Who run the world? Jennifer Lawrence!

Posté par wyzman, le 19 novembre 2015

Depuis 2012, le site américain Vulture établit chaque année le classement des 100 acteurs qui ont le plus de valeur à Hollywood mais également dans le monde. Véritable indicateur de la popularité et de la crédibilité d'une star, le classement est réalisé grâce à divers paramètres plus pertinents les uns que les autres : l'argent rapporté au box office américain et mondial, l'intérêt porté par les studios et les paparazzis, la cote de popularité auprès du grand public, le nombre d'Oscars et de nominations, l'avis des critiques et enfin le nombre de mentions sur Twitter. Le classement de cette année a été dévoilé plus tôt dans la semaine et le haut du panier n'a pas changé !

Sans surprise et parce que tout le monde aime la voir tomber en robe de soirée, Jennifer Lawrence trône fièrement, dans son indestructible bulle de coolitude. Adorée par les critiques et les patrons de studios, l'actrice de 25 ans est "la plus grande star de ciné de sa génération" pour reprendre les termes de Vulture. Alors que le dernier volet de Hunger Games est sorti hier en France, nous avons tous hâte de voir pour quel film elle recevra une quatrième nomination aux Oscars.

Bien qu'il n'ait toujours pas reçu d'Oscar - et bien que l'on doute qu'il en reçoive un prochainement -, Robert Downey Jr. continue d'être le principal atout de l'écurie Disney, avant la (re)mise à flot de la saga Star Wars. Cette année, sa seule participation à Avengers : L'ère d'Ultron (1,4 milliards de dollars de recette aux box office mondial) lui aura permis de toucher 40 millions de dollars. Qu'on l'aime ou pas, le cinquantenaire mène Marvel par le bout du nez. Et cela ne devrait pas changer de si tôt puisqu'il sera présent au casting de Captain America : Civil War (sortie prévue le 27 avril 2016).

En troisième position, le chouchou de la planète entière, j'ai nommé Leonardo DiCaprio, est toujours en attente de son Oscar du meilleur acteur. Après 4 nominations, celui que l'on retrouvera le 24 février prochain dans The Revenant de Alejandro González Iñárritu pourrait bien toucher le jackpot. A moins que le sort ne s'abatte encore sur lui… En attendant, la presse à scandale l'adore (d'ailleurs, il sort avec quelle mannequin cette semaine ?) et le public continue d'être réceptif à ses films. A l'exception de J. Edgar, les six derniers longs dans lesquels il a joué ont tous rapporté plus de 290 millions de dollars au box office mondial. Bien joué Leo !

Dans le reste du top 20, on notera la présence de stars à l'aura plus que conséquente - malgré des projets pas forcément aboutis ou rentables : Tom Cruise (#6), Hugh Jackman (#7), Sandra Bullock (#8), Scarlett Johansson (#10), Tom Hanks (#12), George Clooney (#15), Brad Pitt (#16) et Angelina Jolie (#17). Trusté par des hommes de plus de 30 ans, ce top 20 ne compte que 4 femmes - dont la plus jeune est bien évidemment Jennifer Lawrence !

Dans la mesure où les acteurs non mentionnés jusqu'ici (Bradley Cooper, Matt Damon, Matthew McConaughey, Liam Neeson, Ben Affleck) ont déjà été nommés aux Oscars, les véritables surprises se trouvent du côté des action heroes que sont Dwayne Johnson (#5), Channing Tatum (#9), Chris Pratt (#11) et Chris Hemsworth (#20). Mon premier a littéralement tout explosé dans Fast & Furious 7 et San Andreas. Mon second a enlevé le haut pour Jupiter Ascending et Magic Mike XXL. Mon troisième a explosé la machine à sous avec Jurassic World et mon quatrième s'est d'abord appelé Thor avant de laisser imaginer son plus gros atout dans Vive les vacances !

La liste complète est à voir ici.

Liam Neeson et Sigourney Weaver dans une histoire à dormir debout

Posté par vincy, le 19 août 2014

a monster calls

Liam Neeson et Sigourney Weaver ont rejoint Felicity Jones (Amazing Spider-Man 2) dans le film qui sera adapté du roman pour la jeunesse Quelques minutes après minuit (A Monster Calls) de Patrick Ness.

Le film sera réalisé par le catalan Juan Antonio Bayona (L'orphelinat, The Impossible). Quelques minutes après minuit raconte l'histoire d'un jeune garçon qui se laisse intimider par ses camarades de classe et doit affronter la mort prochaine de sa mère malade. Mais à minuit sept, tous les soirs, Conor fait le même cauchemar : un monstre vient lui rendre visite et l'amène dans un monde fantastique.
Sigourney Weaver incarnera la grand mère du petit garçon tandis que Liam Neeson interprétera le monstre.

Le roman de Patrick Ness, publié en 2011 au Royaume Uni et en 2012 en France (chez Gallimard jeunesse, il sortira en poche le 16 octobre prochain) a été écrit d'après une idée originale de Siobhan Dowd et illustré par Jim Kay. Siobhan Dowd était elle-même atteinte d'un cancer et est morte avant de pouvoir écrire son histoire. Le roman de Ness a reçu de nombreux prix parmi lesquels le Livre jeunesse de l'année.

Le film est déjà programmé dans les salles nord-américaines pour le 14 octobre 2016.

Les stars les mieux payées aux USA en 2013/2014

Posté par vincy, le 23 juillet 2014

robert downey jr Le magazine Forbes a évalué les revenus gagnés entre juin 2013 et juin 2014 par les comédiens américains (hors contrats publicitaires) à partir des données recueillies auprès des agents, producteurs, et avocats. Cela comprend leur cachet comme leur pourcentage sur les recettes ou les revenus annexes en tant que producteur exécutif (par exemple).

Deux choses sont à signaler : certains sont clairement sous-payés. Et les comédiennes sont clairement sous évaluées par rapport à leurs collègues masculins, à résultats équivalents au box office.

Top 13 par ordre de revenus (entre parenthèses, le box office mondial de l'acteur sur la période mai 2013/mai 2014)

1. Robert Downey Jr. – 75M$ (1241M$)

2. Dwayne Johnson – 52M$ (1251M$)

3. Sandra Bullock - 51M$ (946M$)

4. Bradley Cooper – 46M$ (613M$)

5. Leonardo DiCaprio – 39M$ (743M$)

6. Chris Hemsworth – 37M$ (735M$)

7. Liam Neeson – 36M$ (843M$)

8. Ben Affleck – 35M$ (63M$, mais l'essentiel de ses revenus proviennent de son avance sur le Batman/Superman)

9. Christian Bale – 35M$ (265M$)

10.  Jennifer Lawrence - 34M$ (1852M$, record de l'année)

11. Will Smith – 32M$ (244M$)

12. Mark Wahlberg – 32M$ (386M$)

13. Jennifer Aniston - 31M$

Robert Downey Jr. continue de dominer le classement. les revenus d'Iron Man 3 lui rapportent gros et le prochain Avengers devrait le conforter en pôle position.  Bradley Cooper est surcôté, tout comme Will Smith et Christian Bale. En revanche Mark Wahlberg est clairement sous-évalué.

La surprise provient avant tout d'acteurs et de comédiens qui ont rapporté beaucoup plus au box office, à commencer par ceux qui ont joué dans au moins deux films ayant récolté plus de 100M$ au box office mondial: Chris Evans (798M$), Jonah Hill (1256M$), George Clooney (871M$), Hugh Jackman (1273M$), Channing Tatum (1113M$) ou encore Seth Rogen (380M$) et Melissa McCarthy (632M$). Ainsi on remarque que Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Cameron Diaz, Scarlett Johansson, Amy Adams, Natalie Portman et Kristen Stewart, qui sont les 7 autres actrices les mieux payées d'Hollwyood (entre 12 et 19 millions de $) gagnent moitié moins que la plupart des 10 acteurs les mieux payés.

Les 10 acteurs cumulent donc 419M$ quand les 10 actrices ne reçoivent que 226M$.

Lucy, avec Scarlett Johansson, sera le plus gros budget de l’histoire d’Europacorp

Posté par vincy, le 29 juin 2013

Alors que Liam Neeson négocie actuellement un cachet à hauteur de 20 millions de $ pour reprendre du service avec Taken 3 (au budget faramineux de 65-70 millions de $), EuropaCorp a annoncé hier la mise en route du film le plus cher de l'histoire du studio français : Lucy, le prochain film réalisé par Luc Besson. Le film, dont le tournage débutera en septembre, met en vedette deux stars hollywoodiennes (autrement dit très très chèrement rémunérées), Scarlett Johansson et Morgan Freeman. Pas plus de précisions sur le montant du devis, mais on l'imagine assez près des 100 millions de $.

Lors de la présentation des (bons) résultats de la société, son directeur général Christophe Lambert, a précisé que le film serait un thriller d'anticipation "à très grand spectacle" avec un record d'effets spéciaux pour un film de Besson.

Europacorp se dirige ainsi de plus en plus vers une stratégie "hollywoodienne". Malavita, avec de Niro et Pfeiffer, est attendu cet automne. The Homesman, avec Tommy Lee Jones et Meryl Streep, espère être au Festival de Cannes l'an prochain. La société a également confirmé le tournage du Yves Saint Laurent de Bertrand Bonello, un temps menacé, malgré le refus de Pierre Bergé d'endosser ce projet (il a préféré celui de Jalil Lespert, plus consensuel et moins critique).

Trois couples de stars dans trois villes romantiques pour Paul Haggis

Posté par vincy, le 23 août 2012

Le prochain film de Paul Haggis (Collusion, Oscar du meilleur film) bénéficiera d'un casting chic et choc.

Liam Neeson et Olivia Wilde (Tron : l'héritage, Cowboys & Envahisseurs) seront accompagnés de Mila Kunis (Black Swan, Ted) Casey Affleck (Ocean's 11 et les deux suites, L'assassinat de Jesse James ...), Moran Atias (Les trois prochains jours, de Haggis) et James Franco (qu'on ne présente plus).

Le drame romantique, Third Person, a beau avoir un casting hollywoodien, il est produit par une société belge, Corsan, basée à Anvers.

Le tournage débutera le 17 octobre à Rome. Il s'agira de trois histoires d'amour, de leur début à leur fin, qui se croisent dans trois villes différentes  Rome, Paris et New York.

Affleck et Atias seront le couple romain, Neeson et Wilde vivront leur romance à Paris, Kunis et Franco batifoleront à New York.

Pour 2013, Corsan productions a déjà prévu Killing Season, de Mark Steven Johnson, avec Robert De Niro et John Travolta, et Singularity, de Roland Joffe, avec Josh Hartnett. La société a déjà sorti The Devil's Double, de Lee Tamahori, avec Dominic Cooper et Ludivine Sagnier.

Jane Fonda, bientôt en Nancy Reagan dans The Butler ?

Posté par vincy, le 28 mars 2012

La plus démocrate des actrices engagées (pour ne pas dire gauchiste aux USA) incarnera bientôt au cinéma la plus conservatrice (pour ne pas dire réac) des premières dames américaines. Jane Fonda en Nancy Reagan ? Il semble que La dame de fer (Meryl Streep) et Sarah Palin (Julianne Moore) fassent des émules. Il s'agira d'un second-rôle.

Lee Daniels (A l'ombre de la haine, Precious et bientôt The Paperboy) est sur le point de finaliser le développement de The Butler, projet dont la gestation fut longue. Adapté à partir d'un reportage du Washington Post, le film raconte la Maison Blanche vue à travers un Majordome qui servit tous les présidents de Harry Truman (1952) à Ronald Reagan (1986).

Vraisemblablement, Forest Whitaker est sur le point de signer pour interprétera ce serviteur, Eugene Allen, tandis que Liam Neeson serait Lyndon B. Johnson et John Cusack jouerait Richard Nixon.

Il reste à finaliser le financement du projet et trouver un distributeur pour que tout ce casting soit consolidé avant un tournage prévu cet été.

Jane Fonda, deux fois oscarisée, a été vue récemment dans Et si on vivait tous ensemble? de Stéphane Robelin. On l'attend aussi dans Peace, Love & Misunderstanding, de Bruce Beresford, avec Elizabeth Olsen et Catherine Keener.

Rappelons enfin que Nancy Reagan, alias Nancy Davis, toujours vivante, née en 1921, a été comédienne dans des films comme Le portrait de Jennie, Ville haute, ville basse, ...  Le sommet de sa carrière s'est étalé entre 1948 et 1958.

Very Bad Trip 2 : Liam Neeson coupé au montage, remplacé par Nick Cassavetes

Posté par vincy, le 9 avril 2011

Selon Variety, qui a balancé l'information dans la nuit de vendredi à samedi, la participation de Liam Neeson en tatoueur de Bangkok dans Very Bad Trip 2 n'est plus qu'un lointain souvenir. Le réalisateur Todd Phillips a confirmé au magazine professionnel américain qu'il avait coupé la scène au montage. "La scène n'était pas nécessaire dans la logique du scénario, n'apportant aucune information utile pour la scène qui suivait."  Rôle maudit? À l'origine, c'était Mel Gibson qui devait interpréter ce personnage ; mais, suite à ses démêlés judiciaires et médiatiques, le studio, Warner Bros, avait décidé de le remplacer à la dernière minute.

Cependant, étrangement, le réalisateur a décidé de retourner la séquence : ça confirme qu'il s'agissait avant tout d'un problème d'écriture... Hélas, Liam Neeson n'était pas disponible, occupé sur le plateau londonien de la suite du Choc des Titans, un autre film de la Warner Bros.

Par conséquent, Todd Phillips a choisi de remplacer Neeson par l'acteur et réalisateur Nick Cassavetes (en photo). Les prises de vue ont été filmées il y a trois semaines.

Le réalisateur l'affirme : ce sera cette séquence que nous verrons. Et tant pis pour celle de Liam Neeson...

Le film doit sortir le 25 mai en France, le 26 mai aux USA, et les avant-premières sont prévues juste avant le Festival de Cannes. Chaud timing...

Les British Independant Film Awards coupe le palmarès en deux

Posté par vincy, le 6 décembre 2010

colin firth et carey mulligan aux BIFA 2010

Qui de The King's Speech ou Monsters est le meilleur film indépendant britannique cette année? Impossible à déterminer tant les British Independant Film Awards ont rendu un verdict pour le moins divisé. 4 prix pour le premier, 3 pour le second.

Notons quand même que Carey Mulligan fait diversion, avec Never Let me Go, pour le prix de la meilleure actrice, qui la confirme comme chef de file de la relève du cinéma anglo-saxon. Elle avait reçu le même prix l'an dernier pour Une éducation. Un prophète a aussi remporté le prix du meilleur film indépendant étranger, qui, ainsi, allonge sa liste de récompenses.Depuis 2006, avec Caché de Michael Haeneke, aucun film français n'avait gagné.

Helena Bonham Carter, par ailleurs récipiendaire du prix du meilleur second rôle féminin, et Liam Neeson ont reçu un prix distinguant l'ensemble de leur carrière.

Meilleur film indépendant : The King's Speech
Meilleur réalisateur : Gareth Edwards (Monsters)
Meilleure actrice : Carey Mulligan (Never Let Me Go)
Meilleur acteur : Colin Firth (The King's Speech)
Meilleur second rôle féminin : Helena Bonham Carter (The King's Speech)
Meilleur second rôle masculin : Geoffrey Rush (The King's Speech)
Meilleur nouveau talent : Joanne Froggatt (In Our Name)
Meilleure production : Monsters
Meilleure technique : Gareth Edwards (Monsters)
Meilleur court métrage : Baby
Meilleur film indépendant étranger : Un prophète

Bilan 2009 : à Hollywood, les ados prennent le pouvoir

Posté par vincy, le 3 janvier 2010

shia_lebeouf.jpgLa surenchère des effets visuels a obligé les studios à investir sur de jeunes acteurs (pas forcément mauvais) pour jouer les héros malgré eux. Les stars catégorie A sont devenues hors de prix pour de telles machineries. Et surtout, Depp, Pitt, Hanks et consors ont préféré jouer dans des films plus "personnels", avec un cinéaste de renom derrière la caméra. Cela ne leur a pas porté malheur puisque les films de Mann, Tarantino et Howard (cherchez l'intrus) ont tous encaissé de grosses recettes dans les salles.

Mais moins que les petits jeunes. Shia LaBeouf domine insolemment le box office cette année avec le plus gros succès de l'année, l'un des plus importants de la décennie, Transformers 2. Il s'agit de son quatrième blockbuster consécutif et de la troisième année de suite où il est en tête d'affiche d'un film finissant sur le podium annuel. Un exploit. A 23 ans, il est clairement au dessus de la mêlée et le représentant idéal de sa génération.

La question reste la même : de toute cette pépinière, qui restera-t-il dans cinq ans, Que deviendra Daniel Radcliffe après les Harry Potter? Robert Pattinson après les Twilight? Chris Pine et Zachary Quinto après les Star Trek? Sans oublier Zac Efron dont le phénomène surpasse largement ses résultats réels au B.O. Certes ce sont les plus populaires sur le web, dans les magazines, et les plus sollicités. Mais il est toujours difficile de se sortir d'une franchise. Et leur avenir n'est pour l'instant pas assuré. Ils dominent le box office, ils sont au top de leur sex appeal, ils sont les Princes des villes, mais Hollywood en a brisé plus d'un...

C'est la différence avec les autres "héros". Les Sam Worthington (Avatar, Terminator Salvation), Hugh Jackman (X-Men), John Cusack (2012), Robert Downey Jr (Sherlock Holmes) ou encore Liam Neeson (Taken). Nés avant 1980, venant des planches ou ayant vadrouillé dans le cinéma indépendant, ils ont croisé le destin d'un personnage par lequel ils se révèlent, se transforment, renaissent, ou encore surprennent. Plus âgés, plus denses, ils s'amusent dans des genres éloignés de leurs débuts. Et le public suit. Tout comme il apprécie George Clooney (In the Air), Christoph Waltz (Inglourious), Christian Bale (Terminator, Public enemies) ou Eric Bana (Hors du temps, Star Trek).

Enfin, il y a les autres : les comédiens qui ont opté pour la comédie. Et cette année, le rire n'a pas été payant. De nombreuses vedettes se sont ramassées. Il y a des exceptions comme Ben Stiller (La nuit au musée 2), qui confirme sa place de leader dans le genre. Ryan Reynolds (La proposition) a plus fait figure de second-rôle appliqué. Rien à voir avec Joseph Gordon-Levitt ((500) jours ensemble) qui fait succomber les spectateurs. Kevin James (Paul Blart) et Vince Vaughn (Couples retreat) ont assuré le minimum vital pour conserver leurs gros cachets. Mais le trio de mecs bourrés dans Very bad trip l'emporte haut la main. De loin la comédie la plus populaire de l'année. Bradley Cooper place d'ailleurs une autre comédie (romantique) dans les cinq comédies les plus vues dans le monde avec Ce que pensent les hommes.

Steven Spielberg n’abandonne pas Lincoln

Posté par vincy, le 2 octobre 2009

Tintin, Harvey (avec Robert Downey Jr)... et toujours Lincoln. Steven Spielberg ne désarme pas. Il caresse le projet depuis des années (son feu vert date de 2005), optionnant le rôle du Président américain assassiné pour Liam Neeson (La liste de Schindler). En plus de pproblèmes de lieux de tournage, le montage budgétaire s'avère complexe ; le réalisateur a aussi préféré s'occuper d'abord de l'indépendance financière de son studio (DreamWorks). Surtout, les droits sur ce film étaient partagés  entre Universal et DreamWorks, avant que le studio du cinéaste ne signe son deal avec Disney.

Enfin Hollywood a (trop) vite enterré le projet de Spielberg quand Robert Redford a annoncé son propre film sur Lincoln, The Conspirator, avec James McAvoy et Robin Wright Penn. Le tournage débute d'ici quelques semaines.

Steven Spielberg n'a pourtant pas baissé les bras. D'une part il juge les deux films très différents. Le film de Redford est axé sur un complot contre le président, alors que le sien porte sur la gestion angoissante de la Guerre de Sécession. Le script a changé de main, et il est désormais scénarisé par Tony Kushner (Munich).