Ridley Scott efface Kevin Spacey de All the Money in the World

Posté par wyzman, le 9 novembre 2017

La nouvelle est tombée dans la nuit : Kevin Spacey sera remplacé dans All the Money in the World, le prochain film de Ridley Scott. Cela fait directement suite aux multiples accusations de harcèlement, d'agression sexuels et de viol portées à l'encontre de la star de House of Cards.

Depuis le 30 octobre, l'acteur de 58 ans est en effet sous le feu des projecteurs. Et, alors que nous vous annoncions la semaine dernière que sa campagne de promotion pour sa performance dans All the Money in the World allait être stoppée net, le réalisateur du film a décidé de prendre le taureau par les cornes et de ne pas pénaliser toute l'équipe d'un film qui était destiné à atterrir aux Oscars. All the Money in the World était prévu dans les salles américaines le 22 décembre. La bande annonce est toujours en ligne (avec Spacey au générique et dans le montage). Le distributeur était prêt à le reporter à l'année prochaine, une fois les événements un peu tassés.

Mais lundi, des cadres de Sony ont déclaré : "Il y a plus de 800 acteurs, scénaristes, artistes, artisans et autres membres de l'équipe qui ont travaillé sans relâche et de manière éthique sur ce film. Ce serait une énorme injustice que de les punir pour les torts d'un seul acteur secondaire dans le film." Spacey y incarne le milliardaire Jean Paul Getty

Plummer pas assez bankable

D'après Deadline, Ridley Scott aurait ainsi proposé à Sony de refilmer toutes les scènes de Kevin Spacey du film et de le remplacer par Christopher Plummer, "avec la coopération de Mark Wahlberg et Michelle Williams dans le mix". Kevin Spacey n'ayant tourné que pendant "huit à dix jours", Ridley Scott devra jouer des coudes pour que la nouvelle version d'All the Money in the World soit prête à temps pour une candidature aux Oscars (date limite: le 31 décembre pour sortir à New York et Los Angeles). La pression sera d'autant plus grande pour le réalisateur de Seul sur Mars puisque, si Kevin Spacey est d'ores et déjà exclu de la course à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, Michelle Williams, elle, a encore toutes ses chances.

Selon le Daily Mail, Christopher Plummer était déjà pressenti pour le rôle mais des cadres de Sony souhaitaient avoir un plus gros nom…

Pour rappel, All the Money in the World s'intéresse au refus du roi du pétrole J. Paul Getty de collaborer avec les kidnappeurs de son petit-fils, John Paul Getty III dans les années 1970. Outre Wahlberg et Williams, le casting comprend Stacy Martin, Charlie Plummer, récemment primé à Venise, Timothy Hutton et Romain Duris.

Mel Gibson retrouve la confiance d’Hollywood

Posté par vincy, le 16 février 2017

La traversée du désert semble terminée pour Mel Gibson. Grâce à Tu ne tueras point, sa dernière réalisation, il a renoué avec le succès public (165M$ au box office international) et critique (6 nominations aux Oscars, dont meilleur film et meilleur réalisateur) Il efface ainsi le semi-échec d'Apocalypto sorti en 2006. Est-il bankable pour autant en tant qu'acteur. Depuis 2002 et Signs, Gibson n'a joué que dans 6 films (certes avec un statut de persona non grata pendant pas mal d'années à Hollywood). Arrêté en état d'ivresse et après avoir tenu des propos antisémites en 2006, il avait été condamné à trois ans de probation.

Hollywood aime les résurrection, ce qui ne déplaira pas à ce catholique traditionaliste, et a décidé de le remettre sur les rails.

Tout d'abord avec Vince Vaughn dans Dragged Across Concrete, un polar autour de la brutalité policière réalisé par S. Craig Zahler. Le duo incarnera deux flics suspendus quand une vidéo révèle leurs méthodes violentes. Ils vont s'introduire dans le milieu criminel pour réaliser leur vengeance. A noter que Vaughn faisait parti du casting de Tu ne tueras point et qu'il a joué devant la caméra de Zahler dans Brawl in Cell Block 99, film prévu en salles cette année.

Ensuite, Mel Gibson est en pourparlers finaux pour la suite de Very Bad Dads (Daddy's Home), avec Will Ferrell et Mark Wahlberg. Cette suite, toujours réalisée par Sean Anders, semble logique vu le carton international du premier épisode (240M$). Gibson interpréterait le rôle du père de Wahlberg tandis que John Lithgow ("The Crown") serait le père de Farrell. Gibson en voie de "deniroisation"?

Enfin, la Warner, qui a accompagné toute la franchise L'Arme Fatale, a ouvert les discussions pour trouver le réalisateur de Suicide Squad 2. Et devinez qui en retrouve parmi les finalistes? Mel Gibson! On doute un peu qu'il donne suite. Mais cela confirme qu'il est bien redevenu hype. Outre Gibson, Ruben Fleischer (Zombieland), Daniel Espinosa (Safe House) et Jonathan Levine (Warm Bodies) ont été approchés.

Manchester by the Sea grand vainqueur des prix du National Board of Review 2016

Posté par vincy, le 29 novembre 2016

Succédant à Mad Max: Fury Road, Manchester by the Sea a plié le match pour le National Board of Review: Meilleur film, meilleur acteur pour Casey Affleck, meilleur scénario original, meilleur révélation masculine pour Lucas Hedges. Et, avouons-le, tous ces prix sont mérités.

Autre favori dans le cinéma indépendant en vue des Oscars, Moonlight est reparti avec le prix du meilleur réalisateur, Barry Jenkins et du meilleur second-rôle féminin, Naomie Harris.

Amy Adams pour son rôle principal dans Premier contact a gagné le prix de la meilleure actrice tandis que Jeff Bridges, avec Comancheria (Hell or High Water) a reçu le prix du meilleur second-rôle masculin. Martin Scorsese est un autre vétéran récompensé, pour le scénario adapté, co-écrit avec Jay Cocks, de Silence.

Deuxième en nombre de nominations aux Annie Awards, Kubo et l'armure magique est distingué comme meilleur film d'animation tandis que Le client d'Asghar Farhadi est cité comme meilleur film en langue étrangère, après avoir raflé deux prix à Cannes.

Les autres prix sont revenus à Royalty Hightower (dans The Fits), meilleur espoir féminin, Trey Edward Shults (pour Krisha), meilleur nouveau réalisateur, O.J.: Made in America, meilleur documentaire, Les figures de l'ombre, meilleur ensemble, Peter Berg et Mark Wahlberg, Spotlight Award de la collaboration artistique et le documentaire Cameraperson, prix de la liberté d'expression.

Parallèlement, le NBR fait des listes des meilleures films de l'année. Notons que quatre des cinq films en langue étrangère étaient à Cannes.

Films:
Premier contact
Tu ne tueras point
Avé César!
Comancheria
Les figures de l'ombre
La La Land
Moonlight
Patriots Day
Silence
Sully

Films en langue étrangère:
Elle
Mademoiselle
Julieta
Land of Mine (Under Sandset)
Neruda

Documentaires:
De Palma
The Eagle Huntress
Gleason
Life, Animated
Miss Sharon Jones!

Films indépendants:
20th Century Women
Captain Fantastic
Creative Control
Eye in the Sky
The Fits
Green Room
Hello, My Name is Doris
Krisha
Morris from America
Sing Street

Les acteurs les mieux payés du monde en 2014/2015

Posté par MpM, le 9 août 2015

robert downey jrNouveauté dans le traditionnel classement Forbes des acteurs les mieux payés de l'année écoulée (considérée de juin à juin), il prend désormais en compte les personnalités du monde entier, ce qui explique l'entrée dans le top 10 de trois acteurs indiens et d'un acteur hongkongais.

Les femmes, elles, ont pour une raison inconnue été exclue des calculs et feront l'objet d'un classement à part. Un dollar gagné par une femme ne doit probablement pas avoir la même valeur que celui gagné par un homme... à moins qu'il ne s'agisse juste d'éviter une comparaison trop frontale entre les salaires mirobolants de ces messieurs (parfois rapportés à une rentabilité qui laisse à désirer) et les revenus éminemment plus modestes de ces dames.

Quoi qu'il en soit, on retrouve pour la 2e année consécutive Robert Downey jr très largement en tête de classement (avec 5 M$ de plus que l'an passé). Il peut pour ça remercier Avengers 2 (et ses 1,4 Md$ au box-office) et Captain America 3 : Civil War qui sortira en 2016. Autre acteur à avoir conservé sa place, Bradley Cooper, même si lui a perdu près de 5M$ dans l'opération. Derniers survivants du classement 2014, Dwayne  Johnson et Leonardo di Caprio perdent respectivement 9 (20M$) et 8 places (10 M$) par rapport à l'année passée.

Les autres sont tous des nouveaux venus ou des revenants, à commencer par les trois acteurs indiens Amitabh Bachchan, Salman Khan et Akshay Kumar. Jackie Chan, lui , se hisse carrément à la 2e place grâce notamment à Kung-Fu Panda 3 (sortie prévue le 30 mars 2016) pour lequel il double le personnage du singe.

On attend avec impatience le classement équivalent pour les actrices du monde entier, ainsi que la toujours très instructive liste des stars les plus et les moins rentables de l'année. En 2014, c'est Jennifer Lawrence qui se hissait en tête des bons élèves tandis qu'Adam Sandler (présent ici à la 5e place) figurait à la première place des cancres.

Les 13 acteurs les mieux payés de l'exercice 2014/2015
1. Robert Downey Jr - 80 M$
2. Jackie Chan - 50 M$
3. Vin Diesel - 47 M$
4. Bradley Cooper - 41.5 M$
5. Adam Sandler - 41 M$
6. Tom Cruise - 40 M$
7. Amitabh Bachchan - 33.5 M$
7. Salman Khan - 33.5 M$
9. Akshay Kumar - 32.5 M$
10. Mark Wahlberg - 32 M$
11. Dwayne Johnson - 31,5 M$
12. Johnny Depp - 30 M$
13. Leonardo diCaprio - 29 M$

Les stars les mieux payées aux USA en 2013/2014

Posté par vincy, le 23 juillet 2014

robert downey jr Le magazine Forbes a évalué les revenus gagnés entre juin 2013 et juin 2014 par les comédiens américains (hors contrats publicitaires) à partir des données recueillies auprès des agents, producteurs, et avocats. Cela comprend leur cachet comme leur pourcentage sur les recettes ou les revenus annexes en tant que producteur exécutif (par exemple).

Deux choses sont à signaler : certains sont clairement sous-payés. Et les comédiennes sont clairement sous évaluées par rapport à leurs collègues masculins, à résultats équivalents au box office.

Top 13 par ordre de revenus (entre parenthèses, le box office mondial de l'acteur sur la période mai 2013/mai 2014)

1. Robert Downey Jr. – 75M$ (1241M$)

2. Dwayne Johnson – 52M$ (1251M$)

3. Sandra Bullock - 51M$ (946M$)

4. Bradley Cooper – 46M$ (613M$)

5. Leonardo DiCaprio – 39M$ (743M$)

6. Chris Hemsworth – 37M$ (735M$)

7. Liam Neeson – 36M$ (843M$)

8. Ben Affleck – 35M$ (63M$, mais l'essentiel de ses revenus proviennent de son avance sur le Batman/Superman)

9. Christian Bale – 35M$ (265M$)

10.  Jennifer Lawrence - 34M$ (1852M$, record de l'année)

11. Will Smith – 32M$ (244M$)

12. Mark Wahlberg – 32M$ (386M$)

13. Jennifer Aniston - 31M$

Robert Downey Jr. continue de dominer le classement. les revenus d'Iron Man 3 lui rapportent gros et le prochain Avengers devrait le conforter en pôle position.  Bradley Cooper est surcôté, tout comme Will Smith et Christian Bale. En revanche Mark Wahlberg est clairement sous-évalué.

La surprise provient avant tout d'acteurs et de comédiens qui ont rapporté beaucoup plus au box office, à commencer par ceux qui ont joué dans au moins deux films ayant récolté plus de 100M$ au box office mondial: Chris Evans (798M$), Jonah Hill (1256M$), George Clooney (871M$), Hugh Jackman (1273M$), Channing Tatum (1113M$) ou encore Seth Rogen (380M$) et Melissa McCarthy (632M$). Ainsi on remarque que Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Cameron Diaz, Scarlett Johansson, Amy Adams, Natalie Portman et Kristen Stewart, qui sont les 7 autres actrices les mieux payées d'Hollwyood (entre 12 et 19 millions de $) gagnent moitié moins que la plupart des 10 acteurs les mieux payés.

Les 10 acteurs cumulent donc 419M$ quand les 10 actrices ne reçoivent que 226M$.

Transformers 4 frappe plus fort en Chine qu’aux USA

Posté par vincy, le 3 juillet 2014

transformers mark wahlbergC'est une première, et un signe des temps. Transformers: l'âge de l'extinction a réalisé un meilleur démarrage en Chine qu'aux Etats-Unis.

Le film a rapporté 121M$ en 5 jours aux Etats-Unis. Il a cumulé 134,5M$ de recettes durant la même période en Chine selon les chiffres publiés par China Movie Media Group.

C'est également le plus gros démarrage historique pour un film en Chine. Transformers: l'âge de l'extinction devrait facilement surpasser le record de recettes totales détenu par Avatar (218M$).

Le succès de ce quatrième épisode de Transformers en Chine s'explique par une volonté de conquérir ce marché en tournant une partie du film en Chine et en recrutant la star locale Li Bingbing pour l'un des rôles principaux.
Surtout Paramount Pictures s'est associé pour la première fois à China Movie Media Group, le plus important distributeur du pays afin d'assurer le marketing et la politique commerciale et promotionnelle du film.

Globalement, Transformers: l'âge de l'extinction a récolté 381,5M$ dans le monde depuis sa sortie vendredi dernier avec d'excellents démarrages en Russie et en Corée du Sud (plus de 21M$ dans chacun des pays).

Toujours réalisé par Michael Bay, mais cette fois-ci avec Mark Wahlberg en tête d'affiche, le film sort en France le 16 juillet prochain.

Box office de la série
1. Transformers: la face cachée de la lune: 1,123.8M$ dans le monde (352.4M$ aux USA) - 2,62 millions d'entrées en France
2. Transformers: la revanche: 836.3M$ dans le monde (402.1M$ aux USA) - 2,28 millions d'entrées en France
3. Transformers: 709.7M$ dans le monde (319.M$ aux USA) - 1,98 millions d'entrées en France

Locarno 2013 : une ouverture islandaise et une clôture française

Posté par vincy, le 24 juin 2013

2 guns Sur le chemin de l'école Locarno 2013Le Festival de Locarno a dévoilé ce matin son film d'ouverture et son film de clôture pour sa 66e édition.

Le 7 août le cinéaste islandais Baltasar Kormákur lancera les festivités avec 2 Guns, comédie d'action avec Mark Wahlberg et Denzel Washington. Le film est l'adaptation du roman graphique de Steven Grant et Mat Santocoulo (qui sera publié en France chez Delcourt fin août). 2 Guns sera dans les salles américaines le 2 août et dans les salles françaises le 18 septembre. Baltasar Kormákur avait reçu le prix du jury jeune à Locarno en 2000 avec 101 Reykjavik.

Le 17 août, le Festival s'achèvera avec la projection du documentaire français Sur le chemin de l'école de Pascal Plisson. Le réalisateur de Massai - les guerriers de la pluie et scénariste de Safari continue son exploration de l'Afrique et du monde avec cette histoire de quatre enfants, des savanes du Kenya aux sentiers de montagnes de l'Atlas au Maroc, de l’Inde du Sud aux plateaux de Patagonie. Le documentaire les suit sur leur trajet du domicile familial à leur école. Le film sort le 25 septembre dans les salles françaises.

Selon Forbes, Tom Cruise est l’acteur le plus riche et le plus puissant de l’année

Posté par vincy, le 5 juillet 2012

Forbes a rendu son classement annuel des acteurs et actrices les mieux payés d'Hollywood (et donc du monde, puisqu'aucun acteur international n'atteint ces niveaux de revenus).

L'étude révèle une inégalité flagrante entre les hommes et les femmes. Les 10 acteurs les mieux payés cumulent 361 millions de $ de revenus quand les 10 actrices se contentent de 200 millions de $.

Prenant en compte les salaires touchés entre mai 2011 et mai 2012, incluant les pourcentages sur les recettes des films sortis à cette période, Leonardo DiCaprio perd sa première place de 2011 (77 millions de $ grâce à Inception) au profit de Tom Cruise, qui enchaîne les tournages et bénéficie du bon box office de Mission Impossible III. Notons, cependant que DiCaprio reste celui dont le cachet par film reste le plus élevé en moyenne. On peut rester surpris, par ailleurs, des revenus d'Adam Sandler, qui aligne les flops. De même, la star de série B Dwayne Johnson étonne en partie avec son entrée directement à la 4e place.
Cette année, Tom Hanks et Robert Downey Jr sont sortis du classement. Tout comme Reese Witherspoon, Jennifer Aniston, Sarah Jessica Parker et Angelina Jolie. Ces deux dernières étaient, l'an dernier, les deux actrices les mieux payées d'Hollywood. Jolie ayant fait une pause, elle reste cependant à un haut niveau, devant Charlize Theron et Julia Roberts, qui forment le quintet des comédiennes les mieux payées cette année. Mais en 2012 c'est Kristen Stewart, la plus jeune du classement, qui progresse fortement et devient ainsi la star féminine la plus "bankable" de la planète.

A noter que Forbes réalise aussi un classement des 100 célébrités les plus influentes et puissantes de la planète (incluant leur visibilité et impact sur les réseaux sociaux). Le cinéma reste très modeste comparé à la télévision et a musique. Tom Cruise n'arrive ainsi que 9e, devant Steven Spielberg (130 millions de $ de revenus, 10e), Angelina Jolie (13e), Jennifer Aniston (22e), Brad Pitt (28e), Michale Bay (35e), George Lucas (36e), Kirsten Stewart (43e), Leonardo DiCaprio (46e), Ashton Kutcher (51e), Sandra Bullock (55e), Johnny Depp (56e), Adam Sandler (57e), Will Smith (58e), Cameron Diaz (59e), Tom Hanks (65e), Taylor Lautner (67e), Dwayne Johnson (70e), Ben Stiller (72e), Charlize Theron (75e), Alec Baldwin (78e), Julia Roberts (80e), Meryl Streep (83e), Sarah Jessica Parker (86e),  Reese Witherspoon (90e), Zooey Deschanel (96e) et Tim Allen (98e).

Les 14 acteurs et actrices les mieux payées

1 (+13). Tom Cruise : 75 millions de $
2 (-1). Leonardo DiCaprio : 37 millions de $
3 (=). Adam Sandler : 37 millions de $
4 (E). Dwayne Johnson : 36 millions de $
5 (+13). Kristen Stewart : 34.5 millions de $
6 (E). Cameron Diaz : 34 millions de $
7 (-1). Ben Stiller : 33 millions de $
8 (E). Sacha Baron Cohen : 30 millions de $
9 (-7). Johnny Depp : 30 millions de $
10 (-6). Will Smith : 30 millions de $
11 (-1). Mark Wahlberg : 27 millions de $
12 (E). Taylor Lautner : 26,5 millions de $
13 (+5). Robert Pattinson : 26,5 millions de $
14 (E). Sandra Bullock : 25 millions de $

(source Forbes, entre parenthèses : l'évolution par rapport à 2011)

Drôles de choix pour les personnalités du cinéma les plus influentes du Time Magazine

Posté par vincy, le 24 avril 2011

La liste est très subjective : ce sont finalement les personnalités - issues des milieux politiques, économiques, culturels, ... - qui font le plus de "buzz", soit un mélange de bruit médiatique et d'impact idéologique. Mais comment expliquer  la sur-réprésentation du monde arabe et la sous-évaluation de la Chine et de l'Extrême Orient, comment justifier la quasi absence de grands patrons ou de sportifs, comment comprendre ce tableau, qui finalement, se révèle plus que subjectif : partisan.

Le cinéma n'est finalement pas très représenté dans ce Top 100 des personnalités les plus influentes listées par Time Magazine pour l'année 2011. Et encore plus paradoxal, la télévision y est quasiment absente.

On croise pourtant l'une de ses héroïnes, Amy Poehler, comique du Saturday Night Live, qu'on a pu entendre dans des dessins animés comme Megamind ou Alvin et Chipmunks, en haut du classement. Elle dépasse d'une tête Mark Zuckerber, créateur de Facebook et personnage central de The Social Network, le film de David Fincher.

Dans le haut du panier, on retrouve Colin Firth, auréolé de son Oscar pour Le discours d'un Roi. Très beau texte d'Helen Mirren, elle-même oscarisée pour The Queen, pour le décrire. Interpréter une tête couronnée peut vous faire gagner une statuette.

Firth doit être ravi d'être dans la même liste que Tom Ford, haut-couturier et réalisateur d'A single Man, où l'acteur faisait déjà une performance subtile et oscarisable. C'est Rita Wilson, la femme de Tom Hanks, lui rend hommage.

Blake Lively (photo), influente? il faut le croire : la blondeur a ses effets. Vue dans The Town et bientôt dans Green Lantern et Gatsby le Magnifique, chouchou du jeune public avec la série Gossip Girl, le choix est étonnant, puisqu'elle est devant Hillary Clinton.

Dans le bas du tableau, on aperçoit l'acteur-chanteur sud coréen Rain, l'espoir du pays des Merveilles, Mia Wasikowska (avec un texte de Glenn Close), le génie de l'animation John Lasseter (à notre avis l'un des rares dont la présence est cohérente), la star Matt Damon pour son rôle dans l'association Water.org,le producteur et acteur Mark Wahlberg (honorée par un texte d'Amy Adams) ou encore le producteur Scott Rudin (The Social Network, True Grit).

______

Tout le classement de Time Magazine

Boardwalk Empire, un pilote impérial signé Martin Scorcese

Posté par Claire Fayau, le 17 décembre 2010

Bravo Mr Scorcese. Votre pilote de la série Boardwalk Empire est superbe. Un vrai film d'époque. Il faut dire que les films de gangsters, leur violence, leur virilité, vous savez faire.

Cette fois, vous nous proposez de nous immerger à Atlantic City, dans les années  20, au début de la Prohibition, dans la nuit du 15 au 16 janvier 1920, précisément. Niveau reconstitution, même la série Mad Men est surpassée (sans doute parce que son budget est largement inférieur à celui de Boardwalk...). 5 millions de dollars pour reconstituer la promenade de bord de mer d'Atlantic (le fameux boardwalk) !

Au générique, la mise est haute : HBO aux manettes, un auteur  documenté  Nelson  Johnson ( Boardwalk Empire : the Birth, High Times, and Corruption of Atlantic City , 2002),  le scénariste des Soprano, Terence Winter, Mark Walhlberg qui a toujours le nez fin en tant que producteur de série, et un casting enivrant comme un  bon whisky.

Mélange de 2o ans d'âge comme Steve Buscemi (Fargo, Armageddon), de jeunes whisky prometteurs, Michael Pitt (Bully, Last Days), et d'autres alcools brut de pomme, comme l'écossaise Kelly MacDonald (Gosford Park, No Country for old men) et même le bourbon sexy Paz de la Huerta.

Niveau cinématographie , c'est simple : on oublie qu'on regarde une série TV, juste après la vision du splendide générique.  On pense à Il était une fois l'Amérique, Le Parrain de votre ami Coppola, et dans une autre époque, à votre Gangs of New York. Et la musique est à l'unisson.

Certes, il s'agit juste d'un pilote, qui présente surtout le personnage de Nucky Thomson (Buscemi le Magnifique).

Personnage directement inspiré de Nucky Johnson, le trésorier de la ville d'Atlantic City sous la prohibition, extrêmement intéressant car menant une existence schizophrène, entre crime, politique et galas de bienfaisance. Buscemi s'en donne  à coeur joie : il faut dire qu'il y a des répliques gouleyantes  :  "Règle numéro 1 en politique : la vérité ne doit jamais contredire une bonne histoire". (On dirait du Churchill!)

Comme tout  grand cru, la première goutte est la plus addictive, et cette série devrait se bonifier avec le temps... surtout si vous êtes là pour veiller au grain! D'ailleurs, çà commence bien  : la série est sélectionnée par la  Writers Guild for America.

________

Boardwalk Empire  -saison 1

Dimanche 19 décembre, 20h 10  sur Orangecinémax :

le pilote:  1 x 90'

puis  11 épisodes x 52'  tous les dimanches à  2oh10

La promo

Le site internet