. Pour 007 Spectre, tout le monde avait attendu que Mendes soit disponible. Désormais engagé sur The Voyeur's Motel, le président du jury de Venise cette année a explicitement dit qu'il en avait finit avec James Bond.

Daniel Craig, en tant que producteur exécutif, peut accepter, refuser, influencer, imposer un cinéaste et même un scénario. En attendant que le mystère se dissipe, on revoit la dernière séquence de Spectre. A ce titre, Mendes et Craig ont su achever leur oeuvre commune sur la note ambiguë parfaite. On a désormais M, Moneypenny et Q, bien en place, en équipe. Blofeld est arrêté mais pas tué. Ce qui peut faire revenir Christoph Waltz dans la danse. Et James s'en va, au bras de Madeleine Swann, profiter de sa vie. Au choix: c'est un adieu de Craig, ou le début d'un nouveau cycle.

Contractuellement, le MI-6 n'en a pas finit avec lui. Mais artistiquement, cinématographiquement, on comprend bien que l'acteur lui voulait en finir avec 007. Réponse d'ici deux ans.

Le tournage commence pour le remake de Ben Hur

Posté par vincy, le 5 février 2015

jack hustonMetro-Goldwyn-Mayer Pictures et Paramount Pictures ont lancé le tournage du remake de Ben Hur. Ecrit par Keith Clarke (Les chemins de la liberté) et John Ridley (12 Years a Slave), qui ont adapté le roman de Lew Wallace, le film est réalisé par Timur Bekmanbetov (Wanted, Abraham Lincoln: Chasseur de vampires).

Le film se concentre sur la nature de la foi. L’histoire est celle d’un aristocrate accusé à tort et qui survit à des années d’esclavage pour se venger de son meilleur ami qui l’a trahi. Tous deux seront amenés à choisir entre le châtiment et le pardon.

Jack Huston (Boardwalk Empire, American Bluff, Pride and Prejudice and Zombies) reprend le rôle autrefois interprété par Charlton Heston dans la version épique de 1959 (11 Oscars dont meilleur film).
Il est entouré de Morgan Freeman dans le rôle d'idarin, Toby Kebell (La planète des singes: l'affrontement, Fantastic Four, Warcraft) dans celui de Messala et Nazanin Boniadi (Iron Man, Scandal, Homeland) est Esther. Jesus Christ sera incarné par Rodrigo Santoro (Lost, Love Actually, 300: La naissance d'un empire, Pelé), Tirsta par Sofia Black D'Elia (Gossip Girl, The Immigrant, Projet Almanac), Naomi par Ayelet Zurer (Anges et démons, Man of Steel), Gestas par Moises Arias (Hannah Montana, La stratégie Ender), et Ponce Pilate par Pilou Asbaek (Borgen, Les Borgias, Hijacking, Lucy).

Le tournage est délocalisé en Italie, entre Rome et Matera. “On ne pouvait pas imaginer de meilleur endroit que l’Italie pour tourner ce film épique. Nous sommes impatients de commencer” explique le réalisateur Bekmambetov dans le communiqué de la prodiction. Le film doit sortir en mars 2016.

Le Hobbit de Tolkien, victime de contrefaçon ?

Posté par vincy, le 3 décembre 2012

peter jackson bilbo le hobbitOn apprenait la semaine dernière que les héritiers de J.R. Tolkien (qui n'ont rien créé mais comptent bien profiter du génie de leur aïeul) et l'éditeur américain de l'écrivain (HarperCollins) ont porté plainte contre la Warner (mais aussi New Line, MGM...). Le studio américain qui coproduit et distribué les films adaptés des livres de Tolkien, est accusé d'abuser de ses droits sur les produits dérivés tirés de Bilbo le Hobbit et du Seigneur des anneaux. La plainte a été déposée le 26 novembre auprès du tribunal fédéral de Los Angeles.

Un problème de contrat et surtout d'époque. En effet le contrat original date d'avant la sortie du premier volet du Seigneur des Anneaux, autant dire à la préhistoire, quand le numérique ne concernait que quelques millions d'internautes.

Autrement dit, le contrat avait pensé aux figurines, à la papeterie, aux fringues, à la vaisselle, aux jouets, aux jeux vidéos... mais pas aux produits numériques comme les jeux en ligne ; les machines à sous sont également pointées du doigts.

Les ayants droit réclament donc 80 millions de $ de dommages et intérêts pour cette violation de copyright. Selon la plainte, « Ce comportement illicite a scandalisé la communauté des fidèles de Tolkien, et a causé des dommages irréparables à son héritage, à sa réputation ». Ah? Et ils s'en rendent compte seulement maintenant?

Ceci dit, les héritiers ont raison. Si la violation de droits d'auteur est prouvée, il s'agit d'une contrefaçon. En France, tout ce qui n'est pas cédé dans le contrat est réservé au propriétaire des droits, qu'il soit auteur, héritier, fondation... D'où l'importance de la définition / délimitation des supports d'exploitation et des produits dérivés dans le contrat. Tout ce qui n'est pas mentionné ne peut pas être exploité.

Il est évident que si le contrat n'a pas été correctement modifié ou révisé, cela risque de poser quelques soucis : le téléphone mobile, les tablettes, les livres interactifs sont autant de licences à forts revenus potentiels.

Le Hobbit : un voyage inattendu n'en est pas à sa première controverse puisque l'association PETA qui défend les animaux contre la barbarie des hommes a appelé le public au boycott des films sous le prétexte que 27 animaux étaient morts pendant le tournage des deux trilogies de Peter Jackson. Le film a également survécu au quasi crash financier de la MGM, à un tremblement de terre, à une fronde syndicale néo-zélandaise, aux premières pré-projections désastreuses en avril et juillet...

Malgré tout, le premier volet de cette nouvelle trilogie sortira le 12 décembre en France.

Un troisième Bilbo le Hobbit pour l’été 2014

Posté par vincy, le 30 juillet 2012

Il avait glissé la possibilité lors du dernier Comic-Con de San Diego. Les discussions ont commencé dès le dernier clap entre les équipes de Jackson et les studios producteurs.

Ce lundi, Peter Jackson a annoncé, à travers un communiqué de presse de la Warner Bros, New Line Cinema et MGM (coproducteurs), qu'il réaliserait bien un troisième volet à la saga Bilbo le Hobbit (The Hobbit). Prequel, le film se déroule 60 ans avant Le Seigneur des anneaux.

The Hobbit sera donc une trilogie à l'instar du . Les deux premiers films viennent tout juste d'être finis de tourner. Le premier épisode sort en décembre prochain. La suite est prévue dans les salles en décembre 2012.

Le cinéaste néo-zélandais a concédé qu'après avoir vu un premier montage final du premier film et une portion du deuxième, "que la richesse de l'histoire de Bilbo le Hobbit, ainsi que certains des documents relatifs dans les annexes de Le Seigneur des Anneaux, a donné lieu à une simple question : pouvons-nous en dire plus sur l'histoire?" C'est "sans réserve" un grand "oui" qu'il répond à sa question. Les producteurs ont décidé de suivre le réalisateur dans cette aventure. Ce qui va les obliger à signer de nouveaux contrats avec des dizaines de comédiens et d'ayant-droits, en plus de les renégocier.

Il poursuit : "Nous savons combien de l'histoire de Bilbo Sacquet, les Nains d'Erebor, la montée en puissance de Sauron, et la bataille de Dol Guldur resterait indicibles" si cette aventure "complexe et merveilleuse" n'allait pas plus loin.

Jackson dispose d'une bible très riche en documents pour écrire ce troisième épisode, qui, si on le comprend bien, fera le lien entre les deux trilogies. Il a avoué qu'il avait en stock des notes de Tolkien, différentes pistes de scénario inexplorées, des écrits et archives sur la saga.

Ce troisième opus sortirait dans les salles durant l'été 2014. Pour l'instant, la Warner n'a rien de prévu après mars 2014. Si le mois de mai est déjà chargé, il n'y a que trois blockbusters prévus après : How to Train Your Dragon 2 le 20 juin, Transformers 4 le 27 juin et la suite de X-Men le 18 juillet. Ce qui laisse le mirifique week-end férié de l'Independence Day...

James Bond : début du tournage de Skyfall lundi prochain

Posté par vincy, le 3 novembre 2011

Skyfall. Tel est le titre du 23e James Bond officiel qui sortira le 24 octobre 2012 en France, le 26 octobre 2012 au Royaume Uni et en Irlande (le 9 novembre aux USA). Annoncé aujourd'hui de manière officielle, le titre du nouveau 007 a été accompagné de confirmations sur le casting et les lieux de tournages.

A l'affiche, aux côtés de Daniel Craig, nous retrouverons Javier Bardem, Ralph Fiennes (voir notre actualité Deux méchants catégorie A pour le prochain James Bond), Judi Dench alias M (dont le passé va ressurgir et bousculer la loyauté de 007), Naomie Harris et la française Berenice Marlohe (photo) en James Bond Girls, Helen McCrory, Ben Whishaw et le vénérable Albert Finney.

Sam Mendès commencera le tournage lundi. Le film nous emmènera à Londres, en Chine (a priori dans des lieux jamais visités par Bond comme Shanghai), à Istanbul (déjà au coeur de deux épisodes de la série), et en Ecosse. Rien de très exotique (voir la la liste des destinations) et surtout cela annule les deux rumeurs persistantes : New York et l'Inde (dont le gouvernement avait protesté contre la mauvaise image des trains nationaux qui auraient été véhiculés par le film).

La production a engagé le grand chef opérateur neuf nommé aux Oscars Roger Deakins (True Grit, L'assasinnat de Jesse James.., No country for old men, Kundun, fargo, Jarhead, Revolution Road, Les noces rebelles, ...).

Le scénario a été écrit par Neal Purvis et Robert Wade (on leur doit Le Monde ne suffit pas, Meurs un autre jour, Casino Royale, Quantum of Solace et les deux Johnny English) en collaboration avec John Logan (Lincoln, Hugo Cabret, Rango).

Deux méchants catégorie A pour le prochain James Bond

Posté par vincy, le 18 octobre 2011

Il ne reste que deux inconnues : les James Bond Girl. Pour le reste, le 23e James Bond officiel a son casting au complet. Daniel Craig reprend du service après Casino Royale, épatant dans le genre, et Quantum of Solace, trop brouillon pour ne pas être déçu. Dans le rôle de Miss Moneypenny,  la belle métisse Naomi Harris (Pirates des Caraïbes 2 et 3) jouera les secrétaires secrètement amoureuses. Judi Dench devrait endosser de nouveau son costume de M. Et pour ce qui est des méchants, la production a décidé de doubler la mise : de quoi doubler l'intensité d'une formule archi-rabâchée. Ralph Fiennes et Javier Bardem vont donc tout faire pour rendre le Martini encore plus amer.

Reste les James Bond Girls : les deux actrices qui tiendraient la corde sont désormais Helen McCrory (alias Narcissa Malfoy dans Harry Potter, et Chérie Blair dans The Queen) et la française Bérénice Marlohe (L'art de séduire, et bientôt Un bonheur n'arrive jamais seul). Sam Mendès, qui réalisera le film, semble avoir eu le coup de foudre pour la jeune comédienne.

Le 23e James Bond pourrait s'appeler Carte Blanche, du nom du dernier roman paru avec l'espion de sa majesté comme héros. Les rumeurs évoquent comme décors Londres, l'Ecosse, Istanbul, New York, l'Inde et de façon moins sûre l'Afrique du Sud et la Chine. L'histoire devrait se concentrer une fois de plus sur l'organisation Quantum. Il sera en salles fin octobre 2012 au Royaume Uni, soit quatre ans après Quantum of Solace. C'est la première fois qu'un James Bond succède avec autant d'années d'écart au précédent. Les problèmes financiers de la MGM ont décalé d'un an le tournage (voir nos actualités du 21 avril 2010 et du 28 décembre 2010. Le 23e épisode de 007 se tournera finalement de novembre prochain à juin 2012.

James Bond : Un Lion et ça repart

Posté par vincy, le 28 décembre 2010

500 millions de $ pour que le studio de la MGM soit remis à flots et évite la banqueroute. La banque JPMorgan a sauvé le Lion d'Hollywood qui espère toucher en plus quelques 250 millions de $ avec un emprunt séparé.

La première conséquence de ce sauvetage sera la relance du 23e James Bond, avec Daniel Craig (voir actualité du 21 avril dernier). Sony réembarquerait dans l'aventure comme cofinancier et distributeur. Sony / Columbia n'a pas signé un blockbuster depuis 2008 (Hancock, 228 millions de $ en Amérique du nord) et s'est trop reposé sur la franchise Spider-Man. 2010 sera une année moyenne, comme 2007 et 2008, loin de ses années fastes (2002, 2004, 2006) où il dominait Hollywood en part de marché. Seulement 5e cette année (son plus mauvais score depuis 2005), son plus gros succès est The Karate Kid (10e du B.O. annuel seulement) et il n'y a que quatre de ses films qui ont franchit le cap des 100 millions de $ (pour 18 sorties) en Amérique du Nord et le même nombre au niveau mondial. Certes Sony est favori pour l'Oscar du meilleur film avec The Social Network (192 millions de $ dans le monde), cependant, ce n'est pas ça qui fait bander les investisseurs.

Mais revenons à 007. Idéalement il devrait sortir fin 2012 pour les 50 ans du premier James Bond (Docteur No). De plus Sony n'a rien de prévu au delà du 21 septembre 2012 (Hotel Transylvannia).

Est-ce encore possible? Généralement, la pré-production débute un an avant le tournage qui s'effectue de janvier au printemps pour un film prêt vers début novembre. Il y a donc un an pour préparer cette production. Le script est écrit (par Peter Morgan, Neal Purvis et Robert Wade), l'acteur est sous contrat. Craig n'a rien de prévu après février 2011 (il tourne actuellement le remake de Millénium) hormis la promotion du premier Tintin à l'automne. Il ne s'est engagé sur aucun autre film cette année. Sam Mendès est plus occupé. Il développe une série télévisée, met en scène Kevin Spacey dans Richard III au théâtre (en juin), travaille sur l'adaptation d'un livre de Ian McEwan (voir actualité du 17 juin dernier), mais assure aussi qu'il se concentre essentiellement aux futures aventures de l'espion de sa majesté.

La MGM n'en restera pas là : Bilbo le Hobbit, la Panthère rose, Robocop, The Matarese Circle : autant d'adaptations ou de remakes que le studio veut relance pour dynamiser son catalogue et retrouver les faveurs du public. L'aube rouge, Cabin in the Woods et Zookeeper sont déjà prêts à sortir en salles. Le lion veut rugir de nouveau...