maxime govare » Le Blog d'Ecran Noir

La Revanche des crevettes pailletées : Geoffrey Couët annonce la fin du tournage

Posté par wyzman, le 6 août 2018

Il y a quelques heures, l'acteur révélé par le film d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau Théo et Hugo dans le même bateau a posté sur Facebook quelques photos de la fin du tournage pour fêter celui-ci

Un film dans l'ère du temps

A l'heure où les Gay Games viennent de débuter à Paris, le synopsis de La Revanche des crevettes pailletées est d'autant plus parlant. On y suit les péripéties de Matthias, un champion olympique en fin de carrière. Usé par des années d’effort, il est condamné après avoir tenu des propos homophobes, à coacher les Crevettes pailletées, une équipe amateur gay et légèrement foutraque de water-polo. Celle-ci n’a qu’une idée en tête : se qualifier pour les Gay Games à Budapest.

Réalisé par Cédric Le Gallo et Maxime Govare, La Revanche des crevettes pailletées est porté par une belle brochette d'acteurs. Outre Geoffrey Couët (au centre), on y retrouvera également Nicolas Gob (à gauche) que l'on a pu voir dans Camping 2 et La Belle et la Bête. Mais c'est bien dans des séries (Un village français, Chefs, Candice Renoir, L'Art du crime) que cet acteur belge de 35 ans s'épanouit le plus. A leurs côtés, impossible de ne pas évoquer Alban Lenoir (à droite). En 2015, il brillait déjà en skinhead repenti dans Un Français de Diastème.

Habitués des seconds rôles loufoques (20 Ans d'écart, Papa ou Maman 2), Michaël Abiteboul sera également de la partie. A l'instar de David Baiot (Libre et assoupi). Et pour grossir les rangs de ces crevettes pailletées, Cédric Le Gallo et Maxime Govare ont pu compter sur Romain Lancry (Taxi 5) et Roland Menou (Da Vinci Code).

Un tournage riche en émotions

Dans son message posté sur Facebook, Geoffrey Couët écrit avec mélancolie : "Après deux mois aussi intenses que réjouissants, il est temps de retirer nos maillots et bonnets de water-polo (...) Quel plaisir infini d’être de cette équipe folle et passionnée, exigeante et légère, sérieuse et amicale. Devant, autour et derrière la caméra, vous allez me manquer, notre groupe va me manquer !"

Si certaines scènes ont été tournées en Croatie, les réalisateurs ont posé leurs valises à Strasbourg et Mulhouse pendant près d'un mois. Les dernières prises de vue ont été réalisées à Paris, lors de la cérémonie d'ouverture des Gay Games. Pour rappel, le film est produit par Les Improductibles et Kaly Productions, avec le soutien à la production de la Région Grand Est (en partenariat avec le CNC).