La Carioca à Cannes?

Posté par vincy, le 12 mars 2019

Sens critique a lancé une pétition déjà signée par plus de 5000 personnes [update: 13000 le mercredi 13 mars, ndlr]. La défense d'un cinéaste opprimé? Le scandale d'un film censuré? Que nenni. La pétition demande qu'Alain Chabat et Gérard Darmon montent sur la scène du Palais des festivals de Cannes pour danser la Carioca.

Point vintage. Il y a 25 ans, les Nuls (Alain Chabat, Chantal Lauby et Dominique Farrugia) arrivaient sur les grands écrans français avec un film délirant (et culte), La Cité de la peur. 2,2 millions de spectateurs ont suivi cette enquête foutraque pour retrouver le tueur de projectionnistes, en plein festival de Cannes. Chabat, garde du corps, et Darmon, super flic, dansent cette Carioca sur la scène du Palais des festivals pour faire diversion.

Pas sûr que le clin d'oeil, si la Carioca était dansée le jour de la clôture de Cannes, soit comprise des téléspectateurs et des invités étrangers. La pétition, adressée à Thierry Frémaux et à Pierre Lescure, rencontre cependant un vif succès. Et, après tout, Canal +, où sont nés les Nuls et que Lescure a dirigé aussi, est le diffuseur de la soirée.

Dans un tweet énigmatique posté en milieu d'après-midi, le compte officiel du festival de Cannes a posté un gif de cette fameuse Carioca avec ce commentaire : "Patience...".

Deauville : Les ZAZ au Top !

Posté par kristofy, le 10 septembre 2009

ZAZZAZ, trois lettres synonymes de rires assurés. Derrière cet acronyme, il y a en effet le trio David Zucker - Jim Abrahams - Jerry Zucker présent à Deauville pour un hommage.

Leur tout premier film comme scénaristes, Hamburger Film Sandwich (une suite de sketch parodiant différents types de films) est un véritable succès qui lance leur carrière au cinéma et en même temps devient leur marque de fabrique. Ils vont ensuite s’échanger leur casquette de scénariste, réalisateur ou producteur selon les projets. Les "ZAZ" s’inspirent de films que tout le monde connaît pour proposer des films parodiques beaucoup plus drôles. Les enquêtes policières deviennent ainsi déjantées et polissonnes avec le lieutenant Drebin dans Y a-t-il un flic pour sauver la reine ?, Y a-t-il un flic pour sauver le président ?, Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ? et, dans le même registre absurde, Hot shots 1 et 2 tournent largement les aviateurs en ridicule.

Mais, avant ces parodies, leur collaboration a donné naissance à deux autres films dont ils signent conjointement le scénario et la réalisation : des nazis sur le retour en prennent pour leur grade dans le méconnu mais hilarant Top Secret (qui n’a pu être projeté à Deauville pour défaut de voilage rouge sur la copie, mais qui a été récemment diffusé sur Arte) en 1984, et surtout en 1980 le cultissime pastiche de film catastrophe Y a-t-il un pilote dans l’avion?, sans doute leur chef d’œuvre.

Chacun de son côté a aussi œuvré à la production de films plus "sérieux" : David Zucker pour Phone game de Joel Schumacher, Jim Abrahams pour Cry baby de John Waters, et Jerry Zucker sur Fair game, le prochain film de Doug Liman (avec Sean Penn et Naomi Watts). Jerry Zucker est aussi l’heureux réalisateur de Ghost, romance entre Demi Moore et Patrick Swayze qui récolta en son temps cinq nominations aux Oscars.

Si, en France, les ZAZ ont notamment influencé les Nuls (La cité de la peur), ils n’ont guère eu d’héritiers aux Etats-Unis avant l'arrivée des frères Wayans (dont la prochaine parodie, Dance Movie, sortira d'ailleurs le 28 octobre) et leur fameux Scary Movie. Mais la suite (Scary Movie 2) s'étant révélée une déception, les ZAZ ont encore repris le flambeau : David Zucker a réalisé Scary Movie 3 et 4, ce dernier étant co-écrit avec Jim Abrahams. A Deauville, c’est le rigolo du jury, Dany Boon, qui a remis le trophée-hommage aux trois trublions. Sur scène, ils ont régalé les festivaliers de quelques blagues, notamment d'un discours cacophonique (oui, les ZAZ sont lol). Et dans cette grande fête du cinéma américain, le trio qui dynamite les clichés hollywoodiens avec un mauvais goût de qualité a connu son moment de gloire... de quoi lui inspirer une nouvelle idée de film ?

Crédit photo : Christophe Maulavé